Les cahiers du lézard


#861

En SB? En BB c'est très possible (selon sizing), d'ailleurs mon prochain post concernera la défense de BB où en gros OOP on va défendre un range un peu plus tight que le range de l'open raiser (avec env. 48% d'équité vs 2.5x et 50% vs 3x), et IP (donc vs SB) un range un peu plus loose avec env.45% d'équité. Mais en SB ça me parait très excessif et nous met en situation de déficit d'équité trop important en rapport avec les odds et la position, sans parler du fait qu'il faut tenir compte de la BB qui réduit nos équités réalisables.


#862

Les taux de défense sont généraux imo,il serait raisonnable en effet de tightifier nos ranges en SB et d'élargir IP même si en callant on donne des odds trop correctes derrière,c'est pour cela que je 3bet beaucoup IP plustôt que call.
Merci pour ton travail,ça donne de sacrées pistes de réflexion.:wink:
++


#863

je me permets de spam un peu partout mais cest pour la bonne cause :wink:

:bulb::bulb::bulb: Venez decouvrir comment fonctionne la V4 dans un tutoriel :bulb::bulb:

vous cliquez sur le lien et vous saurez tout enjoy

https://wiki.partipirate.org/Tutoriel:Discourse

gl :wink:


#864

@Lacerta_max

concernant les pp les plus low qu'on voudrait jouer en sb 66 77 88 ou juste 77 88, vs utg ou vs openraiser tight en mp je vais flat range (including AA KK etc) donc ca m'arrive de les jouer mais pas dans une range capée, pour la nl10 on s'en fou je pense de capée sa range


#865

C'est aussi la stratégie que j'ai adoptée pour la NL50 suite aux VOD d'ArtPlay. Pour être précis: flat full range OOP vs reg RFI < 15%. Par contre je ne la recommande pas pour les micros.


#866

Bon, la section suivante n'est pas du tout finalisée mais je la post quand même. J'ai conscience qu'elle est encore très brouillonne. Les différents paragraphes ayant été écrits séparément le tout manque de cohérence.

2.3.6 Défendre sa BB.

La défense de BB est très différente de celle des autres positions. Hors blindes nous étions relativement tight à cause d'odds peu favorables et la prise en compte des ranges restant à parler, mais au BU grâce à la position absolue nous pouvions nous permettre d'élargir un peu nos ranges. En SB nous étions très tight car OOP et avec de mauvaises odds. En BB nous sommes tiraillé entre les bonnes odds et le fait d'être OOP (hors cas de BvB qui est un cas à part que je développerai en fin de chapitre). En théorie nous devrions énormément défendre notre BB, mais en pratique les choses sont plus compliquées.

En théorie nous devrions énormément défendre notre BB..

Les raisons sont évidentes: cotes, équités et certitude de voir un flop lorsqu'on call. Même OOP et sans l'initiative, il sera souvent difficile de faire un WR pire que si on avait fold (-100bb/100) avec beaucoup de combos. La notion d'équité réalisable est cependant importante. Avoir une équité pure supérieure à la cote offerte n'est pas suffisant si on ne réalise jamais, ou rarement, cette équité. Il nous faut donc des combos qui nous permettent de la réaliser suffisamment souvent. Nous privilégierons donc des 65s à des K7o. Réaliser son équité signifie soit amener à l'abattage notre SDV (value equity), soit faire coucher Vilain (fold equity). Il nous faut donc des combos qui hit suffisamment de bonnes paires ou des draws. La force de ces paires ou draws dépend du range adverse, l'équité compte donc quand même. Ce que je veux dire c'est que par exemple on va call un 1 gapper contre un open du BU mais pas contre un open de UTG parce qu'une partie de notre équité ne pourra pas être réalisée contre UTG: son range étant fort nous réaliserons moins souvent notre fold equity, et nous avons un combo qui ne réalisera pas assez souvent sa value equity (un SC la réalisera plus souvent et donc sera théoriquement call, même contre UTG).

Le rake important en petites limites et la difficulté de réaliser entièrement notre équité qui est plus importante en pratique qu'en théorie (on ne joue pas parfaitement et on commettra plus d'erreurs OOP), doivent donc nous inciter à avoir une approche notablement plus tight.

Mon avis est qu'il ne faut pas se laisser aveugler par les odds. Même si les cotes sont alléchantes, elles ne sont pas si favorables si nous ne pouvons pas suffisamment réaliser notre équité OOP. Les ranges que je proposerai serons donc très tight vs open de earlier position. Nous serons confronté à des ranges tight et aurons du mal à bluffer post flop, ce qui réduira considérablement nos équités réalisables. Nous appliquerons le gap concept de manière presque aussi strict qu'au BU, mais avec quelques différences notables. Par contre contre les ranges plus loose, et en particulier contre des open à 2bb ou 2.5bb nous défendrons énormément et le gap concept se noiera dans d'autres concepts qui prendront plus d'importance. Plus les ranges sont tight et plus le gap concept est important, et plus les ranges sont loose et plus il perd d'importance.

Règle de base OOP: défendre environ 75% du range adverse vs open à 3bb. Vs steal à 2.5bb et 2bb c'est plutôt de l'ordre de 90% à 95% en sachant que plus le range adverse est loose et plus on diminuera ce pourcentage à cause de la diminution de notre équité réalisable OOP avec les combos faibles.

Par exemple contre les steal du BU à 2.5bb (ranges entre 40% et 55%) on sera proche des 90-95% du range adverse défendu. Plutôt vers les 95% contre les ranges tight (40-45% d'open), et plutôt vers les 90% contre les ranges normaux (50-55%). Mais au delà des 55% d'open on descendra progressivement en dessous des 90% (85% vs open à 65% et 80% vs open à 75% pour les cas extrêmes). Pour les open à 2bb on sera vers les 95% du RFI adverse.

