Les challenges des académiciens


#182

C’est pas faux,
Mais après de toute façon j’ai jamais converti quelqu’un avec une discussion ou un débat. Et dieu sait que durant ma première année de veganisme j’ai passé des soirées entières à débattre sur le drame éthique, écologique et sanitaire que causait la conso de viande.
Les types en face étaient toujours à rester sur leurs positions car ils avaient des croyances trop encrés.

Au final, les seuls personnes qui sont devenus vegan à mon contact c’est juste parce qu’ils m’ont vu l’être, vu que je vivais très bien comme ça et que j’étais heureux. Puis surtout, en eux ils avaient une certaine intelligence pour se remettre en question, ce qui est le plus important.
Et je reconseil de lire “Le sens du bonheur” de Krishnamurti.


#183

Une meta analyse vient de quantifier la dose d’alcool à partir de laquelle l’espérance de vie diminue.

Dernière enquête de 60 millions de consommateurs sur “ces aliments qui nous empoisonnent”:


#184

Je ne connaissais pas et tu as éveillé ma curiosité. Du coup je viens d’acheter “Et si on arrêtait de se mentir”. Ca a l’air très intéressant, je viendrais dire ce que j’en pense quand je l’aurais lu.


#185

Ça me choque quand on s’aperçoit que tout le monde prend des décisions selon les vidéos youtube qu’il va regarder.


#186

Vidéo youtube=information
Qui en plus est soit liké soit non, généralement les mauvaises info ont une tonne de mauvaises reviews
Je vois pas trop donc pourquoi ce serait choquant


#187

Je découvre ce topic et merci à tous de partager vos expériences, point de vue, opinion etc…

il y a vraiment des choses intéressantes à en tirer et/ou à creuser dans vos interventions. Etant moi même dans le même “délire” pour une vie plus saine (sport/alimentation/développement personnel…), j’utilise volontairement ce terme de “délire” car c’est l’image que bien souvent on renvoie à nos proches lorsqu’on est soucieux de devenir une meilleure personne ou une meilleur version de nous même, eux qui ont leur croyance bien ancrée pensant être rationnels. Lorsqu’on est une personne qui tente de se transformer intérieurement pour essayer de tirer le meilleur de nous-même, lorsqu’on fait l’effort d’être le plus éveillé possible, changer les mauvaises habitudes, transformer les contraintes/les difficultés en défis ou en opportunité, lorsqu’on est dans cet état d’esprit là, on se sent vite et souvent seul lorsque dans notre environnement, quand on entend à longueur de temps “mais tu comprends, moi il me faut me détendre après une journée de boulot, je n’ai pas la tête à ça”, “Chacun est différent, il y en a qui ont plus de facilité, moi je ne peux pas, ce n’est pas pour moi”, “de toute façon ça, tout ce qu’on bouffe c’est de la merde alors autant se faire plaisir et ne pas se prendre la tête”, “ça sert à rien que j’essaye, de toute façon je n’ai pas de chance”… mais ce n’est pas pour autant qu’on se démotive, au contraire, par leur attitude cela nous encourage encore plus de toujours mieux faire pour nous même. Du coup c’est enthousiasmant de tomber sur un post comme celui-là et ainsi retrouver de tels échanges :+1:


#188

Le mieux que j’ai eu c’est: “c’est pas ma faute si je mange mal, c’est celle des industriels.”


#189

Je pense qu’il y à une manière plus productive de faire les choses, prendre un diététicien, un coach sportif, ou autres personnes professionnels, en terme €/h c’est juste plus productif, et tu es sûr d’aller dans une direction plutôt bonne dans 90% des cas.

Sur les vidéos youtube, y à tout les sons de cloches, et les vidéos sont beaucoup plus liké par rapport à l’éloquence du mec plutôt que par rapport à la vérité. Les personnes qui like une vidéo au final, il cherche l’information, ils sont pas là à s’assurer que X oui Y racontent la vérité.


