Les cahiers du lézard


#1081

Les derniers ranges sont bcp plus tight que les premiers que j’avais postés. Les premiers tenaient plus compte des equities et des défenses théoriques… mais entre la théorie et la pratique il y a un monde… ou plutôt un rake.

On dirait que le gap concept a plus d’importance que je ne le pensais en BB. Cela se vérifie avec les Axs. Je les pensais plus profitables à défendre en BB vs 3x. Je me suis trompé et leur profitabilité dépend directement de la hauteur de leur kicker en fonction de la position de l’open raiser.

Seuls quelques rares combos échappent au gap concept vs 3x: les low PP qui sont plus profitables à défendre en call vs ranges tight que vs range loose. Je l’ai vérifié dans différentes positions et même adapté mes ranges perso en fonction. Et les petits broadways suited (QJs JTs) qui ont des caractéristiques très particulières.

En gros vs 3x je dirais (arbitrairement) qu’il faut défendre OOP quelque chose comme 70% du range adverse alors que je tablais sur du 75% dans mes ranges précédents. Sauf vs BU où les ranges sont plus loose. Je dirais que les 5% de différence viennent du rake ou de mon niveau de jeu exécrable post-flop^^. Mais comme je fais du -20bb/100 en BB je ne pense pas proposer de ranges trop weak aux joueurs de NL10. Au contraire je pense qu’il est possible qu’ils améliorent leur WR en défendant moins dans certains spots. Même si la clé du succès en BB, encore plus que dans les autres positions, est de s’adapter aux sizings et ranges adverses, et bien sûr aux profils pour estimer notre équité réalisable.

Une chose importante: Je n’ai proposé que des ranges vs 3x sauf pour les open du BU. Les sizings ont un impact énorme sur la profitabilité de nos défenses. Et une 1/2 blinde de plus ou de moins pèse très lourd Il devient bcp plus difficile de rendre un combo bon à défendre si Vilain open 1/2 blindes de plus puisqu’on a 50bb/100 de WR à récupérer post-flop qu’on a investi en plus PF. Donc vs open à 4x il faut défendre vraiment très tight. Je ne suis même pas sûr que défendre les PP reste bon. Je prépare d’ailleurs une analyse de database pour le vérifier. J’ai en effet prévu de rajouter un petit paragraphe sur les adaptations à faire contre les open à 4x.

Et inversement on doit défendre plus loose vs 2.5x. Et je pense que la différence est assez substantielle. Pour donner une idée, vs open du BU je défends environ 75% du range adverse vs 3x, mais plus de 90% vs 2.5x. (vs 2x c’est minimum 95% mais p-ê même encore plus…) Cependant les défenses en % du range adverse ne sont que des raccourcis pratiques et c’est bien plus compliqué que ça. Pour preuve vs EP-CO je trouve difficile de défendre plus de 70% du range adverse, alors que vs BU je pense qu’on peut monter facilement à 75% voir 80%. Je garderai cependant cette notion dans l’ebook pour donner un ordre d’idée.


#1082

Merci pour cette analyse.
Malgré ca je ne pourrais jamais fold d’Axs en bb :blush:


#1083

Ranges définitifs de RFI et défense vs 3bet.

Joyeux Noël à tous.


#1084

THX le lézard, bonnes fêtes a toi à toute l équipe de PA ainsi qu à tous ses membres.


#1085

Voici les derniers ranges rectifiés. Il ne devrait plus y avoir de changements avant la version définitive. Les derniers paragraphes du post-flop serons sans doute modifiés car je répète pas mal de choses déjà dites.

Bon réveillon à tous!


#1086

Bilan novembre-décembre 2017.

Pas de bilan le mois dernier. J’avais pas grand chose à dire de plus que ce que j’avais déjà dit avant dans ce thread. Pas vraiment plus à dire ce mois-ci, mais je post quand même les résultats de ces deux derniers mois.

