Les challenges des académiciens


#102

J’ose imaginer que ça n’a rien à voir de près ou de loin avec le poker? ^^


#103

En théorie, c’est simple, en pratique, sachant que c’est moi qui fais les courses, c’est plus compliqué :slight_smile:


#104

Faut déjà bien comprendre à quel point c’est mauvais de faire ce genre d’excès.


#105

Je viens de tomber sur cette vidéo qui parle justement de l’addiction au sucre et de ses ressemblances avec celle à la cocaïne:


#106

Celle-ci est plus intéressante:


#107

J’ai commencé le bouquin de Mark Sisson. J’en suis qu’à une vingtaine de pages mais j’ai déjà noté plusieurs choses intéressantes que j’aimerais partager ici.

  • Tout d’abord l’auteur parle de reprogrammer les gènes, notion qui semble-t-il est le pilier fondateur de l’ouvrage. Je ne connais pas grand chose à la génétique et au génome mais c’est une idée qui me surprend assez. Maintenant reste à savoir ce qu’il veut dire exactement par là. Je sais déjà par ex qu’augmenter significativement nos apports en omega 3 a une influence bénéfique sur nos cellules en plus de contre-balancer notre trop grande consommation d’omega 6 à effet inflammatoire.

  • Pour ce qui est du renforcement musculaire, il conseille des exercices fonctionnels impliquant tout le corps. Rien de nouveau donc, par contre il conseille aussi des séances de moins de 30’ et de ne pas se soucier de la rigueur de la programmation des séances. En cela ça me rappelle beaucoup l’approche de Franck Ropers:

Et va à l’encontre de l’approche classique à haut volume.

Je finis justement un cycle d’entraînement de type split (half body) avec 4 sessions par semaine d’environ 3/4 d’heure, très classique. Et je comptais passer à un trainning de type full body sur 3 jours pour libérer un peu de temps pour profiter du printemps et faire d’autres activités. J’avais déjà en tête ce programme de Nico Dalam:

Séance qui dure environ 50-60’. Je dois donc revoir ma copie. J’ai donc en tête d’autres programmes basés sur un exercice lourd suivis d’exercices légers en grande partie au pdc. Ou p-ê essayer la série unique chère à Franck Ropers.

A noter que je m’entraîne à domicile et que je n’ai pas de banc. Je travaille donc les pecs avec dips lestés et pompes. Je réfléchie quand même à acheter un banc.

Le crossfit semble être très bien mais je ne me sens pas spécialement attiré par ce type de trainning.

  • Une autre chose très intéressante qui cette fois concerne le cardio-trainning: il déconseille le cardio long qui épuise l’organisme et augmente l’appétit pour le sucre. Etant ancien champion de marathon il semble savoir de quoi il parle!

Cette idée me convient très bien. Etant jeune je courrais 50’ plusieurs fois par semaine. Il y a quelques années en reprenant un peu le sport je faisais 3/4 d’heure le dimanche. Puis je me suis mis au poker et ai stop le cardio (et presque la muscu au pdc). Et l’an dernier j’ai repris, 20/30’ 2 à 3 fois par semaine. Mais j’avais toujours l’impression de finir cramé. L’approche “fatigué mais pas épuisé” combiné à un changement pour du fractionné sera l’un des grand changement dans ce “challenge”.

  • Sisson parle des bases du régime alimentaire (entendez par régime “mode de consommation” et surtout pas “régime amaigrissant” qui est une notion à bannir). Elevé en lipides (naturels non transformés obv). Modéré en protéines. Faible en glucides.

J’entrevois déjà là des nuances d’approches avec Julien Venesson dans son Paléo nutrition sur lequel je me suis énormément appuyé pour définir mon alimentation. Comme exemple je mange beaucoup de riz basmati que Julien conseille mais qui reste un glucide. J’essaie aussi de rester assez proche des ratio de macro qu’il conseille (25% de prot/45%de glucides/30% de lipides environ, à moduler selon notre génétique). J’ai l’impression que Mark conseille bcp plus de lipides et moins de glucides et de protéines. J’étais déjà autour d’un ratio de 25%/35%/40% (et oui j’ai pesé tous mes aliments sur plusieurs jours pour me faire une idée…). Par contre avec un apport en lipides végétaux plus important qu’en lipides animaux (je consomme très peu de viande, mais pas mal d’œufs et de poissons).

