Ranges pour débutants

Hello hello,

Je suis en train d’apporter quelques modifications à pokermax. Je souhaite homogénéiser les différents tableaux de ranges (débutants, intermédiaires, confirmés et HU) et mettre les mêmes codes couleurs à tous. J’en profite donc pour les retravailler un peu.

Je commence donc par les ranges débutants qui datent quand même de 2015. Même si le poker nano limites n’a sans doute pas tant évolué que ça en 5 ans, certains concepts eux sont mieux compris et je vais essayer de proposer des ranges plus adaptés aux connaissances d’aujourd’hui.

Mais ces ranges restent avant tout destinés à des joueurs débutants. J’insiste sur ce fait. C’est à dire qu’ils ne seront utilisés que le temps de développer son skill post-flop et de passer à des ranges plus profitables (ranges intermédiaires).

La particularité des débutants étant le manque d’expérience, donc de skill, on va chercher à minimiser cette faiblesse en maximisant avant tout l’avantage de cartes et en tenant plus compte de l’avantage de position.

Je pense qu’il est bon de rappeler le principe d’accumulation d’avantages.Il s’agit d’un concept PF. De mémoire ça a été présenté dans easy Game de Andrew « BalugaWhale » Seidman. L’idée est de chercher à accumuler les avantages. Il y en a 3: avantage de cartes, de position et de skill.

  • Avantage de cartes: avoir des cartes en moyenne plus fortes que celles de notre/nos adversaire(s).
  • Avantage de position: pouvoir parler après son adversaire, c’est à dire « avoir la position » sur lui. On gagne en informations. On maximise nos gains. Et on minimise nos pertes.
  • Avantage de skill: faire moins d’erreurs que notre/nos adversaire(s). Profiter mieux de leurs propres erreurs. Et mieux jouer nos ranges. En particulier les mains marginales.

Il s’agit pour moi du concept numéro 1 PF (qui comprend aussi le gap concept qui se rapporte à l’avantage de cartes). Pour le post-flop le REM et les raisons de miser restent les plus importants pour les débutants. Rien qu’avec ces quelques notions, les nano limites sont facilement battables.

Plus on a un avantage fort, plus on peu sacrifier les autres. Par exemple si on touche AA, notre avantage de cartes est tellement fort qu’on gagnera automatiquement beaucoup avec, même si on joue OOP contre des meilleurs joueurs que nous. A l’opposé, lorsqu’on a un skill énorme, on peut se permettre de jouer plus de mains marginales, y compris hors de position.

Tout ça pour expliquer pourquoi jouer tight lorsqu’on est débutant. Les ranges suivants découlent de ce raisonnement. On verra cependant quelques écarts légers à cette règle. Peu, mais juste assez pour, je l’espère, sortir le joueur de sa zone de confort et progresser.

J’ai cherché aussi à ne pas proposer des ranges ultra nit (genre Poker Apprivoisé qui fait jouer 15/12). Je pense simplement que ce n’est pas gagnant, on perdra trop de blindes, et que même le grand débutant réussira à rendre profitable certaines mains relativement marginales si elles sont jouées dans les bons spots. De plus on ne veut pas qu’il voit son jeu se scléroser avec une stratégie uniquement basée sur l’application ultra lisible d’un jeu nit très orienté value. J’ai même cherché à éviter trop d’overfold dans certains spots.

On remarquera aussi que j’ai décidé de 3bet quasiment automatiquement AK et QQ vs EP. Alors que j’avais placé ces mains en call il y a 5 ans. La raison, à l’époque, était de ne pas mettre Hero en difficulté face à des 4bet potentiellement très strongs. Aujourd’hui je pense que les avantages du 3bet font plus que compenser les inconvénients.

J’avais pas prévu de faire une introduction aussi longue. J’imagine que la plupart l’ont de toute façon sautée… Voici donc les ranges que je pense proposer. Si je les post ici avant de mettre à jour pokermax, c’est d’abord parce que pour moi ce site n’est rien de plus qu’on prolongement de mon investissement sur PA. Et ensuite évidemment pour avoir des retours afin de modifier des choses dans ces ranges. Mais avant toute remarque, n’oubliez juste pas qu’ils sont destinés à des joueurs qui commettront immanquablement des (grosses) erreurs PF et post-flop.

