Etude sur le tilt: est il protecteur face au jeu excessif ?

Bonjour à tous,

Vous avez été plusieurs à avoir pris de votre temps pour participer à notre étude, merci à vous ! Mais vous êtes encore nombreux à ne pas avoir répondu, nous sommes dans la dernière ligne droite de notre étude et nous avons réellement besoin de vos participations afin de rendre notre étude scientifiquement valable !

En effet, vous avez été plusieurs à remarquer des “erreurs” dans notre recherche, vos retours sont toujours appréciés pour l’éclairage qu’ils apportent ! Mais nous sommes aux prémices de la recherche sur le poker en ligne, et nous avons besoin de finir cette étude pour continuer à avancer, c’est pourquoi nous avons absolument besoin de votre aide !

Notre recherche s’intéresse au Tilt chez les joueurs de poker en ligne, nous cherchons à le comprendre car nous supposons que bien maîtriser le tilt pourrait être un facteur protecteur face au jeu excessif au poker en ligne. Cette recherche est menée par l’Université de Nantes en collaboration avec celle de Toulouse.

Et toutes les participations seront très utiles et nous permettrons de mieux comprendre le TILT chez tous les joueurs, y compris ceux qui maîtrisent bien leur jeu et … leur Tilt !

Voici le lien de notre questionnaire : https://enquetes.univ-tlse2.fr/index.php/856822?lang=fr

N’hésitez pas à le partager autour de vous, plus vous êtes nombreux, mieux c’est !

PS: L’objectif de l’étude est de mieux comprendre ce qui pousse certains joueurs vers un comportement excessif, cependant nous savons que la majorité des joueurs n’ont aucun problème de jeu.Je sais que les questions peuvent parfois paraitre simplistes ou répétitives, mais la majorité de ces questionnaires sont des outils validés au niveau international sur de très grands échantillons de personnes, d’autres ont été mis au point avec l’aide de nombreux de joueurs de poker en ligne…

merci à tous ! Mathieu"

1 J'aime

Appelons un chat un chat, il s’agit d’une étude sur l’addiction et les comportements excessifs. Donc rien à voir avec le titre. L’impression d’avoir été pris pour un con alors que ma démarche était juste de rendre service.
Questionnaire retourné malgré tout.

Je me suis plié aussi à l’exercice afin de voir à quoi ressemblait le questionnaire. Aucun rapport effectivement entre le titre et le questionnaire.

On ne sait pas trop où le questionnaire veut en venir. J’ai l’impression encore une fois qu’il manque de compréhension du monde du poker dans tout cela.

Bonjour,

Je suis désolée que vous ayez eu l’impression d’avoir été trompé quant au questionnaire. Comme précisé, nous nous intéressons au Tilt, mais effectivement aussi à la pratique excessive (ou addictive) au poker en ligne. Notre hypothèse est qu’un joueur qui aurait une maîtrise avancée du Tilt serait moins confronté à des problèmes de jeu excessif, ainsi nous sommes obligés de mesurer ces deux aspects pour le comprendre.

J’espère avoir répondu à votre questionnement, si ce n’est pas le cas, vous pouvez me poser d’autres questions.
Cependant, je vous remercie d’avoir pris le temps de répondre à notre questionnaire.

Mathieu

Bonjour,

Merci d’avoir répondu à notre questionnaire, je vous renvoie à la réponse que j’ai formulé à Bobi afin de répondre à vos questionnements quant à la teneur de notre questionnaire.

Pour ce qui est de la compréhension du monde de poker, nous avons travaillé avec des joueurs de poker professionnels pour concevoir cette étude mais effectivement, la recherche en psychologie en ce qui concerne le poker reste très récente et peu d’études s’y intéresse donc il est vrai que nos questionnaires, bien qu’ils soient validés scientifiquement peuvent parfois ne pas être optimum, nous prenons en compte toutes les remarques des joueurs qui nous ont répondu afin d’améliorer nos connaissances sur le poker pour de futures études.

