[Partage] Traductions "régulières" d'articles stratégiques d'un forum US renommé

O top ! Merci pour le partage

1 J'aime

Salut à tous,
Comme convenu, voici donc l’article sur la défense en BB (datant de 2018) avant une série de 3 articles sur le jeu blind vs blind.

Bonne lecture!

"Supposons que vous venez de rejoindre une table de jeu online en NL200 avec 8 joueurs compétents.

Vous avez un stack de 100 BB et les cartes sont distribuées. UTG open-raise à 2 BB et tout le monde avant vous fold. Vous êtes en big blind et trouvez Qicon_clubs-green Qicon_spades.

Quel est le jeu théoriquement optimal, dans ce spot?

Vous pensez probablement que c’est un auto 3-bet 100% du temps. Après tout, QQ est bien en avance sur la range d’open du joueur UTG, il a open avec seulement 2 BB, et QQ est la troisième main de départ la plus forte au poker.

Si c’est ce que vous pensez, alors en théorie, vous vous trompez.

Cet article traite des nuances du jeu basé sur la théorie des jeux en général, et de l’exploitation en défense de big blind en particulier.

Pourquoi la big blind est différent de toutes les autres positions

En big blind, nous avons déjà 1BB «d’investie» dans le pot. Nous pouvons considérer cette mise forcée comme nous donnant une remise de 1 BB pour entrer dans le pot, et cela signifie que nos cotes du pot contre un open-raise sont meilleures à partir de la big blind que de toute autre position.

De plus, nous avons la possibilité d’agir en dernier pré-flop. C’est un avantage positionnel significatif; nous pouvons fermer l’action face à un open-raise, et voir le flop sans craindre qu’un joueur derrière nous squeeze.

Face à un open-raise en big blind

Pour savoir quelles mains défendre en big blind, il faut comprendre pourquoi nous foldons les mains que nous foldons.

Supposons que nous soyons en big blind et que l’action soit que tout le monde avant nous ait foldé après un open-raise d’UTG. Nous n’avons, donc, pas à nous soucier des autres joueurs.

Si le sizing d’open-raise de l’UTG est suffisamment petit, alors chaque main de notre calling range aura une certaine équité par rapport à sa range plus forte et par rapport au montant que nous devons investir pour entrer dans le pot. La range de l’open-raiser étant fixe, si nous callons trop large, il ne peut pas remonter le temps pour rendre sa range d’open plus serrée qu’elle ne l’est déjà afin de nous exploiter.

Alors, comment nos adversaires peuvent-ils nous exploiter si nous ne foldons jamais notre big blind?

Si nous callons trop large en big blind, la fréquence élevée de c-bet de notre adversaire devient encore plus efficace.

Et il n’y a rien que nous puissions faire postflop pour le contrer, à moins d’avoir de la chance et de frapper un flop miraculeux.

Regardons un exemple adéquat pour illustrer ce point. (Nous reviendrons sur Qicon_clubs-green Qicon_spades dans un instant, je le promets):

Exemple: cash game à 9 joueurs. Stacks effectifs de 100 BB. Hero est UTG et open-raise à 2 BB.

L’action est que tout le monde fold jusqu’a la big blind, qui vous dit qu’elle n’a besoin que de 22,22% de cotes du pot pour call (elle adore parler de maths), et que chacune de ses mains a une équité suffisante contre votre range. La big blind suit sans regarder ses cartes, puis check in the dark (dans le noir, sans avoir encore regardée ses cartes).

image-1

La BB peut avoir n’importe quelle main, donc votre range écrase sa range.

Votre range conservera le dessus en équité sur chaque flop, même sur des flops connectés faibles comme 6-5-4r étant le pire pour vous avec seulement un avantage d’équité de 51,13% à 48,87%.

Flop (4.5BB): Jicon_diamonds 7icon_clubs-green 5icon_clubs-green

image-2

C’est un flop relativement bon pour la big blind, sa range a gagné un peu d’équité sur la vôtre. Ici, 29,65% de votre range frappe la top paire (J9+). Bien que la big blind ait toutes les meilleures paires, over paires, doubles paires et sets, seulement 9,69% de son range se compose de J9+.

Si Vilain tentait de bluffer avec une range aussi faible il se mettrait en difficulté. Même si vous misez 50% du pot sur les trois streets, il aura du mal à se défendre suffisamment pour empêcher vos bluffs d’être profitables. Cela signifie plusieurs choses:

  • Vous pouvez value bet confortablement vos meilleures paires dans les trois streets.
  • Vous pouvez value bet avec des mains comme TT – 88 sur deux streets et check-back river.

À ce stade, il est crucial de noter qu’avec autant de mains en value dans votre range, vous aurez du mal à trouver suffisamment de bluffs pour rester équilibré. En fait, vous devez miser toute votre range.

Vous n’avez pas suffisamment de bluffs dans votre range malgré que vous misez toute votre range, donc votre adversaire doit folder plus que la fréquence de défense minimale ( MDF ) sur ce flop ou prendre une décision EV-. Cela signifie que vous gagnez de l’EV avec chacune des mains de votre range parce que votre adversaire va over-folder. (Le montant de l’EV que vous gagnez avec la fold equity dépend du sizing contre lequel il va over-fold.)

Si Vilain choisit de folder toutes ses mains avec moins de 40% d’équité contre vos mains, il fold environ 50% du temps. Cela signifie que l’EV de votre c-bet est au moins de (pot de 4,5 BB + mise de 2,25 BB) * 50% - mise de 2,25 BB = 1,13 BB avant même de considérer l’équité de votre main.

