Les cahiers du lézard


#1141

Tu trouves ton niveau de jeux comment pour ce retour ?


#1142

Étrangement j’ai pas trop l’impression d’avoir perdu. Mais bon c’est que 2-3 sessions rapides, et vu le niveau du field, très passif dans l’ensemble, je ne me retrouve pas en situation de sortir de ma zone de confort.

En réalité le plus dur c’est de rester 1 heure les yeux fixés sur l’écran. Je sens clairement que ça bousille ma vue. C’est que je ne suis plus tout jeune^^ Rien que pour ça je ne me vois pas faire plus qu’une session de temps en temps pour le fun.


#1143

@Lacerta_max https://gunnars.fr/

ca m’a changé la vie je les mets même au travail :slight_smile:


#1144

+100000 truc de ouf, je ne sais pas si c’est un effet placebo mais en tout cas je n’ai plus aucune fatigue oculaire depuis que j’ai ça.


#1145

Elle sont plutôt cool également !!

–>>https://www.amazon.fr/gp/product/B072R1HXX6/ref=oh_aui_detailpage_o02_s00?ie=UTF8&psc=1

Sur les conseils de @Mano_on_the_Road :slight_smile:


#1146

Merci pour les liens. J’ai pas l’intention de re-grind sérieusement mais ça sera très utile pour tout le temps passé sur le PC !

Des avis sur les différents modèles ?


#1147

est qu on peut les mettre par dessus une paire de vue ? je ne compte pas faire de verre de correction via ce site. .
++


#1148

Cela ne déforme pas trop les couleurs ??


#1149

Perso non pas du tout, ça change un peu la teinte c’est tout. Avant pendant les longues journées j’avais les yeux qui fatiguaient, quand je sortais dehors je devais les plisser etc., là plus rien du tout.


#1150

J’ai déjà installé f.lux qui adapte la luminosité de l’écran. Par contre je trouve que c’est pas terrible pour grind. Cela aide surtout à la transition jour/nuit et nous rappelle que c’est l’heure d’éteindre les écrans.

Sinon, pour la vue il n’ a pas de secret si on veut la préserver. Passez un maximum de temps dehors et un minimum de temps en intérieur.


#1151

Moi j’ai f.lux pour grind. Réglé à 2450k, je trouve ça super. Est-ce qu’avec ces lunettes, on retrouve les mêmes couleurs qu’avec f.lux?

Qq infos sur ce type de lunettes :
https://www.santemagazine.fr/sante/maladies/les-lunettes-anti-lumiere-bleue-protegent-elles-vraiment-les-yeux-171388


#1152

Rien à voir avec le poker, mais j’avais envie de partager. Et puis ça va bien avec le titre du PA book ^^

Moins farouches que des canards !


#1153

Bilan août 2018

Bon comme j’ai toujours posté mes résultats ici, je vais continuer. Mais il n’a a pas grand chose à dire.

A force de commenter des hh ça m’a titillé de pousser quelques jetons virtuels. Restait un fond de bankroll sur ma première room, Winamax, et allez quelques sessions pour voir à quoi ressemble cette fichue NL2 5-max. Ça tombe bien c’est le soft qui semble le mieux gérer mes problèmes récurrents de déconnexion (ça n’a pas empêché des déco quand j’avais nuts :frowning: ).

Pour le ressenti sur les tables, bah on déroule tranquillement notre jeu. On reste tranquillement dans notre zone de confort et on s’amuse (et on prend son mal en patience lors des déconnexions…). Un call spew idiot cependant avec low flush sur board doublé vs over-shove après avoir call 2 bet pot… (petit leveling par rapport au profil adverse). Et un petit spot de 3 barrel bluff en pot 3bet que je ne prends pas. Sinon assez satisfait de mon niveau, pas l’impression d’avoir trop perdu. Mais bon, pas vraiment de quoi pavoiser vu la limite…


#1154

Hello all,

Il y a quelques temps j’avais promis de poster ici les parties de “Rétamer la NL10” que je n’avais pas gardées pour l’ebook. Il ne s’agit que d’ébauches, et si je ne les ai pas gardées c’est que j’estimais qu’elles n’en valait pas la peine. Soit parce qu’elles n’apportaient rien de plus, soit parce que je doutais de leur infaillibilité.

