Polémiques autour des jeux de casino sur PokerStars.com

Polémiques autour des jeux de casino sur PokerStars.com

Lancés en septembre dernier sur le marché espagnol, les jeux de casino de PokerStars.es ont connu un fort succès. A tel point que l'opérateur a récemment annoncé vouloir développer ce concept à l'international, en incorporant également une section de paris sportifs. Cette nouvelle position fait débat jusqu'à la team même du site au pique rouge.


L'arrivée des tables de jeux de casino sur PokerStars.com

Débarquées fin septembre sur le réseau espagnol, les tables de jeux en ligne ont connu un franc succès de l'autre côté des Pyrénées, à tel point que près de 30% de ces joueurs de poker se pencheraient sur cette nouvelle activité chaque mois.
Rien de surprenant d'apprendre alors que cette stratégie va se répandre sur les différents réseaux de la room. Ainsi, un communiqué nous annonce que le réseaux international (.com), devrait accueillir en début d'année prochaine des tables de blackjack et de roulette :
"Nous continuons à appliquer sur nos nouveaux services les mêmes principes, pratiques et l'intégrité qui ont fait de PokerStars une marque appréciée et qui ont assuré le succès de celle-ci .Ces nouveaux produits permettront également de soutenir le développement du poker ainsi que la croissance de cette industrie dans sa globalité."

Cette stratégie devrait s'intensifier dans le courant de 2015, avec l'apparition de nouveaux jeux ainsi que la mise en place de paris sportifs, à l'image de ce que propose désormais Winamax.
Elle résulte directement du rachat de la room par Amaya Gaming, spécialisé dans les jeux de casino en ligne, et qui a déjà commencé à essuyer des critiques après la mises en place des Spin&Go sur le .com, ainsi que l'augmentation globale du rake.
A noter cependant que les joueurs auront la possibilité de supprimer l'offre gamble sur le lobby, afin d'en garder un axé 100% poker.
Pour ce qui est du .fr, l'arrivée de tels services n'est pas d'actualité puisque la législation française interdit formellement l'offre de casino en ligne. Par contre, il ne serait pas surprenant de voir débarquer les paris sportifs dans quelques mois, à l'image de ce que propose désormais Winamax.


Vicky Coren annonce son départ de PokerStars

Il aura suffit d'à peine 24 heures pour voir apparaitre les premières critiques et conséquences d'une telle annonce.
Vicky Coren, tête d'affiche de le PokerStars depuis 7 ans et unique double vainqueur EPT a ainsi décidé, au travers d'un long billet publié sur son blog le 26 novembre, de dire adieu à l'aventure qui la reliait à l'opérateur : "Vendredi soir, PokerStars a annoncé qu'il s'apprêtait à lancer des jeux de casino en parallèle de son offre de poker. Le lendemain matin, j'ai décidé de mettre un terme au contrat qui me liait à la room."
Soucieuse de ce que la room a pu lui apporter durant toutes ces années "J'étais liée à PokerStars depuis 2007 et mon statut de Team Pro faisait en quelque sorte partie de mon identité. Naturellement il va y avoir un manque financier et je suis un peu nerveuse à cette idée. Ironiquement, mes projets pour les prochaines années étaient d'ailleurs de voyager moins et de jouer davantage en ligne.", la joueuse anglaise n'a pas pour autant pu fermer les yeux face au virage stratégique de son employeur :"Je ne peux pas apporter mon soutien public et professionnel à cette stratégie, même passivement en restant silencieuse et en gardant mon nom à côté de l'enseigne. Le poker est le jeu que j'aime, le poker est le jeu que j'ai souhaité promouvoir en signant avec PokerStars".

