Bilan de l'année et nouvelles résolutions

Bilan de l'année et nouvelles résolutions

Les vacances d’été touchent à leur fin. Bien qu'elles furent courtes, j'ai passé un excellent moment, alternant plage, sorties et voyage en amoureux avec ma copine. Mais toutes les meilleures choses ont une fin, et la rentrée commence à pointer le bout de son nez. Comment entamer cette nouvelle année ?

Bilan de l'année PokerBilan de l'année écoulée

Pour ma part, après un mois de break au mois d’août pour profiter de la vie, de mes vacances et oublier un peu le poker, je compte ré-attaquer cette année en évitant les erreurs de la précédente. Il faut également savoir que je « compte mes années » en cycle scolaire, plutôt qu’en année calendaire. 
Pour commencer, je vais donc dresser un bilan de celle-ci.
J’ai eu des swings énormes. Au final, je n’ai pas gagné d’argent ou alors très peu. Avec le recul, je repense aux parties que j’ai jouées. Beaucoup de tables high-stakes dont les adversaires sont donc très compétents. Certains sont de bons regs français, d’autres des regs étrangers capables de jouer des limites vraiment élevées, telles que des 25/50 sur des sites .com. Ce genre de joueur est dur à exploiter, et monopolise le lobby des tables. Ils n’hésitent pas à jouer en HU à longueur de journée pour avoir de l’action et je ne suis pas ev+ face à eux. On retrouve ce type de profil sur Winamax. Cette année on a pu remarqué une arrivée en masse de nouveaux regs que je pense étrangers.
Par ego, j’ai bataillé face à des joueurs de ce type plusieurs fois, pour en sortir avec un bilan négatif. Il est toujours frustrant de gagner pendant plusieurs jours en NL400 ou de rares NL600 ou NL1000 puis de tout reperdre en quelques heures en tête à tête. Lorsque ce genre de mésaventure m’arrive, je ne peux m’empêcher de revenir tenter ma chance face à mon adversaire, et cela m’aura coûté plus d’une blinde. 

Poker bonnes résolutionsProgramme de l'année à suivre et nouvelles bonnes résolutions 

Il faudra que je travaille ma table sélection. Cela semble un travail facile, mais il m’est en réalité difficile de ne pas m’asseoir lorsque je vois une table ouverte aux limites que j’ai l’habitude de jouer, même si les joueurs sont bons.
J’aime jouer contre des adversaires bons voir très bons, je n’ai pas peur d’être face à des situations difficiles et je souhaite progresser.
Cependant je remarque que le but de progresser est de pouvoir gagner. Je pense avoir atteint un niveau plus que correcte qui me convient, et je n’ai pas réussi à remplir l’objectif principal du joueur de poker : le profit. 
Je vais donc, cette année essayé de me focaliser sur les gains, et non sur la progression de mon jeu, que je vais plutôt tenter de maintenant à niveau.

Maintenant que j’ai établi mes bonnes résolutions, je vais me dresser une sorte de planning. Les swings d’argent énormes ne me dérangeaient pas au début, mais j’avoue que je commence à être lassé. Perdre un salaire en quelques heures commence à m’user, mais il est normal en NL1000 de gagner ou perdre beaucoup d’argent sur chaque session.
J’ai perdu l’habitude de jouer des limites plus basses, ce qui est mauvais pour mon winrate. En effet j’avais plus de réussite lorsque je combinais high-stakes et middle-stakes, et j’ai oublié cette deuxième catégorie de tables en grande partie.
Je vise donc cette année de réussir à jouer à partir de la NL200 régulièrement pour garder la forme et maintenir un winrate intéressant, sans pour oublier les parties que j’ai l’habitude de jouer.
Il va m’être difficile au début de jouer cette limite qui me semble assez basse. Mais ce genre de pensée me fait relativiser et comprendre que j’ai perdu la notion de l’argent puisque 200€ représente tout de même une grosse somme. Partir en vacances avec des amis m’a ramené sur terre. 

Moi qui ai pris l’habitude de manger au restaurant, prendre le taxi ou acheter des vêtements et une rolex hors de prix, j’ai vite compris que la réalité pour les jeunes de mon âge est différente. Même si Pierre, un ami de ma classe avec qui j’ai partagé les frais d’hôtel n’a pas peur de dépenser, j’ai compris en passant la semaine avec lui que faire un minimum attention à mon porte feuille est important, surtout lorsque je voyais les autres essayer de faire des économies de 20€ en prenant le bus, plutôt que le taxi, ou sauter un resto afin de manger plus cheap et pouvoir terminer la semaine en sécurité financièrement. Je n’ai que 23 ans et je trouve triste à mon âge d’avoir perdu la notion réelle d’argent à cause du poker. Je peux perdre 3000€ en une heure sans pour autant me sentir mal, tandis que cette même somme a permis de faire découvrir New-York à Stéphanie, ma copine.

Pour cette année, je ferais donc un effort afin de limiter les dépenses futiles, mener une « vie de luxe » n’est pas à ma portée car je ne suis pas à l’abri, je ne suis pas un roi du pétrole mais un simple étudiant qui joue aux cartes. Je ne vais pas m’empêcher de vivre pour autant. 

J’espère que ce petit article vous aura été utiles pour prendre du recul par rapport au poker et la vie courante.
Et vous, quelles résolutions allez-vous prendre ?

 PA  0 2586   23 Commentaires