Il dit aussi de ne pas trop se soucier des rations et des horaires. Un peu comme pour le trainning en fait… Moi qui ai tendance à tout programmer je sais pas comment je vais faire^^.

  • Une chose à laquelle je ne m’attendais pas dès l’introduction: il parle des chaussures! Il conseille de porter des chaussures très légères… voir de marcher nu pied…

  • Il parle aussi des objectifs en disant de ne pas se donner d’objectifs de résultats.

Mon post est déjà très long et je vais dépasser le nombre maximum de mots autorisés. Je vais donc le scinder en deux.


Paléo challenge
#108

Voici maintenant quelques notes que j’ai prises qui me paraissent donner une bonne idée du contenu du livre:

  • Devenir une machine à brûler les graisses. Supprimer les glucides transformés (blé, riz, pâtes, maïs), mais aussi dans une moindre mesure les légumineuses (haricots, soja, cacahuètes, pois). Base de l’alimentation: viande, poisson, volaille, œufs, noix, graines et glucides naturels (fruits et légumes). Ceci reprend les règles 1 et 2.

  • Optimiser votre programme d’exercices: > faible intensité (marche, cardio modéré) et très fréquemment. > séances de renforcement musculaire brèves et intenses. > de temps en temps des sprints intenses. On est là sur les points 3, 4 et 5.

Il parle de ce qu’il appelle l’entraînement “cardiochronique” habituellement pratiqué, qui entraîne un stress physique excessif et prolongé et compromet les fonctions immunitaires.

  • Gérer les niveau de stress. Jouer, dormir assez, prendre l’air et le soleil, avoir des exutoires créatifs (ça me plait ça!)… Ou encore éviter les traumatismes causés par des erreurs stupides. Ce sont les règles 6, 7, 8, 9 et 10.

Il faut donc se rebeller contre la sédentarité, l’excès de stimulations numériques (dis-je en tapant sur mon clavier d’ordinateur…), au manque de repos… Je cite Mark Sisson: “honorez vos gènes primaux en ralentissant et en simplifiant votre vie. Vos ancêtres travaillaient dur pour survivre mais leurs pauses régulières loin de tout stress leur donnait la tranquillité d’esprit et de corps tant convoitée de nos jours”. Lors de certains de mes posts sur mon blog où j’expliquais que j’arrêtais le poker et que je recherchais de nouvelles aspirations, c’est quelque chose dans ce genre auquel je pensais sans vraiment en avoir conscience. Je pense toucher là des points très importants.

Je le cite encore: “nous succombons au consumérisme dont l’objectif est d’apaiser nos souffrances avec des raccourcis idiots, des consolations, des complaisances et des arrangements. Ainsi, le discours populaire et rationnel: <<hé, la vie est courte!>> devient une prophétie bientôt réalisée”.

Je trouve sa devise presque amusante: “vivez longtemps, mourez d’un coup!


Paléo challenge
#109

J’ai un peu avancé dans la lecture du livre de Mark Sisson. Je résiste à l’envie de vous en faire un résumer tant il y a de choses intéressantes. Je vais quand même aborder quelque points qui me parraissent importants, soit parce qu’ils permettent de bien comprendre l’approche paléo, soit parce qu’ils ne sont pas en phase avec des choses que je tenais pour acquis, par exemple qui ne correspondent pas avec l’approche de Venesson dans Palèo nutrition.

D’abord la base de l’approche paléo: d’après certains anthropologues, l’espèce humaine a atteint son apogée en terme de masse musculaire, de densité osseuse et de taille du cerveau, il y a 10 000 ans, c’est à dire juste avant l’apparition de l’agriculture. Puis, la capacité à stocker de la nourriture, à diviser et à spécialiser le travail ou à vivre dans des milieux fermés a éliminé les principales pressions liés à la sélection. La sélection, pour l’essentiel, a cessé (contre-exemple de la tolérance au lactose dans certaines régions du monde).

Il ne s’agit pas d’un jugement de valeur, juste un constat. On ne va pas se plaindre de ne plus perdre la majorité de nos enfants avant l’âge de 15 ans ou de mourir massivement de maladies infectieuses. Ceci ne sert qu’à comprendre comment nos gènes fonctionnent.