Et ainsi, lorsque la big blind a pris la décision de call pré-flop pour une BB supplémentaire sans regarder ses cartes, vous avez eu l’opportunité de gagner au moins 1,13BB avec un c-bet pour chacune de vos mains au flop. Et cela est vrai pour presque tous les flop, ce qui prouve qu’il est nécessaire de folder quelques mains depuis la big blind, malgré une équité supérieure à la cote du pot.

Construire une range de défense basée sur la théorie des jeux

Le but de l’exemple ci-dessus était d’illustrer pourquoi nous devrions parfois folder en big blind face à un open-raise, et comment exploiter efficacement les joueurs qui over-protect leur big blind.

Mais la question principale demeure: à quelle fréquence devons-nous défendre notre big blind?

Avec seulement deux joueurs dans le pot, nous et l’open-raiser, notre stratégie de défense en big blind dépend de deux facteurs:

  1. La force de la range de l’open-raiser.
  2. Les cotes du pot qui nous sont offertes,

Afin de faire un call profitable, l’EV de notre call doit être au moins légèrement supérieur à zéro.

Par exemple, si UTG open 2BB et que tout le monde fold avant nous en big blind, nous devons nous attendre à regagner au moins 1BB du pot de 4.5BB postflop. Nous ne pouvons pas call avec des mains qui ne satisfont pas ce calcul d’EV.

Compte tenu de la probabilité que nous soyons confrontés à un c-bet sur le flop, il est très important de comprendre comment notre main touche les flops.

Pour illustrer celà, considérons une main comme Aicon_diamonds 2icon_hearts. Cette main a près de 38% d’équité contre la range de l’open-raiser UTG. Cependant, malgré autant d’équité, nous ne pouvons pas call de manière profitable la relance minimale.

image-3

Nous pouvons utiliser un logiciel comme Flopzilla pour déterminer à quel point notre main frappe les flops (affiché sous «Statistiques» ci-dessous).

Notre main floppera double paire ou mieux 3,8% du temps, et la top paire 14,5% du temps. Nous devrions être très satisfaits de ces résultats. Avec la top paire (ou mieux) et le c-bet UTG avec toute sa range, nous pouvons bluffer avec cette main, en récupérant une partie de l’EV de la BB que nous avons investi pré-flop.

Cependant, avec une top paire sans kicker, nous serons souvent embarrassés face à un c-bet turn. La top paire avec aucun kicker est également trop faible pour probe bet sur de nombreuses rivers si notre adversaire check turn.

Les 81,7% restants du temps, nous aurons du mal à continuer avec la main:

  • Si nous touchons une paire avec notre 2, ce qui se produira environ 13,5% du temps, nous serons confrontés à une décision avec une EV proche de zéro lorsque UTG c-bet avec toute sa range, puisque nous avons juste un simple faible bluff-catcher.
  • De même, nous ne gagnerons pas beaucoup en bluffant lorsque nous floppons une gutshot, ce qui arrivera 11,3% du temps.
  • Le reste du temps, nous aurons juste As-high, que nous devrons folder puisque nous perdons contre de meilleurs As-high qui sont dans la range d’UTG et qu’il va nous bluffer aussi avec son c-bet range.

Tout cela prit en considération, nous pouvons call avec profit sur le flop moins de 20% du temps avec une main comme A2o . Et donc devoir payer 22,22% pour voir le flop n’est pas un jeu profitable.

À titre de comparaison, considérons une main plus connectée comme 6icon_spades 3icon_spades.

image-5

On voit que 6icon_spades 3icon_spades lutte contre la range d’open d’UTG en terme d’équité pure. Mais cette main floppe bien mieux que A2o.

Cette main floppe doubles paires ou mieux 4,95% du temps. De plus, nous allons flopper un draw avec 8 outs (OESD, FD, combo-draw) 16,2% du temps, avec lequel nous aurons une équité substantielle, et qui a une value très forte si nous touchons. Avec une telle cote implicite, call un c-bet flop avec l’un de ces draws est très profitable.

Ainsi, avec 6icon_spades 3icon_spades, nous pouvons call avec profit au flop au moins 21,15% du temps. Combiné avec les cotes implicites des mains très fortes que nous pouvons faire comme des straights et des flushs, nous voyons que call les 22,22% pré-flop est profitable, même si notre adversaire c-bet toute sa range.

Avec un si bon prix, nous pouvons call avec de nombreuses mains, mais notre calling range devrait principalement se composer de mains qui peuvent faire des mains très fortes postflop. Les mains assorties floppent un flush draw a deux cartes 10,9% du temps, ce qui représente 10,9% de plus avec lesquels nous pouvons caller postflop si notre adversaire a une fréquence de c-bet élevée. De même, les mains connectées peuvent flopper des open ended straight draws et un certain nombre de gutshots. Pour info, une main connectée off suit, comme 65o , floppe un OESD 9,71% du temps.

Nous devrions également jouer des mains qui font des top paires fortes, que nous pouvons probe bet en value river si notre adversaire check le turn.

Maintenant que nous comprenons quelles mains fonctionnent bien en call depuis la big blind, nous pouvons réfléchir à la façon dont notre stratégie influe sur l’EV de toutes nos mains.

Nous savons que si nous callons pré-flop trop large, Vilain c-bet toute sa range sur presque tous les boards. En conséquence, nous ne pouvons pas voir le turn ou la river avec la plupart des mains les plus faibles de notre range, et donc ces mains auront du mal à conserver leur équité.

Si nous jouons plus serré, notre adversaire c-bet moins agressivement, et nous devrons donc pouvoir caller avec plus de mains de notre range, en moyenne . Nous réalisons plus d’équité en jouant plus serré, ce qui augmente l’EV de toutes nos mains.