Voici tout de même un rapide résumé de ces deux mois:

Comme je l’ai déjà longuement expliqué, c’est la fin d’un cycle. Je m’éloigne de plus en plus du poker et ressens de moins en moins l’envie de jouer.

Des problèmes de déconnexions récurrents (qui viennent visiblement de mon PC), ont enfoncé le clou. Cependant ne pouvant plus jouer sur iPoker je suis aller faire un tour sur PMU où mes micro-déconnexions semblent mieux gérées par le soft Party.

J’ai donc remonté une petite bankroll en NL4 fast courant novembre. Et je dois avouer que j’ai quelques temps repris plaisir à jouer. Même si la nititude des tables de fast est déprimante et on a vite fait de s’y casser les dents si on ne s’adapte pas. Puis je me suis à nouveau lassé de ce format.

Cela fait maintenant quelque chose comme deux semaines que je n’ai quasiment plus ouvert une table. Et je dois avouer que ça me pose quelques problèmes pour finir “Rétamer la NL10”. C’est assez fou de sentir à quelle vitesse on perd nos compétences…

Bilan 2017.

2017 aura donc été l’année de la fin. Perte de motivation de plus en plus évidente. Pas d’objectifs clairs. Incapacité à faire du volume. Envie de passer à autre chose.

Comme un signe, la première session de 2017 fut une perte de 4,5 caves en NL100. Je n’y ai plus remis les pieds depuis. Puis un sentiment de toujours ramer à contre-courant en NL50 aura achevé de me démotiver. Je pourrais poster la “bell curve” de PT4, c’est assez déprimant^^. Et je ne parle pas des agacements dus à certaines erreurs de ma part, ou à cette impression de ne plus avoir beaucoup de marge de progression.

Ne pouvant, ou ne voulant, pas faire un volume suffisant pour lisser la variance, j’ai un temps envisagé de me contenter d’un petit grind à faible volume en NL20, limite facile et à faible variance sur iPoker, qui me permettrait d’assumer facilement un petit pécule mensuel. Mais la perte de motivation concernait le poker en général. En fait la rengaine du grind m’a fatigué. Un peu marre d’user autant d’énergie pour si peu d’accomplissements.

Je ne voudrais pas être mal compris: il n’y a rien de négatif dans ce post. La fin d’une chose n’est pas forcément triste. J’ai le sentiment d’avoir fait le tour de ce que le poker pouvait m’apporter. Et seul les gains financiers me tenaient sur les tables. En passant les gains de cette année auront été de loin les plus faibles depuis longtemps.

En y réfléchissant je crois que c’est pour nous tous pareil. Nos “carrières” poker sont limitées, et arrive un moment où nous avons vidé notre énergie disponible. Nous en avons plus ou moins et notre durée de vie (si je puis dire^^) dans le poker est plus ou moins longue mais toujours limitée. J’ai commencé le CG au printemps 2012, malheureusement sur le tard, et j’ai aujourd’hui 43 ans. Finalement j’ai plutôt pas mal duré^^. D’ailleurs ce n’est peut-être pas encore tout à fait la fin… ça fait quand même six mois que je dis que j’arrête mais je suis encore là! Demain sera le jour des résolutions de 2018…

Bonne fêtes à tous!


#1087

Arff, à la veille du .eu !

Bon courage à toi pour tes nouveaux projets et je suis certain que le poker t’aura fait progresser humainement !


#1088

Bonne route a toi, repose toi et fais nous un rebuilt dans quelques mois :wink:

Dans l’ensemble, je suis plus que satisfait d’avoir croisé ta route, je n’oublies pas tout ce que ton contact m’a apporté de positif et surclasse de loin les quelques points négatifs

Je te souhaite le meilleur

Affectueusement :v:


#1089

Je ne comprends pas. Comment un mec est-il capable avec tout ce que tu as pu écrire, investi, contribué, etc… peut-il avoir de tels résultats.
Normalement tu devrais jouer en NL50, voire même en 100+. Y’a quelque chose qui doit t’échapper. Peut-être qu’en pratique tu joues différemment de ce que tu sais.

