[PA-Book] victorbynite au pays du grind en cash game


#101
  • PF l’OR n’est pas automatique bien au contraire et perso j’open pas ATo en MP sauf nit au CO et BTN.

  • Flop: As played je call simplement vs son donkbet et je n’aurai pas cbet ce flop en 3way


#102

Hello

Je viens de lire un bonne partie de ton PA Book, je comprends tes états d’âme et tes interrogations…je reste persuadé que grinder la NL2 est tres frustrant, davantage que la NL5 ou même NL10 (je ne dis pas plus difficile, mais plus frustrant).

Le rapport investissement en temps / gains potentiels est trop faible selon moi.
Tu vas bosser des heures hors table, tenter d’appliquer un jeu gagnant, passer des heures en session a gagner des pots petits, parfois gros, et perdre 1 ou 2 caves sur des mains ultra favorites face a des joueurs de l’espace…

Pour moi, garder la motivation en nL2 a toujours été mission impossible. La perspective de gagner des caves de NL2 par rapport au temps passé n’est pas intéressante.

Après, si le but est de développer un beau jeu, de pouvoir review ses sessions en se disant que tout était bien joué indépendamment des résultats, alors c’est un autre objectif respectable et on se fout des pertes.

Mais ne nous voilons pas la face, si le down nous atteint, c’est parce qu’on ne gagne pas d’argent: Et comme notre critère de montée de limite est fixé par notre BR, on se dit qu’on ne montera jamais.

Vu le niveau de tes analyses ici, je ne connais pas tes possibilités financières, mais tu pourrais peut-être te donner la BR pour jouer en NL5 par exemple (voire NL10) et tester ton jeu sur ces limites ?
On dit souvent que si tu ne bats pas une limite, tu ne battras pas les limites supérieures, je n’en suis pas si sûr pour la NL2 qui reste quand même tres tres spéciale dans sa population…

Petit parallèle un peu simplet avec le tennis, tu peux rencontrer un adversaire moins fort techniquement que toi mais au jeu atypique, contre lequel tu auras beaucoup de difficultés, et tu peux ensuite rencontrer un adversaire meilleur, mais au jeu plus “standard” et n’en faire qu’une bouchée…

Juste quelques idées, peut-être simplistes et erronées, mais le risque ici est de s’enliser en NL2 et de perdre ses acquis et son mental, ce qui serait dommage pour toi vu la compréhension du jeu que tu montres dans tes analyses.

GL

PS : Je viens de voir que je me suis planté et fait une réponse à @Moufl0s au lieu de @victorbynite, sorry :wink:


#103

Et pour la main AToff, je répèterai ce qu’on m’a dit il y a quelques jours avec la meme main, fold pf en micro limites en early/middle position :slight_smile:


#104

@PierreLo tout à faire d’accord avec le fait que @victorbynite devrait essayer de se donner les moyens de jouer en NL5-NL10. La NL2 peut démotiver, peut-être vu que tu as l’air de travailler ton jeu et être motivé tu pourrais boost un peu ta bankroll à 400 euros? Tu aurais 40 caves de NL5 ça serait déjà pas mal, et up en NL10 à 550 euros?

Pour la main, UTG j’open à partir d’AJo, ATo me parait un peu faible, mais bon ici vu qu’on est 5 à tables je pense que c’est ok.
PF j’aurais raise à 0.10 0.11, là tu le raise quand même cher je trouve, il peut mindonkbet avec des DP pour se faire raise (trap) ou alors il est en blocking bet avec un tirage ou une main faible. Dans tous les cas je pense que le raise à 5x sa mise est ok.

Turn par contre j’aurais raise encore mais moins cher, du genre 0.35, toujours dans l’optique de lui faire payer ses tirages, bien sûr il pourrait encore trap mais il y tellement de tirages sur ce board (qu’on ne bloque pas) que je pense pouvoir raise pas cher. Si il reraise on fold, si il call on avise selon la river…


#105

Les ranges pré découlent de nos capacités postflop, si tu as un bagage technique que tu estimes suffisant pour assumer ta range d’OR pré et être EV+ tu peux open cette range, CQFD.
J’ai longtemps boudé QKo EP sur énormément de textures de tables en 6max, plus maintenant par exemple.

