Pourquoi Flopzilla est-il devenu un outil indispensable ?

Pourquoi Flopzilla est-il devenu un outil indispensable ?

Pour quelles raisons Flopzilla est devenu un Must Have dans l'univers du poker ? Yvan161 vous l'explique à travers son nouvel article. Important : vous trouverez le guide complet d'utilisation du logiciel dans l'article.


Par où commencer ?
 

LE GUIDE COMPLET D'UTILISATION DE FLOPZILLA

 

LA VIDEO TUTO DE FREUDINOU (version pro)

 

LE PRODUIT EN BOUTIQUE (-20%)



Introduction


Après l’étude de la courbe orange de son tracker, ​Thomas retrouve son coach cash game (Sophie).

Cette fois-ci il s’agit d’une séance spéciale d’utilisation d’un logiciel de calcul d’équité (le fameux Flopzilla) pour du Hold’em No Limit afin de travailler son jeu en dehors de tables.

 

— Bonjour Thomas. Alors mental d’acier depuis l’utilisation de ton tracker sans regarder la courbe orange ?

— Absolument Sophie. Je trouve d’ailleurs que le tracker est très utile de manière générale car il fournit des chiffres qui ne mentent pas et ils sont bien différents de ce que ma mémoire sélective voudrait me faire croire.

— Sinon as-tu tes ranges préflop bien en tête ?

— Absolument … enfin la plupart parce que ça fait beaucoup à mémoriser.

— Fais-tu des revues de sessions et des analyses de mains avec la technique de l’entonnoir telle que je te l’ai enseignée ?

— Oui mais manuellement, c’est pénible et j’ai toujours l’impression d’oublier des combos.

— Très bien, indique Sophie, nous allons voir en quoi Flopzilla peut t’aider.

 


Ranges préflop, flopabilité et équité
 

Coach et élève s’installent devant un ordinateur : Thomas découvre le logiciel pour la première fois et son approche du jeu va être complètement bouleversée.

— Thomas, te souviens-tu de ta range d’open-raise de SB quand tu jouais en NL2, demande Sophie ?

— En standard, je devais ouvrir 35% environ de mémoire, répond Thomas.

— Pas mal, voyons ce que ça donne visuellement.


— Cool, en plus j’ai l’impression que l’on peut sauvegarder ses ranges, s’enthousiasme Thomas.

— Absolument, tu peux aussi l’utiliser comme gestionnaire des ranges. Connais-tu la flopabilité de cette range ?


— Pas précisément mais ayant lu Harrington, je dirais environ 33% du temps puisque qu’il disait que le Cbet à haute fréquence est rentable vu que Villain ne touche son flop qu’une fois sur trois.

— Bonne déduction, voici le chiffre précis donné par Flopzilla pour cette range.
 


— Attention toutefois, ajoute Sophie, si je t’avais demandé la même chose pour ta range de call de BB vs OR de BU, tu aurais été loin de la réalité (environ 25% de flopabilité). Flopzilla te donne les chiffres précis pour toute situation.

— Je vois ça, constate Thomas.

— Et maintenant si je te demande l’équité de AK face à 99 préflop ?


— Facile c’est un coinflip, un 50/50, moit-moit, kif-kif … annonce Thomas de façon péremptoire. Mes potes de MTT n’arrêtent pas de m’en parler.

— Eh bien, c’est légèrement différent en fait, lui révèle Sophie. C’est presque 55% pour la ‘pocket pair’.
 

 

— Je n’aurais jamais pensé qu’il y ait presque 10% d’écart en terme d’équité en fait, s’étonne Thomas. Rien de tel qu’un logiciel pour apporter de la précision dans les analyses.

 


Statistiques

 

 — Et maintenant, poursuit Sophie, si je te demande le pourcentage de fois où ta range d’OR standard de SB touche un brelan ?

 — Disons que je connais le pourcentage pour setminer (11% environ) mais cela correspond à une range où il n’y aurait que des paires servies. Pour l’ensemble de la range, je n’en ai aucune idée.

 — Flopzilla te permet de vérifier ce chiffre pour le setmining : il te suffit de sélectionner toutes les PP et tu trouveras 10,78%. Il te donne aussi l’ensemble des possibilités de frapper un flop avec ta range d’OR SB : ici tu n’as que 3% de chance de toucher un brelan (sur l’ensemble de la range).

