Passer de l'hold'em à l'omaha : Différences et ajustements nécessaires

Passer de l'hold'em à l'omaha : Différences et ajustements nécessaires

Les règles de bases du Pot Limit Omaha sont les mêmes que celles du Holdem pour tout ce qui concerne aux tours d’enchères, aux options d’actions possibles (miser/payer/abandonner). Les coups se déroulent de la même façon avec des blinds forcées pour les joueurs à la suite du bouton, etc... Ces règles sont accessibles n’importe où sur le net et sur les site des pokers rooms, il vous suffira d’aller y faire un saut.

Constitution d'une main d'Omaha

On utilise 2 cartes sur les 4 que l’on  a reçu pour composer la main finale

Il faut bien comprendre qu’on aura donc un «choix» à faire sur les 9 cartes qui nous sont proposées 

- les cinq du boards et les quatre que l’on détient pour faire le meilleur jeu possible de 5 cartes mais en utilisant obligatoirement 3 cartes du board et deux cartes de notre main.

 Ainsi, sur un board qui comprend trois cartes identiques, nous n’aurons jamais Full à moins de détenir nous même une paire en main. Il faudra garder en tête que les paires en mains sont beaucoup plus nombreuses qu’au Holdem et un full avec 77 en main sur un board JJ84J sera rarement une main gagnante et ce même en Short handed.

Il en va de même pour les couleurs (flushes), si votre main est sur un board
; vous n’aurez jamais couleur sur un tel board, en effet n’ayant qu’un seul carreau en main et devant utiliser 2 cartes (ni plus, ni moins) de vos 4 reçues vous ne pourrez prendre les 4 carreaux présents sur le board pour faire une couleur.

Limitation des mises à hauteur du pot

Cela implique que vous ne pourrez pousser votre tapis lors d’une mise tant que celui est supérieur au pot constitué. S’il y a 10 € après les enchères préflop et que vous êtes premier à parler avec 35€ devant vous, vous ne pourrez miser que 10€ soit la hauteur du pot.

Il est par contre important de comprendre le mécanisme des relances dans les jeux de Pot Limit (ce type d’enchère étant aussi possible au Holdem par ailleurs). Blinds 1/2 - nous sommes BB, un joueur relance a 7 (3*BB +1 - la BB étant la dernière mise déposée) - tout le monde se couche et nous souhaitons surrelancer !

Ainsi, même si le premier à parler ne peut que miser le pot existant, son (ses) adversaires parlant après lui pourront utiliser sa mise pour envoyer beaucoup plus de jetons dans le coup.

Il existe une méthode «simple» pour savoir le montant maximal qu’il est injectable dans un coup : 

On prend la dernière mise (que ce soit un call ou une relance ne change strictement rien) que l’on multiplie par 3 et à laquelle on ajoute le montant du pot préexistant à cette action - une chose importante est que l’on ne prend jamais notre mise en compte dans le calcul.

Un exemple pour plus de simplicité

Blindes : 1/2 - Une mise à 7 a été effectuée. Le calcul du pot est 7*3+1 (la mise à 7 multiplié par 3 + le montant du pot préalable sans notre propre mise)

Nous pouvons donc miser 22 ici. 

A combien peut miser au maximum SB ?

Peu importe les actions préalables, le constat reste le même : 

3 fois la mise précédente + le pot avant cette action - ici SB peut donc miser au max : 3 x 24 (la mise UTG+1) + les 7 de UTG + BB (on n’inclut jamais sa propre mise préalable dans le calcul, en blinds, en call ou en mise). On obtient donc : 3*24+7+2=81€

A garder en tête que cela reste plus informatif qu’autre chose, du fait qu’en cliquant sur le bouton pot ou en montant le scroller à fond on saura combien on pourra miser !

Ceci revêt une importance capitale tant au niveau de la fold équité que des sizings à réaliser pour avoir des «leviers» dans le jeu. (Nous verrons cela un peu plus tard). Cela impacte de façon importante les cotes que vous pouvez avoir et celles que vous offrirez à vos adversaires lors de vos mises.

La structure des mains de Pot Limit Omaha

Nous recevons 4 cartes et nous en utiliserons 2, cela nous donne bien des perspectives et de potentialités pour réaliser une main forte, mais ce qui est valable pour nous l’est pour le ou les adversaires et en cela occulter le paramètre de cartes qui « jouent » ensemble nous prive de force et nous mettra plus souvent en mauvaise position que l’inverse.

 PA  0 4869   12 Commentaires