Ces sections sont donc non finalisées et comportent vraisemblablement quelques erreurs, du moins quelques imprécisions. Néanmoins elles ont quand même peut-être quelques intérêts et peuvent amorcer quelques idées ou discussions.

Voici la première de ces ébauches.

1.3 Réflexions sur le setmining.

Tout d’abord, il n’est pas question ici de savoir si les call avec PP sont profitables ou non, mas de savoir s’ils le sont dans la seule optique de setminer.

Je précise donc que ce paragraphe concerne uniquement le setmining puisque je cherche à montrer qu’il est moins profitable qu’on le pense. Hors, très souvent il est correct de call des PP et vous verrez que les ranges que je vais vous présenter dans la section PF en comportent un grand nombre. Parce qu’on ne call pas forcément pour toucher un set ou GU: nous pourrons parfois showdown et remporter le pot et parfois transformer notre main en bluff et faire coucher notre adversaire. Mais le setmining reste une grande part de la profitabilité des call des plus petites PP.

Je ne parlerai pas des situations en blindes ou contre les très mauvais joueurs. Celles-ci sont relativement simples: le setmining en SB est généralement considéré comme mauvais contre un joueur décent à cause de la grande difficulté à maximiser nos gains OOP. En BB par contre les cotes offertes et la certitude de voir un flop rendent le call profitable (contre un 3x). Bien sûr nous sommes ravis de pouvoir setminer contre les très mauvais joueurs.

Postulats de l’exercice:

  • Vilain open à 3bb.
  • Hero call IP hors blindes.
  • Pas de squeeze ni d’over-call derrière nous.
  • Les bets post-flop seront à hauteur de 2/3 pot

Ce postulat devrait suffisamment couvrir les situations courantes.

On estime en général que pour être profitable, le setmining nécessite une cote de 12:1. Il s’agit de la cote la plus favorable admise en tenant compte des fois où malgré notre set on perdra le coup (vs over set, str8 ou flush). Pour être précis, il faudrait prendre en compte la hauteur de notre PP, une PP 99 risque plus de provoquer des set up en notre faveur qu’une PP 22. On a souvent tendance à sous-estimer les cotes implicites inversées. On va cependant faire comme si la différence était marginale, même si dans la réalité ce n’est pas forcément le cas, en particulier avec les nano PP contre les ranges les plus tights. Il faudrait aussi prendre en compte les cas où notre main sera contrefaite, comme 22 sur A2K K K.

Il nous faut gagner en moyenne lorsque nous touchons notre set: 12X3bb= 36bb.

Malheureusement il est très difficile d’estimer nos cotes implicites à cause d’une multitude de facteurs.

Selon les compétences de Vilain et celles de la table en général, les cotes recommandées peuvent fortement varier comme nous allons le voir. D’ailleurs la plupart des auteurs recommandent plutôt ces valeurs:

  • 12:1 vs 3bet IP*.
  • 15:1 vs 3bet OOP*.
  • 15:1 vs open raise IP*.
  • 20:1 vs open raise OOP*.
    *: Pour Hero.
    Les cotes nécessaires vs 3bet sont plus petites car le range adverse est plus fort et généralement nous fermons le tour d’enchère.

Commençons par voir grossièrement nos gains lorsque nous touchons notre set (et remportons le coup) dans les 5 cas courants possibles. Je ne vais pas alourdir le texte avec tous les calculs mais vous donner simplement les résultats. Je précise juste que je prends en compte les blindes.

-> Cas 1: Vilain GU au flop. Gains: 4.5bb.