Edit: Il n’y a pas d’absolu.


#106

Exact. Mais en période de fort doute, la proba de mal jouer ce type de mains postflop pourrait justifier de “faire le ménage” dans le jeu preflop en attendant mieux :slight_smile:


#107

M’aurait-on induit en erreur en incluant ATo dans la range d’open au HJ (en 5-handed, le premier de parole est au HJ, pour mémoire) ? :wink:

À l’heure où j’écris ces lignes, j’ai 317 € de BR sur Winamax. Dans l’absolu, j’ai la BR pour jouer en NL5, voire tenter un shot en NL10. Mais, quand j’ai commencé le coaching avec @Freudinou, au début de l’année, ma BR était de 212 € alors que j’étais en plein downswing en NL2 (à l’époque, sur 37kh, -31 € et -4 bb / 100). Notre maître canard préféré, en matière de montée de limite, m’a dit d’être positif de 20 caves avant de monter en NL5 ; du moins, j’ai compris qu’il me fallait être positif de 20 caves de NL2 au cumul, c’est-à-dire afficher +40 € de résultat net depuis mes premières mains de NL2 5-handed, avant d’aller en NL5. En ce qui concerne la progression de ma BR, il y a eu, bien entendu, quelques caves gagnées, mais aussi quelques ITM dans de rares tournois (pas plus d’une quinzaine d’euros les ITM, sachant que je ne dispute plus beaucoup de tournois sur Winamax, essentiellement ceux de mon club et quelques tournois dans les variantes). Autrement dit, je ne détermine pas mes montées de limite en fonction de ma BR telle que disponible sur la room où je grinde, mais en fonction des caves gagnées ou perdues dans la limite que je joue ; comme je n’ai pas encore atteint le seuil de +20 caves de NL2 au cumul, je suis encore en NL2 (à moins que @Freudinou me donne le feu vert pour que j’aille faire un coucou aux tables de NL5).

Telle est ma compréhension des choses. Reste à savoir si @Freudinou, dans son analyse, voulait plutôt dire 20 caves gagnées depuis le début de son coaching.


#108

On dirai bien :tongue:


#109

@PierreLo Si on n’est pas capable de battre la NL2 on ne battra pas la NL10.

Et au tennis, le meilleur joueur s’adaptera au style du joueur atypique et le defoncera sans aucun doute.


#110

Je ne parle pas de “crush” la limite, mais de se donner un peu d’air si la BR le permet en montant de limite pour ne pas déprimer et choper de mauvais réflexes en s’enterrant en NL2 et en cherchant à la battre à tout prix.

Après, chacun fait fait fait c’qui lui plait plait plait…


#111

Contre exemple : Lendl vs Chang il y a quelques années. Lendl complètement déstabilisé par le jeu étrange de Chang, balles ultra courtes, services à la cuiller. Lendl perd la finale (de Roland Garros je crois).

Le poker est un jeu d’adaptation, l’adaptation a une population qui fait n’importe quoi est difficile.


#112

ATo au HJ est un open et plus un fold en exception, par contre fold UTG. N’oublions pas que les joueurs s’excitent avec tous les Axs, 3bet un peu en auto des AQo sur Winamax, du coup quand tu touches une TP, tu es plutôt bien.

Mon conseil est de ne pas monter, gagne les caves prévues parce que si tu ne les gagnes pas, c’est en raison de leaks techniques mais aussi de leaks mentaux qui ne vont pas se résoudre par magie parce que tu changes de limite. Il y a un double cap à franchir, tu vas le franchir.

Ba en NL 2 ou NL 10 c’est toujours 100 blinds, quelle est la différence ?