La stratégie pré-flop optimale existe donc quelque part entre (1) jouer trop de mains et se voir deny de l’équité par des c-bets agressifs et (2) jouer trop peu de mains et devoir renoncer trop largement à trop d’équité pré-flop.

Ok, revenons maintenant sur ce Qicon_clubs-green Qicon_spades

Maintenant, vous repensez probablement à notre Qicon_clubs-green Qicon_spades, et comment tout ce dont nous venons de discuté affecte notre stratégie de 3-bet.

Notre range de call pré-flop sera toujours large, malgré les inconvénients dont nous avons discuté, simplement parce que nous obtenons une bonne cote pour call et que nous n’avons pas à gagner très souvent pour call. En conséquence, notre range de call sera désavantagé en termes d’équité, et Vilain continuera de c-bet de manière agressive.

Avec des mains très fortes comme AA, KK et QQ, l’EV de call l’open-raise et de bluff-catch ou de value bet postflop est très élevée. Cependant, l’une de ces mains n’est pas comme les autres: AA peut en toute confiance 3-bet et go broke pour value, mais KK et QQ perdront généralement, ou auront ~ 50% d’équité par rapport à une range de 4-bet en value.

Donc, contre le mini-raise de notre adversaire, le jeu optimal avec QQ est de call la plupart du temps.

Peut-être vous demandez-vous maintenant, quand n’est-ce pas le jeu optimal?

Face aux positions ultérieures, l’EV du call de l’open-raise diminue par rapport à celle du 3-bet. C’est parce que nous pouvons faire face à un 4-bet à partir des positions ultérieures plus confortablement. Nous serons souvent en avance sur la range de 4-bet de notre adversaire, et nous pouvons call le 4-bet avec l’intention de bluffer postflop. De plus, la range de notre adversaire contiendra plus de mains faibles, ce qui signifie qu’il aura un avantage de range plus étroit qu’il ne l’aurait eu depuis une position antérieure.

Les adversaires des positions ultérieures auront donc une stratégie de c-bet moins agressive contre notre range de call en big blind. Cela rend les bluff-catchers avec QQ moins efficace.

Faire face à une plus gros sizing d’open réduira notre range de call, car beaucoup de nos mains n’auront pas assez de cotes implicites pour call. Avec une range de call plus serrée, notre range sera moins désavantagé, et notre adversaire va c-bet moins souvent. Encore une fois, cela réduit l’EV du call avec nos meilleures mains et nous pouvons donc les 3-bet avec profit avant le flop.

Donc, de manière quelque peu contre-intuitive, contre des sizings d’open-raises plus grands d’un joueur UTG, nous allons 3-bet avec QQ plus souvent, et moins souvent contre des sizings plus petits.

Note de l’auteur: Gardez à l’esprit que cet argument est théorique. En pratique, vous devriez généralement 3-bet pré-flop avec vos premiums afin d’extraire de la value. La grande majorité des adversaires ne joueront pas assez agressivement postflop pour rendre le call plus profitable que le 3-bet.

Jeu d’exploitation depuis la big blind

Puisque nous savons maintenant comment est construite une stratégie de call et de 3-bet en big blind basée sur la théorie des jeux, nous pouvons réfléchir à la manière d’exploiter nos adversaires.

Si nous savons que l’open-raiser ne va pas souvent c-bet, alors nous pouvons call avec beaucoup plus de mains. C’est parce qu’elles réaliseront plus leur équité en voyant le turn et la river plus souvent.

Nous devrions également 3-bet à plus haute fréquence nos mains fortes pré-flop contre ce type d’adversaire, car nous ne pourrons pas gagner plus d’EV en bluffant contre leur c-bet. Le contraire est vrai pour les joueurs qui c-bet trop souvent: nous devrions call plus avec nos mains faibles et 3-bet moins avec nos mains fortes. Si l’open-raiser open trop large, nous pouvons également call plus large. Si le joueur est UTG, mais que nous pensons qu’il a open un range aussi large qu’il le ferait du HJ, alors nous devrions jouer contre ce joueur comme si le HJ avait open. Le contraire est vrai aussi si nous pensons que le joueur open trop tight.

Conclusion de la défense de big blind en cash game

Nous avons discuté de pas mal de principes dans cet article, voici donc les principaux points à retenir:

  • Contre les joueurs qui call trop large en big blind, nous devrions c-bet agressivement en tant qu’open-raiser.
  • Lors de la construction de nos ranges en big blind, il est plus important de prendre en compte de la façon dont nos mains frappent les flops plutôt que de leur équité pure face à la range de notre adversaire.
  • Contre des sizings d’open-raise plus petits, nous devrions plus call et 3-bet moins en big blind.
  • Contre les joueurs qui ne c-bet pas assez, nous devrions call et 3-bet (défendre) davantage lorsque nous sommes en big blind.
  • Contre un joueur qui open trop large, on devrait défendre plus large en big blind.

Je suis convaincu que vous allez pouvoir améliorer votre winrate en big blind si vous construisez votre stratégie sur ces principes."

N’hésitez pas svp à me signaler toutes erreurs / fautes de frappes possibles. Merci.

À très bientôt et GL aux tables!

6 J'aime

J’ai juste lu la conclusion

1 J'aime

Merci pour ta remarque.
Même si la phrase était correcte (en rapport avec l’original) :slight_smile:

Contre les joueurs qui ne c-bet pas assez, nous devrions call plus en small blind big blind et 3-bet davantage lorsque nous sommes en big blind.

