NL10 KK contre adversaire large/agressif


66 mains sur vilain : 34/20
3bet 19% (5/27)

Peu de mains sur vilain mais un profil agressif et le joueur à abattre sur la table
Preflop : en callant, je le vois plutôt sur de petites paires (99- peut etre TT) des tirages genre Axs, JTs QJs, peut etre QKs
Flop : j’effectue un CBet. Le raise me fait penser à un brelan ou à un tirage agressif avec mes KK, je suis au moins au flop

Turn : il effectue un tout petit sising (1/3). J’interprète cela comme de la faiblesse. Je mise donc.

Fais je déjà une erreur au flop ? Finalement, il peut pas avoir KQcc, QJcc JTcc. il reste les Axcc ils ne sont peut etre pas si nombreux que cela.
Fais je une erreur à la turn ? En payant, si un trèfle ne tombe pas je peux espérer voir le shodown et espérer gagner.

Salut.

La seule chose dont je sois sûr c’est que si tu mises le flop tu dois miser 1/2 pot. C’est une erreur très répandue et tenace de penser que sur un board drawy il faut miser cher, et ce même contre un fish.

J’avais remarqué ça avec poker snowie , mon expérience de jeu me l’a confirmé, et une fois qu’on le sait ça devient facile de trouver des justifications:

  • en règle générale tu cbet avec des fréquences assez élevées sur quasiment n’importe quel flop donc tu vas utiliser un sizing petit. Y’a quasiment aucune exception à part les boards AKx et AQx ou tu as tellement de nuts et vilain est tellement cappé que envoyer un parpaing est mieux (je mets 90% pour des raisons « humaines » mais la GTO doit être de potter)

  • Vouloir value un draw au flop est illusoire. Sur le plan dynamique une main à tirage est aussi forte que n’importe quelle main faite à part grosses nuts et encore lorsque on en est encore au flop. C’est au turn qu’il faut miser cher si tu es just call et que ça brique, puisque la une main faite commence a crush n’importe quel tirage. De plus au turn ta fréquence de cbet est d’une façon générale plus faible avec une range plus polarisée donc miser cher est logique.

  • tu donnes un risk reward moins bon à vilain pour te bluffer/semi-bluffer et des raisons de just call ses tirages ce qui t’arrange la plupart du temps car tu vois que même avec KK, AJ ou JT t’es pas frais sur une relance (2bet).

As played faut probablement call une fois au flop, au pire t’as un redraw et la plupart du temps quand t’es pas battu vilain va se calmer. Je comprends ton moove turn, à part une Q c’est juste la meilleure carte du paquet et en règle générale, sauf profils particuliers et facilement repérable, les joueurs faibles misent la force de leur main. C’est vrai que sa mise fait penser à une main bancale genre paire + draw, top paire fatiguée qui aurait voulu pseudoprotéger, mais y’a quand même quelques double paires, l’induce du gros malin ou même des mecs qui préfèrent y aller molo même nutsés en attendant la river au cas ou. J’ai un pote il flat KK vs 3bet car « il veut voir si un as vient au board avant d’aller plus loin ».

Pour autant ta main est objectivement pas assez forte pour jouer ton tapis, la maitrise du pot t’as echappé, au turn c’est jamais très grave de laisser une freecard, et tu peux retenir cette règle: on ne mise JAMAIS uniquement pour charger les draws. On mise en bluff ou en value, donc si tu as estimé qu’il fallait shove en value vs sa range avec ce sizing why not mais mon expérience personnelle serait plutôt que c’est en général une fausse bonne idée. Ici dans l’idéal tu just call vu que vilain t’en donne au moins la possibilité avec son sizing de merde, et si il check ou mise encore minuscule river bah indirectement tu auras obtenu la value correspondant à la force de ta main.

Check flop est pas exclu sur des boards ou tu n’as pas d’avantage de range: tu crée les conditions pour jouer un pot plus petit et mieux adapté à la force de ta main et tu coupes l’herbe sous le pied des monster draws qui se retrouvent limite à devoir check back.

Je me disais en écrivant qu’il y avait un problème puisque au final adapter la taille du pot a la force de ta main et suivre le bon vieil adage "main faible/ moyenne petit pot - main forte gros pot) revient a miser la force de ta main comme les fishs mais il n’en est rien. C’est sur trois streets que tu vas essayer de maitriser la taille du pot en fonction de la force de ta main. A l’inverse sur chaque street prise individuellement le montant de ta mise ne doit pas trahir la force de ta main et être le même pour toute ta range de bet.

Je sais pas ou en est ce débat: peut on splitter ses ranges et avoir différents sizing avec des ranges associées post-flop. Pour moi je vois pas comment on peut faire ça sans révéler la force ou la nature de la range moyenne associée a chaque sizing. Et si c’était le cas on pourrait faire pareil préflop or personne ne le fait, poker snowie inclus.

T’as mangé ta soeur sur ce coup la :stuck_out_tongue: Mais c’est pas bien grave: Il va perdre tellement d’argent à flat ce genre de main même au bouton… Autant qu’il gagne un gros pot de temps en temps (ça sera si rare) comme ça il continuera. GL.

xN

1 J'aime

Merci pour l’explication très détaillée.