Pour la défense contre le bouton je vous conseille cependant de plutôt adopter les règles que je vous donne dans le paragraphe "s'adapter aux stealers" qui sont plus simples à mettre en pratique ingame.

Avec les ranges que je vous proposerai, nous serons favoris avec nos ranges de 3bet vs call 3bet. A égalité d'équité avec nos range de call vs EP et CO. Et légèrement outsider avec nos ranges de call vs steal (plus nettement en BvB comme nous le verrons plus bas).

Le rake, fléaux des micros pour la défense de blindes..

Les ranges que je propose sont donc en réalité un peu plus tight que ce qui est théoriquement correct. J'ai déjà parlé de l'équité réalisable, mais le rake est sans doute pire car il détruit une partie de notre skill: en petites limites le rake va manger une part de notre EV. Autant un skill important peu améliorer notre équité réalisable, autant il devient difficile de compenser le rake. Donc on ne va pas défendre les mains les plus marginales sans un edge important sur notre adversaire qui "rattraperait" le rake. Un combo avec une EV théorique de -95bb/100 (donc profitable à défendre) va devenir perdant. Cependant je n'ai pas pas non plus trop tightifié les ranges de défense vs steal, et gardé certains combos qui sont peut-être EV- à cause du rake, pour deux raisons:

- Le niveau du field. Malgré ce que j'ai dit plus haut sur la difficulté de rattraper le rake et le retard d'équité qui à mon avis sont rédhibitoires contre des ranges de positions précoces, dans les situations de ranges loose je pense qu'il est quand même possible d'utiliser notre skill OOP. Si nos adversaires commettent plus d'erreurs que nous, nous allons grappiller pas mal d'EV. Sans tomber dans l'excès, si vous avez un edge important sur un Vilain, loosifiez un peu vos ranges, en particulier en BvB.

- L'amélioration de notre jeu. Notre skill, il faut aussi le gagner par la pratique. Et si on veut envisager de monter les limites, il est plus que nécessaire d'apprendre à défendre notre BB.

Comment construire nos ranges de 3bet bluff en BB et OOP?

Tout ce qui suit concerne principalement les situations de resteal. Contre EP on ne va que très peu vouloir construire des ranges de 3bet bluff OOP.

La grosse différence avec le jeu dans les autres positions c'est que nous avons en BB un range défendu total profitable à défendre en call, y compris avec le bas de notre range, ce qui pose quelques problèmes pour construire un pole de 3bet bluff. Ailleurs nous utilisons des mains généralement plus profitables à 3bet qu'à call pour 3bet bluff, même si certains combos peuvent aussi parfois être call (en particulier au BU). En BB les cotes offertes changent considérablement la donne. Nous pouvons call profitablement beaucoup de combos relativement faibles, comme des SC et gappers, mais aussi des cartes hautes suited ou non, et même des connectors offsuit. Tout ceci explique pourquoi un grand nombre de joueurs ne 3bet que très peu en BB.

Cependant, pour des raisons évidentes, nous ne pouvons pas 3bet qu'en value. Alors comment construire nos ranges de 3bet bluff? (ou plutôt de 3bet light) Utiliser des combos du haut de notre range de fold? Utiliser des combos du bas de notre range de call? Ni l'un ni l'autre. Dans les deux cas nous nous retrouverons avec des combos inappropriés parfois trop weak, parfois juste injouables. Dans le second cas nous nous retrouverons même à 3bet des combos qui avaient un call très profitable et qui devient un 3bet nettement EV-.

Notre approche doit donc être différente. Une des solutions peut être trouvée dans l'équité de nos mains. En comparant l'équité de nos combos contre les ranges d'open de Vilain et ses ranges de call 3bet. Certains combos se retrouvent avec des équités très proches, parfois même meilleures contre les ranges de call 3bet! Ce qui est très rare dans les autres positions. Il est est aussi utile de préciser que les équités réalisables ont tendance à être plus grandes en pot 3bet pour certains combos, ne serait-ce que grâce à la fold equity directe. A noter au passage que la rétention d'équité n'a que peu d'importance dans la plupart des autres situations, en particulier IP où nous aurons de toute manière des ranges plus polarisés. Le blocker effect et la possibilité de tirer vers les nuts seront plus importants.

Ces combos sont toujours des mains connectées. Leur hauteur diffère selon les ranges adverses, mais ce sont souvent des SC, gappers ou low broadways suited. Ce sont aussi des connectors offsuit, mais je n'ai pas utilisé ces combos dans mes ranges.

En théorie le mieux est de splitter les ranges et d'alterner entre call et 3bet un grand nombre de ces combos, avec parfois des tendances. Mais pour simplifier les choses sur mes tableaux, j'ai mis les combos qui retenaient le mieux leur équité en 3bet pot. Cela permet entre autre de garder de bonnes fréquences, ce qui est très difficile lorsqu'on split nos ranges. Evidemment si vous êtes capable de garder de bonnes fréquences, par exemple avec un radomiser ou en utilisant les dynamiques, rien ne vous empêche de construire des ranges splittés.

Pour simplifier, contre un steal, on doit défendre tous nos SC et des gappers (le gap dépendra du sizing et du RFI adverse), et leur défense est profitable. Reste ensuite à déterminer la meilleure façon de les défendre: en 3bet ou en call. Voici ce que j'ai pu observer de mon expérience: les combos hauts/moyens sont un peu plus avantageux à défendre en 3bet, et les combos bas un peu plus avantageux à défendre en call. Je privilégie donc les plus gros SC et gappers pour 3bet. Dans la pratique on sera plus attentif aux dynamiques et à nos reads et devrons généralement alterner entre 3bet et call à peu près tous ces combos. L'essentiel étant de garder de bonnes fréquences.