Mais je vais la modifier quand même car ce n’est pas très clair :wink:

Du coup, je t’invite aussi à lire l’article en entier pour une meilleure EV :slight_smile:

2 J'aime

En tout cas merci pour le travail fournis, et pour le partage!

1 J'aime

Hello PA,
Donc voici le premier article de la série des 3 articles (datants de 2019) qui traitent en partie du jeu Blind versus Blind (1- BB vs SB open-raise / 2- BB vs SB open-limp / 3- SB open-raise).

Bonne lecture!

"Avez-vous l’impression que vous êtes engagé dans plus de combats blind versus blind récemment? Si vous répondez oui, vous avez raison.

Les combats blind versus blind sont devenus plus fréquents et plus importants ces dernières années en raison d’un changement dans le méta-game. Les joueurs avaient l’habitude d’open beaucoup plus souvent à partir du cutoff et du bouton, respectivement 30% et 60%, mais ces fréquences moyennes ont chuté.

Ce changement vous oblige à améliorer votre compréhension de ces spots, et c’est exactement ce que la série d’articles à ce sujet va vous aider à faire. Ici plus précisément, nous allons couvrir le fait de jouer en tant que caller en big blind lorsque vous jouez blind versus blind.

Nous allons plonger profondément dans le jeu au flop d’aujourd’hui, en expliquant comment jouer contre un c-bet et contre un check. À partir de là, nous disséquerons quelques exemples de mains pour voir comment elles devraient être jouées. Mais d’abord…

Un mot rapide sur le pré-flop

Je ne veux pas aller trop loin dans la stratégie pré-flop car cela dépasse le cadre de cet article, mais voici les bases.

Lorsque vous êtes en big blind et que vous faites face à un open-raise de la small blind, vous avez quelques avantages intéressants:

  • Vos cotes du pot sont bonnes car vous avez déjà 1 big blind investie dans le pot.
  • Vous fermez l’action.
  • Vous allez jouer la main en position.

Ces 3 facteurs vous encouragent à défendre avec une range large, ce qui pour la small blind complique le fait d’over-steal (de trop voler) votre blind déjà investie.

Jouer au flop

Comprendre le jeu au flop est probablement l’aspect le plus important du jeu postflop.

Gardez à l’esprit que votre adversaire est obligé de jouer hors de position avec un stack-to-pot ratio élevé, l’un des spots les plus difficiles du No Limit Hold’em. Pour cette raison, il aura beaucoup de mal à construire des stratégies solides et difficiles à exploiter. Vous devriez chercher à tirer profit de cela à chaque occasion.

Voyons maintenant comment aborder le jeu face à un c-bet et face à un check. Après avoir call un open-raise pré-flop vous allez probablement affronter le premier plus souvent que le second, alors commençons par là.

Face à un C-Bet

Étant donné que les deux joueurs ont de larges ranges, les équités seront assez proches sur la plupart des boards. En d’autres termes, les ranges des deux joueurs auront environ 50% d’équité l’une par rapport à l’autre. Cela signifie qu’en théorie, la big blind devrait défendre en fonction de la MDF, qui est basée sur le sizing du c-bet adverse.

MDF&COTE_DU_POT

Si vous disposez d’un solver pour étudier le jeu, je vous recommande de l’utiliser pour en apprendre davantage dans ces spots. Vous pouvez étudier le jeu face à une range large au flop, en changeant à chaque fois le sizing et la texture du board, jusqu’à ce que vous ayez une bonne idée de la façon de comment construire vos ranges dans ces spots.

Face à un check flop

Cette situation est très intéressante car votre stratégie doit être fortement dépendante de votre adversaire.

En théorie, vous ne devriez miser que 30 à 35% du temps avec une range polarisée. Cela devrait être votre approche si vous pensez que votre adversaire a une stratégie théoriquement solide face au c-bet, ce qui signifie qu’il check-call et check-raise suffisamment de manière équilibrée.

Cependant, vous rencontrerez rarement des joueurs aussi talentueux dans la pratique, ce qui vous permet de faire des ajustements d’exploitation qui vous rapporteront plus d’argent. Par exemple, la plupart de vos adversaires vont probablement check-fold beaucoup trop souvent après avoir checké le flop, et vous pouvez donc les exploiter avec une fréquence de bet élevée.

Maintenant que nous avons couvert les généralités, nous allons plonger dans deux exemples: un face à un c-bet et un autre face à un check.

Exemple 1: Faire face à un C-Bet

L’un des types de boards les plus intéressants et les plus fréquents que vous rencontrerez sont les boards As-high, en fait ils sont assez difficiles à défendre alors voyons-en un:

Online $0.50/$1. 6-Handed. Effective Stacks $100.

Hero is dealt two cards in the big blind.
4 folds . SB raises to $3. Hero calls.

Flop ($6): Aicon_spades 9icon_diamonds 3icon_clubs-green
SB bets $2. Hero…?

Ce petit sizing met Hero dans une situation difficile car il doit call avec une grande partie de sa range pour empêcher la small blind de «lui marcher dessus». Sur un board aussi dry (sec) et déconnecté, Hero devra call avec des mains qui pourraient vous surprendre.

Bien sûr, Hero devrait call avec des mains évidentes, telles que toutes les paires et les straight draws. Mais pour que sa fréquence de call soit suffisamment élevée, il devra faire preuve de créativité et call avec des mains moins intuitives, comme celles avec plusieurs backdoors (8icon_diamonds 5icon_diamonds, 7icon_spades 4icon_spades, etc…) et également avec des backdoor flush draws qui ont des outs pour faire une seconde paire (Qicon_clubs-green 6icon_clubs-green, Kicon_diamonds 8icon_diamonds, etc…).