J’espère avoir répondu à vos questionnements, n’hésitez pas si vous avez d’autres questions,

Mathieu

Ne sois pas désoléE, Mathieu, continue à te foutre ouvertement de moi.

2 J'aimes

Bobi,
On est plusieurs assistants de recherches à vous répondre, mais on a choisi de garder le profil de mathieu car c’est le seul garçon, et quand on créer des profils féminins, les femmes travaillant sur la recherche ont été noyées de commentaire sexistes et déplacés… et nous ne sommes pas là pour ça.
Cependant, cela ne change rien aux réponses qui vous ont été formulées précédemment. Pour information, il est illégal pour des chercheurs de mentir sur leur sujet d’étude… Nous n’avons donc aucun intérêt à vous mentir concernant notre sujet de recherche.

Faut se détendre les gars ! je suis sûr c est la 15ème fois qu on vous bluff ajd ! En tilt ou quoi ?
:smile:
bref questionnaire complété

1 J'aime

« Gneugneugneu »
Le titre est mensonger (au mieux trompeur) et c’est un questionnaire sur les comportements addictifs comme ça a déjà été évoqué.
Si j’étais parano je dirais même que vous posez la question « avec vous un problème avec le jeu ? » sous tout les angles différents afin d’être sûr d’obtenir les réponses que vous souhaitez.
J’ai pas envoyé le questionnaire parce que je soutiendrais pas une étude réalisée par des gens qui visiblement ne comprennent pas grand chose au sujet qu’ils traitent.

Merci pour votre participation ! :grinning:

Merci d’avoir tout de même pris le temps de regarder notre questionnaire, comme il l’a été abordé à de nombreuses reprises, vous avez tout à fait le droit de refuser de participer à cette étude. Cependant, notre étude ne ment pas sur son objet d’étude, oui nous mesurons le jeu excessif, effectivement, mais pour répondre à la question: est ce qu’une bonne maîtrise du Tilt est un facteur de protection face au jeu excessif ? Nous ne pouvons pas faire autrement.

La première page de notre questionnaire présente clairement l’objet de notre étude “Le Tilt au Poker en ligne. Modèle explicatif du développement du jeu excessif”. Cependant, le but de notre étude n’est pas de porter un jugement, ou quoi que ce soit sur les pratiques de jeu de poker, qu’elles soient excessive ou non (ce qui concerne d’ailleurs une minorité de joueurs), mais pour cette minorité, dont une partie souffre de sa pratique de jeu, en tant que chercheur dans la santé, nous nous devons d’étudier cela et de comprendre comment nous pouvons aider ces joueurs.

Nous ne pouvons pas comprendre le fonctionnement du poker et de ce qu’il produit chez les joueurs sans votre parole, celles des joueurs, nous comprenons que vous puissiez être parfois étonnés, voir même perturbés par certaines questions, et rien ne vous empêche alors de quitter ce questionnaire, nous l’entendons et respectons vos choix. De même que vos remarques sont prises en considérations dans notre étude.

J’espère répondre à vos questionnements, et j’espère qu’avec cette réponse vous comprenez mieux notre recherche.

Chère “mathieu”, comme vous le précisez vous êtes légalement tenu d’être clair sur l’objet de vos études aussi je me propose de vous aider dans le choix de titre de ce thread (ça vaut sur les autres forum); " le tilt est t’il l’expression de la dépendance du joueur de poker en ligne?".

On est loin du titre initial mais au moins les choses seront claires.

Ps: est ce op ou bien un membre PA qui modifie les titres du thread?

1 J'aime

Le tilt est il protecteur face au jeu excessif ?..
Le tilt est il protecteur face a une conduite en ville irresponsable ?
Le tilt est il protecteur face a des pratiques sexuelles non protegees ?