Ça me ferait chier que t’arrêtes le poker. Je pense qu’une séance de coaching mental pourrait être bénéfique. Le problème n’est pas technique. Comprendre pourquoi ce manque de motivation. Alors certes les résultats expliquent en parti cela.
Je connais pas ta situation et j’ai aucune raison de le faire mais j’aimerais bien te financer 10% de séances de coaching mental. D’autres pourraient éventuellement participer… ça serait comme une sorte de " récompense " pour tout ce que tu fais ici sur PA.

En retour, tu pourrais nous dire ce que cela t’a apporté. Après peut-être n’en as-tu pas du tout envie. Malgré tout je trouve ça dommage. Je pense que c’est mental mais possible que le problème vienne d’ailleurs. Toujours est-il que j’ai envie de t’aider à ma manière si tu es d’accord bien entendu.


#1090

Si on n’a pas l’âme d’un compétiteur on ne fait pas long feu au poker,et ce d’autant plus de nos jours où le niveau est relevé.
Si notre collègue n’a plus l’envie de jouer en NL 20 pour dégager des revenus réguliers c’est qu’il est vraiment en fin de cycle,ça se comprend.
Ne pas oublier non plus que l’on n’a pas toutes les données,c’est sa vie,son choix,il fait ce qu’il veut.

Bonne année à tous/toutes.:fireworks:


#1091

J’ai joué environ 80Kh en NL50, essentiellement en 2016. En étant marginalement gagnant et en runant comme une chèvre sur cette limite. Ce qui est très usant lorsqu’on appréhende le poker comme un loisir. Je connais mon niveau, ce n’est pas une question de niveau mais l’envie de tourner la page.

Je vais encore me répéter, mais il n’y a rien de mauvais dans ce qu’il se passe. Après plus de 5 ans de grind quasi journalier j’ai fini par me lasser. En réalité ça fait plus d’un an que la motivation a commencé à baisser. Cela a été progressif mais je le sens depuis longtemps.

Il n’y a pas de problèmes techniques. Même si je touche les limites de mes possibilités, j’ai le niveau pour être gagnant en NL50. Au dessus j’en sais rien.

Il n’y a pas de problème mental, puisque la démotivation vient de l’envie de passer à autre chose. Je vais encore me répéter: j’ai fait le tour de ce que le poker peut m’apporter. Je n’ai plus envie de grinder, quelque soit la limite. Que ce soit en NL50 et la satisfaction de se confronter à un field résistant, ou que ce soit en micro et le plaisir de dominer un field faible.

La seule motivation qu’il me restait était de gagner un peu de sous. Tout le reste est devenu contraintes. On a assez de contraintes IRL pour ne pas s’en rajouter sur nos temps libres. J’ai besoin aujourd’hui de profiter de mes temps libres de manière plus épanouissante, ou du moins moins usante. Le poker consomme trop d’énergie. Je me suis fatigué et usé sur ce jeu. Si l’argent était quelque chose d’important pour moi c’est pas vers le poker que je me tournerais mais plutôt vers une reconversion professionnelle. Et puis il y a certains aspects du poker que je n’aime pas. Et que je n’ai jamais aimé.

Il y a aussi la santé. Je n’ai pas trop envie de développer d’autres raisons IRL, mais rester des heures sur un PC à grinder tous les jours détruit entre autres nos yeux et nos articulations. Ma vue baisse sérieusement et les mauvaises postures ne sont pas une bonne chose.

C’est ce que je disais plus haut, il n’y a rien de dommage ou de triste. Il ne faut pas voir cela comme une régression ou quoi que ce soit de négatif. Je suis content de prendre du recul avec le monde du poker et de libérer du temps pour d’autres activités plus reposantes.