#190

C’est fatiguant de constater qu’il ce propage toujours autant d’arguments absurdes, de mensonges, de racourcis qui occultent une partie de la réalité, qui nie les évidences historiques, anatomiques ainsi que la condition humaine pour tenter de prouver que l’homme ne bouffe que des végétaux par nature.

On sait que ne manger aucun produit animal pour un être humain en général le rend malade après plusieurs années pour cause de carence avec des troubles sanguins, psychologiques et neurologiques graves.

C’est seulement depuis quelques décennies grâce aux progrès de la science avec l’enrichissement et les compléments alimentaires en B12 notamment que les humains peuvent manger vegan sans danger pour leur santé.

Complètement ridicule de dire que l’homme est végétalien et surtout de forcer d’autres personnes à se convertir.

Le fait que la plupart des personnes restent sur leurs positions après être passées à la moulinette de la propagande vegan est assez rassurant, heureusement qu’on ne peut pas manipuler aussi facilement les gens.

Bon je dois aller donner des croquettes végétales à mon chat.


#191

Personne ne force personne, les carences en vitamines B12 sont du à un appauvrissement des sols et si tu n’as pas de carence en vitamine B12 c’est parce qu’on donne de la vitamine B12 aux animaux que tu manges car ils n’en trouvent plus dans l’herbe qu’ils consomment.
J’étais un enorme mangeur de viande avant, matin midi et soir, je ne rigole meme pas.

Je me rappelle d’une fois au resto ou une personne demande à un ami pourquoi elle est végétarienne et il répond, pour les animaux. TU sais quelle a été ma reflexion? PFFF quel faible les animaux sont là pour ça.
Je suis devenu vegan à la suite d’un challenge ou je devais manger que des végétaux pendant deux mois.
Je t’épargne ce qu’il s’est passé ensuite chez moi mais j’ai jamais été aussi bien de ma vie.

Cette discussion ne sert a rien car personne ne sera converti par d’autres personnes donnant leur avis car ça doit venir de soi même.
Aussi autre chose j’ai sorti pleins d’arguments mais vous ne m’en avez jamais donné, je suis honnêtement très intéressé par les arguments pro viande


#192

La B12 c’est un truc qui est, il semblerait, pas très clair. De ce que j’ai compris, ça vient de la “poussière” qu’on retrouve sur les végétaux (genre dans le creux de la tige des pommes). Et vu qu’on lave tout on en a plus.
Bibi a eu des sources disant que ça vient du sol. Franchement je ne sais pas, personne ne sait vraiment quand j’avais fais mes recherches il y a quelques années.
En tout cas, ce qui est sûr c’est qu’aucun animal ne produit de B12. Et que la viande vendu et consommé a soit eu sa B12 en mangeant des végétaux soit par injection (pratique courante).

Mais bon, encore une fois on se retrouve avec quelqu’un qui n’est clairement pas qualifié pour parler mais qui est sûr de lui malgré tout. Il connait pas le sujet mais il en est expert… c’est un peu un classique… On a pas changer notre mode de vie sur un coup de tête sans s’informer, on est pas des débiles.

Pour revenir au sujet, je ne sais plus si je l’ai déjà dis mais je pense que passer végétarien à clairement un bénéfice sur notre psyché.
De ma propre expérience quand je suis devenu végétarien tout a été beaucoup plus clair dans ma tête. Moins de brouillard, ça a vraiment été positif pour moi. Donc je recommande à tous d’essayer, y’a quoi à perdre ?
Après je l’admet, passer de végétarien à végétalien (vegan) n’a pas eu un effet aussi net.