Justement Sisson détaille un peu plus ce qu’il avait abordé dans l’introduction concernant la reprogrammation génétique. Il explique qu’on a la capacité de déclencher ou de cesser l’activité de certains gènes ayant une influence profonde sur notre santé (comme éviter la bedaine à laquelle on est prédisposé).

80% de notre santé est déterminée par ce qu’on mange et 80% de notre capacité à maigrir est déterminée par notre alimentation. Les 20% restant étant les facteurs génétiques, un mode de vie sain et des exercices adaptés. Je reviendrai là dessus plus tard.

Il fait un descriptif comparé d’une journée typique d’une famille du paléolithique et d’une autre d’aujourd’hui. Le parti pris est évident^^. La journée du paléolithique est décrite de manière idyllique, on se croirait presque dans le jardin d’Eden. Et celle de la famille moderne est caricaturale et appuie fortement sur les mauvais cotés de nos modes de vie et leurs conséquences. Cependant on ne peut nier certaines choses. La médecine en prend méchamment pour son grade: elle lutterait contre des symptômes qui en réalité sont des défenses naturelles, au lieu de s’attaquer aux causes.

Evidemment le mode de vie paléo, lui, s’attaquerait à ces causes.

Il est aussi intéressant de voir comment l’auteur insiste sur les principes erronés de l’opinion majoritaire.

Sisson prêche un convaincu, bien sûr notre alimentation, et notre mode de vie en général (voir ses 10 règles), a un impact sur notre santé. Et l’approche paléo est très logique et pleine de bon sens, bien que parfois difficile à mettre en place.

En passant, le passage sur la journée typique d’une famille au paléolithique a éveillé quelque chose de profond en moi. Sisson décrit des marches dans les sentiers sous le soleil, des explorations entrecoupées de nombreuses pauses et de leçons du père données à son fils. Une vie aujourd’hui inatteignable et pourtant rêvée.J’ai jamais eu autant conscience d’être déphasé avec mon époque qu’en lisant ces lignes^^.

Voilà pour l’approche générale. Maintenant ce qui nous intéresse est la façon d’appliquer ses 10 règles, de s’y tenir sur le long terme, et des résultats obtenus. Mon objectif n’étant pas de suivre à la lettre tout ce qui est dit dans le livre mais plutôt de prendre le meilleur de chaque mode de vie.

J’essayerais d’aborder chaque point en détail en expliquant la façon dont je les appliquerai par rapport à ce que je fais déjà, et ce que cela changera. Je vais déjà rapidement aborder le sport parce que c’est le point sur lequel je réfléchis le plus en ce moment.

Je suis un entraînement classique de muscu. Soit en programmes de full body 3X/semaine, soit en half body 4X/semaine. En début de cycles j’ai beaucoup d’énergie, mais en fin de cycle, bien que les gains musculaires sont mesurables, je connais une baisse significative de vitalité et de motivation.

A coté de ça j’essaie de faire un cardio assez classique. L’an dernier je faisais 20-30 minutes de jogging 2 ou 3 fois par semaine, d’une intensité relativement moyenne avec des accélérations sur les montés. Cumulé à la muscu, je me sentais toujours fatigué. Je me disais que c’était parce que mon corps devais s’adapter. Cet hivers la météo a fait que je n’ai quasiment pas pu courir, le parc où je vais étant inondé.

Voici ce que dit Sisson:

Loi 3: exercice modéré entre 2h et 5h par semaine.Mais plus vous vous exercerez, mieux ce sera.

Loi 4: entrainement intense deux fois par semaine pendant 25 minutes.

Loi 5: tous les 7 à 10 jours, quand votre niveau d’énergie et de motivation sont élevés, piquez brièvement un sprint et allez-y franco!

Donc en gros il faut rester continuellement actif, avoir beaucoup d’activités de basses intensités, et deux à trois fois par semaine avoir une activité intense sur une courte durée. Rien à voir avec ce que je faisais^^.

J’arrête le jogging à intensité moyenne. A la place je pense faire de temps en temps des séances de jogging à faible intensité entrecoupées de sprint. J’hésite encore entre plusieurs protocole. A un moment du livre Sisson parle d’un sprint de 60". Je pense aussi au protocole Tabata (HIIT) qui consiste à faire 8 sprints de 20" séparés chacun de 10" de repos.