Plus le sizing d'open de Vilain est élevé plus on aura tendance à 3bet polarisé. Plus le sizing d'open de Vilain est faible et ses ranges loose, plus on aura tendance à 3bet mergé. Contre des petits sizings (2bb) les odds nous offrent des call extrêmement profitables avec tous nos petits combos connectés. Vous verrez que contre des open à 3bb ou 2.5bb je préfère 3bet des middle SC ou des 1-2 gapper, mais contre des open à 2bb je les remplace par des Axs dans une stratégie plus mergée. Donc:

- Vs RFI <55% environ: Même si nous pouvons élargir le pole value, notre pole bluff sera assez bas dans les ranges.

- Vs >55% environ: Le range de Vilain étant devenu tellement wide qu'il devient difficile de descendre encore dans les ranges. Mais surtout Vilain étant obligé de défendre vs 3bet tellement loose qu'il devient extrêmement profitable de merger nos ranges de 3bet et d'y inclure toute sorte de combos suités/connectés au dessus de la moyenne de ce que va call notre adversaire, en particulier les broadways suited et les Axs.

J'ai rajouté à ces combos de mains connectées quelques combos de low Axs. Ce sont normalement des combos très bons à call en BB, avec une excellente équité. Mais ils ont aussi une très bonne EV à être 3bet, possiblement même supérieure dans les situations de resteal.

On va surtout choisir les low Axs pour 3bet bluff. A9s-A6s sont plus intéressants à être call: paires plus fortes en SRP et moins de jouabilité en 3bet pot. Parmis ces low Axs j'ai privilégié A5s et A2s pour 3bet (suite à une VOD d'ArtPlay). A4s et A3s sont moins dominés en SRP que A5s et A2s lorsqu'on hit straight (A5s et A4s sont dominés par 65 et 76 qui sont plus présents dans les ranges adverses que 64 et 63 qui dominent A4s et A3s). En 3bet pot quand on fait straight on se pose moins la question d'être dominé. Bon, je pense quand même que c'est assez marginal et qu'on peut splitter 3bet et call avec tous les A5-A2s, comme on peut le faire avec beaucoup de SC et gappers.

Je ne conseille pas de 3bet bluff d'autres types de combos que ceux que j'ai proposés, sauf éventuellement quelques Kxs lorsqu'ils sont trop faibles pour être call. Ce sera la seule exception je je ferais pour 3bet des combos hors de mon range de défense habituel.

Je rajouterai que défendre activement sa BB contre les steal nous permettra de recevoir plus de walks.. ce qui est un effet secondaire appréciable..

BvB

Je ne vais parler que des cas où la SB open à 3 blindes. Lorsqu'elle fait moins cher elle vous offre de telles cotes que vous devrez défendre un range ultra loose. Contre un min-raise, et encore plus si Vilain est loose, vous pouvez théoriquement presque défendre 100%! Cependant certains combos très faibles possèdent une équité réalisable si médiocre qu'il est préférable de les folder. Défendre au moins 60-65% me semble tout à fait correct même contre des Vilains serrés qui commettent l'erreur de min-raise. On aura alors souvent en équité autour des 35-40% avec des odds à 25%, ce qui nous laisse beaucoup de marge pour réaliser notre équité.

Cette parenthèse fermée je vais maintenant parler des cas plus standards où la SB ouvre à 3bb.

Je conseille de défendre environ 5% de plus que le RFI de SB tant que celui-ci reste dans les clous (35 à 55%). On ne descendra en dessous des 40% que si Vilain est réellement très tight, moins de 25% de RFI dans cette position (entre 25% et 35% on adaptera surtout nos ranges de 3bet). Et on ne montera pas au dessus des 60% même si Vilain open any two pour ne pas devoir défendre trop de combos injouables, mais on pourra éventuellement plus 3bet.

Contre un inconnu on défendra notre range par défaut vs 35% (qui est assez courant en NL10). Sur mes tableaux j'ai mis 3 ranges classiques de défense en BvB contre 3 ranges standards à 35%, 45% et 55%. Cela vous permettra de pouvoir couvrir la plupart des situations. Si la SB steal 25% vous pouvez vous appuyer sur le tableau vs BU (3x), puisque les ranges de défense dans ces deux situations sont proches, sauf pour les 3bets (faites plus polarisé).

Pour les ranges de 3bet bluff en BvB, je n'ai pas vraiment de ranges fixes à conseiller. Les combos que j'ai mis dans les tableaux ne sont là que parce que ce sont des combos qui sont profitables à 3bet dans une stratégie polarisée d'après ma data base. En réalité, et plus encore que dans toutes autres situations, la seule chose à retenir c'est: exploitez les faiblesses adverses! Y compris post-flop. Vilain fold trop aux 3bets, abusez du 3bet polarisé avec un grand nombre de vos combos du bas de votre range de call et/ou du haut de votre range de fold. Contre d'autres qui fold peu (c'est souvent le cas dans ces positions), au contraire utilisez le haut de votre range de call pour 3bet (stratégie ultra mergée). Comme dit juste avant, utilisez aussi les faiblesses adverses post-flop. Par exemple pour call plus loose PF quand vous savez que Vilain a des difficultés à assumer ses ranges OOP. Ou au contraire pour tenter de gros moves contre ceux qui open trop loose et qui multibarrel à trop haute fréquence. Bref, plus qu'ailleurs, laissez faire votre imagination pour exploitez votre adversaire. Retenez surtout qu'en BvB c'est la fréquence total de défense selon le taux de steal de Vilain en SB qui importe, plus que la construction de ranges de 3bet bluff précis.