Difficile de dire si les résultats en baisse sont l’effet d’une baisse de motivation ou l’inverse. Et dans quelle mesure le mauvais run en 50 a joué. (Je n’ai finalement joué que 80Kh sur cette limite, ce qui est trop faible pour réellement me situer.) Mais je pense que c’est relativement indépendant et que cette baisse de motivation aurait eu lieu de toute manière. Même si bien sûr avec un gros good run ça aurait repoussé les choses. Mais même ces derniers mois lors des périodes où les choses se passaient bien sur les tables, ce qui a quand même été le plus souvent le cas, j’avais une sensation de vide et de non accomplissement. Donc même gagnant la motivation baissait.

Faut comprendre que c’est beaucoup plus simple que ça: je me suis lassé du poker comme par le passé je me suis lassé d’autres hobbies. Les gens changent et cherchent d’autres choses dans la vie.

Cela me touche énormément. En écrivant ces lignes je vois le dernier post de Totha qui va me permettre de répondre.

L’âme du compétiteur. Je pense qu’on touche là le cœur du truc. Le poker m’a bcp plu pour son approche technique, parfois même je me suis un peu trop perdu dans le théorique… ^^ Mais je crois qu’il faut avoir une certaine mentalité, ou façon d’être, je ne sais pas quel est le meilleur terme, pour perdurer. Il faut avoir certaines “qualités” de personnalité qui ne sont pas les miennes. Surtout que comme je disais plus haut il y a certains aspects du poker que je n’aime pas.

J’aimerais vraiment insister sur ce point: il n’y a pas de “solutions” pour me permettre de “retrouver” une motivation. Je crois que la motivation est basée sur deux choses:

  • Des objectifs. Je n’ai aucun objectifs parce qu’ils me paraissent vides ou sans intérêt. J’ai réussi à atteindre un niveau respectable et n’ai pas envie d’aller au delà. Ce manque d’ambition vient de ce que j’ai déjà longuement expliqué: trop de contraintes, trop exigent en énergie, influx nerveux et santé.

  • Le plaisir de jouer. On pourrait continuer sans se donner d’objectifs ambitieux, juste pour le plaisir comme on joue à Candy Crush. Mais à un moment, après des années, quelque soit ce qu’on fait on s’en lasse et on souhaite passer à autre chose. D’autant plus lorsqu’on n’éprouve plus de plaisir quand on gagne. D’ailleurs quand je perds je n’éprouve plus grand chose non plus… Par contre je dois dire que je reste très agacé lorsque j’estime mal jouer…

Il y a trois émotions importantes qui influent sur la motivation: la joie, la peur et la colère. Il faut gérer ses émotions sans les supprimer. J’ai appris à gérer la peur en alimentant la confiance et en acceptant les erreurs… J’ai appris à gérer la colère en faisant un travail d’introspection. Pour continuer il me faudrait aujourd’hui alimenter la joie. Mais il n’y a plus, ou alors trop peu, d’éléments dans le poker me servant de moteur à cette émotion.

Bref je ne vais pas continuer à me répéter, parce que là c’est votre motivation pour me lire qui va disparaître^^… Je joue depuis longtemps, je me fais vieux, le poker ne m’apporte plus rien, mais comme j’aime beaucoup la communauté de PA je garde toujours un pied dans le monde du poker. Et puis que les choses soient claires, ce n’est pas non plus un arrêt complet, je vais toujours lancer une session de grind de temps en temps en petites limites.


#1092

Salut,

à propos des ranges “squeeze et over-call”, après avoir relu “Rétamer la NL10”, je crois comprendre qu’il s’agit des ranges où le caller est un récréatif.

Sinon

Ça vaudrait le coup de le préciser en légende du tableau.

a) je suppose que squeeze light et squeeze loose veulent dire la même chose ici (3bet/fold) ?

b) pour les positions BB vs EP et BB vs CO, tu ne distingues pas la situation où BB est complètement OOP de celle où il joue en sandwich ?