Version 10/2020 (de travail) pdf: RANGES POUR DEBUTANTS.pdf (413,4 Ko)
Version 2015 pdf: tableaux Maraver la NL2_2015.pdf (382,9 Ko)
Version définitive (11/2020): RANGES DEBUTANTS.pdf (457,4 Ko)

13 J'aime

Merci pour le taf! (J’ai lu ton intro pour info :stuck_out_tongue: )

1 J'aime

Je suis toujours épaté du travail que tu mets a contribution de la communauté. Un grand merci pour ton partage de connaissance.

2 J'aime

Merci les gars.

Mon intro étant longue, j’ai oublié de parler spécifiquement du spot de défense SB vs open. Comme on le voit je suis resté sur la stratégie gardant des ranges de call que j’avais mis en place il y a 5 ans.

Même si aujourd’hui je pense que la stratégie 3bet/fold est plus viable dans bcp de situations et contre certains fields, je reste persuadé que garder des ranges de call avec quelques mains dont l’EV du call est au moins aussi bonne que celle du 3bet reste très bon. Sur ces très gros fields avec peu de joueurs expérimentés, personne ne profitera des trous dans nos ranges.

Voici donc un tableau de défense en SB. Il garde des ranges de call, par contre ses 3bets ne sont plus polarisés. Il est plus en adéquation avec le concept d’accumulation d’avantages.

4 J'aime

Au HJ pourquoi préfères tu un A9s plutôt qu’un A5s ?

Parce que c’est plus fort.

En faisant des data analyses je me suis rendu compte que pour les open de Axs, leur profitabilité dépendait pas mal de leur hauteur.

Et c’est c’est encore plus vrai en NL2 où les joueurs vont te call allègrement du K9o et où dans ces positions on jouera bcp de multiways avec moins de possibilités de multibarrel bluff. La force des str8 draws possibles avec les low Axs est souvent surestimée.

J’ai un peu modifié les défenses de BB. Comme pour les défenses de SB j’ai un peu moins polarisé les ranges de 3bet, afin de garder un gros avantage de ranges (au moins 55 à 60%) et rester avec l’idée d’accumulations d’avantages (comme OOP on renforce l’avantage de cartes).

5 J'aime

Ce qui rend ton partage intéressant ce sont les explications qu’il y a derrière. Ça serait bien dommage que quelqu’un vienne prendre tes ranges sans te lire.

1 J'aime

Enorme boulot encore, curieux de voir les ranges intermédiaires.
Quelques petites remarques en vrac, je trouve les ranges BB vs EP extremement tights, ça me semble fou aujourdhui de fold un ATs ou même un SC sachant que jai déjà une BB investie. Pr les vs 3bet je pense que cest bien de différencier oop et IP, par exemple pr CO on va se défendre différemment si cest BU qui 3bet ou SB. Voila sinon top les explications, rétamer la NL10 ma énormément fait progresser et aidé a comprendre plein de concepts donc je tenais à te remercier, jai du le lire 3 fois facile en prenant des notes. Bref dommage quil nyait pas de « défoncer la 25 » de prévu ^^

1 J'aime

Car OOP. Pour les débutants je conseille vraiment de tenir compte du gap concept, quitte à overfolder.

Il y a aussi un point qui m’ennuie un peu, c’est comme ces ranges sont destinés à des débutants, je n’ai pas mis de ranges pour les adversaires, comme je l’ai fait pour d’autres ranges. Par ex BB vs UTG 15% ou BU vs HJ 18%. Normalement ça permet d’adapter les ranges en fonction du profil. Mais je pense que ça serait trop compliquer les choses pour les débutants. Je me base donc sur des défenses vs open assez tight, càd moins de 15% pour UTG. J’insiste vraiment sur le fait que les débutants commettront plus de grosses erreurs OOP vs EP.