 

 — Tu remarqueras qu’il te fournit la ventilation par catégorie de main (les mains faites et les tirages), ajoute Sophie.

 — Je remarque des entonnoirs bleus à gauche des statistiques : c’est pour le ‘hand reading’ avec la technique de l’entonnoir ?

 — Quelle perspicacité, s’amuse Sophie. Génère un flop aléatoire et regarde maintenant les statistiques.


 — Super, je vois le nombre de combos et le gros entonnoir en bas correspond au filtre des mains de l’open raiser qui Cbet en value, non ?

 — Exactement, tu peux aussi changer le filtre au flop et bien entendu utiliser le filtrage à chaque street en fonction de l’action de Villain (si par exemple ici tu défends ta BB). Si tu saisis une main (ou une range) pour Hero, Flopzilla pro te donne ton équité sans filtrage..


… ou plus intéressant, avec filtrage.
 


— Ainsi je suis sûr de ne plus oublier de combos dans mon analyse et d’avoir précisément l’équité de ma main pour connaître la bonne décision, notamment par rapport à la cote du pot qui m’est donnée par le tracker, se réjouit Thomas.
 

 

Fonctionnalités supplémentaires

— Et il y a beaucoup d’autres fonctionnalités dans l’outil, demande Thomas ?

— Oui comme le graphe d’équité pour mieux visualiser l’équité de chaque main d’une range face à une autre par exemple …


… ou la possibilité de connaître les changements d’équité dus aux cartes à venir sur la street suivante …

 

… ou encore la possibilité de filtrer les flops, conclut Sophie.
 

— Ça doit couter une fortune ce petit bijou !

— C’est une licence à vie : ça fait cher une cave de NL25, lui rétorque Sophie ?

— Non vu toutes celles que ça va me faire gagner, concède Thomas.
 


Conclusion
 

— Je fais chauffer la carte bleue mais, vu la richesse du logiciel, je me dis que ça va me coûter plus d’une cave si je dois te payer pour me former sur l’ensemble de ses fonctionnalités, s’inquiète Thomas.

— Et bien sache que je t’ai préparé un guide complet pour une prise en main pas à pas et qu’un confère palmipède va également sortir une vidéo sur le sujet. Des heures d’études en perspective pour tes longues nuits d’hiver.

— Merci à toi et à tous ces coachs qui transmettent leur savoir aux modestes grindeurs que nous sommes.

— Oui mais n’oublie pas que maintenant c’est à toi de jouer et que, même si les logiciels sont une aide précieuse, c’est le travail individuel qui te fera le plus progresser.

— Je ne l’oublierai pas, conclut Thomas.
 


Glossaire
 

  • Cbet : continuation bet. Action de bet au flop après avoir été l’agresseur préflop.
     
  • Coinflip : situation où deux joueurs ont chacun environ 50% de chance de remporter la main.
     
  • Combo : un combo est la combinaison particulière de deux cartes formant une main donnée.
     
  • Hand reading : compétence à ‘lire’ la main d’un adversaire.
     
  • Harrington : champion de poker auteur des célèbres livres éponymes.
     
  • MTT : multi-table tournament. Tournois (par opposition au format ‘cash game’).
     
  • OR : open raise.
     
  • Palmipède : oiseau aux pieds palmés (exemple : un canard).
     
  • PP : pocket pair (paire servie).
     
  • Range : ensemble de mains (privatives) qu'un joueur peut avoir dans une situation donnée.
     
  • SB, BB, BU : positions Small Blind, Big Blind, Bouton.
     
  • Setminer, Setmining : technique consistant à simplement payer préflop avec une pocket pair pour toucher son brelan au flop.
     
  • Spot : Main (dans le sens d’une main jouée entre joueurs).
     
  • Street : tour (carte commune distribuée). Ici désigne le flop, le turn ou la river.
     
  • Technique de l’entonnoir : technique de hand reading visant à réduire (à chaque street) la range adverse en fonction de l’action, du board, du profil de Villain ... 
     
  • Tracker : logiciel récupérant vos mains jouées online à des fins d’analyses (statistiques) en jeu et hors tables.

 

Références

Site flopzilla / Guide d'utilisation


Par Yvan161 (décembre 2019)

 PA  2 2600   3 Commentaires