La gestion de bankroll au poker

La gestion de bankroll au poker

La gestion de bankroll est le processus dans lequel un joueur décide combien d'argent il doit risquer dans une partie donnée. Si vous voulez essayer de maximiser vos chances de croissance de votre bankroll sur le long terme, alors lisez attentivement la suite de l'article. 

Les principes fondamentaux du bankroll management

Ne jamais jouer la peur au ventre

La première règle de gestion de bankroll est de ne jamais joueur avec la peur au ventre, ce qu'on appelle en anglais scared money. Ne jouez jamais des montants d'argent dont vous avez besoin pour des choses importantes comme le loyer, la nourriture, ou d'autres nécessités primordiales de votre vie. Non seulement cela pourrait détruire votre vie, mais il affecterait votre jeu aux tables de poker, et bien généralement pire. Votre bankroll doit être une somme d'argent mis de côté spécifiquement pour le poker. 

Laissez votre bankroll déterminer votre limite

Votre bankroll doit déterminer vos limites d'enjeux à chaque fois que vous vous installez sur une table de poker. Cette règle est très simple en théorie, mais devient un peu compliqué lorsque vous regardez les détails. Le but de ceci est de vous empêcher de vous ruiner lorsque vous subissez un grand downswing. Votre bankroll de départ doit être d'un montant avec lequel vous êtes à l'aise avec (c'est à dire un montant qui ne vous affectera pas trop si vous perdez). 

Variantes et styles de jeu d'une bonne bankroll management

En cash game Texas Hold'em No Limit

Un joueur typique de cash game en No Limit Texas Hold'em devrait avoir environ 50 buy-ins max dans sa bankroll. Le buy-in max est généralement de 100 fois la grosse blind. Donc si votre bankroll est de 200€, une bonne limite à jouer serait la NL4 (0,02€ - 0,04€). 

En tournois - MTT

Pour les tournois, une règle de base est d'avoir au moins 100 buy-ins dans votre bankroll. Un très bon joueur va rentrer dans les places payées environ 15% du temps, mais il n'est pas rare, compte tenu de la grande variance qu'il existe en tournoi, d'enchaîner de nombreux tournois sans réaliser aucune place payée, et c'est dans ces cas que vous aurez besoin de cette réserve de 100 buy-ins d'avance. 

Styles de jeu

Les chiffres donnés jusqu'ici ne sont que des lignes directrices, en effet votre style de jeu aura une incidence considérable sur ces chiffres. Si vous êtes un joueur conservateur solide gagnant, vous pourriez être en mesure de réduire ces seuils que nous venons de vous indiquer car votre variance sera moindre. 

Au contraire, si vous êtes un joueur de type hyper-agressif, vous devrez peut-être ajuster à la hausse les chiffres indiqués plus haut, car votre variance aura tendance à être bien plus importante dans les 2 sens bien entendu (gains et pertes). 

Grimper ou descente de limites en fonction de sa bankroll

bankroll managementAprès avoir établi votre cadre de gestion de bankroll, les évolutions de limites en fonction de votre bankroll deviennent évident. Une fois que votre bankroll sera en mesure de supporter des limites plus élevées, alors n'hésitez pas à monter de limites. Si au contraire vous avez pris quelques pertes, alors mettez votre fierté de côté et descendez de limites. Descendre de limites arrive aux meilleurs joueurs, ne vous enfermez pas dans un orgueil déplacé qui vous amènera à la ruine en refusant de descendre de limites.

Exemple pratique 

Nous avons plus haut qu'avec une bankroll initiale de 200€, vous avez décidé de débuter à jouer en CG NL4. Après combien de gains et donc avec une BR de combien d'euros déciderez-vous de monter en NL10 ?

Et bien selon les critères prédéfinis plus haut, il vous faudra donc une BR de 500€ (donc un gain net de 300€ joués en NL4) afin de monter jouer en NL10.

 PA  1 8249   8 Commentaires