D’ailleurs je me souviens d’un membre PA qui débutait avait justement posté une hh où il avait défendu un ATs BB vs UTG et avait un peu bêtement spew post-flop. Ces ranges sont faciles à jouer et limitent justement les spew. Même si je pense paradoxalement qu’il faut aussi sortir de sa zone de confort. Mais faut être lucide, je sais que même les plus rigoureux n’arriveront pas à suivre ce genre de range tout le temps et se laisseront tenter par des défenses ou des open un peu plus loose. Ce qui en vrai n’at pas une mauvaise chose.

Pour en revenir à la défense de BB, imo ce n’est pas le chantier prioritaire pour un débutant. Il doit d’abord apprendre à jouer d’autres spots. Faut juste essayer de ne pas trop overfold vs steal de LP. C’est d’ailleurs une de mes difficulté, trouver les bons ranges de défense de BB vs steal, et surtout de 3bet.

Je suis complètement d’accord. Ce sont les seuls ranges pour lesquels je ne l’ai pas fait. Possible que je change ça. Mais je ne suis pas encore sûr. Je cherche d’abord à proposer des ranges très simples et donc simplifiés. De plus comme les ranges de défense vs 3bet sont déjà tights je ne suis pas sûr que ça vaille le coup de différencier IP de OOP. Je vais y réfléchir en tout cas.

J’avais bien quelques autres projets, notamment pour la NL50, mais mon investissement poker sur les limites au dessus n’a pas été suffisant. J’ai quand même un ou deux projets en tête pour 2021. Mais rien n’est sûr.

Je viens de passez l’après midi sur les ranges de défense de SB. Et je pense pouvoir proposer quelque chose de bien propre. Contrairement à 2012 je pense qu’aujourd’hui c’est une bonne chose d’inculquer une approche très tight aggressive. Donc avec un minimum de défenses en call. Pour autant, pour commencer il faut éviter de se retrouver trop souvent OOP dans de gros pots avec des mains trop marginales et/ou compliquées à jouer.

Voici donc les ranges que je pense définitifs. L’idée est que plus on affronte des ranges tight plus on peut défendre avec des calls, et plus on affronte des ranges loose et plus on passe en 3bet ou fold. Il n’y a donc plus de ranges de call vs BU. Et j’ai encore un peu tightifé ces ranges pour enlever des mains qui sont en réalité très peu gagnantes même pour bcp de joueurs ayant déjà un peu d’expérience. Je pense aux Axs. J’applique donc à la lettre l’idée d’augmenter l’avantage de range quand on est OOP. Je rajouterai qu’on se donne aussi l’avantage d’initiative.

Bref, voici les ranges sans doute définitifs d’open et de défense en SB:

5 J'aime

Au départ je voulais juste changer le visuel des tableaux et homogénéiser le rendu des différents ranges (débutants, intermédiaires, etc). En en profitant pour apporter quelques petits changement. Mais je me rends compte que ma vision du poker a un peu changé en cinq ans et qu’il y a moyen d’améliorer ces ranges en s’appuyant plus sur les concepts de base que j’ai déjà abordés.

Plus qu’une homogénéité visuelle, je vais essayer de donner une continuité dans les différents ranges, une ligne de progression. Les ranges changent, essentiellement du fait de l’évolution du skill, mais les stratégies gagnantes restent globalement les mêmes. Par exemple je pense qu’une strat essentiellement en 3bet ou fold BU vs CO est la meilleure. Je la propose donc dès les ranges débutants, et seule l’incorporation de nouveaux combos dans les ranges intermédiaires et suivants changeront.

