De l’importance des satellites pour un joueur de tournoi

De l’importance des satellites pour un joueur de tournoi

Cela peut paraître évident. Mais pendant longtemps, je ne me suis pas préoccupé des satellites. Ou plutôt disons que je n’en faisait que de temps à autre. Donc, je me dis que d’autres jeunes joueurs peuvent avoir ce même défaut.

Tio Fignot Poker AcademieAprès avoir regardé une vidéo d’un satellite de Rafra (un de nos illustres membres PA) et depuis que j’ai une bankroll plus importante sur PokerStars, je me suis décidé à jouer vraiment sérieusement. Et jouer des satellites régulièrement me semble aujourd’hui essentiel.

A mes débuts, en bon joueur récréatif qui ne mutlitablait pas énormément, je ne jouais que des tournois sans beaucoup me préoccuper des satellites. Mais dorénavant, je me suis décidé à jouer pour toujours gagner plus. Et il me semble donc important de jouer régulièrement quelques satellites.

Pourquoi jouer des satellites ?

Je ne vous parlerai pas ici de la possibilité qu’offrent les satellites de décrocher un superbe package pour un gros event pour une somme d’argent fort raisonnable. Tout le monde connaît déjà ce principe qui continue de faire rêver de nombreux joueurs. Le fait de jouer des satellites présente bien d’autres avantages pour un joueur régulier de tournoi qui veut monter une BR comme il se doit. Peu importe que vous débutiez avec une petite somme d’argent ou que votre BR soit plus importante.

Même break even sur les satellites, vous en ressortez gagnant

Il est bien sûr préférable d’être positif sur le long terme lorsque vous jouez des satellites. Mais je reprends ce concept que Rafra aborde sur une de ses vidéos. Même si vous ressortez even de vos satellites, vous récupérez forcément des bonus, des points de fidélité que vous offre les différentes rooms de poker online. Donc finalement vous avez quand même gagné un petit quelque chose. Sans compter une petite expérience supplémentaire sur ce type de tournois (qui ont une structure bien différente de vos tournois habituels) qui pourrait s’avérer utile lorsque vous serez amener à jouer des satellites avec de plus gros enjeu.

Déplacement du point d’équilibre

En espérant bien sûr que vous soyez gagnant sur le long terme, votre participation aux satellites va vous faire gagner de l’argent. Cela va en quelque sorte déplacer le point d’équilibre. J’entends par point d’équilibre le point où vous êtes break even, c’est à dire que vos gains en tournoi annulent et équilibrent vos pertes (vos dépenses en buy-in). Par exemple, si vous dépensez 10000€ en BI, vos gains doivent se monter à 10000€ pour vous retrouver à l’équilibre. Si vous gagnez plus alors vous en retirez un profit. Si vous gagnez moins, vous perdez de l’argent.

Imaginons maintenant qu’en participant à ces fameux satellites, vous ne dépensiez que 7000€ pour obtenir les 10000€ de BI de vos tournois (en général en tickets ou en € Tournois). Le point d’équilibre a été déplacé par vos gains sur les satellites. Dorénavant, vos gains en MTT ne doivent plus s’élever qu’à 7000€ pour être break even. Ces 3000€ « économisés » grâce aux satellites changent la donne.

Un joueur auparavant break even devient gagnant, un joueur perdant peut devenir gagnant ou break even (ou éventuellement moins perdant) selon la taille des pertes qu’il affichait. Et un joueur déjà gagnant va bien sûr en retirer un profit supérieur. Pour résumer, l’argent gagné sur les satellites réduit vos pertes et augmentent vos gains. Ce qui est tout de même plus qu’intéressant sur le long terme.

Exemple visuel

Prenons l’exemple d’un joueur plutôt bon, sans être extraordinaire, qui dépense 10.000€ de buy-in sur une période de 2 mois (c’est-à-dire 60,000€ sur l’année). Ce joueur ne joue pas de satellites et paie directement les buy-in de ses tournois. Il dégage sur l’année un très léger profit de 3000€.

Satellites Poker Tio Fignot

Imaginons maintenant que ce joueur ait joué des satellites et qu’il en ressorte gagnant. Pour 10,000€ de buy-in dépensé en tournoi, cela ne lui a finalement coûté que 7000€ grâce aux satellites. Nous déplaçons donc le point d’équilibre à une hauteur de 7000€ (argent réellement dépensé en moyenne pour 10.000€ de BI). Il dégage dorénavant un profit plus conséquent de 21.000€ sur l’année. Avouez que ça a déjà un peu plus de gueule comme ça.

Satellites Poker Tio Fignot

Nouvelle opportunité

Au delà de vous permettre de participer à vos tournois habituels à moindre frais, les satellites vous donne l’opportunité de jouer des MTT à des BI légèrement plus élevés que ce que vous permet la taille de votre BR.