Cependant contre les profils à peu près équilibrés qui ne possèdent pas de leak majeurs facilement exploitables, vous pouvez utiliser des ranges proches de ceux que je propose, que vous ne modifierez que selon vos propres prédispositions. Bien sûr il est tout à fait possible, et c'est ce que je fais moi-même, de splitter les ranges et de call ou 3bet selon les dynamiques du moment avec tel ou tel type de combos. L'essentiel est de garder de bonnes fréquences de 3bet (entre 10 et 16% selon notre stratégie).

Pour avoir les tableaux plus lisibles faites clic droit et "ouvrir l'image dans un nouvel onglet".


Defense de BB vs BU fonction du sizing
#867

Salut Lacerta_max,

Je tiens à te remercier pour la qualité de ce contenu et ta générosité à le partager également.

C'est sans aucun doute l'article du mois, voire de l'année.

Sincères félicitations.


#868

Gros +1 obv


#869

pas tout lu encore, parce que là il y a de la matière,
Merci pour le job et le partage.


#870

Encore de l'excellent travail;tu as pensé à compiler et donc vendre via e-book tous tes articles?

Pour le débat entre 65s > K7o je ne suis pas d'accord: d'abord parce que 65s tombe 1/330 mains alors que K7o c'est 1/120: en fréquence on va devoir rajouter beaucoup de suited pour avoir suffisamment de % de défense.
Ensuite en déficit d'équité pure on a dans les 10% BB vs BTN.Tu as vérifié les winrates des 2 mains ?
Tercio si on mets trop de combos de suited en 3bp avec quoi on va x/r en srp ?
C'est le même problème si l'on se met à 3bet any PP: notre range de x/r aura moins de nuts et plus de bluffs si l'on veut avoir des fréquences "correctes".
Janda dit bien qu'en blindes on va gagner souvent avec des mains medium des pots petits/moyens.

Un truc interressant à noter c'est ton exemple BB vs BTN qui open 2,5 à 48% tu merges ta range de 3bet de 11% beaucoup plus que ce que j'attendais et ne mets aucune merguez avec un ratio value/bluff de 65/35 en gros.
Range de call 32,4%;range de 3bet 11% ça semble super solide et cohérent,encore un aspect à potasser!:wink:


#871

Batmax disait dans une de ses vidéos que vs BU on devait 3bet au moins 13%. Au départ j'ai réfléchi à construire un range de 13% mais je me suis aperçu que ce n'était pas forcément le mieux. Je suis donc descendu vers les 10-11% qui offre deux avantages: 1) une défense vs 4bet plus facile. 2) une plus grosse équité post flop. Pour le 1) même si c'est normalement pas si important en micro j'ai quand même voulu construire des ranges de 3bet impossibles à exploiter en 4bet. Je ne l'ai écrit nul part il me semble, mais il ne faut pas hésiter à 3bet plus contre les Vilains qui ne vous exploiteront jamais lorsqu'il y a une possibilité pour vous-même d'exploiter un leak.


#872

Bilan mai 2017.

Hello!

Voici l'heure du petit bilan mensuel.

Surtout de la NL10 ce mois-ci. Je teste les ranges de "Rétamer la NL10" et commence à avoir une idée plus claire de ce que cela va donner. Je pense sérieusement que je suis sur la bonne voie et qu'il est possible d'obtenir des résultats très bons sur cette limite si on reste rigoureux. La NL10 est vraiment la limite où la discipline devient une qualité indispensable. Bon, ça ne m'a pas empêché de lâcher quelques spews en début de mois à cause d'un bon run qui m'a fait faire quelques calls trop optimistes. Mais le run s'étant ensuite inversé j'ai réussi à solidifier mon jeu, et surtout à limiter la casse en prenant les bons spots. Par exemple en multipliant les petits moves dans les petits pots.

J'en reparlerai sans doute, mais c'est sur les petits/moyens pots qu'on construit notre WR. On n'est plus en 2012 en NL2 dans l'attente des dons généreux. L'effet tiroir-caisse si jouissif lorsqu'on débute en micro et qui nous pousse à croire que le poker est facile n'existe plus en NL10 et il faut apprendre à développer notre skill. Ce que je m'emploie pour les joueurs désireux de s'améliorer en NL10 avec "Rétamer la NL10". Au passage, j'ai un peu revu les ranges et je vous posterai bientôt les nouveaux tableaux, même si les modifications sont très mineures. Les prochains chapitres que je posterai serons "Construire ses ranges de défense vs 3bet" (que j'avais sauté parce que pas assez avancé) et "Squeeze et over-call". J'en aurais alors fini pour le moment avec le PF et passerai au post-flop. Sur le PF j'insistais sur la rigueur et la façon dont les ranges interagissent (notions de gap concept en particulier), pour le post-flop j'insisterai sur des approches qui peuvent paraître pas assez exploitantes mais qui me semblent donnent un avantage à ceux qui les comprennent: range advantage et removal effect en particulier, mais aussi sur une approche de la façon de jouer nos ranges plus orientée sur une vision sur 3 streets.

A noter que je grind la NL20 de la même façon, ce qui me donne une idée plus précise de ce que peut donner le jeu que je conseille d'appliquer et ses limites..

Je n'ai pas encore testé le nouveau replayer. Je vais donc en profiter pour le faire. Voici l'un des calls trop optimistes dont je parlais:


#873

Tu aurais dû ne perdre que 19bb et fold au T,au final sur un seul coup il te faut jouer 900 mains de plus pour essayer de rattrapper ton erreur: le manque de discipline nous coûte la peau des fesses,le spot a l'air tellement évident que fold semble trop logique et donc boum on se level!