Le tilt etant un etat emotionel ou la raison est exclue et ou les comportements qui en decoullent sont incontroles voir completement fou, je ne vois pas ou ça peut nous aider a part en guerre pour ceux qui se trouvent en premiere ligne et qui se foutent de la suite.

Faire croire a des gars qu’ils sont deja de grands joueurs de poker… ça c’ est irresponsable.

Etre un vrai joueur de poker c’ est mettre du raisonnement la ou les gens ne voient que des cartes, c’ est gerer la ou certains veulent flamber. Quand on observe de vraix joueurs de poker, on voit surtout des gars qui bossent, qui gerent avec precaution et qui tentent de laisser zero place au hasard et a la folie. C’ est la vrai difference avec le passe car aujourd’hui les joueurs sont raisonnalbles et ont les idees claires et la tete bien faite. Perso j’ai jamais ete aussi carre et analytique que depuis que je joue au poker et je ne parle meme pas de mon hygiene de vie ou je suis devenu un vrai crack avec tout ce que ça apporte a cote niveau mental ou on apprend a relativiser en permanence et a se remettre en question sans regarder la case abandon toutes les 10 secondes. Le poker est une putain d’ecole ou l’esprit est notre arme notre seule protection… comme dans la vie, rien de nouveau sous le soleil.

3 J'aimes

Le titre de ce thread a été modifié à deux reprises, une fois par notre équipe, une fois par un membre, le titre actuel décrit exactement la teneur de notre étude, à savoir comprendre si un Tilt maîtrisé pourrait être protecteur face au jeu excessif (ou addiction au poker si l’on veut).

Mathieu

Merci pour votre remarque, ici notre questionnement est justement l’idée que si un joueur de poker à développé un contrôle du Tilt, à savoir qu’il n’est pas envahi par exemple par celui-ci, il prendrait moins de risque de développer un comportement de jeu excessif. Evidemment, c’est une hypothèse, d’où notre étude.

Nous n’attendons pas dans notre étude de “grands joueurs de poker” particulièrement, uniquement des personnes pratiquant le poker en ligne, peut importe leur niveau ou leur implication (même si cela est demandé dans notre questionnaire, tous les joueurs peuvent répondre, cela ne veut pas dire qu’après coup nous ne différencions pas les différents joueurs).

Mathieu

Quand tu pratiques les arts martiaux, les sports de combats, la dernière chose que tu desires c’ est de te bastonner si tu es normalement constitue car toutes tes forces tu les a laissées dans ton entrainement dans ta pratique de tout les jours d’autre part quand tu te retrouves dans une baston tu as les idées plus claires et certains comportements deviennent automatiques comme se protéger, faire en sorte que tout le danger soit a vue.
Le poker, c’ est pareil quand tu pousses tes premiers jetons aussi petite que soit la mise ton cœur bat fort, l’esprit se vide et tu ne te rends compte que du mouvement des jetons qui dans le meilleur des cas viendrons vers toi. Avec une plus grande pratique quand les jetons se barrent tu te demandes juste si tu as correctement joue le coups. Entre les deux, il y a ceux qui ne veulent rien apprendre et ceux qui choisissent de s’intéresser au jeu… ce qui fait la différence c’ est l’humilité et le travail que tu y mets … j’étais a mes débuts un des plus gros tilteurs de ce site et quelques années après en ayant toujours eu un bankroll management irréprochable, voir nit, je peux jouer sans laisser mes peurs s’emparer de moi et pour cela il a fallut que j’ écoute les meilleurs de ce site, que je partage avec eux et que je me forge un peu a leurs image…
J’ai essaye de bosser comme Freudinou, d’etre relax comme bibibiatch ou bigomer, suivi les conseils de camilero et booba pour savoir ou je voulais aller, observer les manieres de bosser de Benj et la rigueure de muraille. Ils m’ont tous appris chacun dans leurs domaine a tenter au moins de bosser et de faire les choses bien. Il n’ y a pas de secret tout est dans le travail et dans la volonté d’apprendre pour être chaque jour meilleur a son rythme et dans son domaine.
APPRENDRE SAVOIR EST LA CLE COMME DANS TOUT LES DOMAINES PAS BESOIN DE DIABOLISER LE POKER.