Ainsi dans les ranges débutants j’essaie surtout de m’appuyer sur l’avantage de cartes, et encore plus OOP. C’est pourquoi les défenses de BB seront très tights. Dans les ranges intermédiaires il y aura plus de mains marginales, mais EV+, qui nécessitent un peu plus de skill. Mais les stratégies seront globalement les mêmes. Et enfin pour les ranges avancés il y aura plus de mains proches de l’EV0, essentiellement en fréquences, mais qui seront surtout là pour augmenter l’EV du reste des ranges. Avec des fréquences plus précises, ces ranges seront aussi plus complets. (j’utilise le futur, mais ces ranges sont déjà aboutis, je ne fais que quelques ajustement de temps en temps)

Donc l’idée n’est plus d’avoir 3 séries de ranges avec des strats différentes, mais 3 séries de ranges avec les mêmes strats globales en changeant essentiellement les mains en marge. A quelques exceptions près. Par exemple dans la façon de jouer les petites PP pour setmining. Ce n’est pas forcément très profitable dans certaines situations, mais c’est facile à jouer et les débutants commettront peu d’erreurs. C’est à peu près le seul cas où en défense je n’ai pas appliqué le gap concept.

Voici les ranges de défense hors blindes. Les 3bet polarisés avec des petits Axs et SC ont disparu par défaut. Evidemment j’encourage même les débutants à repérer les spots où effectuer ces 3bet est profitable (directement quand un Vilain fold aux 3bet >65%). La stratégie BU vs CO a aussi beaucoup changé, avec des ranges de défense essentiellement en 3bet ou fold, donc plus linéaire.

3 J'aime

Je viens de terminer les ranges de défense de BB vs open 3x. Ce sont les ranges de défense les plus compliqués à construire. Pas seulement pour choisir les mains à défendre mais aussi pour choisir comment les défendre.

Si on reste sur l’optique de 3bet full value, on se retrouve à presque rien 3bet. Lors de la première édition j’avais fait le choix de 3bet polarisé, du moins vs open de LP, avec bcp de low Axs et de SC. Je pense toujours que ça reste une bonne strat. Cependant, aujourd’hui je pense plus chercher l’avantage de cartes. J’ai aussi eu quelques retours de joueurs qui me disaient être peu à l’aise dans les pots 3bet avec des SC contre des joueurs qui fold peu aux 3bet. Effectivement, le soucis de ces mains,c’est que bien que rentables, elles percutent peu les boards, ce qui peut mettre Hero dans l’embarras. Ca peut paraitre simple à jouer, mais rien que de savoir quand CBet ou pas peut être compliqué pour un débutant.

J’ai donc remplacé ces mains par des combos plus hauts, de type QJs JTs J9s. Ce sont des mains qui voient souvent leur equity realisation s’améliorer avec l’initiative. Elle se jouent un peu à l’envers des Kxs, en étant plus call IP et 3bet OOP, alors que les Kxs et certains broadways offsuit se 3bet un peu plus IP.

Avec les ranges de 3bet proposés, Hero se retrouve souvent autour des 60% d’equity contre des ranges classiques de call. Ce qui est au moins 5% de plus que les standards. J’estime que la position fait gagner à Vilain environ 5% de réalisation d’equity. Je mets les 5% restant en « supplément » pour compenser l’inexpérience de Hero.

Pour ce qui est des ranges de call, ça reste très tight. Pour les raisons que j’ai déjà données (erreurs + grosses OOP, manque de skill qui doit être compensé par l’avantage de cartes). En fait je les ais même encore un peu tightifiés dans certaines positions. J’ai quand même rajouter quelques mains vs open de EP (ATs KJs QJs vs HJ). J’ai surtout fait la distinction entre BBvs UTG et BB vs HJ, qui étaient avant regroupés ensembles.

Les ranges de call tournent autours des 50% d’equity contre les ranges d’open. C’est évidemment plus que ce qui devrait. Mais ça me semble être un minimum pour des joueurs débutants. Ils ne remporteront évidemment pas ces 50% d’equity, à cause des désavantages de position et d’initiative, mais ce n’est pas le but recherché. S’ils peuvent en réaliser 40% c’est déjà 10% de mieux que par rapport aux odds offertes.