#193

Profitons des plaisirs de la vie !! :yum:

Pour le coup chacun que fasse ce qu’il souhaite sans mettre en danger sa santé obv… :wink:


#194

je vais me faire un steak tiens …


#195

Rien de tel qu un bon kebab bien graisseux :stuck_out_tongue:


#196

Je suis d’accord avec toi sur le fond, cependant voici ce qui me fait réduire ma consommation de viande

la réduction des couts , l’accroissement de productivité , la demande mondiale croissante (qu’on peut comprendre) et les transports font que les choses ne peuvent qu’empirer

C’est ce constat qui me fait penser être complice ou du moins complaisant qui me pause problème


#197

Tu peux aussi faire l’effort d’acheter ta viande dans une ferme du coin.


#198

Pour la team 1er degre, c’est une video humoristique ! :rofl:


#199

Moi ça dépend des jours :


#200

Tu vois c’est ce genre de discours qui est exaspérant, comment tu fais pour savoir que je ne suis pas qualifié ou pas informé pour parler de ce sujet ?

J’expose simplement le fait que face à la science, historique, biologique, nutritionnelle ect, les arguments qui tentent de prouver qu’on est végétalien physiologiquement ne tiennent pas la route.
Avec tout l’accès qu’on a à l’information je trouve c’est dommage que de telles bêtises soient encore mis en avant de nos jours, c’est contre productif de balancer des mensonges pour faire avancer une cause aussi juste soit elle.

Le 2ièm fait que je donne c’est qu’aujourd’hui on ne peut pas se passer de produit animaux sans se complémenter, c’est ce que prouve les études de la communauté scientifique végane.

Il y en a en quantité infime dans les végétaux que les sols soient appauvrits, naturels ou très enrichis.

C’est dingue de raconter ça et après me dire que je ne connais pas le sujet.
On sait très bien depuis des décennies ce qu’est la B12 à quoi elle sert, comment elle est synthétisé et ou on en trouve.

Renseignez vous auprès de sources sérieuses si vous êtes végétaliens et que vous ne prenez pas de compléments.


#201

Tu veux vraiment te lancer dans ce débat stérile? Quelque soit les arguments chacun restera de toute façon sur ses convictions.

  • Le rapport Campbell, sur lequel bcp de vegan s’appuient pour expliquer qu’il est mauvais de consommer de la viande. On sait que cette étude a des résultats très discutables car elle ne tient compte que de marqueurs supposés et non de l’état de santé sur une longue durée.
    De manière générale les études qui prouvent (à raison) que consommer de la viande est mauvais pour la santé s’appuient sur une consommation de viande de mauvaise qualité: animaux élevés en batteries nourris aux céréales. Hormones du stress, antibiotiques, pesticides s’accumulent, en particulier dans leurs graisses. L’Homme n’est pas fait pour consommer cette viande issue de l’élevage intensif. Pour le poisson, de ce que j’en sais aucune étude ne montrent qu’en consommer est mauvais pour la santé. Je pense même le contraire. Comme je pense que consommer de la viande issue d’animaux élevés en pâturages est bon pour notre santé. Mais je ne crois pas qu’il y ai eu d’études faites.

  • Le système digestif. Nous partageons bcp de points communs avec nos ancêtres frugivores. Mais avec des différences notables, comme un intestin grêle bcp plus long et un gros intestin bcp plus court. La découverte du feu a eu lieu très tôt dans notre histoire, on ne sait d’ailleurs pas encore exactement quand, mais en tout cas bien avant l’apparition des premiers vrais chasseurs-cueilleurs (Homo erectus). La cuisson étant une forme de pré digestion il n’y a eu aucune pression sélective nous “obligeant” à développer des attributs de carnivores.