Ça veut dire utiliser le tableau en haut à gauche si BB est en sandwich ?**

c) Pourquoi as-tu supprimé la plupart des petits Axs de la range d’over-call pour BB vs EP ?

Ce n’est pas assez profitable de les jouer dans ce type de configuration ?
Ça me paraît étonnant car ces combos sont intéressantes à jouer multiway même OOP et aussi contre EP car tend vers les nuts.
C’est parce que la cote implicite est faible ?

d) je suppose que la position vs est celle de l’open-raiser ?

SB vs CO => SB vs CO (BU caller)
BB vs EP => BB vs EP (+1 call)
BB vs CO => BB vs CO (BU ou SB caller)

Je trouve que ça gagnerait en clarté à l’expliciter.

e) est-ce qu’il faut faire les mêmes ajustements pour les limites supérieures ?

J’ai l’impression que tu as laissé les anciennes ranges pour la NL50 (et qu’elles manquent pour la NL20)

Pourtant ça ne devrait pas être les mêmes

f) Quid des situations à plus d’un caller ?

Tu ne précises pas d’adaptation dans le chapitre “2.3.7 Ranges de squeeze et over-call.” de rétamer la NL10.


#1093

Bien que je n’ai pas participé à ton thread (le Cg ce n’est pas trop mon truc), je souhaite te féliciter.
C’est déjà en soi un vrai vrai joli miracle de voir un blog durée plus de 4 ans avec autant d’implication. Donc tu peux être fier de toi, et transformer en positif toutes tes expériences positives et négatives du poker pour qu’elles te servent dans ce que tu auront décidé d’entreprendre par la suite sous une forme ou une autre.
Bonne continuation à toi.
Au plaisir d’avoir de tes nouvelles.
Il y a une vie après le poker.


#1094

Je me rends compte que les stratégies de squeeze sont un peu floues. En fait c’est un peu comme pour les ranges d’iso, les situations étant très complexes à synthétiser, mettre sur le papier des ranges par défaut est assez casse-gueule. Mais je m’y suis risqué pour donner quelques bases, mais surtout pour donner une idée de quoi faire avec quel type de combo.

Les tableaux son donc essentiellement là à titre indicatif, encore plus que pour les autres ranges. Seuls les ranges d’iso sont plus élastiques encore que ceux de squeeze.

Comme il s’agit des situations les plus courantes on voit effectivement que j’ai privilégié des stratégies de squeeze mergées. Mais comme en petites limites les ranges de cold call des regs sont parfois très mal construits, ils peuvent aussi s’appliquer aux spots où le caller est un reg. La différence étant peut-être qu’on sera plus polarisé dans ce cas, mais j’en suis même pas si sûr. On a toujours de la FE vs récréatifs et paradoxalement parfois peu contre certains regs…

Donc comme toujours le maître mot est adaptation. On se fixe des ranges et on en dévie selon les situations. Plus que le fait qu’on soit en présence d’un reg ou d’un récréatif en caller, c’est notre FE qui va décider si on souhaite ou non avoir un pole “light”.

On voit que dans les squeeze loose il y a à la fois des hands de type SC et d’autres avec equity plus forte comme des gros broadways. En fait les ranges “tight” ou “loose” ne déterminent pas nos ranges de stack off mais ce qu’il me semble être des ranges serrés ou un peu moins. Pour les ranges de stack off c’est très field, Vilain et metagame dependant.

Si, on voit dans la légende: “over-call si SB call (position relative)”. Donc ces combos sont over-call si la SB a call avant. Sinon ils sont soit fold soit squeeze selon la couleur du reste de la case.

Parce que je me suis rendu compte à ma grande surprise que je perdais de l’argent dans ces spots où EP a open à 3x+. Je pense quand même qu’il y a moyen dans certain spots d’over-call, mais par défaut j’ai privilégié les ranges les plus tight.