J’étais quand même partagé entre des ranges gagnants à coup sûr, et rajouter des combos sans doute perdants mais dans l’idée de faire progresser leur skill post-flop. Je pense qu’il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs, et que dans ces ranges il y a déjà assez de mains qui les feront progresser. Ils modifieront leurs ranges au fur et à mesure que leur skill post-flop grandira. Les deux devant se faire en parallèle.

Je pense aussi qu’il faut éviter les raisonnements de type « cette main est trop forte pour être fold ». Déjà que veut dire trop forte ? Un low Axs ou un SC sont censés être fort. Mais en terme d’equity pure ça ne vaut pas grand chose contre des ranges strong. Et en terme d’equity réalisable, les débutants auront, je pense, du mal à bien réaliser leur equity. Ils ne sauront pas forcément quand fold, quand raise, quand call, quand bluff, quand GU. Surtout contre des open en EP. J’évite au maximum de conseiller de s’empaler contre des ranges solides.

Je propose donc de jouer le strict minimum. Et pour autant on ne se retrouve pas forcément à overfold. Déjà la SB a aussi sa part de défense à respecter. En plus en micro ça a tendance à trop défendre en SB, et souvent trop passivement. Pour ce qui est du spot BvB, j’ai volontairement construit des ranges qui ne rendent pas les open any 2 cards immédiatement profitables. L’air de rien, par rapport à certains ranges c’est déjà ça.

Ces ranges de BvB m’ont bien posés des problèmes. J’ai longtemps hésité à garder des ranges de 3bet polarisés. je m’en suis encore une fois tenu à ma ligne principale, en ne rajoutant les 3bet « light » que contre certains profils. Et donc de rester avec des 3bet très orientés value contre un field qui globalement ne fold pas bcp (mais avec de grosses disparités).

6 J'aime

Encore merci de tout le taf réalisé pour la commu.

1 J'aime

wouah!!! MERCIIIIIII

trop top

1 J'aime

Au départ je ne voulais pas trop retoucher les ranges d’isoraise et d’overlimp. Mais j’étais embêté par le manque de précision de ces ranges. En particulier par le fait que BU CO et HJ étaient regroupés. Je pense que la séparation de ces ranges est plus important que la simplification pour une meilleure lecture.

Je suis convaincu que les positions CO et HJ doivent être jouées de manière très tight. A fortiori pour des débutants. J’ai donc rajouté un tableau. Evidemment je n’ai pas pu m’empêcher d’apporter quelques modifications.

Voici en gros les stratégies que je préconise pour les iso et overlimp:

  • Lorsque Vilain est short stack, on va moins isoraise et se mettre à overlimp des mains habituellement raise. Toutes les mains qui nécessitent un minimum de profondeur de jeu. Mais aussi des mains qui ne souhaitent pas voir leur equity se faire deny par des limp/shove.

  • Au CO et au KJ je préconise un jeu tigh/agressif. On iso un range serré et on limp très peu. Notre position est mauvaise et on n’est pas sûr de récupérer la position. On n’est pas à l’abri de contre-iso ou de gros isoraises par les joueurs suivants. C’est un peu la même idée que pour les ranges de défense vs open dans ces mêmes positions. Par la suite, en gagnant en expérience, on pourra repérer les bons spots à iso plus loose, par ex avec plus de broadways offsuit, de SC, ou de Axs. Ce qui sera vrai d’ailleurs aussi pour les autres spots.

  • Au BU on va profiter de notre avantage de position et du fait qu’il n’y a plus que deux ranges derrière. On va commencer à avoir plus de mains marginales. A noter que dans ce spot je préfère nettement isoler K7s que J8s, 65s ou 33. Plus on joue contre des joueurs loose/faibles/CS, plus on oriente nos ranges vers des cartes hautes. Les petites PP et low SC sont bien à overcall. Je pourrais encore développer sur la façon de jouer els low SC en micro, mais ce post va encore être assez long^^.

  • Toujours au BU, mais lorsqu’il y a plusieurs limpers, nos ranges de raise vont bien sûr être plus tight. C’est plus difficile d’isoler un joueur avec 4 ranges+ encore en jeu dont au moins 2 qui ont montré de l’intérêt pour le coup. L’idée d’un isoraise reste quand même d’isoler un joueur. ici j’ai quand même regroupé les positions BU et CO vs plusieurs limpers. De toute façon le spot CO vs 2 limper est rare.

