Du scared money au flow au poker

Du scared money au flow au poker

Dans cet article nous allons voir et dépasser le fameux concept de scared-money. De l’apathie au A-game, en passant par l’angoisse et l’ennui, découvrez tous les états en fonction de votre skill et du level de la table.

 

Une différence essentielle entre le poker et les autres sports est l’étendue du niveau des adversaires que l’on rencontre.
Songez à n’importe quel sport, individuel ou collectif, vous constaterez qu’amateurs et professionnels ne se mélangent quasiment jamais. Une équipe de foot amateur ne joue quasiment jamais contre une équipe de L1 ; un boxeur ne combat que des adversaires de sa catégorie de poids et d’un niveau sensiblement égal.
A l’inverse, au poker, regs et fishs se côtoient régulièrement. C’est particulièrement criant dans des tournois comme les World Series, où, malgré la présence de l’élite mondiale, le niveau moyen est très bas. Même en cash game sur internet, la range des joueurs qui fréquentent une limite donnée est incroyablement vaste. De plus, la plupart des joueurs ne se contentent pas d’une seule variante ou d’une seule limite. Beaucoup jouent plusieurs limites (selon leur humeur ou leur état d’alcoolémie), parfois en tournoi, parfois en cash-game et s’essaient de temps à autres à des variantes qu’ils connaissent peu. Un joueur online va aller de temps à autres disputer un cash-game ou un tournoi dans un casino, sans parler des parties « entre potes ».
Cette spécificité du poker influe directement et grandement sur la capacité à jouer son A-game.

Le rapport challenge/skill au poker

Voici un graphique réalisé par un des psychologues les plus influents du XXème sicèle, au nom imprononçable de Csikszentmihalyi.

En abscisse nous avons le degré de skill (compétence) perçu. C'est-à-dire à quel point le joueur se sent compétent et/ou à quel point il pense ses compétences exploitées.
L’ordonnée correspond au degré de challenge. Il y a bien sûr une corrélation entre la limite de jeu et le challenge, mais ce ne sont pas deux équivalents. Par exemple, si on joue à notre limite habituelle et que l’on voit 3 regs débarquer à la table, le challenge sera plus grand sans que l’enjeu financier n’ait augmenté.

Je vais donner un exemple pour chacun des cas cités sur le diagramme.

Apathie (absence de sentiment) : vous faites un freeroll sur internet, plein de joueurs boitent à chaque coup. Aucun enjeu, et vous n’utilisez pas votre talent. C’est la pire des situations, vous vous moquez du résultat et jouez votre pire poker.

Ennui : vous jouez à une limite très basse pour vous. Les joueurs ne font pas du n’importe quoi absolu, mais vous crushez la table sans forcer le talent, en jouant en pilote automatique. Rapidement, vous vous ennuyez.

Détente : vous faites une soirée poker avec vos potes regs. Le but n’est pas de se prendre de l’argent et les limites sont dérisoires. Ca joue plutôt bien et vous devez faire appel à votre skill. Cependant, vous ne jouerez pas votre A-game, mais en "mode à la cool".

Contrôle : vous jouez à une limite un poil plus basse que votre habituelle. Vous jouez bien, mais vous n’êtes pas à fond, l’enjeu étant un peu trop faible.

Inquiétude et angoisse : c’est la zone du scared money. Typiquement, vous essayez une limite bien plus haute que votre usuelle. Vous manquez de skill comparé aux autres joueurs et l’enjeu est énorme. Vous serez bel et bien habité par l’inquiétude, voire l’angoisse.

Excitation : vous jouez la limite juste au dessus de votre usuelle. Les joueurs sont globalement plus forts que vous, sans que l’écart soit si important. Vous serez sans doute plus excité que scared.

Le Flow au Poker

Csikszentmihalyi décrit le flow par les états suivants:

1. Haut degré de concentration sur un champ limité de conscience (hyperfocus)
2. Une perte du sentiment de conscience de soi, disparition de la distance entre le sujet et l'objet
3. Distorsion de la perception du temps
4. Rétroaction directe et immédiate. Les réussites et difficultés au cours du processus sont immédiatement repérés et le comportement ajusté en fonction.
5. Sensation de contrôle de soi et de l'environnement.

Autrement dit, le joueur de poker en état de flow est totalement absorbé par le jeu, il n’entend rien et ne voir rien de ce qui se passe à côté. Si on lui demande la dernière chanson qui passait dans ses écouteurs, il ne saura répondre, toute sa concentration ayant été dirigée vers le jeu.
Le joueur peut en oublier son propre corps, se rendant compte seulement une fois sorti du flow qu’il était mal assis ou qu’il a une crampe.
De plus, la personne en état de flow n’a aucune notion du temps écoulé, elle ne sait pas si elle joue depuis 15 min ou 1h.
En outre, le joueur ne tergiverse pas avant de prendre ses décisions et s’adapte instantanément à chaque changement de situation.
Enfin, le joueur en état de flow est en pleine confiance.

Csikszentmihalyi a également donné 3 facteurs menant au flow :

1. Objectifs clairs : les attentes et les règles régissant l'activité sont perçues correctement et les objectifs fixés sont atteignables avec les compétences de l'acteur
2. Équilibre entre la difficulté de l'activité et les compétences de l'acteur (l'activité n'est ni trop facile ni trop difficile, elle constitue un défi motivant)
3. L'activité est en soi source de satisfaction (elle n'est donc pas perçue comme une corvée)

Le premier et le troisième facteurs étant a priori partagés par tous les bons joueurs de poker, il faut s’appliquer le deuxième : trouver le bon rapport challenge/skill.

Sur internet, il est facile de modifier le challenge, en multitablant plus ou moins, ou en changeant de limite ou simplement de table. En live, ce n’est pas aussi simple, mais des moyens existent. Par exemple, si la table est faible, vous pouvez vous rajouter une metagame, en cherchant des tells chez les joueurs, ou en essayant de deviner les cartes et les futurs moves des joueurs le plus précisément possible.
Ces défis supplémentaires vous permettront d’avoir un rapport challenge/skill optimal et d’atteindre le flow, vous jouerez alors au top de votre A-game.

 

{source}[[?php $idevent=109; include('./0_dvp/concours/crs_sondage.php');?]]{/source}

 PA  0 7538   28 Commentaires