-> Cas 2: Vilain CBet puis GU (ou tout autre cas où on arrive à lui prendre 1 street de value). Gains: 9.5bb.

-> Cas 3: Vilain 2 barrel et GU (ou tout autre cas où on arrive à lui prendre 2 streets de value). Gains: 21.5bb.

-> Cas 4: Vilain 3 barrel/fold ou 2 barrel et c/c sur la river (ou tout autre cas où on arrive à lui prendre 3 streets de value). Gains: 48.5bb (enfin on a rentabilisé notre set, et encore sans avoir pris en compte les fois où on ne verra pas de flop suite à un squeeze PF…).

-> Cas 5: Vilain perd son tapis. Gains: 101.5bb.

NB: Je n’ai pas tenu compte du rake qui diminue de manière non négligeable la profitabilité du setmining.

En admettant que chaque cas se présente à une fréquence équivalente nous obtenons un gain moyen de 37.1bb et avons un setmining marginalement profitable (hors rake).

Dans la réalité, les cas 2 et 3 seront peut-être les plus courants. Pour savoir si le setmining est profitable il faudrait savoir dans quelle proportion chaque cas se présente exactement et si les cas 4 et 5 se présentent suffisamment souvent pour compenser les autres cas. Il faut alors prendre en compte d’autres éléments:

  • Le niveau et le profil de Vilain. Plus il sera mauvais et pourra soit trop bluffer, soit overplayer une top pair ou une over-pair, et plus nous aurons envie de setminer.

  • Les positions sont sont très importantes. Nos cotes implicites sont très différentes contre un range UTG et contre un range du CO par exemple. Plus le range de Vilain est tight plus nous avons intérêt à setminer. D’ailleurs on dit souvent qu’il faut plutôt axer nos ranges de défense vers les PP contre des opens tights, et vers les broadways contre les ranges looses. Mais à l’inverse notre équité pure est supérieure contre les ranges loose (mais faut-il encore pouvoir la réaliser). Je ne vais pas en parler ici puisque je n’aborde que le sujet du setmining.

Il faut aussi tenir compte de notre propre position. Si nous sommes MP, nous avons par exemple plus de risques que quelqu’un squeeze derrière nous que si nous sommes au BU. Je ne reviens pas sur le fait d’être IP ou OOP, nous savons qu’il est plus difficile de rentabiliser une grosse main OOP. Cependant en BB on a des cotes beaucoup plus intéressantes et on est sûr de clôturer le tour d’enchère, ce qui rend le setmining presque toujours bon.

  • Les profils des autres joueurs qui restent à parler sont primordiaux dans notre choix de setminer ou pas. J’ai même envie de dire que c’est l’élément le plus important avec le profil de l’open-raiser. Si nous avons de gros squeezers qui vont souvent nous obliger à folder notre PP sans voir de flop, cela joue évidemment en notre défaveur. Par contre si nous avons des joueurs passifs, et encore mieux très mauvais (“fishs”), qui nous donnent des cotes implicites énormes, surtout s’ils sont full stacks, il serait alors très mauvais de folder toute PP, en particulier si nous sommes au BU. Mais dans ce cas-là il faut avoir conscience qu’on rentre dans le coup principalement pour ces joueurs.

  • Mais aussi la limite jouée. En réalité il ne s’agit pas d’un critère en tant que tel, mais il permet de se faire une idée des autres critères: En NL2 les critères positifs serons souvent réunis (Vilains mauvais dans toutes les positions et peu de squeezes), alors que le seul critère négatif sera le rake exorbitant et il sera normalement compensé par les autre critères. Mais en NL100, votre flat PP 22 au CO vs MP avec 3 regs derrière sera mauvais (risques de squeeze, vous créez de la dead money, et MP sera plus souvent un joueur compétent, en plus du fait (mais là je sorts du cadre de l’article) que vous affaiblissez légèrement vos ranges de défense .


Ebook crush les micros limites