  • En SB on voit que je reste encore sur ma line très tight OOP. Avec des iso de K9s mais pas de J9s. Alors que paradoxalement pour les ranges de défense de BB vs open BU je propose de 3bet J9s et de call K9s. Les spots sont différents, et la construction de ranges est différente. Je pense que dans de petits pots vs récréatifs K9s (cartes hautes) est meilleur à jouer agressivement (et limp J9s avec très gros SPR). Mais que dans des spots vs regs J9s (cartes connectées moyennes) se joue très bien avec l’initiative et réalise mieux son equity. J’ai regroupé les ranges de raise de SB et de BB OOP. Normalement ils sont un peu différents, mais pas assez pour complexifier encore les tableaux.

  • Les ranges d’overlimp de SB sont loose. ici moins que en théorie. Mais j’ai quand même dû me retenir, tellement je pense que jouer ces petits pots, même de manière assez ABC, est relativement facile, bien que OOP. En plus ce sont des spots qui nous permettent d’améliorer notre skill post-flop en jouant à moindre frais des ranges semi loose OOP. Par ex ce sont de bonnes situations pour tester des stratégies de X/R ou d’overbet. Ou encore pour évaluer nos FE selon les textures de board. On apprendra à repérer les spots de bluff ou ceux qu’on devra jouer passivement.

  • Enfin le spot BvB. Je propose des ranges assez proche de ceux d’open de BU/SB ou d’iso/limp de SB. Mais je crois que c’est le spot où on va le plus tenir compte du profil de SB pour décider de raise ou pas. Je compare un peu ce spot à celui d’open de SB en tenant compte du profil de BB. La stat de limp/fold est utile. On peut même rajouter la stat de limp/fol en SB dans les pop up. Ce spot est aussi un spot très intéressant pour progresser. C’est celui où on va le plus se retrouver avec des ranges loose (avec celui de défense de BB vs open SB, dont les ranges se ressemblent). Comme IP vs mauvais joueurs et en HU, on commettra moins d’erreurs et on peut se permettre un avantage de cartes moins important. C’est donc dans ces spots qu’on commencera à apprendre à jouer des low SC et même de petits gapper avec l’initiative. Avant de les incorporer à nos ranges d’iso OOP ou de 3bet.

3 J'aime

Squeeze et overcall.

J’avoue que j’ai bien galéré en reprenant ces ranges. Les analyses de databases ne m’ont pas beaucoup aidé, tant les occurrences sont faibles et les spots différents. En plus il y a un monde entre les ranges théoriques et leur profitabilité réelle, encore plus pour des débutants.

Voici quand même les idées générales à retenir:

  • Les multiways, c’est pas cool. Une notion importante à retenir: notre equity diminue plus vite que nos odds s’améliorent. Payer « pour la cote » devient très souvent mauvais. C’est l’article récemment traduit par Balla qui m’a fait prendre conscience de ce fait.

Voici le lien. Les ranges de cet article ne sont pas du tout adaptés pour le public que je vise ici, mais il y a des notions intéressantes.

Overcall créé de la dead money et laisse des opportunités de squeeze. C’est moins vrai en micro limites où les squeeze sont rares. Ce qui à mon avis permet plus d’overcall avec certains types de mains, en particulier les petites PP.

