Les sizings (stratégie de base et standard)

Les sizings  (stratégie de base et standard)

Vuuuong nous explique dans cet article quels sont les meilleurs sizings  à adopter. Sachant que chaque mise et chaque relance au montant inadapté impliquent une baisse de l'Ev, découvrez sans plus attendre comment optimiser vos gains sur le long terme.

Coach Poker Trouver le bon sizing n'est pas trivial si l'on ne possède pas de bonnes bases. En effet il est très important de choisir le bon montant en fonction des spots et du board. Premièrement pour ne pas être lisible, et donc exploitable, deuxièmement pour avoir des ranges balancées, et troisièmement pour ne pas faire d'erreur en laissant une carte pour un trop bon prix.

Les choix de sizing à adopter diffèrent en fonction des types de spots. Pour cet article, nous traiterons des single raise pots (un pot ouvert par un joueur, suivi par X joueurs), les pots 3b, puis les pots 4b. Les sizings au bouton ont déjà été traités dans un précédent article. Les sizings évoqués dans cet article sont ceux que j'utilise généralement. Je vais, selon chaque type de pot, expliquer mes choix afin de comprendre pourquoi telle ou telle mise est préférable, selon moi.

I. Les mises

1) Les single raise pots (SRP)

Il est important de bien choisir ses sizings en fonction des spots dans les SRP. En effet, ce sont les pots les plus réccurents, et, bien qu'en terme de blinds ils soient moins importants que les pots 3b, faire des petites erreurs coûtera plus cher sur le long terme.

Lorsque vous êtes l'open raiseur (OR) et n'êtes suivi que par un seul joueur, un sizing standard serait compris entre 2/3 et 3/4 du pot. Il peut arriver de ne miser que 2/3 voire moins sur les boards très dry, sur lesquels votre adversaire va devoir folder une grosse partie de sa range. A la turn, en fonction de votre range et de celle de l'adversaire, je vais généralement miser 2/3 du pot, si ma range contient des mains qui doivent bet pour value, puis fold sur un raise (évidemment notre range contient également des mains qui peuvent bet/shove ou bet/call).

Par exemple, TT sur J75ss6 que je décide de bet/fold contre tel adversaire.

Je vais au contraire, bet 3/4 du pot à la turn avec presque toute ma range si j'estime que vilain aura plus tendance a check/call ou check/fold que check/raise. Je pense que théoriquement, bet 1/2 pot turn avec une main moyenne n'est pas optimal, car trop face-up. De plus, bet 1/2 pot à la turn avec une main très forte fait perdre de la value comparé à 2/3 ou 3/4.

Arrivé à la river, plusieurs choix sont possibles. La range du défenseur est réduite et également plus lisible, le choix du sizing dépend du vilain et du read. On peut choisir de bet 2/3 en tant que standard, mais choisir 3/4 ou overbet le pot peut tout à fait être meilleur. A vous de choisir en fonction de vos reads, mais également de votre image et de votre range perçue par rapport à l'historique avec vilain.

En multiway pot, sachant que les ranges perçues sont plus fortes, je vais généralement choisir un sizing avoisinnant les 2/3 du pot, car le bet/fold est plus fréquent.

2) Les pots 3b

Les sizings dans les pots 3b sont différents. De base à 100bb deep, le sizing approprié sera plus proche du demi pot, que du 2/3 ou 3/4. Le 3betteur ayant une range plus orientée nuts, et le pot étant déjà important, il est inutile de sizer fort pour aller à tapis à la river (voir article sur le PSB) Les sizings de base que j'utilise sont les suivants:

  • Sur un open à 3bb, je 3b à 9.5bb ip, et 10.5bb oop (car jouer le pot hors de position est plus difficile, et sizer un peu plus fort coûte un peu plus cher à vilain s'il souhaite jouer un pot ip).

Au flop je vais ensuite miser un peu plus que le demi pot, généralement 1bb ou 2bb de plus. Mon standard est de miser 12.5bb flop, puis 25bb à la turn afin de shove river. En utilisant ces sizings, le shove river avoisinne les 54bb dans un pot de 100bb soit 1/2 pot. Ce risk/reward est très profitable si notre range river est équilibrée et contient des bluffs, mais également des mains pour value évidemment, et que l'on possède une bonne FE lorsque l'on possède air.

  • Sur un open à 2.5bb, je 3b à 9bb généralement. Puis je cbet à 10.5bb au flop, puis 23bb à la turn.
  • Sur un minraise au bouton, je 3b à 7.5bb, puis 9bb au flop, puis 21bb à la turn. River, à 100bb de stack effectif au début du coup, le pot avoisinne les 70bb et nous possédons 60bb de stacks effectif (ces montants sont approximatifs). Le risk/reward en bluff est beaucoup moins intéressant.

Les sizings que j'utilise augmentent lorsque l'on devient plus deep. Généralement, à 130bb+ j'augmente de 0.5bb le sizing que j'utilise, à 150bb+ 1bb, puis 2bb à 200bb+. Cette petite différence n'est pas obligatoire, mais permet d'avoir d'un peu meilleurs sizings sur chaque street par la suite.

3) Les pots 4b

Etant donné les stack to pot ratio (SPR) et la range du 4b à priori orientée très forte, le sizing du bet n'a pas besoin d'être important. Quelque soit votre range à ce moment là, si vous décidez de bet, 1/3 du pot au flop est largement suffisant, et permet un bon shove turn, ou un autre petit bet turn pour shove river.

Miser 1/2 pot peut également être une bonne solution, mais pour ma part je préfère miser plus petit, le risk/reward étant meilleur et largement suffisant lorsque notre stratégie inclu le fait de miser 90% de notre range de 4b au flop.

II. Les relances

1) Dans les SRP

Pour ma part, j'utilise un standard de 3x +1bb (environ) la mise de vilain pour check/raise ou raise ip, au flop comme à la turn. J'utilise ce sizing pour ne pas être exploitable et ne pas donner d'information sur mon sizing.

Par exemple, lorsque vilain mise 24e dans un pot de 36e, je relance à 76e (sur une 2/4).

2) Dans les pots 3b

Par rapport aux SPR, les relance dans les pots 3b sont plus faibles, et avoisinent les 2.3x ou 2.4x de la mise de vilain.

Par exemple, nous défendons 78ss face à un 3b, et le flop tombe Q46ss. Vilain mise 12.5bb dans un pot de 23bb. Pour ma part, si je décide de raise ce flop afin de voir comment s'adapte vilain dans ce genre de situation, j'opterais pour une relance à 28.5bb, puis de miser un peu plus que la moitié du pot à la turn si je décide de miser.

3) Dans les pots 4b.

Je n'ai pas vraiment de standard dans ce genre de pot, sachant qu'il est rare de call un 4b ip ou oop à 100bb deep, j'opterais, comme pour les pots 3b, des relances très petite, à 2.2bb la mise de vilain, ou check/shove si je suis hors de position.

Ce premier article assez basique vous donnera une première approche des sizings à utiliser. En effet, j'ai cru remarquer qu'une multitude de regs de basses limites commettent des erreurs à ce niveau là. Et il ne faut pas oublier que le bon choix de ses sizings est important et fait partie d'une bonne stratégie. Ne pas sizer correctement en single raise pot vous fera perdre de l'argent au long terme, et dans les pots 3b, avoir un standard de taille de mise ou de relance permet de ne pas donner d'information sur votre main. 
Retrouvez la suite de ce cours, consacrée aux situations plus complexes et avancées.

 PA  0 10989   9 Commentaires