Sur des boards plus connectés, vous n’aurez pas besoin d’être aussi créatif avec votre range de call. Vous aurez généralement suffisamment de mains évidentes pour call sur de tels boards, comme des draws et des overcards.

Exemple 2: Faire face à un check

Prenons maintenant le même board mais cette fois, la small blind check et c’est à nous de bet ou bien de prendre une carte gratuite avec un check-back.

Online $0.50/$1. 6-Handed. Effective Stacks $100.

Hero is dealt two cards in the big blind.
4 folds . SB raises to $3. Hero calls.

Flop ($6): Aicon_spades 9icon_diamonds 3icon_clubs-green
SB checks. Hero…?

La façon dont Hero devrait aborder ce spot dépend fortement de la stratégie de la small blind, alors décomposons cette situation en deux points:

  1. Lorsque la small blind joue de manière optimale.
  2. Lorsque la small blind joue de manière sous-optimale.

Quand le Small Blind joue de manière optimale

Cet adversaire expérimenté va défendre large et raise agressivement. Pour cette raison, Hero devrait bet avec une range polarisée comprenant les éléments suivants:

  • Mains qui pourront value bet sur 3 streets fréquemment (AT et mieux).
  • Straight draws (54s, 52s, 42s).
  • Mains avec une faible showdown value qui ont un backdoor flush draw (Ticon_spades 6icon_spades, Jicon_diamonds 4icon_diamonds, etc…).

Étant donné que sa range sera tellement polarisée, Hero devrait utiliser un sizing assez gros entre demi-pot et pot.

Lorsque la Small Blind joue de manière sous-optimale

Cet adversaire moins expérimenté foldera trop souvent contre un bet et ne va généralement check-raise qu’en value. C’est probablement le type de joueur que vous rencontrerez le plus souvent dans cette situation.

Contre un tel joueur, Hero devrait mettre en œuvre une stratégie de bet agressive. Il devrait élargir sa range de value (A6+, voire même peut-être aussi bas que A2) et aussi inclure des value bets mergés avec des mains qui nécessitent une certaine protection (avec des mains de type 9x et 3x).

En ce qui concerne ses bluffs, Hero devrait utiliser les mêmes que ceux qu’il avait contre l’adversaire expérimenté, mais il devrait en ajouter d’autres. Plus l’adversaire est tight, plus la stratégie de bet de Hero doit être agressive.

En d’autres termes, vous êtes libre de devenir un degen (un fou furieux) dans ce spot contre ce type de joueur, mais faites attention au cas où votre adversaire s’adapterait et commencerait à vous check-raise light.

En conclusion

Le jeu blind versus blind peut être pénible si vous jouez contre une forte concurrence qui vous placera dans toutes sortes de spots compliqués avec des ranges équilibrées. Prenez l’habitude de savoir qui vous affrontez et ajustez-vous en fonction pour dominer vos adversaires!"

N’hésitez pas svp à me signaler toutes erreurs / fautes de frappes possibles. Merci.

À très bientôt pour la suite de cette série sur le jeu blind vs blind et en attendant GL à vos tables!

6 J'aime

ah oui ok tu t adaptes en augmentant ta range de call et celle de 3bet ok
Merci

1 J'aime

Le lien pour le téléchargement à expiré, pourrais-tu le remettre à dispo ?

Merci.

Super ces traductions d’articles ! :call_me_hand:t2: :muscle:t2:

1 J'aime

Retrouvé.
Désolé pour le dérangement :smile:

1 J'aime

Encore merci pour ces traductions. J’ai bcp aimé l’article sur la défense théorique de BB et l’importance de la réalisation d’equity.

Concernant l’article sur le jeu en défense BvB:

Je ne suis pas d’accord avec ça. En BvB BB va défendre un range souvent plus loose que celui d’open de la SB, en plus réduit de son top range qui est 3bet. Les equities tournent plus souvent autour des 45%, voir moins, pour la BB. Même si l’avantage positionnel augmente l’equity réalisable.

Ces chiffres sont super intéressants. On se rend compte à quel point les jeux théoriques et pratiques sont différents, et comment le filed qu’on joue va modifier nos propres stats. C’est un peu comme pour les ranges de probe bet turn, en théorie c’est plus bas qu’on ne le pense, mais en pratique ça print pas mal contre bcp de fields.

Petites coquilles:

1 J'aime

Hello PA,
Voici la suite de la série des 3 articles (datants de 2019) qui traitent en partie du jeu Blind versus Blind, aujourd’hui on va voir le jeu de BB vs SB open-limp (le dernier sera sur le jeu en tant que SB quand on open-raise).

Bonne lecture!

"La dernière fois nous avons vu la façon d’aborder le jeu depuis la big blind quand la small blind open-raise.

Cette fois, nous allons parler du jeu en tant que big blind face à un open-limp de la small blind.

Compte tenu de la fréquence à laquelle un joueur en small blind devrait open-limp (en théorie), il est absolument crucial que vous compreniez comment aborder ce spot.

Si vous jouez en live à des petites et moyennes limites dans lesquelles le jeu blind vs blind est rare, les conseils que vous êtes sur le point de lire ne s’appliqueront pas directement à vos jeux, mais ils vous aideront à améliorer vos compétences dans d’autres domaines très variés (comme par exemple dans les spots de bouton vs big blind).

Nous allons couvrir à la fois la stratégie pré-flop et postflop, ainsi que la manière dont vous devez vous ajuster en fonction du niveau de compétence de votre adversaire.