J’observe de plus en plus un bet pot sur un tirage au flop. Je trouve cela particulièrement gênant à jouer même avec top paire, top kicker., une overpaire,

1 J'aime

Hello @Renard9,

F cb ou x en fréquence, sur de tel board drawy xc semble mieux avec notre ovp avec notre bloqueur trèfle qui plus est.
Quand vilain raise ce qui n’est VRAIMENT PAS UNE BONNE NOUVELLE car vilain a pas mal de dp +sets + quintes + draws , nous même avons ici des quintes + sets + dp
–> cb call du coup et on part en bluffcatch -->> même avec 99 en main ici on est pas si bien que cela si on est raise et pourtant on aurait cru le contraire n’est ce pas ? :wink:

T vu le size ridicule de vilain il n’est pas utile de raise shove ici, on se value cut trop souvent contre les mains citées plus haut --> xc pour aviser river selon sizing

Rappel d’un commentaires de @bibibiatch : -->>

Les AA-KK ne sont jamais un shove en value, les AA-KK deviennent des bons bluff catcheurs et les autres deviennent des folds !!!

Voir ce post pour rappel :

Bonjour broke flop

J’ai certainement un soucis de ce côté ! En NL2, NL5, cela ne se remarque pas trop car vilain call régulièrement des mains faibles.
En NL10, il faut mieux les jouer en (fonction des flop)
Flop : cbet/ check
Turn : bluffcatch

Je vais continuer à regarder les mains de ce genre (surtout que les pots sont souvent importants)

1 J'aime

Check range flop :monkey_face:

Sinon si on veut être coquin taquin et qu’on veut pas x range, un très gros size devrait être meilleur type pot/léger OVB.

Même raison, si on check pas range alors on bet polarisé, si on bet polarisé on bet une range restreinte, si on bet une range restreinte on bet cher. (pas vrai à 100% dans tous les spots)

Préférence pour x range perso, bet size intermédiaire est en revanche surement la pire des options pour notre range. Disons que ça fait partie des spots où je préfère coller un peu trop à théorie que pas assez, trop dynamique.

Quels ranges peut on donner à vilain ?
Je suppose que pour arriver à cela, on lui donne 99-JJ, T9, JT et les autres mains importent moins

En fait dans tout un tas de HH de ce genre y’a quelque chose qui est souvent très très sous-estimé qui est la position, le fait qu’on soit OOP est déjà un désavantage en réalité monstrueux qui fait que sur une texture aussi dynamique et en supposant que la range de vilain est ce qu’elle est c’est à dire :

Des pockets souvent low TT- voire JJ- pour la plus haute de temps en temps, des broadways souvent offsuit, type QJ/KQ/QT/KJ etc… des low Axs type ATs-, d’autres trucs suit type KTs/Q9s/JTs et parfois des trucs un peu hauts va savoir pourquoi genre des AQ/AJ.

Bref j’ai pas ce spot solve sous la main ni spécialement l’envie de pousser ça plus loin par logiciel mais contre cette range là notre range supposée à nous doit pas avoir une équité incroyable, on doit tourner à 49/51 50/50 ou 51/49 dans ces eaux là, vraiment close, parce que texture très dynamique.

De ce fait finalement en termes humains mettre de l’argent et faire grossir un pot dans lequel on a une équité friable avec surtout une bonne part de la range adverse qui peut transformer en nuts indémontables contre lesquels une grande portion de notre propre range sera juste draw dead et surtout surtout OOP est rarement une idée très intéressante, le même spot avec positions inversées serait totalement différent.

Ça fait partie des choses un peu comme le BvB où field est à des années lumières de la théorie, position est un facteur assez capital, difficile de l’exprimer ainsi mais presque devant l’importance des ranges en présence (enfin je m’comprends :monkey_face:)

Merci pour le pavé suffisamment explicite pour comprendre que l’on a un double désavantage (position et nut) avec une main qui va gagner seulement une fois sur 2

Finalement, si on gagne, on gagne peu et si on perd, on peut perdre beaucoup.

Disons que j’en ai fais des caisses et rappelons qu’on est en NL10 rien de désastreux dans le fait de bet ce combo particulier dans cette situation particulière, je ne me suis même pas attardé sur le profil de vilain je le lis à peine.

Disons qu’ici à cet endroit et pour l’instant la gravité (oula c’est un terme un peu trop fort) d’avoir une range de bet est somme toute légère, jouer sa main contre la range adverse sera rarement une erreur contre les vilains de NL10, et ici si on considère simplement notre main d’un point de vue équité on reste quand même bien élevés.

Mais je trouve toujours intéressant de réfléchir et d’essayer de faire réfléchir à tout ces tenants et aboutissants.

Pour résumer : pour un spot simple avec peu de risque d’erreurs/value cut/turn horrible à gérer/inversion d’équités : check range flop

Pour un spot complexe et très exploitant : très gros size flop

Pour un spot un peu plus détente « ma main contre toi » (je trouve pas de diminutif plus probant :monkey_face:) : x/call turn et on avise à propos de river et son size ce que l’on fait.