Bonsoir,

A mon humble avis, et comme cela a déjà été dit par d’autres, il semble qu’il y ait une mauvaise compréhension (ou du moins compréhension un peu “légère”) du milieu de votre étude, de ses acteurs, etc…

Quelques réflexions (qui n’engagent que moi :)):

  • Poker Academie, comme d’autres sites, est une “école” de poker; à ce titre la plupart des intervenants sont d’une certaine manière “sachants”. Je veux dire par la, et sans être condescendant, qu’ici on ne joue pas 9 et 5 parce que c’est notre département, ou encore parce que ça fait dix flop de suite qu’un 9 n’est pas tombé et que donc “la probabilité qu’il tombe maintenant est plus forte”. C’est plutôt l’opposé en fait: apprendre à rationnaliser le jeu, ce qui est finalement tout le contraire d’un comportement compulsif et irréfléchi.

  • Chez une population standard de joueurs de poker, le montant ou les limites jouées ne dépendent pas du niveau du joueur en question. Il en est de même pour le volume joué. Toutefois ce sera effectivement assez souvent le cas chez une petite partie de la population: “les sachants”.

  • Pourquoi ne pas se concentrer plutôt sur des populations consultant dans des centres d’addiction, etc…

  • J’ai également répondu au questionnaire; je pense vraiment que la plupart des réponses des participants (de PA) donneront des résultats incohérents. Alors oui je sais, on me répondra que les questionnaires ont été réalisés par les psychologues, que leur pertinence a été maintes fois prouvé, etc…

  • Tilt est un terme finalement bien trop vague. Un top joueur professionnel et un “malade” qui dilapide 5000 par mois, peuvent tous les deux être sujet à une forme de tilt. D’une certaine manière on peut même dire que le joueur professionnel a un comportement compulsif si on fait l’erreur de corréler cela avec son volume joué… Bref tout cela est un peu approximatif.

1 J'aime

@Mathieu31: ce sont les pavés de réponses que tu génères qui me mettent en TiLT perso…

… VGG ! :pensive:

Merci pour vos remarques,

SI le questionnaire peu laisser penser que nous ne connaissons pas ou mal, le milieu du poker c’est que celui-ci ne reflète pas l’entièreté de nos connaissances. De plus, nous savons que le jeu excessif ne se mesure pas par le montant des mises ou le nombre d’heures ou de jours joués, effectivement, un joueur professionnel aurait des scores très hauts à ces questions, mais il peut pour autant ne montrer aucun signe de mal-être ou de difficulté face à sa pratique de jeu.
Je répète que notre but n’est pas du tout de diaboliser le poker, si nous menons une recherche à ce sujet c’est car celui-ci nous intéresse, non pas car nous voulons le décrédibiliser.

Mais si vous souhaitez connaître les résultats de notre étude afin de vérifier nos dire, nous vous invitons à envoyer à mail à l’adresse du questionnaire et nous nous engageons à vous envoyer les résultats de notre recherche lorsque celle-ci sera terminée.

Si nos réactions peuvent laisser penser que nous doutons de la bonne foi de vos réponses sachez que nous en sommes désolés et surtout qu’il n’en est absolument rien, bien au contraire, nous savons qu’un docteur en psychopathologie dont la thèse sur le poker en ligne a conclu que, je cite, "Nos résultats indiquent que la fréquence des épisodes de Tilt est un prédicteur significatif de l’utilisation excessive du poker en ligne … Le Tilt et les croyances irrationnelles sont donc fortement associés au jeu excessif au poker en ligne." ne peut aucunement s’intéresser aux aspects néfastes ou, pire, diaboliser le poker.