Benjamin "MagicDeal" Pollak

Benjamin
  • 17 juillet 2013
  • Barth_Gury
  • les joueurs de poker professionnels
  • 3964
  • 9 Commentaires

Benjamin Pollak, aka « MagicDeal » sur BetClic Poker, est devenu année après année un visage important du circuit professionnel. Ce joueur de poker français, qui a fêté ses 30 ans en avril dernier, est parvenu à franchir les étapes petit à petit et a vu son jeu atteindre enfin la maturité attendue. Présentation d'un passionné de poker.

 


Benjamin Pollak pokerLes débuts prometteurs de Benjamin Pollak

Grand passionné des jeux de cartes (et également magicien amateur), Benjamin Pollak tente l'aventure poker à la sortie de son école d'ingénieur. Après avoir commencé sa carrière live en 2007, il décroche rapidement sa première performance notable en terminant à la première place du Bronze Championship des Euro Finals Of Poker pour 12 130 €. Cette victoire lui donnera confiance et il va dés lors enchaîner les beaux résultats, n'hésitant pas à écumer les cercles parisiens pour jouer de hautes parties de cash game, finançant ainsi en parallèle son projet professionnel.
Malheureusement pour lui, son projet ne marche pas comme il le souhaite et il va se pencher de plus en plus sérieusement vers le poker. En 2010, il tente d'intégrer le site de jeu en ligne Pokerstars, leader incontesté du marché à l'époque, via la promotion « Job 2 Stars ». D'autres candidats possédaient également un CV bien étoffé et c'est finalement Thomas Bichon qui finit par décrocher le contrat, suivit par Pierre Canalli. Benjamin finira tout de même au pied du podium, annonçant ainsi de belles choses pour la suite de sa carrière.

Ses premiers pas de sponsoring

Le parisien prend la décision de se consacrer pleinement au poker en 2009. Etant avant tout un joueur de cash game live durant cette période, il grind beaucoup et parvient à mettre assez d'argent de côté pour vivre de sa passion. Mais sa carrière pokéristique va réellement exploser lorsqu'il décroche un contrat de sponsoring pour le site Barrière.fr en 2010.
C'est à partir de ce moment là que ses performances sur le circuit vont commencer à s'enchaîner. La ville de Paris semble lui réussir et il décroche une nouvelle victoire dans la capital en s'adjugeant le trophée Hausmann 3000€ NL Hold'em pour prés de 100 000€ ! S'en suit une autre première place à un Event de PLO à 1000€ lors de l'EPT de Londres 4 mois plus tard et empoche environ 60 000 €.
Mais sa plus belle perf sous les couleurs de Barrière restera sa 4ème place lors du WPT Prague 2011. Cependant, ce jolie résultat gardera un goût amer pour le français : à 4 joueurs restants, alors qu'il possédait un stack confortable, il perd LE coup du tournoi, le genre de confrontation-clé qui permet de remporter un évènement de cette importance.
Opposé à Ballaguer, le parisien pouvait presque sentir le bracelet WPT à son poignet quand il trouva au flop avec . Son adversaire était quasiment drawing dead quand il retourna . Mais les dieux du poker sont parfois cruels et la croupière retourna le et le turn et river pour un full backdoor !! Crippled après cette confrontation, le joueur de Barrière sautera quelques mains plus tard et emportera 104 000€ avec lui.

Benjamin Pollak pokerBetclic, la consécration pour Benjamin Pollak

Après avoir du partir de Barrière pour des raisons de politique marketing interne, il tente de rejoindre un autre site et participe à la promotion de Betclic en fevrier 2013 qui recherche un nouveau joueur à sponsoriser. Au côté d'autres joueurs prometteurs, il passe le casting avec succès et empoche le contrat de 100 000 € au nez et à la barbe de Lucille Cailly que tout le monde voyait favori après sa deuxième place à l'EPT Monté Carlo l'année d'avant pour plus d'un million d'euros de gain. Il va toute fois prouver à tous les sceptiques que Betclic avait raison de lui faire confiance. Seulement deux mois après son intégration sous ses nouvelles couleurs, il finit 2ème du WPT de Barcelone et décroche le plus beau résultat de sa carrière ainsi que 126 000€.
Mais Benjamin avait autre chose en tête : les WSOP 2013. Il s'est ainsi préparé pendant 2 mois physiquement et mentalement afin d'arriver en forme à Vegas et défendre les couleurs de Betclic le mieux possible.
Bien lui en a pris puisqu'il va accumuler les perfs de façon impressionnante pendant les différents events et prouver à tout le monde qu'il possède à la fois un jeu solide et complet: 13ème de l'event#8 1500$ eight game mix il échoue tout près de la finale.
Il va se rattraper une semaine plus tard en finissant 7ème de l'event#21, le 3000$ NL Hold'em 6-max pour 45 000$. A noter également une 17ème place au 2500$ 2-7 triple draw lowball. Mais la consécration arrivera durant le Main Event de ces WSOP 2013.
D'une grande solidité pendant les 6 premiers jours du tournoi, il est obligé de lâcher les armes au début du Day 7 sur un coup encore une fois malheureux. Il open X2 au bouton avec avec environ 20 blindes et voit son adversaire de grosse blinde lui demander son tapis. Après avoir tanker un petit peu, il prend la décision de call et se voit jouer contre . Le pot au milieu lui aurait permis de revenir dans la moyenne du tournoi mais un board va briser tous ces rêves et il finit à la 27ème place pour 285 000$.
L'avenir semble cependant lui être promis et on espère que les performances vont s'accumuler pour ce joueur sympathique et respecté du circuit professionnel de poker.