Justice : 4 mois de prison avec sursis requis contre Patrick Bruel

Justice : 4 mois de prison avec sursis requis contre Patrick Bruel

En mars dernier, l'homme fort de Winamax a été arrêté pour outrage et violence envers des fonctionnaires de police. Le tribunal de Nanterre a jugé l'affaire ce vendredi et le procureur de la république a requis à son encontre 4 mois de prison avec sursis. Verdict le 6 janvier prochain.

 


Rappel des faits

bruel prison sursisL'affaire s'est déroulée le 24 mars dernier, en marge d'une manifestation contre le mariage gay. 
Son ex femme, bloquée dans les bouchons dû à des barrages de police sur l'artère qui relie les quartiers d'affaires de la Défense à la porte Maillot, avait appelé son mari à la rescousse afin qu'il vienne récupérer ses enfants, présents également dans le véhicule.
Au moment où le chanteur arriva sur les lieux, il fut lui aussi bloqué par un autre barrage de police. Agacé par la situation, il leur avait alors lancé "Vous n'avez pas d'autres choses à foutre que de faire chier les gens ici".
Mais le fait divers ne s'arrête pas la, puisque le parrain du téléthon 2013 aurait également blessé un policier avec sa voiture, qui s'est vu proscrire 3 jours d'ITT.


Le jugement du 13 décembre 



Patrick Bruel
devait normalement comparaître en juin dernier mais il ne s'était pas rendu au tribunal et le jugement avait été reporté pour faute de procédure. 
Cette fois ci, le chanteur et détenteur d'un bracelet WSOP, a tenu a être présent, et il s'est rendu vendredi à Nanterre pour assister à son jugement et tenter ainsi de s'expliquer.
Le procureur a requis 4 mois de prison avec sursis à son encontre, même si il a reconnu que "le but n'était pas de blesser, mais de faire bouger les policiers, de les impressionner."
Pour sa défense "Patriiiiiiiick" a déclaré "il n'y avait rien de volontaire. Je n'aurais pas démarré la voiture avec deux policiers en face de moi. Je ne suis pas complètement cingléavant d'ajouter "Je ne veux pas mettre en cause la vérité des policiers, mais je ne pensais pas avoir touché l'un d'entre eux".

Son avocate Valérie Saada a demandé la relaxe de son client tandis que l'avocat des policiers a annoncé : "On ne retire pas notre plainte. Mais M. Bruel a d'ores et déjà indemnisé mes clients du montant que nous allions solliciter devant le tribunal". 

Réponse le 6 janvier prochain. 

 

 PA  0 5735   22 Commentaires