Euh les gars vous jouez de l’argent au poker, ça va pas la tête ? S’il ne gagne pas des caves, il ne gagne pas des caves, c’est ça qui devrait le frustrer. S’il n’arrive pas à gagner des blinds, il ne montra jamais donc ce qui devrait le motiver c’est de savoir comment il va gagner des blinds, pas ce que cette blind représente en valeur monétaire. De toute façon, d’après ses projets, s’il veut gagner de l’argent il va falloir qu’il aille en 50 car c’est le moment où il peut faire un truc magique : le virement sur le compte bancaire qui transforme l’air en or. Et la 50, c’est encore loin, donc un peu moins un peu plus…

Faut pas paniquer Victor par rapport à ta stagnation, il y a des joueurs qui vont bloquer à un stade mais vont franchir les autres plus rapidement que d’autres car ils ont fait les choses correctement à ce stade. Je pense que c’est ton cas. Tu sais j’en ai connu des joueurs qui ont fait NL 2-NL 25 en moins de 6 mois. 2 ans après, ils vivotent encore entre la 10 et la 25…


#113

Chang ce gros fish qui a tout de même gagné Roland Garros dans la foulée hein :wink: (c’était en 1/4)
Tu fais rejouer ce 5e set 100 fois et Lendl le gagne 95 fois sûrement.

Au poker c’est pas toujours simple de jouer des profils qui eux mêmes ne comprennent pas ce qu’ils font, je suis le 1er à la dire… mais bon sur le long terme c’est du pain béni.


#114

Exact pour le 95/5 Lendl/FishChang sur le long terme parce que ce sera toujours le meme adversaire, l’adaptation sera plus facile En NL2, on va avoir 10000 adversaires différents, avec beaucoup de variantes dans le “carnaval”, pas évident de profiler des gars avant un grand nombre de mains, le long terme risque d’être tres tres long…
S’il faut passer 15 ans en NL2 à profiler, c’est pas trop fun quand même.
Je persiste à penser qu’il n’est pas nécessaire de crush la NL2 en long en large et en travers pour passer aux micro limites supérieures. Ne serait-ce que pour retrouver le plaisir perdu du jeu :slight_smile:

Parfois on a l’impression que c’est un défi perso, “je ne monterai pas en NL5 tant que je ne crush pas la NL2”, mais on voit que ce n’est pas toujours si évident et je pense que cette obstination peut avoir des répercussions sur la qualité du jeu et du mental.

Juste mon fishavis :wink:


#115

Je suis désolé @PierreLo mais si on ne bat pas la NL2 on ne battra rien du tout. Le niveau y est tout simplement très faible, point. Le coup des “profils atypiques” ne tient pas la route. Il suffit d’adopter une stratégie générale rigoureuse (gros value bet/petits bluffs/respecté les Vilains qui montrent de la force…bref du Harrington quoi) et de rester motiver, et ça passe.

Et je sais de quoi je parle puisque suite à “Maraver la NL2” j’ai fait 50Kh en NL2 en appliquant les ranges PF et stratégies post-flop que je conseillais dans l’article. Avec un WR adj à 16bb/100 en jouant 19/16/5 et un jeu très propre. Bilan NL2

Le seul bémol que je mettrais concerne le réseau Winamax. La NL2 est la limite où il y a le plus d’écarts de niveau entre les rooms, et Winamax est clairement au dessus du lot. Je crois bien d’ailleurs que c’est la room de Victorbynite, je lui conseille vivement d’en changer). Le problème ne vient pas forcément du fait que les adversaires sont meilleurs, par rapport à PS il ne doit pas y avoir bcp de différences, mais plus des spécificités de ce format qui nous place plus souvent en situations de combats de blindes à une limite où le rake est énorme. Le ratio reg/récréatif est aussi impacté. On perd aussi une position (UTG) qui est plus profitable à un jeu tight. Bref, je pense que si la NL2 de Winamax est plus difficile c’est à cause de cette structure, il suffit d’entendre certains affirmer que le HU n’est pas rentable avant la NL50 pour comprendre combien le nombre de joueur compte sur une table lorsque le rake est fort, et encore plus lorsqu’on joue des tables où le jeu tight nous est le plus profitable.


#116

pour rebondir sur ce que dis notre ami lacerta, j’ai eu le même problème. j’ai galéré des mois sur winamax en NL2 ( ok je débutait vraiment le poker ) a être break heaven voir perdant, et suite aux conseils de tout le monde je me suis inscrit sur PMU et en quelques semaines, j’ai empilé assez de cave pour aller en NL4.


