Les sizings 
(situations complexes et avancées)

Les sizings 
(situations complexes et avancées)

Dans cette suite de son cours sur les sizings, Vuuuong nous explique comment adapter le montant de nos mises et relances dans des situations plus complexes. Maîtriser ce cours est tout simplement Ev+ contre les regs.

Coach PokerAprès avoir étudié les différentes possibilités de sizer nos mises en fonction des types de boards, et appliqué des sizings standards afin de ne pas être exploitable par rapport à notre range, nous allons nous intéresser aux spots moins fréquents, plutôt vilain dependant et voir comment tirer à notre avantage cette notion de bet sizing en fonction de telle ou telle situation. Les exemples qui suivent ne sont pas à appliquer régulièrement, mais doivent être utilisés à bon escient, contre de bons joueurs réguliers.

L'underbet

Il peut arriver dans certains spots qu'une mise encore plus petite que 2/3 du pot soit le meilleur choix, pour notre range, et celle de l'adversaire. C'est par exemple le cas sur un board très dry.

Underbet Exemple 1

Flop: 55Tr (pot=14)
vilain checks, hero bets 5.

Il m'arrivait d'effectuer ce genre de mise, quelque soit ma range ici (en value Tx, 5x, 99+) mais également avec air, ou des backdoors draws type 67ss.
Sachant que vilain va souvent devoir abandonner le coup, au flop ou à la turn, et que ma range pour underbet le pot est équlibrée et contient également des trips, ce genre de mise est tout à fait honnête et permet de diminuer notre risk/reward.

Underbet Exemple 2

Hero opens 6, vilain raises to 20, Hero calls 68hh
Flop: T45r (pot=42)
Vilain bet 26, Hero calls 26
Turn: T45r – 5 (pot=94)
Vilain checks, Hero bets 42

Ici, vilain est un joueur TAG. Il aurait sans doute continué à miser s'il possédait une value hand forte. Son check laisse penser qu'il n'a juste AK/AQ, ou une main assez random, pas assez forte pour miser.
L'idéal pour Hero est de miser petit, qui a presque le même effet qu'une mise standard, mais qui encore une fois permet de diminuer notre risk pour le même reward. Bien entendu, si nous décidons d'utiliser cette stratégie, il faut également miser nos brelan et nos overpaires slowplayées occasionnellement dans ce spot de la même manière.
De plus, ce genre d'underbet turn peuvent inciter vilain à nous float A high, qu'il va sûrement passer sur un shove nearly pot river.
Ce genre de play peut amener vilain à faire des moves particuliers par "frustration" face à ce genre de mise qui sort du standard. Il faut donc connaître vilain un minimum et avoir des reads (savoir s'il est créatif, passif, agressif  et donc savoir comment réagir s'il nous relance.

Etude d'une main jouée en haute limite.

Dans cette main, je suis en head's up avec vilain sur plusieurs tables. Cela fait quelques jours que nous jouons. La dynamique est normale pour un match de NL1000: minraise au bouton, agressivité constante. De plus, vilain est un très bon joueur de haute limite, grindeur régulier et depuis longtemps, très agressif, n'aimant pas folder, et pourtant...

Les tapis effectifs sont de 120bb, et j'ouvre au bouton.
Hero raises to 20 with Q8cc, Vilain calls
Flop: 469hhc (pot=40)
Vilain checks, Hero bets 30, Vilains calls

Ici la range de vilain étant particulièrement large et n'aimant pas folder des mains telles que A high ou n'importe quelle paire, et sachant qu'il est équilibré un minimum entre c/c et c/r turn ses mains fortes, je n'ai pas d'informations particulière sur sa main.

Turn: 469hhc - Jc (pot=100)
Vilain checks, Hero bets 75, Vilain raises to 248.50, Hero calls

Je soupçonne vilain de tirer plus souvent un draw, que de posséder une main faite. Cependant, je sais qu'il est capable de raise une top paire ici, pour se protéger et value contre des draws ou des paires plus faibles. Ce genre de raise nécessite une bonne lecture de son adversaire, dont vilain est capable. Possédant un draw plutôt bon, je décide de payer et de bluffer n'importe quelle carte qui améliore ma range, et elles sont nombreuses.

