Comment gérer ses tournois de poker en ligne ?

Comment gérer ses tournois de poker en ligne ?
  • 19 septembre 2013
  • Tio_Fignot
  • apprendre à jouer en tournoi
  • 17951
  • 52 Commentaires

Notre modérateur bien aimé Tio Fignot a écrit un article sur la gestion et l'organisation optimales des sessions mtt. Comment organiser son temps, son investissement, son bankroll management ? Tio vous dévoile tous ses secrets..

 

Introduction sur la gestion et l'organisation en MTT

Je m’aperçois que de nombreux joueurs de tournois, qu’ils soient débutants ou un peu plus expérimentés, ne connaissent pas, ou délaissent tout simplement, cet aspect souvent négligé des joueurs qu’est la gestion et l’organisation.
Et pourtant, sachant que la variance est plus importante sur ce format et le temps que prennent les tournois,il n’est pas superflu de savoir gérer correctement sa bankroll et d’essayer de programmer au mieux ses sessions.

organiser planning mttOrganiser son planning pour jouer des tournois en ligne

Comme chacun le sait, une session de poker prend toujours un peu de temps mais une session de tournois en prend une quantité certaine (5h, 6h, voire même 8h ou 10h). Il est donc important d’avoir une plage horaire libre suffisamment large pour pouvoirorganiser sa session de tournois jusqu’au bout sans ressentir sur ses épaules le poids de l’heure qui passe et qui devient tardive.
Il me semble primordial de pouvoir déterminer des temps libres pour vos sessions de tournois mais sans que cela ne vienne empiéter sur votre vie sociale et familiale, sur votre vie professionnel, sur votre temps de sommeil ou sur toute autre chose qui serait importante pour votre équilibre et votre bien-être. Cela vous permettra de jouer plus détendu, sans pression supplémentaire extérieure au jeu.
Sauf si vous êtes un joueur professionnel ou que votre objectif est de le devenir, le poker ne doit pas devenir la grande priorité de votre vie. Si vous ne pouvez malheureusement pas libérer plus que deux ou trois heures consécutives pour jouer au poker alors je vous conseille plutôt de vous orienter vers le Cash Game ou les Sit ‘n Go plutôt que vers les MTT.
Vous l'avez donc compris, la gestion du temps est primordial, et trouver le bon équilibre pourrait vous permettre d'améliorer vos profits ! 

investissement gestion mttGérer son investissement en MTT

Il faut bien sûr investir du temps mais également de l’argent. Il n’est évidemment pas interdit de partir de zéro et de monter sa bankroll (BR) à partir des freerolls, c’est d’ailleurs le choix que font encore certains joueurs. Mais, à mes yeux, le rapport entre les gains obtenus et le temps passé à jouer est tout simplement dérisoire, d’autant plus que ces tournois freerolls sont en général de véritables boucheries avec un field énorme (c’est-à-dire une très grande quantité de joueurs) pour un prizepool ridicule et avec un arrière goût de loto plutôt que de poker. Pour faire simple, cela ne vaut pas le coup de passer autant de temps à jouer des freerolls pour seulement quelques euros de gains.

Pour bien faire, je pense qu’il faut investir un minimum de 100€, voire 200€. Si cela peut sembler une somme ridicule pour certains, pour beaucoup 100€ ou 200€ reste une somme qu’il n’est pas toujours facile de sortir de son compte en banque en une seule fois. Pour ceux-là, il faudra prendre le temps de mettre cet argent de côté (économiser quelques dizaines d’euros chaque mois est largement faisable même pour ceux qui n’ont que peu de moyen), temps pendant lequel vous pourrez vous essayer sur les freerolls. Mais dès que possible, passez à la vitesse supérieure.
Il existe d’ailleurs des rooms qui offrent des bonus en cash à votre inscription, ce qui peut permettre d’investir un peu moins que ce que vous aviez prévu à l’origine ou d’investir autant mais d’avoir une BR légèrement supérieure.
Même si votre activité en tournoi n’engendrera sûrement pas autant de rake que pour du Cash Game, il est également intéressant de regarder les plans de fidélité que proposent les rooms (ainsi que les plans de fidélité Poker Académie) qui vous permettront en quelque sorte de récupérer une petite partie de ce que vous avez investi sous forme de points de fidélité que vous pourrez par la suite dépenser dans la boutique de la room.
En tout cas, ce sont des choses que vous pourrez prendre en compte lors du choix de votre room de poker.
Bien gérer son investissement pourrait donc vous permettre d'augmenter votre bankroll sans plus attendre.

