Phil Ivey

Phil Ivey
  • 07 septembre 2011
  • ThomasL
  • les joueurs de poker professionnels
  • 2305
  • 0 Commentaires

Phil Ivey, le Tiger Woods du poker est parfois considéré comme le meilleur joueur au monde. Il amasse d’énorme gains en cash comme en tournoi, en live comme sur Internet.  Ses spectaculaires résultats s’inscrivent de plus dans de multiples variantes du poker. Très analytique, en permanence affublé d’une poker face à toute épreuve, aucune faiblesse n’échappe à son regard aiguisé.


Biographie / Ses débuts

phil ivey pokerPhil Ivey nait le premier février à Riverside en Californie, mais ses parents déménagent et il grandira dans le New Jersey. Il se passionne très jeune pour le poker et à 18 ans, munie d’une fausse carte d’identité, il tente sa chance dans les casinos d’Atlantic City, il y perdra ses économies mais pas son ambition. Il gagnera en 2000, à 23 ans, son premier bracelet des WSOP en remportant l’épreuve du Pot Limit Omaha pour un gain de 195 000 $. En 2002 il remportera 3 bracelets des WSOP supplémentaires dans des épreuves de 7 Card Stud Hi/Low (pour un gain de 118 440$), de S.H.O.E (pour un gain de 107 540$) et de 7 Card Stud (pour un gain de 132 000$). Il démontre ainsi sa polyvalence en termes de variantes maitrisées et devient à 25 ans le joueur ayant remporté le plus de bracelets en une année de WSOP.

Performances / Participation

Phil Ivey possède à ce jour 8 bracelets des WSOP et 1 du WPT. Il cumule près 14 millions de gains en tournoi, et presque 20 millions de gains en ligne sur la room Fulltilt. Considéré comme l’un des meilleurs joueur de cash du monde, Phil Ivey fréquente également la Bobby’s room du Bellagio, la salle de cash accueillant les plus grosses mises avec des pots atteignant 2 millions, le summum des High stakes. En 2006 Phil défend avec brio la réputation de «the Corporation », une équipe constituée des meilleurs joueurs de la planète, défiée par Andy Beal, un milliardaire passionné de poker, souhaitant se mesurer aux pointures internationales dans une série de heads up. Phil Ivey prendra, lors de son duel,  16,6 millions de dollars à Andy Beal. Signalons également que Phil donna son nom à la grosse salle de cash (équivalant la Bobby’s room) du casino de l’Aria à Las Vegas ouverte en 2010. L’Ivey’s room à pour ambition de concurrencer la Boby’s room et devenir la salle brassant les plus gros tapis et les plus gros pots. 

Personnalité / Anecdotes

A une table de poker Phil affiche une attitude très calme, il parle très peu et ne montre aucune émotion, rendant toute lecture particulièrement ardue. Seuls demeurent en mouvement permanent ses yeux qui scrutent et analyse chaque détail, mouvement ou mimique de ses adversaires, permettant à Phil (couplé à sa maitrise technique du jeu), de faire le bon mouvement au bon moment. Son style de jeu contraste avec sa poker face puisque le joueur est agressif et ne lâche rien facilement et demeure implacable en matière de bluff. Enfin notons que Phil se trouve  à l’heure actuelle en procédure juridiques contre Full Tilt (le joueur demande 150 000$ à la société Tiltware) et en mesure de protestation il boycotta le WSOP 2011.

Guère étonnant que Phil Ivey soit ainsi, par sa polyvalence à toute épreuve (il excelle en cash comme en tournoi, sur internet comme en casinos et dans de multiples variantes) et sa « force tranquille » à la table, considéré par beaucoup comme le meilleur joueur du monde.


Découvrez tous les articles liés à Phil Ivey