Le Check-Raise

Le Check-Raise

Le check/raise est un move qui fait partie de l'arsenal de tous les joueurs, mais très peu l'utilisent à bon escient. A quelle street faut-il check-raise ? Sur quel type de board ? Avec quelle range ? Contre quel adversaire ? Avec sa pédagogie et sa maîtrise habituelles, Vuong répond à toutes les questions que vous avez pu vous poser à propos du check/raise. Et article s'adresse aux joueurs de niveau avancé et expert.

coach poker vuongLe check-raise est une arme indispensable à tout bon joueur de Poker. Il permet de récupérer l'initiative contre un agresseur, de monter des bluffs, et de grossir le pot en votre faveur. Cet article a pour but d'étudier le check-raise sur les trois streets possibles, dans différentes conditions. Il vous aidera de plus à réfléchir à la composition de votre éventail de mains en fonction des situations.

1) Le check-raise au flop

Le fameux check-raise au flop permet de reprendre l'initiative contre l'agresseur preflop, et également de récupérer le pot assez souvent, soit immédiatement, soit à la turn. Il est d'autant plus efficace contre un adversaire qui cbet énormément, des fois presque tous les boards, sachant qu'une grosse partie de sa range n'aura pas touché le flop.

On va à présent s'intéresser aux types de mains qui vont nous permettre de check-raise au flop, en fonction des types de boards. Il faudra garder à l'esprit que notre range de check-raise se constituera de deux parties, pour des questions fondamentales d'équilibre, afin d'être inexploitable : raise pour value, bluff raise.

On va distinguer cinq types de boards :

Les boards dry (T42r, K83r) (r = rainbow = 3 couleurs différentes)

A première vue, ces boards sont excellents à check-raise ; une grosse partie de la range de vilain n'a pas touché, et à moins qu'il ne possède Kx ou mieux, il sera difficile pour vilain de continuer. Cependant, d'un point de vue théorique, hero ne possède pas une grosse range de raise pour value ici. A moins de défendre K8s oop, vous ne pouvez en value n'avoir que des sets, c'est-à-dire très peu de combinaisons. Quant à KQ, il sera mauvais de check-raise cette main pour value, pour des questions de range.

Les boards pairés (228 – KK4)

Mêmes explications que pour les boards dry. Il m'est arrivé de voir de multiples check-raises sur ces types de boards dans les petites limites, entre la NL10 et la NL50. Contre un adversaire incapable de play back et qui continue à fold en boucle s'il n'a pas une paire en main ou le trips, utiliser la stratégie de check-raise pour lui faire fold une grosse partie de sa range peut être envisageable, mais contre un adversaire capable de playback ou capable de s'adapter et de float, il est préférable de trouver une autre stratégie. Si le board est à la fois pairé et connecté avec flushdraw (T99s), il peut être intéressant de check-raise une range balancée telle que flush draw, straight draw, trips (et air ?).

Les boards connectés (T87r, KQTr)

Ces boards sont excellents à raise pour plusieurs raisons. Premièrement, notre range pour value peut être très large, set, Double Paire et quinte. Deuxièmement la plupart de nos straight draws ont souvent une bonne équité, des mains telles que paire + gustshot ou paire + open ended straight draw (tirage quinte par les deux bouts) Toisièmement, il est difficile pour Vilain de play back ce type de board. Notre stratégie serait donc de check-raise ces flops de façon équilibrée. En incluant des mains très fortes telles que les sets et les quintes ainsi que quelques doubles paires fortes si Vilain est capable de call une ou deux fois avec une paire et un petit quelque chose. On inclut également des mains à tirage. Sur T87r, il serait intéressant de raise Q9 par exemple. Notre équité est bonne, et même si vilain call le flop, il va très souvent passer à la turn, tellement il est rare pour lui de posséder une main assez forte pour supporter l'aggression.

Les boards semi-drawy (T75, KT8)

Comme les boards connectés, ces flops sont intéressants à raise, mis à part que la value range de hero sera plus faible, présence de sets et doubles paires, mais pas de straights possibles. Notre semi-bluffing range sera quant à elle plus large, car il y a beaucoup de gutshots possibles. Il est donc important d'inclure davantage de sets dans notre value range.

Les boards drawy (T96ss, QT8ss)

Ces flops sont les plus intéressants à jouer. En effet, pour les même raisons évoquées à propos des boards connectés et drawys, vos ranges seront très larges et équilibrées, et donc difficiles à jouer pour l'adversaire. Si vous avez l'habitude de jouer passivement ces flops, en callant le cbet par exemple, je vous conseille de reprendre l'initiative et de raise. En effet, si vous posséder une main telle que QJss ou KQss sur T96ss, malgré votre très bonne équité, vous ne possédez que Qhigh ou Khigh. Et faire passer une meilleure main que la votre est ev+ . Si Vilain call, vous pouvez encore prendre le pot en réalisant votre équité, ou en le faisant fold sur une street future.

Il faut garder à l'esprit que les types de boards que vous raisez doivent être cohérents avec la range que vous défendez preflop. En effet, si vous ne défendez pas 78hh par exemple, il sera plus difficile de représenter de la value sur 783r ou un draw à très bonne équité sur 67Thh.