bankroll management tournoisLe Bankroll Management (la gestion de bankroll) pour les tournois en ligne

En tournoi, le Bankroll Management classique est un BRM à 1%, c’est-à-dire que vous ne dépenserez jamais plus de 1% de votre bankroll pour vous inscrire à un tournoi. En d’autres termes, vous devrez avoir une BR supérieure à 100 fois le buy-in du tournoi que vous voulez jouer. J’en profite pour préciser que cette limite de 1% est valable pour un et un seul tournoi et non pas pour une session entière de plusieurs tournois, comme certains pourraient le croire. Ne dépenser que 1% maximum de sa bankroll pour toute une session est un BRM vraiment très strict (sûrement trop strict).
Mais un BRM n’est pas quelque chose de fixe. Vous pourrez l’élargir ou le resserrer en fonction de vos objectifs, de vos moyens financiers, de la taille de votre bankroll et de ses variations. Cependant, il est d’usage d’opter pour un BRM de plus en plus strict à mesure que grossit votre BR.
Pour ceux pour qui ces 100€ ou 200€ investis sont précieux, il est préférable de se fixer un BRM classique. Par contre, pour ceux qui auraient les moyens d’investir à nouveau s’ils venaient à se broke, il est possible d’avoir un BRM à 2% sans trop de souci, tant que leur BR n’est pas très importante. Mais je leur conseille tout de même de revenir à un BRM classique dès lors que leur bankroll atteint les quatre chiffres.
A l’inverse, vous ferez peut-être le choix de resserrer votre BRM à la suite, par exemple, d’une mauvaise période, d’une chute de BR trop brutale. Vous pourrez donc le resserrer de manière drastique en optant pour un BRM à 0,5% mais une autre méthode consiste simplement à ne plus jouer les tournois au buy-in le plus élevé que vous pouvez jouer avec un BRM classique.
Exemple : Vous avez 5k de BR et, avec un BRM classique, vous pouvez donc jouer des tournois qui coûtent 50€ et moins (30€, 20€, 10€, 5€). Pour resserrer votre BRM vous décidez alors de ne plus jouer les tournois à 50€ et de continuer à jouer les tournois à 30€ et moins. Vous passez donc sans grand effort et sans grand réajustement à un BRM plus strict à 0,6%.
Bien adapter sa gestion de bankroll (trouver l'équilibre entre un BRM inexistant et un BRM trop safe) vous permettra donc d'éviter de vous "broke" et en même temps de générer des profits suffisamment conséquents.

Organiser ses sessions de MTT

L’offre de tournois est également un élément très important dans le choix de votre room de jeu. Plus l’offre est grande, plus vous aurez de liberté pour programmer vos sessions.
Dès que vous vous serez installé sur votre room, que vous aurez investi sur votre compte et que vous vous serez fixé un BRM, il sera alors temps d’établir votre programme de tournois sur les plages horaires libres que vous vous serez réservées pour le poker. La gestion de vos choix de tournois dépendra bien sûr de vos préférences, même s’il est intéressant d’être capable de jouer n’importe quel type de tournoi.

Particularités de certains tournois en ligne

Certaines spécificités de ces tournois vont avoir une influence sur la façon de les aborder mais également sur la variation de votre bankroll et sur votre BRM : le nombre de joueurs par table (Full Ring ou Short Handed), la taille du field (c’est-à dire le nombre de joueurs sur le tournoi), la structure (deep, normal, turbo voire hyper-turbo), les tournois Rebuy, les Satellites…
Je ne vais pas ici vous apprendre comment jouer chaque type de tournoi mais il me semble tout de même intéressant d’en dire quelques mots.

Nombre de joueurs par table : En général, moins il y a de joueurs à la table, plus il faut élargir son jeu et devenir agressif. Alors qu’en table pleine (Full Ring), un jeu TAG (serré agressif) peut avoir son intérêt, en Short Handed (SH), ce style de jeu ne vous emmènera que rarement loin dans le tournoi et il est donc préférable d’adopter un style un peu plus LAG (large agressif). Si vous n’êtes pas un habitué du SH, vous devrez alors travailler un peu ce format et, dans un premier temps, il sera préférable de jouer des tournois SH à BI faible pour vous faire la main.