River: 469hhc -Jc – 5h (pot=597)
Vilain checks

Lorsque vilain check, il possède souvent une main relativement faible comparée au board et à l'action qui s'est déroulée.

Cependant, je n'oublie pas sa capacité à checker une main aussi forte que flush, pensant que je vais souvent transformer une main faite, en bluff. De mon point de vue, j'aime l'idée de check une bonne main dans ce spot, 25% du temps, si je jouais contre moi même, ou un autre joueur capable de ce genre de move.
Etant conscient que la range de vilain contient des TP (relativement faible à présent), des draws ratés et des slowplays, et qu'il est capable de me hero call, je décide de bluffer pour pas cher. Une petite mise de ma part peut également le conduire à penser que je cherche à me faire payer, tout en sachant que je possède une range plutôt orientée forte, et la sienne faible.

Hero bets 200, vilain folds

Ce genre de play n'est pas mon standard, j'aurais généralement opté pour une mise plus forte, avoisinant les 3/4 du pot. Mais dans ce spot précis, j'avais le sentiment que ma fold equity était plus forte en misant faible, plutôt qu'en misant fort. De plus cela me coûte moins cher, et si vilain avait décidé de c/c avec une main relativement moyenne, je perds moins sur ce coup. Il ne faut pas oublier que ce spot dépend réellement de vilain ici, et des reads que j'ai sur lui à ce moment de la partie, ainsi que la dynamique.

L'overbet

Malheureusement, je ne saurais pas expliquer tout aussi bien l'overbet que le grand maître coach sur Poker-Academie, adepte de ce move, Basou. Discutant régulièrement avec lui, et l'ayant vu effectuer ce genre de mise régulièrement, je vais essayer d'en toucher deux mots. L'overbet est une arme efficace. Dans quelles situations l'utiliser ?

L'overbet Exemple 1

Vilain est un fish, qui a défendu sa blinde hors de position contre notre ouverture du bouton. Il a check/call 2 fois nos barrels, et nous sommes certains qu'il possède une top paire, peu importe le kicker.

Dealt to Hero : 5h5c
River: 5K9r -Tr – 4r (pot=64)
Hero bets 92, Vilain call and muck K8hh

L'overbet est une bonne méthode pour effectuer une grosse mise de value, notamment contre un fish calling station, incapable de passer sa main. On peut au contraire, utiliser l'overbet pour faire passer un joueur plutôt faible, et "lui faire peur", car une grosse mise a pour effet d'intimider l'adversaire, et augmente notre fold equity. Mais là n'est pas la meilleure situation.

L'overbet Exemple 2

Vilain est un régulier des mid/high stakes, ayant une bonne compréhension du jeu. Il ouvre au CO et nous décidons de défendre KTdd au bouton. Les blinds ne sont pas des happy squeezers et notre main est assez forte pour jouer un pot en position. Les tapis sont de 100bb effectifs.

Flop: T84dd (pot=45)
Vilain bets 30, Hero calls

Call standard avec TPGK+FD ici. On peut également raise/shove afin d'équilibrer la partie de notre range contenant des draws, avoir une range de stackoff forte sur ce type de board. J'ai cependant décidé de me contenter de payer et aviser à la turn.


Turn: T84dd – 5r (pot=105)
Vilain bets 72, Hero calls

Toujours dans la même optique qu'au flop, je décide de payer, pensant avoir la meilleure main assez souvent, et n'être payé que par mieux si je mise. De plus si vilain possède un draw faible tel que paire+gs (56 par exemple) ou QJ, il va souvent miser la river. De plus il peut également bluffer les cartes qui améliore notre main, telles que les carreaux, ou un K.