#117

Très clair merci @Lacerta_max.
Je connais ton parcours NL2, “maraver la NL2” a toujours été dans mes bookmarks et en ce moment même entre mes mains (et je t’en remercie, comme beaucoup d’autres ici), pour ma petite reprise de contact avec les micro-limites, aucune intention chez moi de prétendre en savoir plus que toi (ni quiconque) sur la question :slight_smile:

Je traduis simplement mon ressenti de joueur bien plus “récréatif” que la majorité de la population PA. Ce que je veux dire :

  • si tu es un grinder dans l’âme, très discipliné et au mental d’acier, souhaitant devenir pro, le passage par le crush NL2 est probablement nécessaire à la fondation du jeu pour les limites suivantes. Mais dans ce cas, les phase de down ne devraient en principe pas t’affecter outre mesure car tu as la BR, l’énergie et surtout le temps nécessaire a te consacrer pleinement à cet objectif et tu restes confiant dans la tournure des évènements sur le long terme.

  • mais si l’objectif est de trouver du plaisir dans ce jeu (oui, ca reste un jeu malgré tout), et si les aléas de la NL2 te plombent le moral au point de ne plus trouver ce plaisir, si le fait consacrer les rares heures dispo pour le poker à seulement gratter quelques cents te semble sans issue et pas amusant, autant monter (si la BR le permet) pour trouver au moins une petite motivation dans la taille des pots joués.

Etant moi-même un joueur occasionnel par rapport à beaucoup, je serais plus tenté d’aller cramer ma BR en NL5 ou 10 qu’en 2. Pourquoi ? Parce que les gains potentiels par session y sont plus élevés (tu me diras, les pertes aussi, mais ça, en bon récréatif, je m’en fous. C’est du gamble finalement, du jeu, je peux recaver).
Il me semble que c’est la cas de pas mal de joueurs récréatifs, ceux qui se disent "tiens j’ai 30 minutes libres pour jouer au pok, je ne vais pas me faire chier en NL2, j’ouvre plutot une table avec ma cave de 10€ en NL10. ON sait jamais, sur un malentendu :wink:
A ce titre, il peut être profitable également de jouer sur ces tables si on est un grinder/reg et rencontrer ce genre de joueurs, même si on n’a pas crush la NL2 pour l’'instant.

Deux approches différentes du poker je suppose, l’approche “semi pro”, sportif de haut niveau où seul le résultat et le respect du parcours prévu compte, et l’approche “fun mais fun intelligent quand même” où le plaisir de l’activité reste prépondérant tout en souhaitant apprendre et pratiquer un jeu correct.
Aucun jugement de valeur dans les deux cas, chacun voit midi à sa porte comme on dit :wink:

Mais il ne faut pas oublier la dimension “jeu” dans cette activité, et je pense que lorsque l’expérience Nl2 devient pénible et sans visibilité claire, s’aérer un peu l’esprit tout en restant dans son activité favorite ne peut pas être si mauvais.

Chacun sa route, chacun son chemin :wink:


#118

Quel poète ce @thorgal :wink:

Moi c’est plutot break hell le poker :wink:


#119

Il me semble que Victorbynite entre plutôt dans la première catégorie. Pas forcément dans le sens “pro”, mais dans le sens “approche sérieuse du grind”. Je crois vraiment qu’il devrait essayer un autre réseau pour voir comment ça se passe. Ça a bien marché pour Thorgal.

Le conseil que je donnerais serait de changer de format ou de variante, ne serait-ce que pour quelques jours. Tester les expresso par exemple. Je sais qu’à mes début j’ai bcp alterné entre le CG (surtout en FR à l’époque, justement sur Winamax) et les S&G avant de réellement trouver ma “voie”. En plus de “m’aérer l’esprit” les S&G m’ont été très utile pour construire ma discipline de jeu.


#120

Salut @victorbynite, j’ai une petite question concernant les 20 caves…Si tu obtiens ces 20 caves voir 30 mais que ton jeu présente encore de “profonds” leaks, est-ce que tu up de limites ou pas?
La question peut sembler un peu hors sujet mais la réponse m’intéresse, merci :grinning: