Poker Académie Poker Académie Poker Académie

Technique en Loose game : Article 1/2

Technique en Loose game : Article 1/2

Les sites online brassent beaucoup de nouveaux joueurs et proposent des tables en petites limites, voir en micro-limites. Avec, pour conséquence, un nombre de tables loose (lâches) grandissant. Ce serait un mauvais conseil de vous dire de commencer directement par les tables 5/10, 10/20 ou plus car le jeu y est en général serré et très aggressif. Comme vous devrez savoir, de toute façon, tirer parti des avantages qu'offre une table loose même dans les limites supérieures, c'est une carte que vous devez avoir en main. Alors commençons par le commencement !

Choisir sa table !

Nous avons vu sur les articles "Choisir sa table 1 et 2"  l'importance de se positionner sur des tables "hors normes".

Le pot moyen après abattage des cartes est donc le premier critère de sélection.
Il sera aussi très important de vérifier la valeur du pot moyen avant le flop. Cette information ne vous est pas donnée par les sites online en général, il vous faudra donc examiner pendant un tour de table ou deux la façon dont les gens "investissent" sur le pot avant le flop.


(1) S'il y a en général un pot correct avant le flop parce que plusieurs joueurs sont systématiquement dans le coup (c'est à dire régulièrement 3 à 4 joueurs) et que vous ne constatez pas trop de relances pre-flop. Vous êtes sur une table loose-passive qui vous apportera un excellent rendement.

(2) S'il y a en général un pot plus que correct avant le flop parce que plusieurs joueurs sont systématiquement dans le coup (c'est à dire régulièrement 3 à 4 joueurs) et que vous constatez souvent une relance pre-flop payée par les joueurs. Vous êtes sur une table loose-semi agressive. Ses tables auront également un excellent rendement pour vous.

(3) Si le pot est faible parce que vous constatez peu de relances pre-flop avec souvent des situations de head up au flop. Vous êtes sur une table visiblement serrée-passive. Ces tables auront un rendement modéré - vous devrez savoir manier le bluff pour vous en sortir.

(4) Si le pot est moyen parce que vous constatez souvent des relances et sur-relances preflop avec souvent des situations de head up au flop. Vous êtes sur une table visiblement serrée-agressive. Ces tables auront un rendement faible voir négatif si les joueurs maitrisent les techniques du jeu après le flop - éloignez vous en, vous avez mieux à faire.

Vous devrez savoir tirer parti de chacune de ces situations 1, 2 et 3. Le jeu parfait n'existe pas, les experts savent varier leur style de jeu pour confondre leurs adversaires. D'autres joueurs, au contraire, conservent un style imparfait sans se remettre en question au cours d'une partie. Ce sont ces derniers qui devront faire l'objet de toute votre attention. Les premiers étant à éviter au maximum !

Les tables "loose"

Sur une table loose, il est fréquent de voir 3, 4 joueurs dans le coup. Pire encore, les joueurs payent souvent jusqu'à la "turn". Ce type de table EST A RECHERCHER. Quelqu'un qui ne sélectionne pas bien ses mains de départ doit perdre de l'argent sur le long terme. Mais encore faut-il savoir en profiter.Qui n'a pas déjà subi la dure loi de la “river” par un joueur qui vous a payé avec une main poubelle pour toucher, par miracle, une quinte ventrale à la rivière ? C'est dur à avaler sur le coup, mais il ne faudra surtout pas oublier de valoriser votre adversaire par un “nh”, (nice hand – jolie main, ou n1 - nice one – bien joué). Pourquoi ? Parce que ce joueur doit faire partie de votre clientèle, ce type de joueur étant très rentable sur le long terme.

Pour mieux comprendre, attaquons nous donc aux tables trop “lâches”, objet de cet article.
En rappel, comment repère t-on une table de ce genre?
Sur une table short handed serrée par exemple, le nombre de joueurs voyant le flop avoisine les 2-3 maximums. Les situations de head up y sont monnaies courantes.
Sur une table loose, il est fréquent de voir 3, 4 joueurs dans le coup. Pire encore, les joueurs payent souvent jusqu'à la "turn". Ce type de table EST A RECHERCHER. Quelqu'un qui ne sélectionne pas bien ses mains de départ doit perdre de l'argent sur le long terme. Mais encore faut-il savoir en profiter.

Voici quelques conseils à appliquer sur les tables loose, d'autres articles suivront sur ce thème dans la partie "cours avancés".

Axiome 1: Ne bluffez pas, sauf à des fins publicitaires
N'oubliez pas que vous allez être souvent payés. Le bluff en sortie, à la river par exemple, peut se justifier si, au regard du pot, vos chances que le bluff marche sont suffisantes. Sur les tables loose, les joueurs vont vous payer quand vous aurez du jeu, mais ce n'est pas un acquis sur la durée. S'il s'aperçoivent que vous attaquez systématiquement quand vous avez un jeu puissant, ils finiront par resserrer leur jeu face à vous. Un petit bluff de temps en temps à des fins publicitaires peut alors être un investissement rentable, histoire de brouiller les pistes !  (voir Article  "Adaptation")

 

Axiome 2: Entrez dans le coup plus souvent.
Ce conseil paraît paradoxal. Sur une table loose, on aurait plutôt tendance a resserrer son jeu puisque l'on sait que les joueurs vont payer vos mains majeures !
Et bien non. Si vous jouez ainsi, vous allez vite être repéré et même vos bluffs publicitaires ne suffiront plus à changer la donne. Mais le plus important reste qu'un joueur loose n'est pas un bon joueur par définition. Vous devrez ainsi abaisser vos standards d'ouverture pour profiter au maximum des erreurs adverses. Le prochain article apportera quelques exemples de cas pratiques sur ce thème.

 

 Axiome 3: Jouez davantage les consécutives assorties.
Voila une bonne façon d'abaisser volontairement vos standards d'ouverture en profitant du caractère "loose" de la table.
Sur une table short handed, jouer les petites consécutives assorties n'est pas souvent une bonne idée car le montant du pot est rarement suffisant pour compenser vos faibles chances de "flopper" un jeu intéressant. Mais si la table est loose, cela change la donne car avec 2 ou 3 joueurs dans le coup, les petites consécutives assorties deviennent jouables. Elles auront l'avantage d'être souvent payées en cas de tirage réussi et de diversifier vos mains de départ auprès de vos adversaires, les rendant ainsi moins lisibles.

 

 Axiome 4: Préférez un jeu direct
Pas de check raise, pas de slowplay, sauf si vous avez un ou deux chacals (loose-aggressif) à la table et que vous pouvez compter sur un bet derrière vous pour relancer et chasser ainsi les adversaires.
Si votre objectif est d'essayer de se retrouver dans une situation de "head up", préférez un jeu franc et direct. Si vous tentez le check raise, les 2 ou 3 joueurs qui sont entrés dans le coup paieront la relance et votre objectif ne sera pas rempli. Il est en effet souvent tentant de payer une relance quand on a dejà participé au pot par un bet ou un call. Le slowplay, quant à lui, est un non-sens total sur une table loose sauf si vous avez le jeu max quelles que soient les cartes à venir.

 

Axiome 5: Maintenez une bonne ambiance sur la partie
Les joueurs doivent continuer à se sentir à l'aise et jouer loose.
Les tables "lâches" sont en général agréables à jouer car les joueurs sont plus dans un esprit "fun" que dans un esprit de compétition. Vous devez maintenir cette bonne ambiance et complimenter votre adversaire même si, par un mauvais jeu, il emporte le coup face à vous. Donnez leur l'impression qu'ils ont bien joué !
 PA  0 6961