Stratégie pré-flop

Lorsque la small blind limpe, votre stratégie de raise en tant que big blind doit dépendre du type de joueur que vous affrontez. Pour simplifier, divisons tous les profils de joueurs possibles en deux groupes:

  1. Des joueurs avec une stratégie de limp assez bien pensée et équilibrée.
  2. Les joueurs faibles qui limpent avec une range aléatoire.

Voyons d’abord comment jouer contre le joueur le plus compétent, celui qui utilise une stratégie de limp équilibrée.

Vs un limper équilibré

Contre une telle stratégie, la réponse optimale est de raise avec une range d’environ 40 à 45% des mains. Cette range spécifique devrait ressembler à ceci:

F1

(Les ranges sont aux couleurs de PioSolver mais ne sont pas des screenshots du soft, c’est juste pour le côté esthétique des tableaux).

En ce qui concerne le sizing du raise, vous devriez faire 3,5 - 4 big blinds. Utiliser ce sizing vous donne un bon prix (risk-reward) pour steal (voler) le pot pré-flop tout en plaçant une grande partie de la range de la small blind dans un spot difficile, nécessitant ~ 37% d’équité pour call.

Lorsque votre raise induit un 3-bet d’un adversaire équilibré, votre range de défense vs 3-bet devrait ressembler à ceci:

Petite remarque intéressante: Cette range est très similaire à la range avec laquelle vous devriez défendre après avoir open du bouton vs un 3-bet de l’une des blindes. Cela est du au fait que les ranges et les positions sont très similaires.

Vs un limper faible (récréatif)

Lorsque vous jouez contre un joueur plus faible, vous pouvez raise profitablement beaucoup plus que 45% des mains. Le pourcentage exact dépendra de la largeur de la range du limper en small blind et de la fréquence à laquelle il limp-fold / limp-call et limp-3-bet.

Il est presque impossible de donner une fréquence de raise exacte qui sera universellement correcte, mais elle sera presque toujours supérieure à 50% des mains face à ce type de profil.

Parce que nous sommes face à un joueur faible (un récréatif), nous voulons jouer de plus gros pots dans lesquels leurs erreurs seront amplifiées. Pour cette raison, nous allons raise à environ 4,5 big blinds. Nous utilisons ce sizing parce que leur range de call sera probablement la même que celle qu’ils vont call contre une raise de 3,5 big blinds. Si vous n’êtes pas à l’aise de raise avec ce sizing, sachez que raise à 3,5 big blinds est également bon.

Pour avoir une représentation visuelle, vous pouvez raise avec toutes les mains en rose selon le tableau ci-dessous:

F3

Stratégie postflop

Lorsque vous jouez contre de bons joueurs, vu que les ranges et les positions sont extrêmement proches aux situations de bouton versus big blind, la stratégie postflop sera très similaire.

Quand il s’agit de stratégie flop dans des single raise pots, il y a plusieurs façons de s’y prendre:

  • Vous pouvez prendre un sizing influencé par les solvers avec un c-bet plus petit (généralement 1/3 du pot) avec une fréquence élevée (c’est-à-dire avec une stratégie mergée).
  • Vous pouvez adopter une approche plus polarisée en utilisant un sizing plus grand (de 2/3 à 3/4 pot).

Aucune de ces deux approches n’est nécessairement bonne ou mauvaise. Les deux peuvent êtres bonnes selon les mains que vous choisissez de c-bet et les boards que vous rencontrez.

À moins que vous ne possédiez un solver et que vous soyez prêt à investir beaucoup de temps pour étudier les myriades de textures de board différentes pour savoir comment construire une bonne stratégie de c-bet à haute fréquence, je vous suggère d’essayer d’apprendre l’approche polarisée. C’est aussi beaucoup plus convivial pour les débutants.

Afin de créer une stratégie de c-bet polarisée équilibrée, vous devez diviser les mains en 4 catégories:

  • Catégorie 1 : les mains fortes (top paire good kicker et mieux)
  • Catégorie 2 : les mains de force moyenne (certains As-highs jusqu’à top paire middle kicker)
  • Catégorie 3 : les semi-bluffs (draws et bons backdoor draws)
  • Catégorie 4 : les give-ups avec des trash hands (abondons avec vos mains poubelles)

Vous équilibrerez vos mains de catégorie 1 (value bets) avec vos mains de catégorie 3 (bluffs). Pendant ce temps, vos mains de catégorie 2 (mains de force moyenne) protégeront vos mains de catégorie 4 (give-ups) afin d’éviter de vous faire bluffer et de vous faire deny de l’équité.

Si vous voulez en savoir plus sur le c-bet, je vous invite à lire ce sujet ainsi que ceux que vous trouverez à la suite de celui-ci qui traitent aussi des sizings et des fréquences de c-bet.

Lorsque vous jouez contre un joueur faible , je vous suggère de ne pas utiliser une approche équilibrée lors de vos c-bet. Vous devriez généralement commencer par:

  • Bluffer avec des bons draws (gutshots ou mieux) avec un petit sizing de c-bet (1/3 à 1/2 pot).
  • Value bet avec une range plus large que la normale (à partir de middle paire et de meilleures mains) avec un sizing plus grand, environ 2/3 du pot.

Cette approche devrait être hautement profitable face aux joueurs récréatifs que vous rencontrez à vos tables.

En conclusion

Maintenant vous savez que jouer contre un joueur qui a une stratégie de limp solide depuis la small blind n’est pas à craindre. Cela peut ressembler à quelque chose de complètement nouveau, mais c’est en fait une situation qui vous semblera très familière en raison de ses similitudes avec les spots de bouton versus big blind.