2) Le check raise à la turn

Je parle beaucoup d'équilibre des ranges, car cette théorie est très importante pour ne pas se faire exploiter par des regs compétents et observateurs. Si on réfléchit à notre équilibre, check-raise 100% de nos doubles paires ou de nos sets sur les boards semi drawy ou connectés réduit notre range de check/call (c/c) à des mains très faibles. Ce qui va souvent nous mener à un check/fold (c/f). Attention, une partie de la range que l'on va habituellement check-raise au flop devrait être consacrée à c/c flop dans l'optique de check-raise turn (bien entendu, il faut que vilain soit un joueur très aggressif capable de bet/fold turn), ce qui nous mène à la deuxième partie de cet article. Même si c/c flop pour check-raise turn sera moins fréquent qu'un check-raise flop, il faut être capable d'utiliser cette stratégie contre certains adversaires. Les profils typiques sont les regs Tight Agressif (TAG), capables de bet flop et turn avec des équités faibles. Par exemple avec des mains comme seconde paire, gutshot, overcards, ou encore capables de b/f turn une Top pair good kicker.

Je ne prétends pas détenir une science exacte, mais check-raise turn disons 20% de notre range de check-raise flop doit être suffisant. Prenons un exemple avec un board drawy: Ts8h5s Notre range de check-raise au flop serait: TT-88-55, T8, J9-79-76, et tous les flus draws. On peut également check-raise QJ pour ajouter des mains capables de c/c turn sur une overcard. Imaginons que l'on c/c cette range au flop, dans l'optique de check-raise une multitude de turn.

()

()

(Ar)

(4r)

Que vilain possède KK ou KQ , il se retrouve dans une situation difficile, tant que notre range est équilibrée et contient des mains très fortes, de bons draws, et des mains à faible équité qu'il ne peut réellement nous faire passer, car elles sont protégées par nos nuts. On comprend à présent l'efficacité d'avoir des ranges balancées.

3) Le check-raise à la river

Le check-raise river (tapis à 100bb deep généralement) est une très bonne arme à inclure à votre arsenal de moves. Cependant il est plus dur à effectuer que le check-raise flop ou turn. Premièrement, le check-raise river est souvent polarisé. Il vous permet de shove pour value les nuts bien entendu. Mais il vous permet aussi de laisser un vilain aggressif bluffer, afin de récupérer un maximum de dead money. Le laisser miser avec une main qu'il aurait passé sur un raise vous permet de maximiser votre value sur la partie Airr de sa range, ou sa partie très faible. Si le board n'est pas dangereux pour vous, par exemple si vous possédez 88 sur KsJh8d3s, vous pouvez assez sereinement c/c flop et turn, dans l'optique de c/shove river.

Effectuer de genre de play avec une main que l'on peut relativement qualifier de "nuts" vous permet par la suite de tourner des mains en bluff. C'est à dire utiliser la partie faible ou moyenne de votre range turn pour bluffer, par exemple AJ ou QsTs, afin de représenter la partie "nuts" de votre range.

C'est également une bonne stratégie contre les bons joueurs capables de value bet assez thin, les mettant dans une situation plutôt délicate. Les boards pairés ou très dry sont de bons boards à check-raise All-in river, si votre adversaire est aggressif et n'hésite pas à 3barrels bluff ou en thin value assez souvent.

Note contre des joueurs observateurs

On en arrive donc à penser que le crai (check/raise all-in) river représente une range assez polarisée. Si vous souhaitez utiliser une stratégie qui utilise ce move assez fréquemment, il est primordal de dépolariser votre range, et donc d'ajouter une range de thin value river, telle que KJ pour l'exemple utilisé précédemment, et d'avoir des fréquences élevées pour que vilain soit capable de bluff catch avec des mains très moyennes.

Il faut cependant veiller à ne pas trop slowplay vos mains fortes flop et turn dans l'optique de shove river. En effet, cela déséquilibre vos ranges. Si vous consacrez trop de quintes ou sets à check-raise turn ou check-raise ai river, votre range de check-raise flop pour value sera trop faible et vos adversaires pourront play back le flop plus facilement. De plus il est souvent dangereux de slowplay. Permettre à vilain de réaliser ses équités plus ou moins faibles n'est pas à votre avantage. Enfin, un check-raise flop ou turn vous permet de gonfler plus rapidement le pot, et peut mener Vilain à faire des erreurs. Une des erreurs principales des joueurs des petites limites est de vouloir slowplay à fréquence trop élevée.

J'espère que cet article vous a aidé dans la compréhension du jeu, ainsi que dans l'élaboration de la composition de vos ranges. Construire des ranges équilibrées autant que possible (l'équibre parfait n'existe pas, en tout cas pas avant un très haut niveau) est important, mais tout dépend de l'adversaire contre lequel vous disputez votre pot. Check-raise une range balancée contre un joueur récréatif Calling Station n'a aucun sens. Mais contre les meilleurs regs de votre limite, cela peut faire la différence. Généralement, pour deux joueurs de niveau égal, la variance, mais également l'équibre de son jeu, font la différence.

Je suis disponible pour répondre à toutes questions sur le forum.

 PA  0 9753   36 Commentaires