Je pense qu’il y a matière à débat. Mon avis a pas mal changé ici, tout comme les défenses de BB vs EP avec ces mêmes combos. Je pense que ce sont théoriquement des défenses, et que ce sont même toujours des défenses sur certaines tables, mais que la réalité du rake rend ces défenses au mieux marginales. Mon avis n’est aujourd’hui pas tranché même si comme je l’ai dit je suis perdant avec les moins bons Axs dans ces spots. En réalité le mieux est sans doute de les incorporer dans nos ranges puis de faire des analyse de database pour voir ce que ça donne.

C’est sensiblement la même chose avec les SC. Mais mon avis a aussi changé ici. Je pensais avant que les Axs étaient meilleurs que les SC dans ces situations (meilleure equity et moins de reverse)… mais mes dernières analyses de database me font revoir cette position. Et visiblement Preflop Advisor préfère aussi overcall des SC que des Axs… même s’il faut prendre ces ranges avec des pincettes.

Maintenant les raisons qui rendent chez mois l’over-call w/Axs vs EP perdants ne sont pas très claires. Est-ce réellement le rake? On le sous-estime souvent mais peut-il à lui seul expliquer ces call EV-? Est-ce un mauvais jeu de ma part post-flop? Ou même un run défavorable? Peut-être un mélange des trois?

Il y a quand même quelque chose que j’aimerais aborder: est-il réellement meilleur d’over-call ces combos dits “à potentiel”? Je veux dire par rapport à des situations où on se retrouve en HU. Dans ce cas-là on a des odds bien moins favorables mais une equity réalisable bien meilleure (on va jouer moins str8forward apr ex). Je pense qu’ici la position relative sur SB est importante par la prise d’information supplémentaire qu’on aura par rapport aux situations où on est complètement OOP: on pourra plus souvent voler les pots orphelins post-flop.

De plus les implied ne sont pas si grandes. Lorsqu’on frappe flush en multiway et qu’on s’excite OOP, ben on est un peu grillé… J’en reviens donc à un point cité plus tôt: nos ranges seront élastiques et dépendront des profils en présence. Même si parfois les semi-bluff compensent ça (vol de pots orphelins). Bref c’est difficile d’arrêter un avis définitif…

Oui c’est bien ça. Bien sûr mes ranges sont très simplifiés, normalement il faudrait aussi tenir compte de la position et du nombre des callers. mais déjà que ce sont des ranges approximatifs dont on va souvent dévier pour plein de raisons…

Petite précision: les ranges pour la 50 de Pokermax sont les ranges que je jouais en NL50 et non ceux que je conseille à un joueur de NL50. Je ne m’estime pas en position de conseiller quoi que ce soit à un joueur de NL50.

Le rake en NL50 reste important et finalement pour ce qui est des ranges de overcall il ne devrait pas y a voir de grosses différences avec la NL10 si on excepte les profils en jeu.

Par contre tu as relevé un point important: de mon expérience la FE des squeeze augmente à partir de la NL20, ce qui laisse entendre qu’on devrait beaucoup plus squeeze des combos de type SC et gappers, voir Axs. En NL20+ je le faisais pas mal au feeling. Pour tout dire je n’avais pas de tableaux de squeeze. C’est en postant mes ranges sur Pokermax que j’ai fabriqué des tableaux un peu à l’arrache pour la 50 en reprenant ceux de “Rétamer la NL10” et y apporter deux-trois modifications rapides…

Dans la réalité des tables de NL20-50 quand le spot est bon pour squeeze light on le prend. Mais très souvent on va splitter nos ranges, comme je le fais sur les autres tableaux de NL20 et NL50.