Nos ranges de overcall vont globalement ressembler à nos ranges de call. Avec de petites différences:

  • On overcall avec moins de mains qui frapperont surtout des paires. Dans l’article c’est bien expliqué pourquoi. Pourtant en analysant mes databases, je me suis aperçu que parfois des broadways offsuit étaient plus rentables en multiway. C’est peut-être seulement du à la variance du sample. Ou alors c’est parce qu’en petites limites les joueurs sont plus honnêtes en multiways et nous laissent réaliser plus d’equity. Surtout dans le sens où on se fait moins bluff (par ex ça check flop et on hit une TP turn alors qu’en HU on aurait juste fold sur un CBet flop).
  • On overcall avec plus de mains petites/connectées/suited qui vont faire des « nuts ». Les risques de flushes vs overflushes ne sont pas négligeables (tout comme les set/overset avec nos PP). Dans les spots en late position, ces overcall semblent très profitables. Peut-être en partie grâce à des lines check général flop et on stab turn contre des ranges loose/semiloose. Contre des ranges de early positions ces défenses semblent devenir très close. Je ne conseillerais donc pas ces défenses dans certaines positions.
  • Nos ranges de squeeze sont différents de nos ranges de 3bet. Parfois plus loose, parfois plus tight, mais toujours orientés value avec de fortes mains. Surtout qu’en dessous de la NL20 les squeeze ont encore peu de FE. Donc pas de squeeze polarisés avec des SC ou des low Axs (même si en vrai dans le spot BB vs BU-SB c’est possible et rentable). Nos ranges de squeeze seront très orientés gros Axs, très forts broadways et grosses PP. On a bcp plus besoin de deny les equities qu’en HU.
  • Changer nos stratégies selon les positions. En dehors de la BB, on n’a pas envie de jouer des multiways. Et même en BB, en pratique on n’en a pas envie car OOP. Un détail important que je n’ai pas pris en compte pour la construction des ranges par soucis de simplification quand on est en BB: selon que SB call ou fold, ça change complètement nos ranges. Quand il call on est censé bcp plus overcall. Quand il fold on est censé moins overcall et plus squeeze, notamment avec des mains type SC. Ici, je n’en ai donc pas tenu compte, ça me semble pas être suffisamment important pour les débutants qui doivent se concentrer sur l’essentiel.

Pour les stratégies générales, je suis rester sur les mêmes lignes que pour les autres spots. Nos ranges sont axées PP et cartes hautes, on joue peu de SC (seulement en combats de blindes et dans de petits pots), et on 3bet (squeeze) des ranges orientés value. On garde au maximum l’avantage de cartes, surtout OOP.

Ces tableaux sont donc très simplifiés et ne tiennent pas compte des profils des callers. Ils permettent des prises de décision rapides et simples. J’ai commencé à retravailler ces spots pour les ranges « intermédiaires » et « confirmés », et le moins qu’on puisse dire c’est que c’est autrement plus complexe^^ (jusqu’à 13 tableaux pour les ranges confirmés en restant dans les spots simples).

4 J'aime

Salut Lacerta_max,
Fais-moi signe stp quand ta révision de tes ranges débutants est terminée afin que je mette en place le projet dont je t’ai parlé. Merci :wink:

1 J'aime

Non mais tu as cinquante mille projets, je ne sais plus duquel tu parles^^ (je plaisante obv)

C’est presque fini. J’essaie de poster les défenses vs 3bet dans les jours qui viennent et ce sera bon pour les ranges « débutants ». Faut juste que je me force à ne plus les regarder sinon je vais encore vouloir changer plein de détails^^. Ensuite je m’attaque aux ranges « intermédiaires ». Ca devrait être plus rapide, car ils ont été construit avec plus de réflexion au départ.

1 J'aime

:rofl:

Ok ça marche!

Contrer les 3bets.

Avant toute chose, il faut comprendre qu’à partir du moment où on se fait 3bet on perd de l’argent avec notre range d’open (sauf peut-être si on a des ranges de RFI très nit). Le but est donc d’en perdre le moins possible, et de garder ces mêmes ranges d’open gagnants malgré les 3bet potentiels. Quand on est débutant c’est pas forcément évident. On perd l’initiative parfois on est OOP, et on a du mal à estimer les ranges adverses.

La bonne nouvelle, c’est que si vous êtres débutants c’est que vous jouez à des limites où vous subirez peu de 3bet. Mais ça arrivera forcément. Parfois de la part de mauvais joueurs, avec des min 3bets qui vous permettrons de défendre une très grosse portion de vos ranges qui sont déjà solides. Mais aussi parfois de la part de joueurs relativement compétents, du moins qui commencent à comprendre le PF et ont des bases sur le post-flop. Des joueurs sur lesquels vous n’aurez pas d’edge. Il vous faudra donc compenser par des ranges solides.

