Valvegas : "j’ai toujours eu un caractère bien trempé et une soif de victoire"

Valvegas :

Suite à sa magnifique seconde place lors de l'EPT Malte, Valvegas a accepté de joueur au jeu des questions réponses. Ressentis, anecdotes, projets futurs, Valentin se dévoile totalement. Bonne lecture à tous !

 

Poker-Académie : Bravo pour cette magnifique 2ème place Val ! Comment te sens-tu 5 jours après ta performance à L'EPT Malte ?

Valvegas : Merveilleusement bien ! Évidemment sur le moment on est très déçu et frustré d’avoir raté la dernière marche du podium. Mais après avoir visionné la table télé dans son intégralité et avoir lu l’ensemble des messages de félicitations et de soutien que j’ai reçu sur les réseaux sociaux ainsi que par SMS on ne peut qu’avoir le sourire. Sans compter l’énorme gain financier qui va bien évidemment avec !


P.A : Le circuit EPT est réputé pour être un des plus compliqués, avec le niveau général du field le plus élevé. Comment t'es tu préparé avant d'aborder ces 5 jours de compétition ?
T'entraînes-tu physiquement et/ou mentalement pour ce genre d'événement ? Fais-tu attention à ton alimentation ?

Valvegas : Il est clair que les EPT sont certainement les tournois les plus relevés. Mais je n’ai pas spécialement fait de préparation particulière. Je fais du sport très régulièrement depuis un an puisque je pratique la musculation en salle avec ma chérie 5 fois par semaine. Ensuite, concernant le mental j’ai toujours eu un caractère bien trempé et une soif de victoire. Je déteste perdre et je suis un compétiteur né qui cherche sans cesse à se perfectionner. D’ailleurs cela faisait deux mois que je bossais comme un fou mon jeu en cash game suite à ma déconvenue ces derniers mois.
J’essaye en effet de faire attention à ce que je mange et en essayant d’avoir une alimentation saine et équilibré, même s’il m’arrive de temps en temps de me faire plaisir étant un gros gourmand.


P.A : Terminer Runner Up d'un tel événement est le rêve de tout joueur de tournoi. As-tu préféré ta toute première victoire ou cette grosse perf ?

Valvegas : Très bonne question ! Pas facile celle-là !
En terme de joie procurée, je dirais que ma victoire lors du France Poker Tour était bien plus forte que ma place de runner-up à l’EPT Malte. Cela s’explique certainement du fait que j’ai réussi à aller au bout du tournoi et gagner le trophée face à Freddy Deeb faisant de moi le Champion de France 2010. Cette victoire m’a fait connaître sur la scène française et m’a permis d’avoir un sponsoring.
Après il est clair que je trouve ma deuxième place à l’EPT bien plus belle du fait que l’EPT est le circuit le plus difficile et que le niveau de jeu y est 100 fois supérieur au FPT. D’autant plus que le niveau général en 5 ans a énormément évolué depuis. Et puis le gain n’est pas le même non plus, donc d’un point de vue financier c’est évident que je savoure davantage ma place de runner-up à l’EPT.

valvegas valentin messina ept malteVal lors de son sacre au France Poker Tour 2010


P.A : Le tournoi a duré 5 longues journées. Si tu devais te souvenir d'une main, quelle serait-elle ? As-tu le souvenir d'une main charnière ?

Valvegas : Il y en a plusieurs ! Mais la main charnière qui m’a permis de perdurer dans le tournoi a eu lieu lors du jour 2 face à Sam Trickett. En effet, ce dernier a décidé de faire un énorme fold préflop en jetant paire de valets en main lorsque je détenais AK et que j'ai fait tapis pour isoler le shortstack avec KT. Il s'avérait qu'à ce moment-là Sam Trickett me couvrait en jetons et que s’il m’avait payé j'aurais été éliminé à l'issue d'un board KJxxx.
Ensuite lors du day 5 un coup clé m'a clairement redonné de l'espoir lorsqu'en combat de blinds j'ai réussi à extirper le maximum de jetons à l'excellent Robin Ylitalo qui m'a bluffé lorsque j'ai slowplay les nuts à la turn avec une couleur max ce qui m'a permis de doubler et de revenir dans la course.
Il y a eu aussi la première main de la table finale à 9 lorsque d'entrée de jeu j'ai trouvé deux as et pris le maximum de jetons à mon adversaire Schillhabel dans un pot 3bet.
Et enfin toujours contre le même Schillhabel, lorsque j’ai cold 4bet light préflop avec JQo et bluffé le coup postflop sur un board 9cTxTc5c ou j’ai cbet 1/2 pot flop, check turn et bet 1/3 pot river.


P.A : Quel joueur t'a le plus marqué durant ce tournoi ? Panka t'a t-il impressionné ?

Valvegas : Très honnêtement aucun joueur ne m’a vraiment impressionné. J’ai même été plutôt surpris de voir qu’à partir des demi-finales beaucoup d’excellents joueurs et top regs se sont envoyés en l’air certainement à cause d’un mental bien trop fébrile. Je pense à Antonin Duda, Fedor Holtz, Sergio Aido, etc.
Cependant, Panka m’a fait plutôt forte impression de par son mental sans faille, sa lecture, et sa façon d’aborder le jeu de tournoi shortstack en jouant un poker propre très low variance et en ne commettant quasi aucune erreur.

Valvegas valentin messina ept malteDominik Panka lors de la table finale


P.A : La table finale à 6, et en particulier le HU s'est éternisé. A t-on l'impression de garder son attention au jeu et son mental quand une TF dure si longtemps ?