Le plus difficile reste mon programme de muscu. Il semblerait que la muscu classique ne soit pas paléo^^. D’ailleurs Sisson compare le physique de l’Homme d’il y a 10 000 ans à celui d’un décathlonien. Le plus adapté semble le crossfit. Ici je pense faire un compromis entre les deux. Sans m’entraîner plus de 3 fois par semaine et en étant à l’écoute de mon niveau d’énergie, avoir une base de muscu avec des séances occasionnelles de crossfit. Mais pour rester au plus proche de l’approche paléo je devrais adapter mon programme muscu, en le raccourcissant (garder des niveaux d’énergie hauts) et en l’axant sur des exercices fonctionnels poly articulaires.

J’ai fait ma première séance de crossfit lundi avec un WOD basique:

La vache, je me suis rendu compte que ma condition n’était pas au top^^. Pas de soucis pour les exercices, par contre beaucoup de mal à reprendre mon souffle.

Dans mon prochain post je parlerai d’alimentation. Et notamment de la différence d’approche entre Sisson et Venesson en ce qui concerne les glucides. La consommation de glucides étant ce qui va le plus plus changer dans mon alimentation.


Paléo challenge
#110

Je n’y crois pas une seule seconde,c’est un raccourci grotesque.
Ce qui nous tue c’est le stress quotidien qui dérègle notre santé jour après jour;alors certes ce stress est moins fort qu’il y a 10000 ans quand ils faisaient face à la famine,aux bêtes sauvages…

Etre en bonne santé c’est:

-savoir gérer son stress/émotions au quotidien
-équilibrer son alimentaion = consommer des aliments physiologiques
-avoir un sommeil réparateur et pratiquer des exercices de respiration
-faire de l’exercice physique
-s’épanouir socialement ( travail + amour )
-éviter toute forme de pollution ( magnétique,chimique…)
-s’éveiller à la spiritualité

Vaste programme presque utopiste je dirai.


#111

Une petite cure de testo est tu va peter la forme mon pote ^^

Sans dec les hormones sa joue a mort sur la qualité de vie

Tu fait des jus de legumes crue ?


#112

L’exposition au soleil joue énormément pour ma part.


#113

J’ai acheté un extracteur en octobre,je fais des mix fruits et légumes c’est goûteux vraiment extra.Pas vu les effets positifs je dois trop être intoxiqué,vivement le retour des beaux jours pour pratiquer plus de sport aussi.


#114

Le mental est l’un des 4 piliers de la santé (alimentation, activité, sommeil, mental). Sisson en parle aussi bcp et pas uniquement pour les hormones du stress.

C’est justement en ça que ce bouquin est intéressant, et différent de celui de Venesson qui n’aborde que le sujet de l’alimentation et sous un angle différent, j’y reviendrai. Il a une approche sur le mode de vie dans son ensemble. Après que 80% de la santé soit déterminée par l’alimentation ou plus ou moins, on s’en fiche finalement.

Je ne me souviens plus du nom de ce médecin qui a vécu des années (une vingtaine je crois) alors qu’il était condamné par la médecine, grâce à un mode de vie sain (alimentation, activité, sommeil, mental), et qui a rapidement vu son état se détériorer et mourir lorsque sa femme l’a quitté.

Sisson explique que le stress était différent. Aujourd’hui on est confronté à un stress chronique qui a de fortes répercussions sur notre santé. C’est détaillé dans son bouquin. Mais bon, je ne peux pas non plus raconter ici tout ce qui est dit dans ce livre, on s’en sortirait pas^^. J’essaie de me concentrer sur les points importants pour moi et dans ce que je cherche à améliorer.

Pour les famines, elles sont p-ê apparues avec la naissance de l’agriculture. Mais bon c’est un autre débat et ça n’a pas d’importance ici.

La plupart des points que tu cites se retrouvent dans l’approche paléo. Je reviendrais plus tard sur l’alimentation parce qu’il y a une différence d’approche entre Sisson et Venesson. Et cette différence est assez importante et m’oblige à bcp réfléchir sur la construction de ma diète.

