Poker et liberté d’expression : Quelle place accorder dans les tournois live ?

Poker et liberté d’expression : Quelle place accorder dans les tournois live ?

Alors qu’Olivier Busquet aurait dû faire parler de lui pour sa 1ere place au Super High Roller de l'EPT de Barcelone, c’est d’avantage son T-Shirt « Save Gaza » qui a fait le buzz. Retour sur une polémique toujours d’actualité.

 

Olivier Busquet et le T-ShirtGate

busquet-eptbarcelone-2014La scène a lieu ce mercredi 20 août au casino Barcelona durant le High-Roller de l’EPT, Olivier Busquet et son ami Daniel Colman portent chacun un T-Shirt avec un message hautement politique, respectivement « SAVE GAZA » et « FREE PALESTINE » et ce n’est pas forcément du goût de tout le monde puisque rapidement certains commentaires à l’image du tweet de Robbie Strazynski surviennent. Ironie du sort les deux joueurs finiront respectivement.robbiestranzynski-tweet

La polémique gonfle dans la pokersphère

C’est au tour ensuite de du Directeur de la communication de PokerStars, Eric Hollreiser, de préciser que ce genre de communication ne sera plus toléré à l'avenir : "Les laisser participer ainsi était une erreur. Nos tournois visent à promouvoir le poker, et non à offrir une tribune aux prises de position politiques." Olivier Busquet reçoit également le soutien de nombreux joueurs, dont l’incontournable Daniel Negreanu, qui avait pourtant pris position en faveur d’Israël sur son compte Twitter un mois auparavant ou encore comme précisé par le site Pokerfuse, celui du Directeur Media des WSOP, Nollan Dalla, qui se positionne en faveur du français au nom de la liberté d’expression.

Peut-on faire le parallèle avec le milieu sportif ?

Mexique 1968 protestationEn 1968, John Carlos et Tommie Smith se sont retrouvés exclus du village olympique pour avoir osé brandir leur poing ganté durant les Jeux de Mexico en soutien des Noirs victimes de discrimination. De façon générale, le sport et ses organisations limitent drastiquement le cadre politique des sportifs dont la neutralité doit être la norme. Si cet argument donne du poids à ses partisans, l’absence de sponsors lors des tournois reste une différence importante que mettent en avant les détracteurs.

noraketournoi
« Si les organisateurs de tournois veulent dicter ce que veulent porter les joueurs alors ils doivent reverser le rake qu’ils ont encaissé »

Le débat est lancé et la parole vous est donnée !