Comme je le disais plus haut j’ai simplifié les situations. Mais de mémoire je ne crois pas effectivement avoir toucher le sujet dans les textes. Mon avis là tout de suite est évidemment avec deux caller ou plus, en BB on se doit de call any Axs SC et 1 gapper. Pour les 2 gapper je sais pas vs 3x. Mais comme je n’ai pas approfondi le sujet je reste sur un avis qui est loin d’être une certitude. J’ai vraiment rien dit dans les textes sur ces situations? Un truc du genre “plus vos odds sont bonnes et plus vous devez caller” ?


#1095

J’ai fait quelques petites modifs dans les légendes. J’espère que c’est un peu plus clair. C’est vrai que j’ai pas forcément le recul mon m’en rendre compte.

N’hésitez pas à faire de suggestions pour rendre les tableaux plus clairs, tant qu’ils restent facilement lisibles (je rappelle que ça reste des ranges indicatifs et non un codex absolu^^).


#1096

Je réfléchis aussi aux range de SQZ en ce moment, surtout BB vs BTN qui m’interesse et je regardais le tableau, je suis plutôt d’accord avec la range tight en value, par contre la range loose je me pose des questions.

Pourquoi SQZ des mains qui sont excellentes en multiway, vont souvent faire des TP gagnante et domine les flush, draws adverse donc K10s J10s Q10s QJs, on a un flat très EV+
Par contre des mains comme 8/5s 4/7s 6/4s 6/3s 5/3s par exemple, l’ev du call est plus faible, c’est pas la folie en multiway, les paires sont souvent insuffisante, les flush / quinte sont dominés, on s’en fiche de SQZ fold ça, on aura une bonne jouabilité en 1v1.
Non, tu pense quoi de cette stratégie ? on devrait faire +d’ev à flat nos flat très EV+ et à tribet bluff nos flat marginalement ev+.


#1097

C’est incroyable a quel point tu arrives a simplifier des concepts tellement durs à partager/exprimer clairement.

Je lis souvent tes pavés et régulièrement je me dis "mais oui putain c’est évident"
Quand on te lit, certains concepts paraissent comme des évidences et viennent mettre des mots sur des choses que je faisais parce que ça me paraissait bien par instinct/expérience. Ça m’a sans aucun doute permis de bien intégrer certains concepts et de me questionner sur quelques plans de mon jeu (même en tant que joueur de tournoi).

Je trouve ça hyper étonnant que tu crush pas tellement
Gl pour la suite, merci pour le contenu et encore un grand bravo.


#1098

Le spot BB vs BU-SB (2.5x) est celui qui m’a posé le plus de soucis. Les odds nous permettent de call profitablement bcp de combos marginaux. J’ai finalement choisi de proposer une stratégie très mergée. Tout comme de manière générale je pense que plus un sizing de steal est petit et plus une stratégie de 3bet mergé est meilleure. Contre un 3x c’est bien sûr très différent et on adoptera une stratégie plus polarisée, et squeeze des 85s 74s 53s me semble meilleur.

Le soucis avec cette approche très mergée c’est qu’il est difficile d’obtenir de bonnes fréquences sans soit rajouter un pole light très bas, soit de merger complètement en rajoutant bcp de combos de type broadways ou très bons SC Pour ce qui est de l’EV des petits broadways suited, je pense qu’elle est de toute façon très grosse que ce soit en over-call ou en squeeze, j’ai donc décidé de les mettre dans des ranges de squeeze pour augmenter les fréquences. Par contre chez moi les ATo ou KJo semblent plus profitables à squeeze. Les raisons me semblent assez évidentes. Seul soucis c’est qu’on perd de la jouabilité post-flop avec l’ensemble de nos ranges si on squeeze trop ce type de mains (sauf si on augmente significativement nos fréquences de squeeze avec les 85s-53s…).