Un mot sur “faire de l’ex physique”: Il est intéressant de voir que ce n’est pas suffisant dans le sens où tous les types d’exercice physique ne se valent pas. Sisson est un ancien sportif de très bon niveau et il est justement bien placé pour expliquer ça. Il critique l’entraînement trop stressant (tien, encore le stress).

Il y a quand même quelques points qu’il n’aborde pas, du moins pas encore, je ne suis qu’au début du livre:

  • La pollution. Après ça dépend ce qu’on entend par " éviter toute forme de pollution ". Parce que sous certains angles on peut rattacher ça à la règle 9.
  • La spiritualité. Ici je ne sais pas quoi en penser et pour être franc ça sort complètement de mes préoccupations.
  • Les exercices de respiration. Par contre il parle bcp du sommeil, du repos, du calme et de tout ce qui touche à l’apaisement. Cela recoupe un peu la gestion du stress.

Il est bien sûr impossible de vivre comme au paléo. Il est ici question de changer notre approche de la vie.Je ne vois donc rien d’utopique à modifier des choses dans notre mode vie. On n’a pas pour objectif d’atteindre quelque chose de parfait, mais d’améliorer notre vie. On a une direction et non pas une destination.

Ben justement ce que dit Sisson me fait penser à Franck Ropers qui explique que pour booster sa testo il ne faut pas faire de séances épuisantes. Il est lui aussi sur des fourchettes qui tournent autour des 30’ 3X/semaine avec pas mal d’intensité. C’est l’un des points qui m’intéresse le plus et dont je suis impatient de voir les résultats à terme.

Justement je voulais aborder ça sur mes post suivants. Je viens juste d’acheter un extracteur de jus! Par contre je suis dans le noir, je ne sais pas trop quels jus faire. J’ai testé gingembre/radis noir et j’ai craché du feu!^^. Pourtant j’ai pas mis bcp de gingembre… Faudra p-ê que je me penche sur des vidéo de Gilles Lartigot ou que j’achète son livre Eat. Je crois savoir qu’il est calé sur le sujet.


Paléo challenge
#115

Pour les jus tu trouves d’excellentes recettes à l’adresse 1001 jus.
En gros tu dois incorporer 60% de légumes pour 40% de fruits.
Et rajouter de l’eau.

Perso j’ai détesté l’ajout de gingembre,piment, qqs herbes,la betterave.

Par contre ça passe bien avec l’épinard,le céleri en branche.
Le concombre est indispensable,c’est un puissant détoxifiant.

Et dernière chose il vaut mieux acheter chez Grand Frais par exemple et non Carrefour!
Préférez vos petits marchés locaux aussi.


#116

J’avais rapidement noté quelques légumes à tester:

  • Épinards.
  • Concombre.
  • Céleri.
  • Mâche.
  • Radis.
  • Poivrons.

Plus:

  • Gingembre.
  • Curcuma.
  • Citron.

Maintenant c’est surtout lesquels combiner que je ne sais pas.


#117

Re @Lacerta_max,

Il me semble que le concombre est plutôt efficace imo :grinning::sweat_smile:


#118

Essaie: banane-orange/1/2 concombre-épinard ( 30g )-carotte ( de normandie )

J’utilise tjs orange avec carotte et parfois de l’ananas frais.
La banane amène un velouté gourmand je trouve.:yum:


#119

Ça tombe bien, on entre dans la saison du concombre.

Du citron à la place de l’orange? parce que je mange déjà bcp d’oranges.


#120

Je vous conseille ce livre le pionnier des jus, il vous explique toutes les recettes et les bienfaits.

J’ai fait pas mal de jus, je mettais 3/4 carotte /2 orange/ en saison un concombre, excellent le gouts

Mettez plus de legume que de fruit ça fait trop de fructose sinon et c’est pas le top non plus.

Dedans j’incorporé de " l’eau de quinton" , c 'est de l eau de mer pareil c’est le top pour la santé.

Pareil j’ai cultivé mes carottes et je peux vous dire que le gout du jus change totalement !

celle du supermarché c’est que de la flotte aucun gout.

Un citron le matin aussi dans de l’eau tiede agen, sa nettoie le foi a donf et sa reveille de fou.


#121

Les tartes au citron ok mais du citron dans de l’eau tiède pas pour moi sorry!:laughing:

Sinon Lacert met du pamplemousse à la place des oranges.