Taille du field : Il est évident que plus il y aura de joueurs sur un tournoi, plus il sera difficile d’atteindre la Table Finale. Si vous ne jouez que des tournois avec de gros fields, il est d’ailleurs possible que vous passiez de très longues périodes sans avoir de gros résultats, ce qui entraînerait donc une lente et longue chute de votre BR. A l’inverse, une perf sur un tournoi à gros field (et donc à gros prizepool) fera faire un bond de géant à votre BR. Les tournois avec des fields très importants vont donc avoir tendance à augmenter la variance.
Les tournois à field plus réduit quant à eux vous permettront d’obtenir des résultats intéressants (une TF, un top 3, une victoire par exemple) un peu plus régulièrement, même si les gains sur ces tournois seront forcément plus faibles.

Structure : Alors que les structures lentes laissent le temps aux joueurs de mettre en place leur jeu et laissent une part belle à la technique, les structures plus rapides vont avoir tendance à augmenter la part de chance, même si, bien sûr, il existe toujours une bonne part de technique sur ces tournois. Comme vous l’aurez sûrement compris, la part de chance étant un peu plus importante, les tournois à structure rapide vont également avoir tendance à augmenter la variance.

Tournois Rebuy : Contrairement aux tournois Freezeout où vous ne payez qu’une seule fois le BI d’entrée, sur les tournois Rebuy, vous aurez la possibilité de vous recaver pendant une période donnée ainsi que de prendre un add-on à la fin de cette période. Le coût de tels tournois va donc être équivalent à plusieurs fois le BI de base. Ce coût va également varier en fonction de votre réussite pendant la période de Rebuy. Si parfois, cela ne vous aura coûté que 3 fois le BI de base (le BI d’entrée + un Rebuy automatique dès le début du tournoi + l’add-on), cela peut également vous coûter bien plus cher (6-7 fois le BI de base voire plus). Par prudence, il sera donc important d’avoir la BR nécessaire afin de pouvoir recaver un certain nombre de fois sans faire d’entorse à votre BRM. Ce sera à vous de déterminer un nombre de « rebuy » que vous vous autorisez, sachant qu’il est toujours préférable d’en avoir une certaine quantité pour avoir une marge de manœuvre plus importante et pour éviter d’être « scared » sur le tournoi et de jouer un mauvais poker.

Satellites : Les tournois Satellites sont des tournois qui permettent à un certain nombre de participants de se qualifier à un tournoi d’un BI plus important. Comme il est impossible de gagner 100% des Satellites que vous jouerez, le « BI moyen » dépensé pour obtenir un ticket sera égal à un certain nombre de fois le BI de base (ou à un pourcentage de la valeur du ticket à gagner). Malheureusement, ce « BI moyen » est difficilement calculable sans avoir joué un certain volume de Satellites. Néanmoins, il sera nécessaire de prendre tout cela en compte pour respecter votre BRM.
Pour avoir un peu plus d’informations concernant ces fameux Satellites, je vous renvoie à l’article De l’importance des satellites pour un joueur de tournoi.

Filtres du lobby, sélection de vos tournois, tableaux de programmation

Dans le lobby de la room sur laquelle vous jouerez, des filtres seront à votre disposition pour préciser la liste des tournois à afficher. Vous pourrez donc sélectionner les BI que vous vous autorisez en fonction de votre BRM ainsi que les différents types de tournois en fonction de vos préférences.

Après cela, vous pourrez éventuellement poursuivre vers un choix plus précis de vos tournois à partir de cette présélection affichée dans le lobby (en fonction de vos horaires de jeu notamment, des prizepools garantis…). Il peut d’ailleurs être judicieux d’établir un tableau qui affichera ces choix et qui pourra, par exemple, préciser la durée et/ou l’heure de fin des tournois, les prizepools garantis et toute information qui vous semblerait importante. Pour exemple, vous pouvez jeter un œil aux tableaux du thread Tableaux programmation MTT.
Avec tous ces conseils, vous devriez maintenant être prêt à entamer votre carrière de joueur de tournoi sans prendre le risque de vous broke. N’oubliez pas que vous pouvez à tout moment réajuster votre BRM et changer votre programmation de tournois pour diminuer la variance et affronter les périodes de bad run qui ne sont pas toujours faciles à gérer.
A vous maintenant de travailler votre jeu, pour devenir un vrai Shark des MTT ! Et souvenez-vous qu'une bonne gestion et une bonne organisation de vos sessions est une des clés de la réussite pour tout joueur de tournois en ligne