Petite question,pour toi en NL 10/20/25 jouer 25/20 c'est semi-LAG ou TAG?


#874

Bien sûr que c'est un spew. La seule question est de savoir si on fold turn ou river. Pour une raison inconnue j'ai tendance à plus spew sur Party que sur iPoker..

Dans l'absolu j'ai envie de dire que jouer 25/20 est optimal (ArtPlay disait que 25/20/8 était devenu les stats moyennes des bons regs en middle stakes..), même si les stats optimales dépendent de notre skill sur une limite. Mais il y a plusieurs façon de jouer 25/20.

En réalité je ne pose plus trop ce genre de questions. Ce qui compte ce sont les ranges. Par exemple lorsque je joue un reg je regarde à peine ses VPIP/PFR, mais je fais très attention à ses RFI par position, ses cc ou ses fold BB vs BU/SB. Ce sont ces stats qui me donnent une idée de ses ranges. Un 25/20 peut avoir 15 de cc (ce qui est mauvais) comme 8 (ce qui est bon, et encore faut voir selon les positions), ou un fold BB vs BU de 75 (ce qui est mauvais) comme 60 (ce qui est bon). Et même le fold BB vs BU, j'en tiens pas trop compte étant donné que ça dépend bcp du sizing et du profil de BU, mais en NL10 on peut supposer que les joueurs n'en tiendront pas suffisamment compte. Il peut avoir 20% de RFI UTG et 35% au BU, comme 12% et 55%.. etc..

Dans mon cas je ne suis pas 25/20, je suis RFI 12/16/25/48/55, cc: 8. Pour les fold BB vs steal, je suis 65 vs BU et 60 vs SB, mais ça ne veut rien dire (à part que le field est nit) étant donné que j'adapte mes ranges aux RFI et sizings adverses. Je suis tight en call 2bet, mais loose en over-limp.. etc..

Je suis donc NIT en EP et LAG en LP. Mais un autre 25/20 peut être l'inverse. Tout comme un 20/15 peut être plus loose que moi dans certains spots ou un 30/25 plus tight dans d'autres..

Pour répondre quand même à ta question, je dirais qu'on est à la limite entre les deux, et que ça dépendra des situations. On est dans la fourchette haute des TAG et dans la fourchette basse des LAG, si ça veut dire quelque chose.

Je vais essayer de répondre avec une autre approche: Si je vois un reg qui joue plus tight que 25/20, je penserais qu'il rate de l'EV dans certains spots, sauf s'il n'a pas l'edge suffisant pour les jouer. Et si je vois un reg qui joue plus loose que 25/20 je penserais qu'il spew trop, sauf s'il a un edge suffisant pour les jouer. Mais encore une fois je regarderais les stats par situations pour me faire une idée. J’insiste beaucoup là dessus parce que je pense qu'en micro limites les ranges d'à peu près tous les regs sont très mal construits, en particuliers ceux de défense.

PS: je parle du cc de PT4, c'est à dire le call 2bet hors blindes.


#875

Salut le lézard,

je profite de mon premier post sur ton blog (en fait le premier sur P.A.) pour te féliciter et te remercier pour le travail exceptionnel effectué avec "Maraver la NL2" et désormais "Rétamer la NL10".

J'ai lu pas mal de littérature notamment pour constituer mes ranges PF mais je n'ai jamais trouvé rien d'aussi précis, argumenté et récent sur la variante 6-Max. Idem sur la partie post-flop mais je n'ai pas encore tout intégré dans mon plan de jeu.

Je ne suis pas intervenu tout au long de "Maraver la NL2" car je l'ai utilisé en "différé" lorsque j'ai commencé le CG mais je compte bien interagir pour "Rétamer la NL10".

Suivre les conseils de "Maraver la NL2" m'a bien aidé à crush la NL2 et la NL5 (respectivement 11,6 et 5,5 bb/100 mains de winrate sur 100K mains).

Actuellement j'ai plus de mal en NL10 (2,6bb/100 mains sur 80K mains) en ayant notamment traversé une période de bad run où il m'est difficile de savoir si j'ai beaucoup spew, pas su adapter mon jeu à la limite ou simplement subit la variance (probablement un peu de tout ça).

Alors évidemment le travail sur la NL10 m'intéresse et j'essayerai d'apporter ma contribution avec un maximum de feedback pour te permet d'affiner en fonction d'un joueur différent mais qui joue dans ces limites (sur Pokerstars.fr) et avec un profil PF assez proche (normal vu que mes tables sont proches des tiennes).

Limite - VPIP/PRF - RFI par position - cc

NL2 - 28/22 - 15/18/34/50/57 - entre 7 et 12
NL5 - 26/20 - 16/17/33/44/52 - entre 7 et 8
NL10 - 24/19 - 14/17/35/45/52 - autour de 8

Bon ceci dit, on note quelques différences, je suis un peu moins NIT EP et un peu moins LAG LP sauf CO.

Difficile de faire le lien direct entre les stats PF et le winrate par position (pour savoir s'il faut ajuster quelque chose) même sur presque 300K mains car je pense que c'est aussi conditionné par les leaks post-flop mais je suis probablement pas assez LAG BU par rapport au reste de mon jeu.

De plus, il est vrai qu'il faut aussi regarder les stats post-flop pour se faire une idée générale du style du joueur.
En tout cas, des ranges PF bien construites évitent de faire de trop grosses erreurs post-flop (disons moins couteuses).

A bientôt pour de nouveaux échanges sur le sujet.


#876

Merci à toi!

C'est le genre de feedback qui fait très plaisir et qui motive pour continuer.