River: T84dd – 5r – 2d (pot=249)
Vilain checks

Lorsque vilain check, je le mets principalement sur une main faite, qui peut trouver un hero call. Je sais qu'une mise standard de 180 l'inciterait à payer après quelques secondes de réflexion, mais qu'en est-il de l'overbet afin de maximiser notre value ici ? Vilain est un bon joueur de la limite, il ne veut pas se faire exploiter, et passer la meilleure main ici serait un désastre. Etant conscient qu'il me sait capable de bluffer fréquemment ce spot, je décide de me polariser: réduire ma range à deux types de mains, des bluffs, et des mains très fortes telles que quinte, flush et set. Je décide donc d'overbet.

Hero bets 352, vilain calls muck JJ


On peut ensuite commencer à overbet mergé, et donc inclure des mains qui value de façon plus thin contre certains types d'adversaire, conscient que de base, l'overbet est souvent polarisé. On peut donc overbet une TP sur des boards avec draws, afin d'être payé par 2nd ou 3eme paire. Cependant, il faut connaître particulièrement bien vilain, et savoir jusqu'à quel type de main il est capable d'hero call.


L'over-raise

Ce genre de raise s'applique surtout contre de très bons joueurs, capables de réévaluer leurs très bonnes mains, et de relativiser par rapport au board, aux ranges, et à vilain. Attention à ne pas utiliser ce genre de move contre n'importe quel adversaire. Cette stratégie est plutôt déconseillée en small/middle stakes.

Vilain est un excellent reg, capable de jouer jusqu'en NL10k et plus, sur le .com . Il est meilleur que moi mais mon ego le pousse à le jouer, malheureusement...

Il est très agressif, capable de faire des hero calls monstrueux, et m'outplay sur une multitude de spot. Cependant cette session se passe étrangement bien, je suis up de quelques buy-in.

Hero (5200) Vilain (4800)

Deal to Hero 32hh
Hero raises 40, Vilain calls.
Flop: A5Jdhdc (pot=80)
Vilain checks, Hero bets 60, Vilain calls

Vilain étant particulièrement agressif, il check/raise une multitude de flop. Cependant son check/call ne réduit pas sa range à des mains faibles/moyennes. Il est tout à fait capable de c/c un draw ou un set, et de c/r turn voir river.

Turn: A5Jhcd – 8d (pot=200)
Vilain checks, Hero bets 150, vilain calls
River: A5Jhcd – 8d – 9h (pot=500)
Vilain checks, Hero bets 350, vilain raises to 1050, Hero raises to 4550 and is all-in

Cet over raise s'appuie sur plusieurs facteurs. Premièrement vilain peut raise très thin pour value, des mains types 59s qu'il défend, ou avoir des mains relativement fortes telles que J8, A8 , A9 , 55-88-99 pour value. Vilain se doit de slowplay des mains aussi fortes que les sets ou double paire de temps en temps, pour inclure des c/r river en value et donc équilibrer sa range de raise bluff river fréquente. Deuxièmement, vilain étant super agressif, il est capable de tourner une main en bluff, telle que 56dd qu'il aurait décidé de c/c flop et turn et aviser river. Dernièrement, vilain ne peut pas avoir "la nuts" dans sa range, avec 76. Il aurait c/r avec ce type de main avec des backdoors. Je retire donc les straights de sa range, ainsi que AA et JJ qu'il aurait 3b preflop.
Vilain possède également une image assez passif de moi, en effet j'ai souvent passé sur ses raises river et il ne s'attend pas à ce que je shove en bluff aussi deep. Ma range pour reshove étant plus orientée nuts que la sienne, et le sachant capable de tourner une meilleure main que la mienne en bluff, telle que n'importe quelle paire, capable de raise thin pour value DP faible, et capable de raise un set pour value, et ré aviser sur un re-raise, je décide d'over-raise shove, afin de me polariser au maximum. Vilain utilise son timer, je suis en stresse et mon coeur bat vite, je n'espère qu'une chose, c'est qu'il passe. Arrivé à la fin de son timer supplémentaire, vilain fold.
A froid, je pense qu'un simple raise à 2400 suffirait pour faire passer une grande partie de sa range, telles que DP. Je ne pense pas que vilain passe réellement set dans ce spot, je n'en ai, honnêtement aucune idée. Théoriquement je pense qu'à ce moment du match, le fold était bon, mais en pratique je en sais pas si vilain l'aurait fait.