Comment étudier son jeu en tournoi (online) ?

Comment étudier son jeu en tournoi (online) ?

Il n'est jamais simple de savoir si notre jeu est bien en place en MTT online. A travers son article spécial "meilleur article du mois", l'académicien WaitWaitW vous présente une méthode efficace pour étudier votre jeu sur ce format.


Méthode pour étudier son jeu en tournoi (online)

Article écrit par l'académicien WaitWaitW
 

Hello à tous ! Pour fêter le retour des articles PA, je vous ai concocté un petit article 3 en 1 pour étudier son jeu en MTT ! 3 en 1, car il servira aussi de bilan de la première semaine des WS pour le stacking des coachs Benjamin_Shal et Bibibiatch, et il permettra enfin de montrer combien le MTT, c’est plus complexe que le cash game, le jeu des robots..

Pour commencer à étudier notre jeu, faisons le comme un joueur de cash game le ferait. Ce joueur benêt pour qui la question « ai-je bien joué cette main » se résume à demander à Mr PIO comment il aurait joué va tout simplement, pour la question « suis-je bon à ce jeu », demander à son tracker de lui sortir une belle courbe en bb/100 (petit aparté, car la couche de chambrage commence à être un peu épaisse… je précise que j’adore totalement le cash game, je suis juste nul à ce jeu… et jaloux). Donc, prenons la courbe depuis le début du stacking en bb/100 :

 

Nous avons donc un petit 10bb/100, avec 12 evbb/100 sur 15k mains, ce qui est relativement honorable (d’ailleurs, -brag inside- je suis à 20 evbb/100 en standard, du coup sauf bad run que je vous avouerai ne pas avoir l’impression de subir, on voir le gap assez énorme entre les MTT 10€- et 20€+ : je perds la moitié de mon edge…)

C’est bien, on a prouvé qu’on était pas un fish. Mais est-ce utile ? Oui et non. En effet, en MTT, le graph en bb/100 ne va montrer qu’une partie du résultat. Voyons ça par l’exemple. On est au début, 200bb deep ; on part à tapis avec 55 % d’équité. On gagne en moyenne 20 bbs ! Puis, le tournoi progresse, les blinds montent, il nous reste 30 bbs, et cette fois-ci c’est vilain qui a 55 % d’équité. Nous perdons ici… 3 bb only ! Pourtant, quel est le coup le plus important ? celui deep ou celui en fin de tournoi ? Évidemment, celui en fin de tournoi aura en général beaucoup plus d’importance qu’en début de tournoi !

En fait, ce graph est un bon modèle pour voir la qualité de votre jeu en début de tournoi.

Mais comment faire alors pour voir comment on se débrouille en fin de tournoi ? Ici, on va privilégier la courbe en « chips EV ». Si elle ne veut strictement rien dire à elle seule, elle permet cependant de voir en moyenne les jetons gagnés et perdus. Or, un coup à tapis avec 20,000,000 de jetons en table finale va beaucoup plus influencer cette courbe que votre petit all in pour 600 bbs et 20,000 jetons de début de tournoi. On peut donc voir si on se met à envoyer trop loose et de manière trop régulière en fin de tournois… Mon graph :



Vous voyez, quelle sick déchatte, je suis le plus malchanceux du monde, je… oh wait ! comme la plupart des tournois joués ont été sur les winamax series, et que dans chaque tournoi, pour gagner, il faut gagner environ 10M chips (beaucoup plus dans certains en fait), dans un tournoi il ne peut se passer que 2 choses : soit je perd mon stack de départ (à peu près toujours 20k sur winamax) soit je gagne le tournoi (10M donc). Du coup, si j’avais gagné un wina series, jaurai environ 10M chips de plus que ce que j’ai ! En ayant une EV à 3M, ça représenterait une chatte pas possible ! … C’est donc normal que je n’ai pas encore gagné de WS… Notons aussi qu’à part les petites montées vertes qui sont liées à des satellites, je suis breakeven à peu près en EV sauf pour 2 énormes montées. Ca s’explique tout simplement parce que ce sont les 2 tournois que j’ai gagné (bon, la troisième montée est aussi un tournoi gagné mais en fait on était tellement peu c’était plus un SnG qu’un tournoi…). On voit bien que la plupart des jetons sont en TF, et plus encore en heads up. Bon, c’est dommage, j’ai fait que 3 TFs je les ai gagnées toutes les 3 (2è brag inside), je vous aurais montré sinon que même dans une TF, si on perd notre courbe verte baisse très peu, mais que par contre ici la courbe d’EV va monter ou descendre énormément ! L’essentiel ici sera donc d’avoir une courbe d’EV qui breakeven ou monte légèrement, jusqu’à la TF où elle devrait s’envoler si vous jouez bien. Par contre, si elle baisse régulièrement, alors vous avez des spews inopportuns.

En combinant votre courbe d’EV chips et votre courbe d’EV bb/100, vous aurez donc un bon aperçu pour vous dire si vous jouez bien en début de tournoi mais que vous avez des spew réguliers en fin de tournoi (bb/100 haute mais chips won bas), ou si vous vous débrouillez bien en fin de tournoi mais que votre jeu deepstack est à travailler (bb/100 bas mais chips won haut).