Pour tes stats, je te conseille de vérifier tes résultats avec le bas de ton range d'open du CO. Quant au cc, 8 est très bien, mais ici aussi il faut différencier les positions, on sera un peu au dessus (jusqu'à10) au BU et en dessous au CO (p-ê vers les 5-6). En MP on sera bien en dessous.

Tes interventions seront évidemment les bienvenues. J'espère que tu réussiras à faire décoller ton WR en NL10, même si tu n'as pas choisi la room la plus facile.


#877

On revient quelques chapitres en arrière.

2.1.2 Comment construire ses ranges de défense vs 3bet.

Face à un 3bet nous avons 2 objectifs:

- Ne pas être directement exploitable PF face aux 3bets. Du moins contre les joueurs qui peuvent potentiellement nous exploiter. Je rappelle que contre des Vilains trop serrés nous devons fold beaucoup plus: c'est nous qui exploitons le fait qu'ils ne 3bet pas suffisamment. Nous partirons du principe qu'il va falloir commencer à se défendre correctement lorsque le taux de 3bet de notre adversaire dépasse les 6% environ (et 8 à 10% de 3bet vs steal lorsque nous sommes en situations de vols de blindes), en particulier lorsqu'il a des ranges polarisés.

- Rendre l'ensemble de notre range (4bet, call 3bet et fold) moins perdant que ce qu'on perdrait en foldant (-300bb/100 pour un open à 3bb). Il n'est donc pas anormal que notre range de call 3bet nous fasse perdre de l'argent. Le but étant qu'il nous en fasse perdre le moins possible, et surtout moins que si on avait foldé.

On va donc essayer de trouver l'équilibre entre ces deux contraintes. La plus grande difficulté sera de construire un range de call 3bet le moins perdant possible. Il serait catastrophique de ne pas avoir assez de combos à défendre qui ne nous fassent pas perdre plus que si on avait foldé PF. Dit autrement soit de perdre de l'argent PF en over-foldant, soit en en perdant post-flop parce qu'on n'arrive pas à défendre correctement. L'inverse est par contre une bonne chose: pouvoir défendre plus de combos profitables que nécessaire.

Je vais maintenant expliquer comment construire nos ranges de défense vs 3bet.

D'abord on décide d'un ratio de défense.

En NL10 défendre environ 40% de notre range est correct dans les situations où chacun utilise des sizings standards (un peu plus IP et un peu moins OOP). Par exemple défendre entre 36% et 38% OOP est une bonne base contre un 3bet à 9bb, et défendre autour de 42% à 45% IP suffit. Ainsi notre fold to 3bet ne sera pas théoriquement supérieur à 60% (mais en réalité ce sera Vilain dépendant, puisque ces ranges seront aussi adaptés aux profils et aux sizings adverses). Notez que vous entendrez parfois dire qu'il faut défendre autour des 45% à 50% de nos ranges d'open. Ce sera peut-être vrai à partir de la NL50 où les ranges de 3bet sont plus wide et le rake moins important, mais en NL10 privilégiez un jeu plus solide.

Il faut aussi bien comprendre comment les sizings influencent les ranges. Vous ne devrez pas défendre avec les mêmes fréquences selon les sizings de 3bet de vos adversaires. Voici la profitabilité des 3bet des Vilains selon les sizings choisis dans plusieurs situations courantes (en gras les situations avec les sizings standards).

Hero CO open 3bb, Vilain BU 3bet 8bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 64% du temps. Hero doit défendre minimum 36% de son range.
Hero CO open 3bb, Vilain BU 3bet 9bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 66.67% du temps. Hero doit défendre minimum 33.33% de son range.
Hero CO open 3bb, Vilain BU 3bet 10bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 68.97% du temps. Hero doit défendre minimum 31.03% de son range.
Hero CO open 3bb, Vilain BU 3bet 12bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 72.72% du temps. Hero doit défendre minimum 27.28% de son range.
Hero CO open 3bb, Vilain SB 3bet 9bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 65.38% du temps. Hero doit défendre minimum 34.62% de son range.
Hero CO open 3bb, Vilain SB 3bet 10bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 67.86% du temps. Hero doit défendre minimum 32.14% de son range.
Hero CO open 3bb, Vilain BB 3bet 10bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 66.67% du temps. Hero doit défendre minimum 33.33% de son range.
Hero CO open 3bb, Vilain SB 3bet 12bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 71.87% du temps. Hero doit défendre minimum 28.13% de son range.
Hero BU open 2.5bb, Vilain SB 3bet 8bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 65.22% du temps. Hero doit défendre minimum 34.78% de son range.
Hero BU open 2.5bb, Vilain SB 3bet 9bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 68% du temps. Hero doit défendre minimum 32% de son range.
Hero BU open 2.5bb, Vilain BB 3bet 9bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 66.67% du temps. Hero doit défendre minimum 33.33% de son range.
Hero BU open 2.5bb, Vilain SB 3bet 10bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 70.37% du temps. Hero doit défendre minimum 29.63% de son range.
Hero BU open 2.5bb, Vilain SB 3bet 12bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 74.19% du temps. Hero doit défendre minimum 25.81% de son range.
Hero SB open 3bb, Vilain SB 3bet 9bb. Profitable pour Vilain si Hero fold plus de 66.67% du temps. Hero doit défendre minimum 33.33% de son range.

Quelques réflexions:

  • A sizing égal il est plus profitable pour Vilain de 3bet en BB qu'en SB (meilleur risk reward). Cela signifie que hero doit théoriquement un peu plus défendre contre BB que contre SB. Dans les faits cependant beaucoup de joueurs 3bet beaucoup moins en BB qu'en SB.

  • Il est plus profitable pour Vilain de 3bet IP que OOP, puisque Hero pourra moins défendre en étant lui-même OOP (désavantage de position).

  • Une blinde de différence dans les sizings de 3bet de Vilain modifie les fréquences de défense de Hero de 2 à 3%. Ce qui représente par exemple 7 à 10 combos à défendre en plus ou en moins au CO, et 12 à 19 combos au BU.

Une fois que vous connaissez la bonne fréquence de défense, convertissez-la en nombre de combos. Vous ferez ça pour chaque fréquence. C'est très facile avec des logiciels comme Equilab. Vous pouvez, et c'est plus simple et plus précis, travailler en nombre de combos au fur et à mesure.

Ensuite on calcule nos fréquences de 4bet.

On commence par construire nos ranges de 4bet value. C'est à dire on décide d'un range de 4bet pour stack off selon les positions (de Hero et de Vilain). On obtient alors un nombre de combos de 4bet value.

Pour des sizings habituels de 4bet les combos de 4bet value doivent représenter 55% à 60% de notre range de 4bet total. Je vous conseille d'être plus près des 60% de value dans les positions où les ranges sont tight et les sizings relativement gros, et plus près des 55% quand les ranges sont loose et les sizings relativement petits.

En utilisant une simple règle de 3 on obtient alors notre nombre total de combos de 4bet.

On calcule le nombre de combos de 4bet bluff. Il suffit de soustraire le nombre de combos de 4bet value à celui de 4bet total. On obtient 40% à 45% de combos de 4bet bluff dans nos ranges de 4bet.

Pour les sizings de 4bet faites environ X2.5 le 3bet. Voici ce que je vous conseille:

  • Vs 3bet à 8bb, 4bet à 20bb.
  • Vs 3bet à 9bb, 4bet à 22bb.
  • Vs 3bet à 10bb, 4bet à 23bb IP et 24bb OOP.
  • Vs 3bet à 12bb, 4bet à 25bb.

Puis on construit nos ranges de call 3bet.

Pour le nombre de combos c'est assez simple. Vous connaissez le nombre de combos de 4bet et celui de votre défense totale. En soustrayant le nombre de combos de 4bet au nombre de combos total défendus, vous obtenez le nombre de combos défendus en call 3bet. Maintenant le plus délicat est de choisir ces combos. On prend normalement les combos les plus forts qui ne sont pas 4bet pour value. Mais ne prenez pas seulement en compte l'équité pure. Dans un premier temps inspirez-vous de mes tableaux, puis vous pourrez construire vos propres ranges selon vos facilités à jouer tel ou tel type de mains. En général on choisit soit des combos qui peuvent être devant les ranges de 3bet de Vilain, soit des combos qui peuvent frapper un jeu qui bat les ranges de 3bet value de Vilain (surtout IP), voir qui pourront être jouer en semi-bluff lorsque nous estimons avoir de la FE.

Pour terminez on construit nos ranges de 4bet bluff.

On connait déjà le nombre de combos, il reste à les choisir. Ici aussi vous pouvez vous inspirer de mes ranges. Ceux-ci possèdent le défaut d'être trop figés, ce qui théoriquement est exploitable. Idéalement il faudrait 4bet un plus grand nombre de type de combos mais à une certaine fréquence chacun, ce qui est très difficile à mettre en place, et se contenter du feeling peut très vite nous déséquilibrer fortement. On devrait alterner entre des Axs, des broadways offsuit et quelques autres types de combos. Dans un premier temps contentez-vous de suivre des ranges figés et n'en déviez que de manière exploitante (voir un peu plus bas).

Pour résumer:

  • On calcule nos fréquences de défense en nombre de combos.

  • On construit un range de 4bet value.

  • On calcule ne nombre total de 4bet.

  • On calcule le nombre de combos de 4bet bluff.

  • On calcule le nombre de combos à défendre en call 3bet.

  • On choisit nos combos à défendre en call 3bet.

  • On choisit nos combos de 4bet bluff.

Exemple:

Voici un exemple arbitraire d'une situation qui n'existe pas, mais qui vous montre comment procéder.

Notre range d'open dans une position donnée est de 20%, soit 266 combos. D'abord on calcule le nombre minimum de combos à défendre vs 3bet, disons qu'on décide de défendre 40% de notre range: 40% de 266 = 106. On calcule ensuite le nombre de combos de 4bet. Si notre range de 4bet/stack off est de 2.56% (QQ+ AK) ça fait 34 combos. Nous devons donc 4bet 56 à 62 combos (34/(55 à 60) X 100). On va dire 58 combos. On a donc 58 combos à 4bet, dont 34 à 4bet value et 24 (58 - 34) à 4bet bluff.

Nous manque encore 48 combos (106 - 58) à défendre pour atteindre les 40% de défense. Notre range de call 3bet sera donc les 48 meilleurs combos suivant ceux du pole value de nos 4bets, en essayant de privilégier ceux qui ont la meilleure équité post-flop.

Pour les 24 combos de 4bet bluff, on prend des mains en dessous de notre range de call et qui possèdent de bons bloqueurs sur le range value de Vilain (A et K) et si possible suited pour avoir un peu plus de jouabilité post flop en cas de call 4bet de notre adversaire.

Adaptation exploitante vs gros 3better polarisé en blindes.

En micro limites nous tomberons souvent face à des joueurs qui ont compris qu'il faut défendre activement leurs blindes et qu'avoir de grosses fréquences de 3bet est une bonne chose. Cependant ils ont mal construit leurs ranges et sont trop polarisés, et donc incapables d'assumer leurs ranges.

Nous allons donc très simplement augmenter nos fréquences de 4bet bluff et nous déséquilibrer volontairement pour les exploiter. Comme ces Vilains sont polarisés et ne devraient pas trop call les 4bet nous allons privilégier les bloqueurs. Voici les combos type que nous allons utiliser:

  • Des broadways offsuit trop faibles pour call: KTo QTo JTo.

  • Des Axo: A9o A8o A5o A4o.

  • Des têtes suited: K8s K7s Q8s.

On voudra surtout d'utiliser les bonnes dynamiques pour placer ces 4bet bluff en essayant de ressentir le bon moment, donc sans en abuser pour éviter de pousser Vilain à s'adapter si on l'estime capable de le faire.

A noter, comme je le disais plus haut, que théoriquement il faudrait construire des ranges de 4bet bluff moins figés que ceux que je vous propose, même en dehors de situations exploitantes. Idéalement donc des ranges de 4bet bluff comporteraient à une certaine fréquence les combos de mes ranges proposés et ceux que je viens de vous indiquer dans une situation exploitante, avec pour différence qu'on rajouterait des gappers faibles (85s 74s 63s) et qu'on enlèverait sans doute beaucoup de Axo.

Par contre, contre les Vilains qui mergent leurs ranges nous risquons de jouer des pots 4bet. Contre eux nous avons besoin de moins défendre: ils ne tuent pas l'équité de nos mains avec des combos plus faibles, et nos ranges de défense serons plus souvent dominés.

Je post à nouveau les ranges d'open et de défense vs 3bet. Il y a eu quelques modifications mineures.

Pour avoir les tableaux plus lisibles faites clic droit et "ouvrir l'image dans un nouvel onglet".


#878

Salut,

Bien vu !

J'ai 4 pôles dans ma range d'OR :

a) serré (contre joueur loose)
b) standard
c) large (contre joueur serré)
d) agressive (on pourra revenir plus tard sur cette partie)

Ma range serrée est contenue dans ta range CO.
Seule main exclue de mes ranges a-b-c : A8o

A noter, nous sommes sur le même % d'open (serré + standard = 27%) mais réparti différement (essentiellement des x9o vs des petits Axs).

Voici le bilan pour les ranges b et c.

Sur 10 500 mains Open First-in CO

Range standard {A6s,K8s,76s,65s,K9o,Q9o,J9o,T9o,98o} = 1500 mains : gagnant (+8€) avec winrate négatif (-24bb/100 mains) qui s'explique par un winrate positif en NL10 qui compense ceux négatifs en NL2/NL5

A noter que tout ça est quand même bien sensible au spew, livraisons et rencontres sur un aussi petit volume.
Il est possible que je les ouvre en standard même face à des joueurs loose (leak).

Range loose {A5s-A2s,K7s,Q8s,J8s-J7s,T7s,97s,54s,A5o-A2o,K8o,Q8o,J8o,T8o,97o,87o,76o,65o,54o} = 1900 mains : perdant (-25€) avec winrate -19,3bb/100 mains

Le vrai leak pour la range loose, après revue détaillée, c'est que je ne l'ouvre pas que contre des joueurs serrés (loin de là).

Nos ranges sont finalement assez différentes au CO (pas étonnant vu notre différence de RFI).

Différences notables : K9o,Q9o,J9o,T9o,98o

Mon leak est probablement d'ouvrir trop large sans être assez attentif au profil des joueurs à parler derrière : à corriger de toute urgence :slight_smile:

Pour la partie "Différence notables", il faudrait peut-être que je fasse glisser ces combos dans la range loose ou du moins être plus strict vis à vis des joueurs à parler (ne pas les ouvrir s'il y a un loose derrière).
Je ne sais pas si je dois éliminer A2o-A5o dans ma range loose et basculer A2s-A5s dans la range standard (en remplacement de K9o,Q9o,J9o,T9o,98o).
Je vais revoir sur la base de mes autres sources.

Je vais pouvoir faire le même exercice pour les autres positions :slight_smile:

A+


#879

Salut @Lacerta_max

entre tes tableaux du 2.1.1 et ceux de ton nouveau chapitre 2.1.2, qu'est ce qui t'a fait changer (TRES légèrement ) la range du CO : avant tu avais IP A5s dans ta range de open/4betbluff qui passe en open/fold (§il ne reste que KQ en 4betbluff) et OOP ATs était en 4betbluff et redevient open/call3bet.

Juste pour savoir quel est ton cheminement pour décider de modifier si précisément ces ranges ...

et encore pour la 134527ème fois : merci !


#880

C'est juste une question de ratio 4bet value/bluff. J'étais très légèrement déséquilibré en bluff. Et comme je propose des sizings de 4bet un peu plus gros que ce que je faisais avant ça devenait théoriquement pas bon (je montais dans certaines positions à 50% de 4bet bluff mais avec des sizings plus faibles).

Franchement je pense pas que ça change grand chose, on sera pas très souvent exploité, il y en aura pas bcp qui vont nous 5bet bluff en NL10. Surtout que contre certains joueurs qui 3bet peu on ne va jamais 4bet bluff, donc être légèrement déséquilibré en bluff contre d'autres n'est pas grave. Mais j'ai préféré mettre quelque chose de propre et de rajouter un paragraphe sur la façon de dévier de ces ranges pour exploiter les joueurs qui 3bet trop polarisé.

CO OOP ATs est assez fort pour call si BU 3 bet assez, je l'ai donc passé en call 3bet. Mais si on n'est pas à l'aise avec on peut soit le 4bet (à la place de A2s par exemple), soit le fold (et call à la place 77ou JTs par exemple).

CO IP j'ai pas mal hésité entre choisir KQo ou A5s-A4s-A3s (12 combos). J'ai finalement choisi KQo pour ses bloqueurs.Idéalement on pourrait alterner, mais il devient difficile de garder les bonnes fréquences.