N’oubliez pas de changer de stratégie lorsque vous jouez contre un joueur récréatif car il est beaucoup plus enclin à faire de grosses erreurs postflop contrairement aux joueurs plus sérieux."

N’hésitez pas svp à me signaler toutes erreurs / fautes de frappes possibles. Merci.

À très bientôt pour le dernier article de cette série sur le jeu blind vs blind et en attendant je vous souhaite que la variance soit avec vous!

5 J'aime

Merci pour tes remarques toujours très pertinentes et intéressantes et pour le signalement de la coquille (tout est corrigé), après comme tu le sais ce n’est pas moi qui rédige les articles et c’est possible qui il y ait (malheureusement) des informations erronées, mais dans l’ensemble je pense qu’on apprend pas mal de choses avec.

Merci aussi pour tes remerciements et likes c’est encouragent venant de toi :wink:

Je suis un peu surpris par les ranges de raise vs limp d’un joueur équilibré. Pas qu’ils sont vraiment loose, mais plutôt que j’ai l’impression qu’ils déséquilibrent un peu notre jeu post-flop. En fait je pense surtout aux Axo qui sont tous iso. Donc dans les pot checkés PF avec un As au flop on est un peu embêté. Pareil, je ne suis pas sûr que toutes les low PP doivent être iso.

C’est la première réflexion que je me suis faite. Mais la différence c’est quand même qu’un range de 3bet en BvB c’est 16-18%, alors que le range d’iso c’est 40-45%. De plus, avoir des strats d’open limp c’est aussi pour jouer plus de coups et un range d’open limp est plus loose qu’un range d’open raise. Je ne connais pas précisément les ranges d’open limp d’un joueur équilibré, mais s’il ne défend que ce range, il n’overfold pas ?

1 J'aime

Regarde le lien des dernières ranges que je t’ai mp, je pense que tu auras des réponses à tes questions.

Si vilain est compétent, donc équilibré non je ne pense pas du coup.

Attends aussi le 3eme et dernier article (étude du jeu de SB quand elle open-raise) il y a des solutions Pio qui t’apporteront peut-être / surement des réponse aussi. Je pense pouvoir le poster d’ici 1 ou 2 jours :wink:

C’est pas moi qui le dis. Je ne vais citer personne parce que je ne suis plus sûr à 100% des sources (coach PA), mais en tout cas de ce que j’ai compris, et qui est confirmé semble-t-il par les solvers:

  • Par rapport à des ranges full open raise, des ranges full open limp ou mixés permettent de jouer plus de mains. Car le bas de range est EV- si on investit 3bb mais EV+ si on n’investit que 1bb. Par ex des mains comme K6o ou T7o. Bien sûr il faut que l’ensemble des ranges soit équilibré et on ne peut pas open limp que le bas de range.
1 J'aime

Oui, oui sur cet aspect tu as effectivement raison.

Re, :wink:
Etant « au taquet » aujourd’hui je vous poste le 3eme et dernier article donc, de la série sur le jeu en BvB :slight_smile:

Il traite du jeu en SB après avoir open raise.

C’est parti!

"Comme je l’ai dit dans les parties 1 et 2 de la série, les batailles blind versus blind se produisent beaucoup plus souvent qu’auparavant. Cela signifie qu’il y a plus d’argent à gagner dans ces spots de plus en plus courants.

Le but de cet article est d’étudier le jeu depuis la small blind en tant qu’agresseur pré-flop. Nous commencerons par couvrir brièvement la stratégie pré-flop, après quoi nous approfondirons et étudierons le jeu au flop.

Stratégies pré-flop

Il y a trois approches que vous pouvez adopter à partir de la small blind lorsque tout le monde a folder avant vous:

  • Raise only: soit vous raisez, soit vous foldez.
  • Mixée: vous raisez certaines mains, limpez d’autres et foldez le reste.
  • Limp only: vous limpez la plupart des mains et foldez le reste.

Pendant longtemps, on a cru que limper en Small Blind était un jeu sous-optimal. Cependant, avec le développement des solvers capables d’approcher des stratégies pré-flop inexploitables, les joueurs de poker ont découvert que le limp est en fait une partie assez importante de la stratégie optimale pré-flop pour la small blind.

Cependant, la mise en œuvre d’une stratégie mixée n’est recommandée que lorsque vous jouez en NL1000 ou plus. Le rake est tout simplement trop élevé pour rendre le limp viable aux limites inférieures. En plus de cela, il semble y avoir très peu à gagner à adopter cette approche.

Si vous jouez en NL1000 ou plus (je suppose que vous ne seriez pas en train de lire cet article :slight_smile: ), une bonne stratégie mixée de la small blind impliquera de jouer environ 60% des mains sur les tables sans ante. Alternativement, vous préférerez peut-être rester dans le simple et utiliser une stratégie de raise uniquement.

La différence d’Expected Value (EV) entre une stratégie mixée et une stratégie de raise uniquement est marginale, vous ne verrez donc pas une grande augmentation de votre winrate en «passant» à la stratégie plus complexe.

Si vous utilisez une stratégie de raise uniquement, une bonne range avec laquelle raise se situe autour de 40 à 45% des mains. Les mains surlignées en rose foncé sur ce graphique représentent environ 42% des mains:

1range

Les solvers ont également enseigné aux joueurs de poker un concept important dans les jeux avec antes: il est préférable de jouer une stratégie de limp only sur ces tables. La largeur exacte d’une range que vous devez limper dépend de la quantité d’argent mort dans le pot, qui change en fonction de la taille de la mise et du nombre de joueurs qui en ont posté une.

Plus il y a d’argent mort, plus vous aurez envie de limper. Dans certaines situations extrêmes, la meilleure approche par exemple est de limper 95% de toutes les mains possibles.

