[Article] le BankRoll Management (BRM) en tournoi (MTT)

voici un extrait de mon projet de guide co-participatif pour les MTT lowstakes. Si cette idee vous interesse je vous met le lien vers le billet ICI.

1.1 Le BankRoll Management (BRM)

Surement la notion la plus importante au poker. Peu importe votre niveau, avec un mauvais BRM vous risquez de vous broke. Notre bankroll au poker, c’est notre “matière première”. Il nous faut du capital (Notre BR) pour investir dans notre edge (buy-in un tournoi) et faire croître ce capital sur le long terme.

Les facteurs à prendre en compte pour avoir un bon BRM en MTT.

  • Notre edge: Plus notre edge est faible, et plus nous voulons avoir un BRM conservateur. Avec un ROI de 5% théorique, même si nous somme joueur gagnant il sera possible de downswing sur des gros échantillons. Chose qui sera beaucoup moins fréquente avec un ROI de 25%. Ces différences sont calculables avec le Tournament Variance Calculator qui met en lumière les écart-types possibles a ROI théorique équivalent (Jaime Staples, 2018).
  • La taille du field: Plus vous allez jouer des gros field, plus votre BRM doit être conservateur. La variance prend une place plus importante sur les gros fields (MicroGrinder Poker School 2019).
  • La nature du MTT (deep, regular, turbo, hyper): Plus les tournois ont une structure rapide plus il faut un BRM plus conservateur car la variance prend une place plus importante. Sur un Turbo ou hyper, turbo nous auront moins de profondeur et jouerons beaucoup de coups à tapis. Il sera plus difficile de faire valoir son edge (MicroGrinder Poker School 2019).
  • Notre mental: sommes nous capable de monter et descendre de buy-in en fonction de notre average buy-in ou max buy-in en tout en jouant notre A game. Celui ci pouvant évoluer chaque jour. Si ce n’est pas le cas, c’est une autre raison d’adopter un BRM conservateur (Jaime Staples, 2018). A quel point sommes nous sujet au tilt? Risquons-nous de céder à l’appât du gain hors BR et donc faire des écarts (P4anuts KT, 2019)?
  • Knockout MTT: un BRM plus agressif est possible lorsque l’on joue les tournois “knockout”. Dans ces tournois même si l’on n’arrive pas aux places payées nous pouvons prendre des bountys. Les downswings sont donc moins violent.

2 systemes de BRM possibles (Jaime Staples, 2018):

  • Max Buy-in strategy. Cette stratégie consiste à se fixer une limite stricte. Si l’on imagine une situation où nous avons un BRM de 100 buy-ins, alors nous allons jouer des tournois aux droits d’entrée maximum 1/100 de notre BR (Avec 500€ de BR et un BRM de 100 buy-in, nous jouons ici au maximum les 5€). C’est un bon système pour les débutants, ou pour ceux qui ont tendance à facilement jouer hors BR. La règle que l’on se fixe à respecter est simple et stricte.

  • Average Buy-in strategy. Cette stratégie consiste à jouer un mixte de différents buy-ins dont la moyenne est égale au BRM souhaité (Avec 1000€ de BR et un BRM de 100 buy-in, ici nous pouvons jouer 25% de 5€, 50% de 10€ et 25% 20€. La moyenne de ces buy-ins étant de 10€).

Il n’y donc pas de règle universelle pour le BRM en MTT. Les recommandations tournent entre 100 buy-ins (Si par exemple on joue que des petits fields avec une belle structure) et 300 buy-ins (si on joue des gros field avec des structures turbos). A chacun de prendre en compte les paramètres qui le concerne et de choisir sa stratégie de BRM en conséquence.

2 J'aimes

Super ton initiative !

Je crois que l’ABI de ton exemple est de 11.25€.

Comme tu le dis, la première régle est plus simple :slight_smile:

Merci pour l’encouragement

Effectivement n’importe quoi mon exemple! Je vais rectifier ca :slight_smile:

Visiblement je n’ai pas l’option pour edit mon post initial donc je vais rectifier ma bêtise ici.

L’Average Buy-In indiqué dans l’exemple ci dessus est 11.25 et non 10€. Donc pour jouer 25% de 5€, 50% de 10€, et 25% de 20€ avec un BRM de 100 buy-in, il faudrait une BR de 1125€ (et non 1000 balles)

J’aime beaucoup cette approche d’average buy-in, ça permet de mettre un pied dans la « limite » au dessus sans amputer notre BR.

Actuellement, j’utilise l’autre stratégie et ça se passe bien mais je suis tenté de changer en lisant cela. Quelles sont les changements? Les adaptations? Surtout les erreurs à ne pas commettre avec ce type de BRM?

1 J'aime

Salut, Merci pour ton retour!

Alors je ne suis pas un expert du tout mais voici mon avi.

  • Les erreurs à ne pas commettre avec la stratégie d’Average Buy-In (ABI):
    *ne pas faire d’erreurs de calcul. Comme j’ai pu le faire dans mon exemple. Ca peut être problématique surtout si l’erreur t’amène à jouer trop cher.
    *Etre capable d’adapter son planning de tournoi au jour le jour. Ta BR et ton ABI vont évoluer rapidement en MTT.
    *Reussir a etre réglo. La strategie de Max buy-in est simple a simple a suivre. J’ai X de BR donc je joue les tournois Y. Alors que la stratégie d’ABI offre plus de liberté. Mais il faut pas se laisser aller.
    *Prendre en compte son edge. Surtout quand tu joues les limites haute de ton ABI. En principe ton ROI sera plus faible sur les limites hautes de ton ABI. du coup strategie de BRM devrait être plus conservatrice sur ces limites.

  • Les changements et adaptations. Pas exactement certain de ce que tu veux dire par la?