  • Les micro nutriments. Je ne reviens pas sur la B12, rien n’est clair. Je dirais juste qu’on ne peut pas la synthétiser, alors que les animaux herbivores le peuvent.
    Par contre nous assimilons bien mieux les oméga-3 d’origine animale. Il est aussi intéressant de constater que les populations humaines ayant migré hors d’Afrique assimilent mieux les graisses animales que celles étant restées en Afrique (qui elles semblent mieux assimiler les glucides, mais là faut vérifier, je ne suis pas sûr)…
    Il y a aussi le cas de la taurine que nous produisons en petite quantité. Il s’agit d’un acide aminé semi-essentiel que l’on trouve bcp dans les animaux. Si nous en fabriquons peu c’est parce qu’elle est naturellement présente en quantité suffisante dans notre alimentation.
    Ou encore la xanthine oxydase, un enzyme qui fabrique l’acide urique et qui est 12 fois moins active chez nous que chez un herbivore. Pareil pour la créatine.

Nous descendons de grands singes frugivores qui passaient au moins 6 heures par jour à se nourrir et qui vivaient dans la jungle. Lorsque nos ancêtres ont dû vivre en savane ils ont été obligé d’adapter leur alimentation. Les sources de nourritures végétales digestes y sont bcp plus rares. Au départ l’australopithèque a sans doute commencé à être charognard et se nourrir de petits animaux et insectes pour compléter son alimentation végétarienne. Les végétariens des savanes possèdent de véritables usines à gaz pour digérer les végétaux de ce biotope. En passant c’est aussi le cas par exemple du gorille qui possède un très long gros intestin, alors qu’il vit en jungle et passe plus de 6 heures par jour à manger. Quant au chimpanzé il est même omnivore alors qu’il n’a pas eu à s’adapter à des milieux plus difficiles comme l’australopithèque. Un chimpanzé adulte consomme en moyenne 65g de viande par jour.

Et lorsque les premiers hominidés quittèrent l’Afrique, ils ne purent le faire que parce qu’ils consommaient de la viande. Tout le monde s’accordera à dire qu’en milieux tempéré jamais les tributs primales n’auraient pu survivre en ne se nourrissant que de végétaux.

J’ai donc une question: quand l’Homme a-t-il été végétalien durant son évolution? Aucun anthropologue ne dira que le genre Homo (et encore moins Homo sapiens) l’a été à un moment ou un autre.

Si on devait uniquement se nourrir d’aliments naturels végétaux, que mangerait-on? Des céréales et légumineuses? On ne les consomme que depuis l’apparition de l’agriculture. De plus elles contiennent bcp d’antinutriments et pour le coup il semble moins naturel de consommer du blé que de la viande.

Aujourd’hui on a le choix. Et j’encourage même tout ceux qui le souhaitent à devenir vegan. Je ne le suis pas (ou plus) pour des raisons qu’il serait trop long à expliquer ici. J’ai fait le choix d’une alimentation la plus naturelle et vivante possible, ce qu’il est pratiquement impossible à faire en étant vegan (qui doivent consommer de la nourriture transformée, industrielle, ou bcp de céréales et légumineuses).

Je n’aime pas la tournure que prend ce thread, mais tu voulais entendre les arguments de ceux qui ne pensent pas que l’Homme est de nature végétalienne. J’ajoute que moi aussi lorsque je me suis intéressé au veganisme je l’ai cru. C’est donc quelqu’un qui a eu exactement les mêmes certitudes que toi qui te répond. Mais depuis mon opinion a évolué grâce à de multiple sources d’informations.

Je termine en disant que j’ai beaucoup d’estime pour les vegan. Mais comme je le disais dans mes précédents posts, essayer de convaincre sur ce domaine au lieu de ceux de l’étique et de l’écologie est une erreur. Ils devraient plutôt expliquer comment être en bonne santé en étant vegan.

Le vrai combat concerne l’étique et l’écologie. Que l’Homme a déjà été végétalien ou pas, rien ne l’empêche de le devenir. Et avec l’accroissement alarmant de la population mondiale il faudra de toute façon revoir nos modes d’alimentation.

Pour mes sources je citerai Paleo nutrition de Julien Venesson. Il y a aussi quelques vidéos interessantes de Frédéric Delavier sur le sujet. Voici une vidéo très intéressante sur l’évolution humaine: