Poker Académie Poker Académie Poker Académie

Le 3bet en PLO avec des paires autres qu’AA

Le 3bet en PLO avec des paires autres qu’AA

Le 3-bet en PLO génère beaucoup de confusion. La plupart des joueurs savent que la valeur des mains de départ est très proche avant le flop, et qu’en conséquence il est techniquement possible de ne jamais jeter face à un 4-bet. Certaines mains, notamment celles incluant une paire, ne se comportent pas très bien préflop face à AAxx.  C’est pour cette raison que même de bons joueurs de PLO ne sur-relancent presque jamais ce type de main, par crainte d’un 4-bet. Et c’est généralement une mauvaise stratégie.


Introduction

Sur-relancer une main avec une paire offre de nombreux avantages. Sans trop rentrer dans les détails, ces avantages proviennent de la diversification qu’apportent ces relances à votre range de 3bet. Par exemple, si vous avez l’image d’un joueur ne sur-relançant que de bonnes paires, vos adversaires ne pourront pas considérer leur brelan de 8 comme la meilleure main sur un flop KQ8.

Cela étant dit, les mains de qualités avec une paire se comportent assez bien dans un pot relancé une seule fois, car elles permettent d’aller chercher un brelan pour un coût raisonnable. Et effectivement, devoir jeter une belle main de type QQxx suite à un 4-bet est assez désagréable, en sachant que nos Dames auraient sûrement remporté le pot au flop.
La solution à ce problème est plutôt simple: ne sur-relancez ce type de main que contre un range adverse large. Ce sera souvent le cas si vous affrontez un adversaire loose, ou une relance depuis une position tardive.

Sur-relancer un adversaire loose avec des mains fortes incluant une paire offre 2 principaux bénéfices :

  • On ne craint pas de 4bet
  • On est souvent mis sur une main type AAxx


On ne craint pas de 4bet

Comme votre adversaire est loose, vous ne craignez pas vraiment de 4-bet (ce qui implique que son range de 4-bet contient beaucoup d’AAxx). Vous devrez par contre jeter votre main face à un 4-bet (en fait non, et lisez plutôt l’article : Affronter un 4-bet avec des Rois), mais AAxx sera tellement rare dans le range d’ouverture de votre adversaire, que ça n’a pas vraiment d’importance ici. Si votre adversaire ouvre et 4-bet avec un range large, vous pouvez suivre ou 5-bet en fonction de la situation, en sachant que vos bons KKxx, et même QQxx, jouissent d’une bonne équité face au range de 4-bet adverse.
Veuillez noter que contre un joueur qui 4-bet souvent, il est préférable de simplement suivre avec vos bonnes mains, incluant également celles avec une petite paire.


Notre adversaire nous lit sur AAxx

Les joueurs relançant fréquemment ont également tendance à suivre les 3-bet, car ils espèrent que vous détiendrez assez souvent AAxx pour que l’avantage lié à cette information leur permettent de compenser l’équité perdue préflop avec leur call loose. Si votre range de sur-relance et fort et diversifié, suivre trop souvent un 3-bet devient destructeur d’EV pour votre adversaire, car il n’aura plus suffisamment d’informations sur votre range pour compenser l’équité perdue préflop. Et même pire, ces joueurs partiront rapidement à tapis sur des flop Kxx ou Qxx, en imaginant que des mains comme KKxx/QQxx ne font pas partie de votre range.

Pour toutes les raisons exposées précédemment, sur-relancer uniquement avec un range serré et composé de mains avec des paires n’est pas une bonne stratégie. Le principal inconvénient de 3-bet vos paires, est que le range adverse contiendra trop d’AAxx. En conséquence, vous serez contraint d’abandonner trop souvent face à un 4-bet pour rendre votre sur-relance profitable sur le long terme. Bien évidemment, si les tapis sont plus profonds que les habituels 100BB, vous pouvez envisage de suivre le 4-bet, même si vous craignez que le range adverse soit riche en As.

Par extension, la plupart du contenu de cet article s’applique également aux autres mains qui jouissent d’une faible équité face à AAxx, comme par exemple Axxx.

 PA  0 2422   4 Commentaires