Parmi les raisons principales évoquées, celle du problème lié à l'addiction reste la plus importante aux yeux de l'anglaise : "L'une des questions que l'on me pose le plus souvent en interview porte sur le danger de l'addiction. Je prends toujours soin d'expliquer la grande différence entre la nature juste du poker, où les joueurs s'affrontent entre eux avec grosso modo les mêmes chances, et les jeux de casino qui sont très défavorables aux joueurs (en particulier en ligne) et donc dangereux pour les plus vulnérables."

Cependant, la joueuse ne ferme pas totalement la porte à une futur collaboration entre PokerStars et elle : "Peut-être qu'à l'avenir je serai à nouveau en mesure de travailler avec PokerStars sur des sujets 100 % poker. Je ne sais pas, mais ce qui est sûr en revanche c'est qu'il n'existe aucune animosité entre moi et cette société qui a fait tellement pour notre discipline lors de ces dix dernières années".

 

Negreanu défend (encore) PokerStars

Negreanu n'est décidement pas du genre à cracher dans la soupe. Après avoir défendu quelques jours plus tôt son sponsor au sujet de l'augmentation du rake et de la mise en place des Spin&Go, (Il en avait également profité pour expliquer son point de vue quand aux nouvelles stratégies des sites de poker vis à vis des joueurs récréatifs), le canadien s'est de nouveau positionné favorablement au sujet de la nouvelle stratégie "gambling" de PokerStars au travers d'un billet publié sur son blog hier.

Les grandes lignes de son argumentation tiennent sur le fait que le poker, comme les jeux de casino, est basé sur un système éthiquement peu reluisant : Très peu de joueurs (les meilleurs), récupèrent l'argent des joueurs perdants, et cela même s'il faut les broke :"Je me sentirais hypocrite si j'expliquais que je suis en accord avec le fait de prendre de l'argent à des joueurs à problèmes, mais pas avec le fait que les casinos fassent la même chose"
Ainsi, vivre du poker est basé sur le même business modèle que les casinos : "Même si j'adorerais pouvoir faire une distinction entre le poker et le gambling, le fait est que le poker joué pour de l'argent est aussi du gambling. Il y aura quelques gagnants mais une large majorité de perdants" [....] "J'y ai beaucoup réfléchi et je ne vois pas comment justifier le fait d'être contre les profits des casinos tout en étant pour les miens"

Pour autant, le joueur qui détient le record de gains remportés sur le circuit sépare bien les paris sportifs aux jeux de casino "Le poker, la bourse, les paris sportifs : ce sont tous des jeux battables si vous travaillez dur" [...] Mais je ne connais pas de pareille illusion dans le domaine des jeux de casino. Les mathématiques sont implacables : plus vous allez jouer, plus vous allez perdre. Vous pourriez gagner et vous gagnerez peut-être ponctuellement, mais la partie est évidemment arrangée de telle manière que c'est toujours la maison qui l'emporte à la fin"

Mais de nouveau en position de porte parole des joueurs récréatifs, il soutient que le gambling pur laisse plus de chance à un joueur récréatif de gagner de l'argent que de jouer au poker :"un joueur récréatif qui met 100 $ sur une table de blackjack va quand même gagner plus souvent qu'il ne le ferait à une table de poker. Son retour sur investissement sera meilleur à une table de craps qu'à une table de poker remplie de sharks"

Donc pour lui, que cela soit un joueur professionnel, ou un casino, le problème reste le même : "la seule différence tient à l'identité de la personne qui va récupérer son argent. Le casino ou le requin des tables de poker, qui tous deux tirent avantage de la faiblesse du joueur récréatif."

Quant à sa dernière ligne d'argumentation, elle repose sur la liberté de chacun de faire ce qu'il souhaite : "J'adore jouer au poker en ligne, et aimerais avoir la possibilité de parier en ligne sur le sport. Alors si les jeux de casino en ligne ne m'intéressent pas personnellement, je soutiens la liberté de choisir."

 

Et vous ? Quelle ligne entre les deux joueurs défendez-vous ?

 

 

 PA  0 2435   24 Commentaires