Phil Ivey : chanceux, opportuniste ou tricheur?

Phil Ivey : chanceux, opportuniste ou tricheur?

En août 2012, Phil Ivey gagna 7,8 Millions £ (9,2 Millions €) au Punto Banco au Crockfords Casino de Londres. Le casino refusa de payer Ivey, suite à des soupçons de triche. La semaine dernière, le Tiger Woods du poker porta plainte pour toucher son dû. Le casino répliqua en rendant public la méthode de triche présumée.

Phil Ivey gagne des millions au Punto Banco Août 2012

Phil Ivey se rend au Crockfords Casino de Londres, le plus vieux casino du monde, accompagné d'une jeune asiatique, pour jouer au Punto Banco, avec des mises de 50 000 £.

Le Punto Banco, comme tous les jeux de casino, est aléatoire et légèrement perdant. Voici un bref aperçu des règles : l'As vaut 1, les T et les têtes valent 0, les autres cartent valent leur nombre. Deux mains sont distribuées, une au joueur (Punto) l'autre à la banque (Banco). Le plus proche de 9 gagne, en sachant que les dizaines ne comptent pas : 69 vaut 5. Le joueur peut parier sur Punto, Banco ou égalité.

Sous le regard d'un agent de sécurité et de 10 caméras, Ivey et sa compagne placent leurs mises. La femme, qui se décrie superstitieuse, demande au croupier de retourner les cartes "côté verso" à chaque coup. Le casino accepte. Les deux joueurs se retrouvent down 500 000 £. Ils demandent à jouer 150 000 £ la mise. Le casino accepte. A la fin de la soirée, le couple est up 2,3 Millions £.

Ils annoncent leur retour pour le lendemain. Le casino s'en réjouit. Ils demandent juste de pouvoir jouer avec les mêmes cartes : Madame est superstitieuse et ce jeu leur a porté chance. Le casino accepte.

Le lendemain, ils montent leurs gains à 7,8 Millions £, soit 9,2 Millions €. Le joueur au 9 bracelets WSOP demande à ce que l'argent soit transféré sur un de ses comptes. Le casino accepte... dans un premier temps : 9 mois plus tard, seul 1 Million a été versé par le casino.

Phil Ivey porte plainte contre Crockfords

Comme toujours après un gain astronomique, le casino mène son enquête. Ils découvrent rapidement que l'accompagnatrice superstitieuse a déjà été accusée de triche et est interdite de plusieurs casinos de part le monde.

Mais, les premiers visionnages des enregistrements ne leur permet de soupçonner aucune méthode de triche, c'est du moins ce que croit savoir le Daily Mail, qui révèle l'affaire en octobre 2012. Malgré tout, le casino bloque le paiement.

La semaine dernière, Ivey porte plainte contre le casino, affirmant le faire à contre cœur mais qu'il ne dispose d'aucun autre choix.

Crockfords accuse publiquement Phil Ivey d'avoir triché

C'est encore le Daily Mail qui sort l'information. Certaines cartes auraient un défaut de fabrication qui permettrait de les reconnaître par leur verso, comme l'explique cette infographie.

L'enquête n'a pas encore permis de savoir si les deux complices connaissaient le défaut des cartes utilisées avant de jouer, ou s'ils l'ont découvert durant la partie.

Si la théorie du simple good run semble exclue, il y a débat sur la légalité de ce qu'a pu faire Ivey. L'Américain assure n'avoir commis rien d'illégal, tandis que l'avocat du casino garantit qu'ils gagneront le procès à venir.

Quoiqu'il en soit, voir celui qui est souvent considéré comme le meilleur joueur de poker du monde, accusé de triche, ternit encore plus l'image de notre milieu, encore marquée par l'affaire Pasqualini. Et, alors que Canal+ vient de sortir un Spécial Investigation sur la triche au poker, il semble que la triche soit le seul moyen dont dispose le poker pour faire parler les grands médias.

 PA  0 6587   7 Commentaires