Malheureusement il est impossible de garder l’avantage de cartes avec nos call 3bet sans se retrouver à folder la quasi totalité de notre range. Ce sera l’un des rares spots où vous subirez l’action avec des ranges dominés, et parfois OOP. Mais vos ranges seront assez solides pour ne pas trop perdre, et même pour perdre moins que si vous aviez fold vs 3bet.

Assez compliqué de construire des ranges de défense vs 3bet. Beaucoup de mains sont en réalité très marginales, et selon le skill de chacun (de Hero mais aussi des Vilains) elles peuvent vite devenir catastrophiques à défendre. Se pose aussi la question de l’overfold vs 3bet. Vilain vous voit nit et n’a pas envie de 3bet. Mais il voit que vous foldez beaucoup aux 3bets et donc se met à vous 3bet malgré vos ranges strong. C’est pourquoi j’ai splitté les ranges en deux séries de ranges. La première contre des joueurs qui 3bet vraiment peu, 4 à 6%. En passant, contre ceux qui 3bet encore moins on ne défend que les premiums et éventuellement les PP pour setminer si les odds sont correctes. Et une autres série contre ceux qui 3bet plus et qui sont susceptibles d’abuser contre vous. On va alors défendre un peu plus, tout en gardant des ranges profitables contre des 3bet plus loose, en overfoldant que peu. Ce qui devrait minimiser les pertes.

En dehors du split entre les profils adverses, j’ai gardé des tableaux très simplifiés en regroupant plusieurs situations et positions sur chacun. A ce niveau les différences n’étant à mon avis pas suffisantes pour complexifier les choses. Ca le sera bien assez avec les ranges intermédiaires pour lesquels j’ai prévu au contraire de rajouter des situations par rapport à ce que j’avais fait dans Rétamer la NL10.

On voit que les premiums ne sont pas stack off systématiquement. Ou même pas forcément 4bet. Je pense que ça va limiter les grosses erreurs quand vous ne saurez pas quand 4bet/call et 4bet/fold. Dans certaines positions et contre certains profils, en face il risque de souvent y avoir que KK+ pour go broke. Les dynamiques ne sont pas suffisamment agressives pour stack off du QQ ou AK dans la plupart des positions. Surtout que vous aurez une image très propre.

Enfin, et je sais que ça va en déranger quelques uns, j’ai décidé de rajouter des ranges de 4bet bluff en LP contre les joueurs qui 3bet un minimum. D’expérience, même en NL2 je sais que les 4bet bluffs sont rentables. Ca permet de défendre plus et en même temps de profiter de votre image. Je ne pense pas qu’en 2020 il existe encore bcp de fields où ce ne soit pas OK de commencer à 4bet light. En général les meilleurs combos pour ça ce sont les broadways limites entre fold et call. Je me suis même retenu pour ne pas en rajouter quelques uns, comme AJo au CO. Il s’agit peut-être du seul spot où je ne vous propose pas de ranges linéaires mais polarisés. Oui il y a même du A4s^^. Mais il faut savoir que beaucoup de mains que j’ai mis en call 3bet sont meilleures à 4bet, comme des PP moyennes en BvB. Mais j’ai décidé de rester sur les stratégies les plus simples. D’autant qu’un 4bet linéaire peut être bien pour un joueur expérimenté, mais être surjoué pour un joueur débutant, à cause de metagames différents.

2 J'aime

Voici l’ensemble des ranges définitifs. (Normalement pour les 5 prochaines années^^). Il y a de toutes petites modifications par rapport aux versions déjà présentées.

J’ai rajouté la version pdf à la fin.


RANGES DEBUTANTS.pdf (457,4 Ko)

Version avec code couleur définitif (12/2020): RANGES DEBUTANTS.pdf (457,4 Ko)

6 J'aime