[Article] Stratégie Générale Preflop en Early Game MTT Low Stakes

Voici un autre article de mon projet de Guide co-participatif en MTT low stakes. Si cette idée vous intéresse et que vous voulez participer, je vous met en lien le billet que j’ai écrit pour décrire le projet ICI.
Pour ce qui est de cette article, je juge avoir une compréhension générale correct du poker mais je suis novice en MTT. J’ai cité les sources avec un lien cliquable si vous voulez en savoir plus.
Je peux avoir fait des erreurs ou mal compris certaines choses. Il est aussi possible que d’autres bons regs aient une approche différente en early game. Ca sera un plaisir d’en discuter!
(aussi, si les GIFs vous saoulent dites le moi. Perso ca me fait bien marrer et ca aére un peu mon pavé)
.
.

Le jeu preflop pendant l’Early Game

Principe général est de jouer plutôt orienté value en visant les mauvais joueurs. Il est important de prendre des notes et profiler nos adversaires pour rapidement pouvoir les exploiter. Comme il y a beaucoup de mauvais joueurs en début de tournois, on doit jouer rigoureux/solide. Ces mauvais joueurs avec leur gros stack de début de tournoi auront des tendances calling station et n’auront pas peur de spew (Flav KT, 2020).


Comment notre jeu en early?
.
.

Ranges d’open

  • Flav de KT ne conseille pas forcément de définir des ranges d’open preflop en early game. Nous jouerons des ranges orientées value car notre but est de gagner des gros pot, et non de voler les blinds. Le vol de blind est peu intéressant en début de tournoi et les vilains sont trop combatifs en early game. On s’en tape de voler 2.5bb avec un stack de 100bb. Alors qu’en late game c’est le nerf de la guerre (xChance44/Juanito 2019). Nous adapterons ces ranges en fonction des profils à la table. En particulier, nous ouvrirons plus de main (dans la mesure du raisonnable) pour jouer des fish dans les blinds lorsque nous sommes en position et que nous considérons avoir un edge suffisant. On veut prendre leurs jetons avant que quelqu’un d’autre s’en charge.

  • Avoir des ranges strongs orientées value implique de faire des sizing cher. On va open cher (3x, voir 4x sur des monster stacks dans les premiers lvl) et on va bet cher. Sachant qu’on jouera beaucoup contre des mauvais joueurs CS qui paieront leurs merguezs sur des gros sizing en value, pourquoi se priver de value (Flav KT, 2020)?
    .
    .
    Range de flat hors blinds
    Nos ranges de flat hors blinds seront assez solides. Voici plusieurs facteurs à prendre en compte:

  • Le Gap Concept est important à garder en tête. On veut éviter de call des combos qui sont le bas de la range d’open de vilain (Lacertax, “retamer la NL10”). Nous voulons pas nous mettre dans une situation avec une range dominée sans l’initiative.


“Please mind the gap”

  • On peut flat les mains qui ont une forte côte implicite, comme les PP et les petits Axs. Ce sont des mains qui ont le potentiel de faire des gros jeux mais rarement (Set, straight, nut flush) et donc de parfois prendre des gros pots. Attention, pour que ces mains soit rentable il fait un stack effectif assez deep et une équité réalisable correcte (par exemple respecter les cotes de setmining) (Flav KT, 2020).
    .
    .
    Range de défense de blind

“L’objectif n’est pas de faire le gardien de but en ne laissant rien passer”. Contre des profils inconnus ou regs on va défendre des mains solides. Les joueurs auront des ranges d’open fortes. Cela implique qu’ils auront tendance à envoyer des barrels chers postflop (ce qui est vrai pour nous sera aussi vrai pour les autres bons joueurs). Il sera difficile de réaliser notre équité post flop avec des mains moyennes (style Q6s qui peut avoir les cotes et l’équité suffisante pour défendre preflop mais qui verra rarement des rivers contre des bons vilains TAG) (Flav KT, 2020).
.
.
Les 3bets

  • 3bet bluff: un 3bet bluff implique qu’on soit contre un profil qui fold trop vs 3bet. Soit un profil qui a des ranges beaucoup trop loose. Et il faut une main et une position adéquate pour le faire. Le problème c’est qu’on est en early game, avec 0 fear equity contre des mauvais profils trop sticky qui n’ont pas forcément de ranges loose. Donc on aura peu de bons spots (Flav KT, 2020).

  • En value: les premiums.
    .
    .
    Adaptation contre les mauvais joueurs:

  • Nous aurons tendance à plus flat pour inviter un mauvais joueur en blind a completer. On peut éventuellement réfléchir a flat des premiums. Surtout si l’open raiser est assez tight et qu’on aura du mal à lui prendre de la value post flop dans un pot 3bet (Flav KT, 2020).

  • Nous aurons aussi tendance a plus flat contre les mauvais joueurs, ou alors les isoler avec un 3bet mergé. Le 3bet permet de se retrouver souvent en HU avec le recrea (recrea fold peut vs 3bet). C’est une situation ou il sera moins à l’aise, propice pour qu’il nous donner beaucoup de jetons (En multiway les joueurs jouent de manière plus fit or fold, donc compliqué d’extraire de la value). On fera souvent un cbet pour voler le pot, et si vilain est trop comparatif on abandonnera. En value on enverra des bons parpaings (Flav KT, 2020).


Le fish face à notre parpaing

  • Nous défendrons plus nos blinds contre les mauvais joueurs. Toujours avec cette idée de jouer un maximum de coup contre ces profils et de prendre les jetons qu’ils offrent. (Flav KT, 2020)

  • Beaucoup d’iso raise sur les limpers. En début de tournoi les limpers seront presque tous des mauvais joueur. Donc toujours avec l’idée de jouer beaucoup de coups contre les mauvais joueurs, on va avoir des ranges d’isoraise en value assez wide (Flav KT, 2020). Surtout contre des profils loose passifs quand on aura presque toujours la position. Ils ne nous poseront pas de problèmes postflop et notre main ira facilement au showdown. En revanche on va pas s’amuser a iso raise light.
    .
    .
    Autres tips:

  • Contre les gros regs qui multitablent comme des porcs, on va plutôt avoir tendance à leur donner du crédit. quand ils ont 15 tables en early game il ne vont pas s’amuser à être light (XChance/Juanito 2019)

1 J'aime