Le Bluff : le meilleur jeu de comptoir.

Le Bluff : le meilleur jeu de comptoir.

Ah, l’été et ses apéros en terrasse, dans un parc ou sur la plage… Pour accompagner votre bière / rosé / pastis, rien de tel qu’un jeu de cartes. Et si vous en avez marre du poker, PA vous fait découvrir le meilleur joueur de comptoir, alliant bluff et stratégie.

Dans Les meilleurs jeux de hasard et de bluff (à boire, ou pas) je vous présentais plusieurs classiques comme la pyramide, le 21 et le Perudo. Dans Variantes de poker pour l’apéro, je vous apprenais les pokers chinois et québécois. Aujourd’hui je vais vous faire découvrir un nouveau jeu, aussi méconnu que génial : le Bluff.

Les combinaisons au jeu du Bluff

Si vous êtes lecteur de Poker Academie, vous connaissez sans aucun doute l’ordre des combinaisons au poker à 52 cartes. Et vous savez aussi qu’une combinaison est d’autant plus rare qu’elle est forte. Certains d’entre vous savent peut-être qu’au poker à 32 cartes la rareté et donc la valeur des mains diffèrent (la couleur se situe entre le full et le carré).

Le bluff est un jeu à 32 cartes (de 7 à A) dont le but est de faire des combinaisons de poker.
Voici l’ordre des mains au jeu du bluff (différent du poker à 52 ou 32 cartes), dans l’ordre croissant.

Hauteur
Paire
Double paire
Quinte
Brelan
Full
Carré

La pire main est donc hauteur 7, la meilleure main carré d’As. Il n’y a ni couleur ni quinte flush. La plus petite quinte est 789TJ, l’As étant forcément high.

Nombre de joueurs 

de 2 à 4. Au delà de 4 joueurs, on peut y jouer avec un deck de 52 cartes, mais en gardant l'ordre des combinaisons du Bluff.

Principe du jeu

Un joueur annonce une combinaison de poker (ex : 77). Son voisin de gauche a le choix entre dire “bluff” ou annoncer une combinaison strictement supérieure (on ne compte pas les kickers). Dès qu’un joueur dit bluff, tous les joueurs retournent leurs cartes et l’on vérifie si parmi l’ensemble des cartes de tous les joueurs, la combinaison annoncée existe.

Attention : quand un joueur annonce par exemple 77, il ne prétend pas avoir 77 en main, mais que sur l’ensemble de toutes les cartes en jeu, il y a (au moins) deux 7.

Déroulement du jeu

Chaque joueur commence avec une seule carte.
Le joueur à gauche du dealer annonce une main.
C’est ensuite à son voisin de gauche de jouer (annoncer soit bluff soit une main supérieure).
Dès qu’un joueur dit bluff, on vérifie si la combinaison existait (si oui, le joueur ayant dit bluff a perdu, si non, le joueur ayant bluffé a perdu).
Le joueur qui perd prend une carte supplémentaire, les autres joueurs gardent le même nombre de cartes.
Au tour suivant, le joueur qui vient de perdre commence.
Dès qu’un joueur perd avec 5 cartes en mains, il est éliminé.
Le gagnant du jeu est donc le vainqueur du heads-up final.

Règle supplémentaire : carré d’As étant la main max, quand on annonce carré d’As, on pose directement les jeux. Si le carré d’As est bien là, tous les autres joueurs prennent une carte, il peut donc y avoir plusieurs éliminés sur ce coup.

Exemples de donnes

Soient 4 joueuses, Alice, Béa, Chloé et Dina.
Au premier tour, on a :
Alice : 7
Béa : 9
Chloé : A
Dina : T

Alice annonce T, Béa annonce J, Chloé annonce A, Dina annonce TT, Alice annonce bluff, Dina a perdu et prend une deuxième carte.

Plus tard dans la partie, on a :
Alice : 79TJK
Béa : 7A
Chloé : 88T
Dina : AAJ

Alice annonce suite au K, Béa annonce suite à l’A, Chloé annonce brelan de 8, Dina annonce Brelan d’A, Alice annonce full aux 8 par les A, Béa annonce bluff, Alice a perdu et est éliminée.