Mon range personnel (plus récent que celui de NL50 que j’ai posté sur Poker max), comprend plus de petits SC, mais peu de 1-2 gapper dans ce spot. Sans trop me répéter les raisons sont: de bonnes odds PF. Avec 74s je suis contant de voir un flop et je vais moins souvent percuter qu’avec T9s. Comme ce dernier va plus souvent frapper les flops ça me va de faire grossir le pot PF et je pourrais plus souvent continuer post-flop. Pour synthétiser le jeu avec SC-gapper, je dirais:

  • Over-call les plus faibles grâce aux odds. On garde le pot petit avec des mains faibles qui frappent moins souvent.

  • Squeeze le meilleurs SC pour faire grossir un pot avec des mains (plus) fortes qui frappent plus souvent les boards.

C’est une approche qui est bien sûr sujet à débat, mais que j’ai de plus en plus suivie au fur et à mesure que je m’apercevais qu’une stratégie de resteal très mergé (je ne parle là pas de squeeze) était de plus en plus efficace alors que les Vilains défendent de plus en plus. Je l’est transposé aux squeeze vs BU.

En fait en y réfléchissant, choisir de call/3bet des petits broadways suited-gros SC ou des weak 1-2 gapper peut être appréhendé en comparant les EV.

  • Petits broadways suited- gros SC: gros EV en call et en 3bet.

  • Weak 1-2 gapper: petit EV (mais positif) en call… et ?? en 3bet.

A mon avis le ?? dépend des profils adverses, bien plus dans le 3bet avec weak 1-2 gapper qu’avec les 3 autres cas. Le ?? dépend évidemment de notre FE estimée avec des mains aussi basses. Sans doute q’en prenant l’ensemble des situations l’EV du 3bet est assez faible mais positive (assez proche de l’EV du call d’après l’épluchage de ma database dans les cas de resteal simple, j’ai pas assez d’occurrences pour les squeeze).

Bref tous ces palabres pour dire que je pense que les EV des squeeze et des over-call sont assez proches mais que lorsque nous estimons avoir une bonne FE il devient plus intéressant de squeeze les mains les plus faibles tant qu’elles gardent suffisamment de possibilités post-flop.

Super je viens de réinventer l’eau chaude^^.

J’ai dû déjà le dire mais je le répète, de mon expérience les squeeze sont relativement peu respectés en NL10-, ce qui m’a fait choisir des ranges très mergés. Mais en NL20+ ils sont plus respectés (à confirmer selon les fields joués), donc ça doit avoir une influence sur nos ranges. Et effectivement edmund, je crois que tu joues en NL20+ donc plus polariser tes ranges doit être meilleur sur ton field.

PS: J’ai posté à l’arrache à l’heure de l’apéro et un peu patraque, alors j’espère que mon post n’est pas trop confus… En tout cas j’ai pas d’idée arrêtée sur la question, j’ai juste privilégié une stratégie pour les raisons données, mais je ne peux évidemment pas affirmer que c’est la meilleure.


#1099

salut lacerta,

As-tu une idée de date à laquelle rétamer la NL10 pourrait sortir en version pdf? :slight_smile:
Encore bcp de boulot?


#1100

C’est prévu pour décembre 2017.

Ah mince c’est passé…

^^ j’ai pris un peu de retard. Je ne suis pas satisfait des derniers paragraphes, j’ai l’impression de juste me répéter. Du coup je ne sais pas si je les supprime ou si je les modifie. Reste aussi un petit chapitre sur les routines qui n’est pas tout à fait terminé. Pour être franc, j’ai eu une grosse flemme durant les fêtes pour me plonger dedans^^. Donc si je me bouge un peu ça peut aller très vite de mon coté (et je pense qu’ensuite Sboss devrait aller aussi assez vite pour finaliser le pdf, je rappelle que c’est lui qui se charge de mettre ça sous forme de pdf avec quelques corrections).

Ah si, il me reste à rédiger une conclusion qui ressemble à quelque chose. J’ai aucune inspiration pour l’instant malgré un ou deux conseils de Sboss…^^.