Introduction à l'Omaha - Partie 1

Introduction à l'Omaha - Partie 1

Cet article fera office de 1ère partie en présentant un résumé des règles de ce jeu, puis en soulignant les différences entre le PLO et le plus commun Texas Hold’em.

Initiation Pot Limit Omaha Pour des joueurs avec peu d’expérience du poker, l’Omaha Pot-Limit (PLO) jouit d’un atout majeur : une approche simple et ultra solide est généralement suffisante pour dégager des profits face à une opposition faible. Un débutant s’essayant sérieusement à cette variante peut ainsi obtenir un avantage significatif à une table de flambeurs. Gardez bien à l’esprit que le PLO est un jeu générant énormément de variance. Les mauvais jours peuvent se solder par la perte d’une quantité astronomique de jetons pour un joueur obstiné, même s’il était effectivement le meilleur à la table.

Ces mises en garde étant faites, commençons maintenant l’étude de ce jeu fascinant qu’est le PLO. Étant donné la taille de l’exposé, nous allons le scinder en 2 articles. Cet article fera office de 1ère partie en présentant un résumé des règles de ce jeu, puis en soulignant les différences entre le PLO et le plus commun Texas Hold’em. La conclusion portera sur comment déterminer le jeu maximum possible en fonction du board.

I. Les règles du PLO

Au PLO, chaque joueur reçoit 4 cartes avant de dévoiler le flop. De la même façon qu’au Texas Hold’em, le board se compose de 5 cartes. Trois de ces cinq cartes sont dévoilées simultanément (le Flop), suivies par une unique carte (le Turn), et enfin une dernière (la River). Il y a 4 tours d’enchères distincts : un premier avant le flop, puis un au Flop, au Turn et à la River.

La principale différence avec le Texas Hold’em réside dans la constitution de la meilleure combinaison de 5 cartes : vous devez obligatoirement utiliser 2 cartes de votre main et 3 cartes du board.

Pour illustrer cette règle, deux exemples : la meilleure main avec sur un board n’est ni une couleur, ni une quinte, mais une simple paire de 2 avec kicker As/Dame. De la même façon, sur un board ne vous donne pas un carré de Rois, mais un full aux Rois par les Quatres.

Cette différence entre le PLO et le Texas Hold’em est extrêmement importante, et la plupart des débutants commettent des erreurs à ce sujet. Assurez-vous de parfaitement maitriser cette règle avant de faire vos premiers pas en argent réel.

II. La compétence de base : déterminer la meilleure main en fonction du board

Comme chaque joueur dispose de quatre cartes et non plus deux comme au Hold’em, la force moyenne des mains à l’abattage est largement supérieures en PLO. La plupart du temps, la main gagnante sera la meilleure main permise par le board (cette main est communément appelée Nuts). Il est donc indispensable pour les joueurs de pouvoir évaluer la distance qui sépare leur main de ce fameux jeu maximum. Savoir définir la meilleure combinaison possible constitue la première étape charnière de ce processus d’apprentissage du jeu. Ne vous inquiétez pas! Même si déterminer la Nuts peut sembler fastidieux de prime abord, cela deviendra rapidement une seconde nature pour vous.

Pour y arriver, un raisonnement pas-à-pas en partant de la meilleure combinaison semble le plus approprié.

  • Quinte Flush : si le board est constitué de 3 cartes consécutives et assorties, la quinte flush devient possible chez un des joueurs. Et inversement, si le board n’offre pas ces 3 cartes, vous pouvez dès lors écarter le risque de faire face à une Quinte Flush.
  • Carré ou Full : si le board contient une paire, la Nuts peut être un carré ou un Full suivant les cartes dont vous disposez.
  • Couleur : après avoir vérifié qu’aucune Quinte Flush, carré ou Full n’était possible, et si 3 cartes de la même couleur sont sur le board, la couleur devient la meilleure combinaison possible.
  • Quinte : la quinte est le jeu maximum possible sur un board avec 3 cartes consécutives non assorties et sans paire.
  • Brelan : si aucun des cas de figure précédent ne s’est présenté, la meilleure main possible devient le brelan le plus haut permis par le board.

Notez qu’il est impossible de construire un board dont le jeu maximum serait inférieur à un brelan de Dames.

Questions

Dans les exemples qui suivent, vous devez déterminer votre main, ainsi que le jeu maximum en fonction du board et de vos cartes.

Question 1

Votre main :

Flop:

Question 2

Votre main :

Board au Turn:

Question 3

Votre main :

Board à la River :

Réponses

Question 1

Le flop n’offre ni paire, ni 3 cartes de la même couleur. En se référant aux règles énoncées précédemment, le jeu maximum possible est donc inférieur à une couleur. Néanmoins, les 3 cartes du board sont connectées, la Nuts devient donc une quinte. La meilleure quinte possible est une hauteur As, et pour l’obtenir vous devrez avoir un As et une Dame en main. Notre main nous offre le deuxième jeu maximum avec Q9. J’espère que vous n’avez pas considéré que les 3 piques de votre main vous permettaient de faire une Quinte Flush. N’oubliez pas, en Omaha vous devez utiliser strictement 2 cartes de votre main et 3 cartes du board.

Question 2

Cette situation est assez simple. Le board ne contient pas de paire, 3 carreaux sont présents, et nous possédons la couleur. Connaitre notre main est donc simple ici. Par contre, déterminer le jeu maximum est légèrement plus complexe. En premier lieu, les 3 cartes de la même couleur sont également connectées. Nous pourrions donc en déduire que la Nuts est une Quinte Flush. Cependant, le Valet de carreau que nous possédons rend impossible la Quinte Flush chez un de nos adversaires. Le jeu maximum devient alors la couleur la plus haute possible, c'est-à-dire hauteur As. N’importe quel joueur avec deux carreaux dont l’As possédera le jeu maximum sur ce board. Une remarque intéressante dans cet exemple : la personne détenant la couleur maximum ne peut pas savoir qu’elle possède la Nuts, et peut donc craindre une hypothétique Quinte Flush compte tenu de la texture du board.

Question 3

Première bonne nouvelle, vous détenez un Full aux As par les 2. Seconde bonne nouvelle, aucune Quinte Flush n’est possible sur ce board puisqu’il n’y a pas 3 cartes de la même couleur. Et pour finir, vous possédez le meilleur full. Il y a malgré tout une petite ombre au tableau. Comme vous n’avez pas de 2 en main, un joueur avec une paire de 2 possédera un carré. Souvenez-vous que vous n’avez que le second jeu maximum sur ce board.

Kicker : carte la plus haute permettant de différencier deux mains de niveau équivalent.

Traduit de l'anglais par TicEtTac

 PA  0 5073   14 Commentaires