Stratégie flop après un raise de la small blind

La meilleure stratégie postflop change en fonction de l’approche pré-flop que vous utilisez. Étant donné que beaucoup d’entre vous qui lisez ceci ne jouent pas (encore :wink: ) en NL1000 ou plus, nous nous concentrerons sur la stratégie postflop en utilisant une stratégie de raise only pré-flop en small blind.

C’est un spot dans lequel vous êtes obligé de jouer hors de position avec un stack-to-pot-ratio élevé, l’un des spots les plus difficiles du No-Limit Hold’em. Pour cette raison, il n’est pas facile de construire des ranges solides et difficiles à exploiter.

Stratégie de C-Bet

Si vous analysez un spot de small blind vs big blind dans un solver, vous verrez qu’il n’y a presque pas de modèles très clairs dans sa solution. Ceci est un indicateur de la difficulté de ce spot hors de position.

Par exemple, regardez la stratégie de c-bet de PioSolver sur un board Qicon_diamonds Ticon_spades 8icon_diamonds:

Afin de rester inexploitable, PioSolver utilise une stratégie mixée avec littéralement toutes les mains de la range. Ce n’est pas très pratique pour les humains comme nous, alors essayons de simplifier cette stratégie.

Une manière solide de le faire est d’utiliser une stratégie de c-bet polarisée contenant:

  • Des mains fortes qui peuvent value bet sur 3 streets sur la plupart des runouts (J9, QQ, TT, 88, QT, AA, etc.).
  • Des draws avec lesquels semi-bluffer (flush draws, KJ, J7, etc.).
  • Quelques mains avec des bons backdoors (comme Aicon_diamonds7x ou Kicon_spades 6icon_spades).

Comme toujours, il est judicieux de checker avec des mains fortes (comme KQ) et des draws (comme Aicon_diamonds 5icon_diamonds) afin de protéger toutes vos ranges sur différents runouts.

Voici à quoi ressemblera cette stratégie:

Pour ceux d’entre vous qui craignent que cette stratégie simplifiée ne soit trop exploitable, ne vous inquiétez pas. Elle a conservée 96% de l’EV de la stratégie optimale (la stratégie optimale avait 33,2 d’EV et la stratégie simplifiée en a généré 31,85).

Stratégie de bet vs tentative de float

Remarque: un float est lorsque votre adversaire tente un stab après que vous avez checké en tant que relanceur pré-flop.(Plus d’info ici sur ce move).

Parce que la range de check a été construite de manière intuitive, ne comprenant que des mains de force moyenne, certains draws et des mains assez faibles, vous aurez désormais des décisions faciles contre touts les bets sizings.

Regardez à quel point la stratégie de défense est intuitive lorsque la big blind float avec un sizing 66% du pot:

Les seules mains qui sont foldées malgré qu’elles aient plus ou mois connecté / frappé le flop sont les pires bottom paires sans backdoor flush draw (comme 8icon_hearts 7icon_hearts ) et les combos de A9, qui ne sont call que lorsque ils possédent un backdoor flush draw.

Une autre chose à noter ici est l’absence de range de check-raise. On voit que même si cette range n’en a pas, elle a conservé la grande majorité de l’EV de la stratégie optimale (96%). Si vous craigniez d’avoir à construire une range de check-raise ici, ne vous inquiétez plus!

Derniers mots

Il existe de nombreuses stratégies de c-bet qui peuvent être utilisées lorsque vous jouez en tant que relanceur initial en small blind. Plus la stratégie est complexe, plus d’EV elle générera en théorie .

Cependant, le problème avec les stratégies complexes est leur difficulté à les exécuter. Si vous gâchez l’exécution, vous perdrez beaucoup plus d’EV que ce que vous auriez gagné avec une exécution parfaite. Pour cette raison, vous devrez trouver votre propre équilibre entre complexité et praticité."

Comme toujours (et encore plus vue a la vitesse où j’ai posté cette traduction :slight_smile: ) n’hésitez pas svp à me signaler toutes erreurs / fautes de frappes possibles. Merci.

A très bientôt pour de nouveaux articles et autres posts :wink:

5 J'aime

fold :slight_smile:

Hello les amis,
Je vous propose un sondage suite à certaines interrogations que je me pose et demandes que l’on m’a faite, en toute honnêteté je cherche des priorités dans mon planning sans pour autant « travailler » en solo.

Donc je vous signale, que j’avais pour projet de mettre de côté un peu « mes traductions » pendant quelques jours, car j’ai plusieurs projets sous le coude (dont certains en retard et beaucoup qui me tiennent à cœur :wink: )

Notamment 2/3 projets en plus des traductions que j’aime(rai) vous partager:

  • un manuel d’utilisation d’un soft, un glossaire (en association avec @yvan161) et un autre projet avec l’accord de @Lacerta_max (qui m’a donné carte blanche et je le remercie encore pour sa confiance :wink: ) pour faire un « truc sympa » avec les ranges de son site.

Alors voici le sondage, selon vous dois-je:

  • continuer à poster des traductions
  • bosser sur Le glossaire du poker en Fr avec yvan161
  • créer mon projet avec les ranges de notre ami Lacerta_max
  • partager à propos du soft que j’étudie (H2N)
  • poster un (voir des) article(s) sur le jeu en tables zoom :wink:
  • prendre une petite pause en écoutant du trash metal :slight_smile:

0 votant

Merci à tous pour votre participation !

2 J'aime

Si tu as besoin pour partager à propos de h2n je suis là :triangular_flag_on_post:

1 J'aime