Vous pourrez ensuite aller dans le détail et travailler chaque partie de votre jeu, en regardant vos résultats par stack size. !!! ATTENTION !!! il faut un sample énormissime pour cela. Un truc comme 300,000 mains paraît être vraiment le minimum syndical… Du coup, je vais regarder sur le temps du stacking, mais évidemment ça ne veut strictement rien dire vu le peu de mains jouées.



 

Déjà, on peut voir que chaque stack size est en dessous de 3000 mains, pour 15,000 mains jouées. Ca montre bien qu’avoir 20 fois plus de mains n’est pas du luxe. Bref, à présent on va faire comme si j’avais un sample de 50,000 main par stack size pour montrer comment il faut analyser ça.

Déjà, je run good en dessous de 2 bb/100. En début de tournoi. Ce qui rend mon bb/100 positif, même si en réalité il ne mériterait pas de l’être. Par ailleurs, on pourrait dire qu’entre 5 et 10 bb, je joue bien en début de tournoi, mais qu’en fin de tournoi je me metes à spew : j’ai 16 bb/100 à ces stack size là, mais en réalité un chips won négatif. Pourtant, mon EV me dit que je mériterais presque 2x moins en bb, et qu’il n’y a pas plus de problème que ça au niveau des fins de tournois puisque c’est positif.

En résumé : oubliez totalement le bb/100 et le chips won, ne regardez que l’evbb/100 et l’evchips ! Donc, en se basant sur ça :
 

  • Mon jeu 2bb deep et moins est à améliorer. Pour ce stack size, il serait utile quand même d’avoir les statistiques « sans bb postée » tellement la blind va tuer notre winrate (au final, une bb représente souvent notre stack…)
     
  • J’ai un assez gros problèmes entre 20 et 75 bb deep, où je suis pas EV+ « de base ». Ceci dit, mon jeu est quand même bien adapté au tournoi puisque je suis largement gagnant en chips. Autrement dit, je gère bien les facteurs tels que l’ICM qui me forcent parfois à perdre des bb/100.
     
  • D’un point de vu général, mon jeu est bien adapté et n’a pas l’air d’avoir de spews en fin de games, puisque je suis gagnant en ev chips sur quasi toutes les limites.
     
  • J’ai un gros soucis entre 150 et 200 bb deep. Il va falloir travailler la jointure entre le jeu 100- bb deep et 200+ bb deep, puisque les 2 ont l’air acquis.


Dernière note : il est tout a fait normal d’avoir gagné beaucoup plus de jetons à 40 bb deep qu’à 250 bb deep, ça ne veut pas du tout dire qu’il y a un problème dans mon jeu, juste que j’ai rarement un tapis de 250bb quand je suis en fin de tournoi (peut-être qu’il y aurait un truc à travailler dessus en fait, ce serait bien un tapis de 250bb en table final du Million Event !!)…

Je tiens à rappeller à notre aimable clientèle que cette analyse est fausse, car étant juste depuis le début du mois. Je suis évidemment en réalité un génie qui n’a jamais une seule statistique en dessous de 50 evbb/100 ! … au fait, quand il y a un « - » devant chaque statistique c’est un tiret ?

Pour finir avec cette étude, je rappellerai que la meilleure chose pour travailler son jeu reste les hand review, où l’on décortique des mains en se demandant si on aurait vraiment joué cette main de la même façon si l’on avait été à jeun. Mais ici encore, lorsque le joueur de cash game clique comme un robot sur « big pots », le joueur de MTT devra encourager ses méninges à réfléchir sur quoi veut-il travailler.
 

  • Si l’on veut travailler son jeu deepstack, alors cliquer sur « plus gros pots en bb » paraît être la meilleure option. A noter que j’apprécie personnellement faire une main perdue/une main gagnée car mettre tous les pots perdus est déprimant ; mettre tout les pots gagnés est souvent inintéressant (mais pas toujours, assez régulièrement on se rend compte qu’on a fait de la merde dans un gros pot, ce qui à la fois nous fait progresser et nous fait nous dire que la variance, c’est aussi quand on run good).
     
  • Si l’on veut travailler son jeu à un certain stack size, vous l’aurez compris, il est de bon ton de mettre un filtre pour n’avoir que les mains jouées à ce stack size…
     
  • Si l’on veut travailler son jeu en fin de tournoi, alors mettre les plus gros pots gagnés/perdus en jetons nous donnera une bonne idée de ce qu’on a à travailler lors de nos fins de tournois : si vous voyez spew sur spew, alors plus que travailler votre jeu, vous devriez réfléchir à pourquoi les fins de tournois affectent votre jeu. Fatigue ? Stress ? Raz-le-bol ? Bref, on parelra souvent ici plus du mental que de technique pure.
     
  • Et si vous voulez travailler votre jeu avec l’ICM, alors démerdez-vous. Plus sérieusement, le tracker seul sera insuffisant pour ce type de spot. Un peu comme pour les KO, une capture d’écran sera votre meilleure aide ici. Pour pouvoir bien travailler votre jeu dans cette partie, vous aurez besion du prize pool, et du tapis des autres joueurs (même ceux qui ne sont pas à la table pour les demi).
     

Cet article arrive à sa fin, j’espère que la plupart d’entre vous se seront endormis ; que le reste sera sous anti-dépresseur ou opiacé, et que les survivants seront en train de travailler durement leur jeu en oubliant le grind histoire de me laisser les tables vides de regs. Merci à vous.