Valvgas : Oui j’étais vraiment focus et je ne prêtais pas vraiment attention à la durée de temps de cette table finale. Mon attention et mon mental sont restés les mêmes jusqu’à cette paire d’as craquée en HU, au moment où j’aurais pu achever mon adversaire et ainsi remporter le titre. Ceci étant dit, je ne peux vraiment pas me reprocher quoi que ce soit et je pense vraiment que je n’aurais pas pu faire grand-chose de plus lors de ce duel. Le titre avait choisi son maître et les cartes ont été capricieuses avec moi dans plusieurs pots énormes qui m’ont fait perdre le tête à tête.


P.A : Les informations qui ont circulé ont fait état d'un deal entre toi et Jean Montury. Peux-tu nous dire comment cela s'est passé ? Y-a-t-il eu des négociations ? Étiez vous obligés de laisser 100,000€ minimum au vainqueur ?

Valvegas : Cela s’est fait très simplement. Au début du HU, Jean est tout de suite venu me voir et m’a proposé un deal afin de lisser les prix. Au début il voulait qu’on fasse 600K€ chacun et qu’on laisse 100K€ au gagnant. Je lui ai gentiment fait comprendre que j’avais plus de jetons que lui et qu’il était normal qu’avec un deal ICM j’hérite d’un peu plus d’où la répartition finale à 615K€ pour moi et 585K€ pour lui ainsi que 100K€ en jeu pour le gagnant.
Il faut toujours laisser quelque chose à la gagne, tout comme lors d’un deal online.


P.A : Lors du head's up final, tu te retrouves short stack avec une dizaine de big blinds, tu ne te mets pas en mode push or fold mais continues à minraise. Peux-tu nous expliquer ta stratégie à ce moment-là ?

Valvegas : Avec Davidi Kitai nous avons réfléchi à plusieurs hypothèses. Lui était plus pour une approche gamble à prendre plus de risques. Moi je voulais limiter la variance au maximum car le titre me tenait vraiment à cœur. J’ai donc essayé d’utiliser une approche similaire à celle qu’on peut voir lorsqu’on joue des expressos ou nous sommes 10bb deep.
Jean checkant souvent ses BB, j’ai donc opté pour des limps au bouton avec une grande partie de ma range. Malheureusement je n’ai pas été beaucoup gâté en termes de jeu et j’ai que trop rarement connecté le flop à ce moment-là. Ma marge de manœuvre était du coup très réduite et peut être qu’avec le recul j’aurais dû utiliser l’approche directe de Davidi et shove quasi any two sur mes boutons. Mais difficile de s’y résoudre quand 100K€ mais surtout un titre EPT sont en jeu !


P.A : Le coup AA vs 44 semble avoir été un tournant dans le face à face final. Penses-tu avoir légèrement tilté ou ton jeu s'est t-il détérioré à cause de la fatigue ?

Valvegas : Avec le recul je pense que c’est le coup charnière qui me fait perdre le titre. Déjà parce que sans ce bad beat je gagnais d’office le tournoi après seulement un HU de 45 minutes. Mais aussi parce que ce coup de massue m’a certainement fait douter de moi, me rappelant que la chance pouvait me quitter à tout moment. Et puis, ça a du faire certainement l’effet inverse chez Jean qui lui a d’un coup pu voir ça comme un miracle et y a cru de nouveau, lui, qui (de son aveu) juste avant ce coup semblait très affecté et tilté (d’où son 4bet avec 44).
Coïncidence ou non, il s’avère qu’après ce coup j’ai commencé à être complètement card dead et à ne pas connecter un board pendant que Jean lui touchait très souvent du jeu postflop.
Et puis il y a eu deux autres coups du sort qui ont fini par me faire vraiment douter lorsque j’ai perdu un pot énorme avec AQ vs A9 sur AAxx9 et lorsque je n’ai pas pu valoriser correctement ma main avec 44 vs K3 sur 4K3 suite à un simple call de Jean au flop et un backdoor flush donnant 4 cartes de la même couleur sur le board…

valvegas ept maltehead's up final entre Valvegas et Montury

 

P.A : Quand on gagne une somme aussi importante, est-il difficile de se remettre à grind ? Mets-tu cet argent de côté où l'injectes-tu directement dans ta bankroll ? Comment s'annonce ton futur pokeristique ?

Valvegas : J’avoue que depuis la perf je n’ai pas encore rejoué. Mais je pense que c’est plutôt une sage décision. Déjà car il est primordial de laisser retomber la pression, qu’il est important de profiter de la vie avec son entourage suite à une aussi belle performance, et parce que de toute manière je suis encore tellement fatigué qu’il ne serait pas sage de jouer pour le moment.
Je vais d’abord profiter et prendre quelques jours de vacances avec ma chérie loin du quotidien et ensuite je compte investir cet argent dans l’immobilier afin de faire en sorte de me mettre à l'abri du besoin si demain le poker ne marche plus.
Ensuite je compte continuer à jouer quelques events en live mais ce n'est pas pour autant que vous me verrez arborer le circuit professionnel de manière récurrente. Sans un sponsor c'est courir à sa perte que de faire ce choix de vie ! Par contre je compte faire une petite exception pour les WSOP cette année ou je discute actuellement avec mes stackers afin de jouer un maximum d'events là-bas !


P.A : La communauté Poker Académie t'a soutenu à fond durant ces 5 jours. As-tu des projets futurs pour PA ?

Valvegas : Je remercie bien évidemment du fond du cœur toute la communauté PA qui a été derrière moi depuis presque le début de ce tournoi dès qu’elle a vu que j’étais en train de deeprun l’EPT. C’est toujours plaisant et ça fait chaud au cœur de voir autant de gens te soutenir et être derrière soi.
Pour le moment aucun projet avec PA n’est envisagé même si je ne suis jamais très loin et que je passe souvent faire un coucou à la communauté sur le forum.

 

 

 PA  0 2668   21 Commentaires