Pour l’exemple, admettons que vous ayez 7000€ de BR. Cette bankroll vous permet de jouer des tournois avec un BI maximum de 70€ (si nous considérons un bankroll management qui nous autorise à utiliser 1% maximum de notre BR pour payer l’entrée d’un tournoi). Grâce aux satellites, votre ticket d’une valeur de 100€ ne vous aura en fait coûté que 70€. Ce qui vous permettra de jouer des MTT d’un BI de 100€ sans faire d’entorse à votre BRM.

Cette opportunité de jouer des MTT à plus gros BI, et donc souvent à plus gros prizepool, peut vous amener à gagner gros et à donner un bon coup de boost à votre BR… dans l’éventualité bien sûr que vous réussissiez à chatter un tournoi de ce type. Car il est bien évident qu’un plus gros BI implique aussi un niveau de jeu plus élevé.

Et c’est ce point qui est intéressant. En jouant de temps en temps ces tournois, vous allez engranger une nouvelle expérience et vous serez amener à élever vous-même votre niveau de jeu pour rivaliser avec ces nouveaux adversaires. Vous finirez donc par progresser.

Bankroll Management

Comme suggéré dans l’exemple précédent, je pense qu’il est important de ne pas dévier de son BRM. En effet, c’est souvent lorsque nous devenons moins soucieux de notre BRM que nous augmentons la variance, que nous prenons parfois des risques en s’aventurant à des limites qui ne sont pas encore à notre portée… et que nous finissons par nous broke. Il est donc essentiel de garder un BRM strict. Il est néanmoins possible d’avoir un BRM un peu plus souple en low buy-in (lorsque les BI sont faibles) mais gardez bien à l’esprit que la rigueur de votre BRM doit augmenter en même temps qu’augmentent les BI.

Pour reprendre l’exemple que Rafra donne dans sa vidéo, il joue des satellites 5€ Rebuy pour obtenir un ticket d’une valeur de 50€. Il considère que la somme moyenne dépensée pour obtenir ce ticket est de 35€. Il se débrouille donc pour toujours avoir 100 fois cette somme dans sa bankroll afin de respecter son BRM.

Cependant, pour obtenir ce « buy-in moyen », il est nécessaire d’avoir déjà joué de nombreux satellites pour que le calcul de la somme moyenne dépensée soit viable. (Vous calculerez le « BI moyen » en divisant la totalité de l’argent dépensé dans les satellites, qu’ils soient rebuy ou non, par le nombre de tickets obtenus, exemple : 3500€ en sats pour l’obtention de 50 tickets à 100€ donc 70€ pour 1 ticket)

Je conseillerai donc à vos début de considérer que le « buy-in moyen » de ces satellites est au moins égal à 70% de la valeur du ticket (surtout si vous jouez des satellites pour obtenir des tickets correspondant à un gros BI). Vous ajusterez bien évidemment ces nombres au fur et à mesure, en les revoyant à la hausse ou à la baisse en fonction de vos résultats. Votre « buy-in moyen » deviendra plus précis en même temps que le nombre de satellites joués augmentera.

Ces pourcentages restent bien sûr très variables en fonction des BI des satellites et du niveau de jeu de la room sur laquelle vous jouez mais aussi du style de BRM que vous avez choisi (strict ou plus souple). A vous d’analyser cela et d’adapter votre BRM pour éviter de mettre votre bankroll en danger.

Gestion du temps

Vous allez sûrement vous dire que vous n’avez déjà pas forcément beaucoup de temps pour jouer donc vous continuez à participer à vos MTT sans vous soucier de ces fameux satellites. Je pense au contraire que vous pouvez jouer quelques sats sur votre temps de jeu habituel. De nombreux joueurs le font déjà. Une chose est par contre maintenant primordiale : le multitabling.

Pour ceux qui multitablent déjà, il ne sera pas très compliqué d’ajouter une ou deux tables pendant leurs sessions. Mais pour ceux qui n’y sont pas forcément habitués, il est peut-être temps de s’y mettre. Sachant qu’un satellite dure environ 2 heures dans la plupart des cas (et même juste un peu plus d’une heure si la structure est « turbo »), il est facile de comprendre que sur une session de 8 heures, vous allez pouvoir compléter votre programme avec deux ou trois satellites uniquement en ouvrant une petite table supplémentaire. L’exercice ne sera peut-être pas aisé au début mais vous finirez par vous en sortir à force d’entraînement Puis vous vous surprendrez à encore ajouter une table, voire deux. Et vous finirez par multitabler sans que cela ne vous pose problème et vos sessions seront alors foisonnantes de tournois et de satellites.

Il est maintenant temps pour vous d’accélérer votre progression et la construction de votre bankroll en vous mettant à jouer des satellites. N’oubliez pas qu’il est important, comme pour n’importe quelle type de poker, de garder un BRM relativement strict, le but ici étant bien sûr de monter une BR un peu plus rapidement, de gagner plus… et non pas de se broke.

GL sur les tables !

Vidéos techniques sur les satellites