Le Card Removal Effect

Le Card Removal Effect

 

Les joueurs professionnels de BlackJack sont très à l'aise avec le concept du Card Removal Effect, car c'est la pierre angulaire de la théorie du comptage de carte. Au poker, le Card Removal est un concept important au Stud mais est très peu étudié au Texas Hold'em.Cette article va examiner comment la présence d'une ou plusieurs cartes clés va affecter la probabilité que votre adversaire détient un certain type de main. Il existe beaucoup d'exemples où ces situations peuvent êtres importantes, le cas principal étant le raise en bluff préflop.

Qu'essayons nous de calculer ?

Disons que vous envisagez un gros reraise all in en bluff préflop. Votre move est si puissant que vous pensez que les seules mains avec lesquelles votre adversaire payera seront supérieures aux QQ (AK y compris).Vous aimeriez estimer le risque que votre adversaire possède une de ces mains, en fonction de ce que vous détenez. Nous allons distinguer 2 cas. Dans le 1er, nous considérerons que la main de notre adversaire est complètement aléatoire. Dans le 2nd cas, nous considérerons qu'il possède une main dans un range de 21% des mains de départ possible.

Cas n°1 : votre adversaire a une main aléatoire

Sans prendre en compte le card removal, il y a 1 326 possibles mains de départ. Le range [QQ+, AK] comprends 34 mains, ou 2,56% du total.

Si votre main est KQ, le nombre possible de mains que détient votre adversaire est réduit à 1 225.

De l'autre côté, le range [QQ+, AK] ne comprends plus que 24 mains. Le risque que votre adversaire possède une telle main est réduit à 1,96%, un peu plus de 75% du risque encourus sans enlever un K ou une Q.

Qu'en est il si votre main est A2? Il existe toujours 1 225 mains que votre adversaire peut détenir, et 27 de celle-ci sont les mains redoutés. C'est 2,20% du total, 86% du risque originel.

Cas n°2 : notre adversaire a un range serré

Très souvent, lorsque vous envisagez un gros move, notre adversaire a déjà agit afin de suggérer qu'il a une bonne main. Ici nous considérerons que notre adversaire joue agressivement 21% de ses mains de départ. Pour refléter un joueur de Hold'em typique, nous choisirons le range suivant : 22+, AT+, A2s+, KJ+,QJ, JT, T9s-54s, J9s-86s].

Ce range représente un total de 278 mains, 34 sont des ''calling hands'', donc 12,23%. Retirer KQ reduit le nombre total de mains à 249, dont 24 sont des ''calling hands'', donc 9,64%, seulemetn 79% du risque originel.

Enlever A2 réduit le nombre total de mains à 248, dont 27 sont des ''calling hands', donc 10,89%, 89% du risque originel.

Conclusion

Avoir une ou deux cartes clés dans votre main réduit de façon drastique le risque de faire face à une des meilleures mains de départ. Aussi longtemps que votre adversaire a un range de main raisonnablement ouvert, le card removal effect est assez stable.

Ces résultats suggèrent que plutôt que d'utiliser une stratégie purement aléatoire, considérer le Card Removal Effect de vos 2 cartes peut grandement améliorer vos chances de succès.

 PA  1 15774