Stratégies

Annoncer un des plus petits bluffs possibles 

Au premier tour à 4 joueurs, vous avez un 7 en main en on vous annonce hauteur 8. N’allez pas bluffer en annonçant hauteur A ce qui forcerait presque votre adversaire à dire tu bluffes. Annoncez plutôt hauteur 9 ou T.

Laissez un move facile à votre voisin

Vous avec juste un 7 en main, à 4 joueurs 13 cartes. Le premier joueur annonce 888 et le second AAA, à vous. Si vous ne voulez pas dire bluff, annoncez full aux 8 par les A, votre voisin peut être plus tenté de dire full aux A par les 8 que bluff.

La quinte à l’As

Quand il y a beaucoup de cartes, disons 12 ou plus, le joueur en premier de parole peut annoncer quinte à l’As avec assurance sans même regarder ses cartes. La quinte y sera très souvent et cela pose problème à son voisin qui doit déjà annoncer brelan.

L’annonce dans le vent

Vous avez AK7 à 4 joueurs, 10 cartes au total. On vous annonce quinte à l’As. Ne voulant pas dire tu bluffes, vous devez annoncer un brelan. Annoncer AAA ou KKK serait trop risqué, si votre voisin d’en a pas, il dira très sûrement bluff.
Annoncer 777 est assez malin, en effet, si votre voisin a un 7 il aura tendance à vous croire et même s’il en a pas et qu’il a une paire en main, il aura sûrement envie d’annoncer un brelan supérieur.
Mais un autre coup est malin : annoncer 888. Quasiment les mêmes avantages que 777 avec un autre : la proba que l’adversaire vous fasse confiance est plus grande car il aura plus souvent un 8. En outre, si cela revient à vous et que les joueurs utilisent votre annonce “full aux 8 par les A”, vous pouvez annoncer un bluff assez sereinement. Evidemment, si jamais votre voisin ne vous croit pas, vous n’êtes pas bien.

Les levels

3 joueurs : vous avez 5 cartes et les deux autres 4. En premier de parole vous annoncez AAA.
Au premier niveau de réflexion, si votre adversaire n’a pas d’A, il va dire bluff.
Au second niveau il se dit que si vous n’avez pas annoncé quinte à l’A (le jeu facile) ni un brelan inférieur, c’est forcément que vous l’avez et il tente un full.
Au troisième niveau de réflexion, il redit tu bluffes. D’ailleurs c’est pas de chance, c’est ce qu’il dit, vous n’aviez aucun A, lui non plus et vous êtes éliminé.

L’enjeu

Contrairement au poker, le Bluff peut être joué sans autre enjeu que le plaisir de gagner. Mais il est facile de le transformer en jeu d’argent (winner takes all par exemple) ou en jeu à boire. En résumé, le Bluff est un mélange de Perudo et de poker. Tous ceux à qui j’ai appris le Bluff et connaissaient le Perudo préfèrent le Bluff. La variance y est assez grande, mais il y a clairement un edge potentiel, non seulement sur la lecture de tells que sur la technique.

Jeu bonus : le Hand Blackjack

Un jeu qui se joue à 2, juste avec les doigts et qui fait toujours plaisir… Le Hand Blackjack. C’est donc du blackjack avec les doigts. Comme au blackjack, le but est de se rapprocher le plus de 21, sans jamais le dépasser. Chaque joueur est “une banque” : tire à 16, arrête à 17.

On tire d’abord le score d’un des deux de joueurs, puis le score de l’autre. Après un décompte (3-2-1) chaque joueur montre entre 0 et 5 doigts sur une main (un peu à la manière du pierre-feuille-ciseau). Les nombres de doigts s’additionne jusqu’à ce que le total soit supérieur ou égal à 17.

Exemple de partie

On tire le score de Vilain.
Hero fait 1 Vilain 5 score intermédiaire : 6
Hero fait 1 Vilain 5 score intermédiaire : 12
Hero fait 0 Vilain fait 0 score intermédiaire : 12
Hero fait 5 Vilain fait 0 : score final 17

On tire le score de Hero.
Hero fait 5, Vilain 5 score intermédiaire : 10
Hero fait 5 Vilain 1 score intermédiaire : 16
Hero fait 0 Vilain 5 score final : 21