Gilets jaunes, ont-ils la bonne solution?


#479

en tant qu’arbitre impartial, je donne 1 point à bobi pour l’argumentaire.

c’est vrai que c’est pas la première fois que les français se mettent en grève, au final la seule différence c’est qu’avant on alternait cheminot/profs/hopitaux, là ça a fait groupe commun…

-1 ici, “si tu trouves normal que dans un pays un homme politique influent se balade en 2nde classe” beh ça veut dire qu’il y a un problème imo. J’ai pas d’infos précise mais si tu me trouves un chef d’état d’un des 15 1ers pays qui fait du blabla car pour aller n’importe où…


#480


Norvège c’est idem, Allemagne demande 10 fois moins de coût de fonctionnement que nos élus…Et le liste est longue…Très longue.

Fin 1995, pour quelques barres chocolatées réglées avec sa carte de crédit de fonction, Mona Sahlin, numéro deux du gouvernement d’Ingvar Carlsson, avait dû démissionner.
On demande même pas d’en arriver là, mais preuve que la transparence en dépense d’argent public est ABSOLUMENT nécessaire!


#481

Pour rappel tout de même, la Suède est une monarchie, Mona Sahlin n’a pas démissionné, elle a retiré sa candidature à la tête de son parti (social démocrate) et c’était loin d’être uniquement pour des barres chocolatées.

Le cancer des démocraties modernes; critiquer, amalgamer, se moquer, affaiblir le pouvoir. Construis au lieu de critiquer.

Tes futurs slogans sont déjà trouvés “les excès de la finance c’est le mal”, “tous pourris”, sauf que attention tout le monde le dit déjà et et une fois au pouvoir tu vas vite avoir le même problèmes que tous; comment faire? Passer tout son temps à critiquer, se moquer et empêcher ceux qui s’investissent d’agir c’est absolument suicidaire.

et pas la peine de répondre qu’il y a des abus, personne n’a jamais dit le contraire.


#482

je suis ok qu’au niveau coût de fonctionnement en France on est ridicule (pas qu’en politique, il suffit de regarder chez nos bien aimés profs pour voir que dire “vous voyez comment ça coûte cher une année à l’école” ne donne ni la compétence ni le bien fondé de quoi que ce soit).

C’est pour ça que le problème du “jet privé” met la question au mauvais endroit, et ne fait pas avancer le débat. Tous les gouvernements ont des jets privés (enfin… des jets publiques, du coup…), c’est normal, nécessaire et signe d’un pays puissant.

Par contre, savoir utiliser les ressources à disposition avec intelligence, ça on sait pas faire et ce serait peut-être mieux de mettre le débat par là. C’est d’ailleurs un problème national à mon avis : on veut utiliser l’argent de manière plus efficace, hm, peut-être il faudrait changer des choses au niveau de l’éducation - les profs, dans la rue ! - … Merde, on peut pas… bon, essayez de prendre un peu dans la police ? - les flics, dans la rue ! - roh, les hostos alors ? - etc…

Bref, comme chacun veut améliorer les choses en général sans toucher à son petit nombril (y compris les politiques, mais pas seulement), on n’ira jamais nulle part parce qu’on est un pays où tout le monde pense aux autres à partir du moment où sa pomme est la mieux lotie. imho


#483

C’est toi qui contredit le Figaro là, pas moi…
Et le Royaume Uni est aussi une monarchie, monarchie parlementaire, ça n’empêche pas à priori le bien être de la population, mieux vaut un bon roi qu’un mauvais président…Et même sans doute un bon dictateur qu’un mauvais démocrate.
Au moins ça reconnait la souveraineté de son pays, nous on vend tout aux étrangers pour faire du pognon, ou à des privés, genre Vinci, Bouygues etc…
Après faut pas se plaindre si on a pas de sous, si on vend tout ce qui est rentable.


#484

Ben t’as des profs à 35 élèves par classe, donc oui forcément les profs dans la rue, t’as des hospitaliers qui travaillent comme à l’usine à prendre des patients à la chaine, donc oui forcément dans la rue, idem pour la police…
Nous on pense tout en terme de coût, alors qu’il faut penser en terme de retour sur investissement…
Une population heureuse et épanouie, ça n’a pas de prix…Mais tous ces statuts spéciaux, c’est l’état qui fait les lois…Donc pourquoi ça serait la faute du peuple si les lois votées sont mauvaises.
Notre problème c’est qu’on a souvent des gens déconnectés des métiers en question, ils vont s’adresser à des Enarques qui n’ont jamais pratiqué sur le terrain pour prendre des décisions de terrain.

Dans les pays nordiques les gamins vont beaucoup moins à l’école que les nôtres, nous c’est presque devenu une garderie notre école, et en plus on laisse des gens se former à des études qui ne leur serviront même pas. On veut tout automatiser, on va bientôt devenir nous même des robots :smile:


#485

Mauvaise foi!

On va pas leur demander de faire du covoiturage, mais tu conviendras que le train de vie des hommes politiques qu’ils soient parlementaires ou ministres est juste indécent.

Ils ne vivent pas dans le même monde on en a la preuve tout les jours. Pour citer le plus récent, l’affaire des salaires dans les cabinets ministériels, pour Marlène Schiappa une augmentation du salaire de ses conseillers de près de 26% ne pose aucun problème alors que dans le même temps il n’est pas question d’augmenter le smic.

“10% ou 15% (d’augmentation), je trouve pas ça déraisonnable après dix-huit mois à travailler sept jours sur sept d’arrache-pied”


#486

Ok, fais des classes à 15, des hospitaliers qui bossent 15h/semaine et idem pour la polie. Je suis pas certain que ton pays se casse pas la gueule.

entièrement d’accord avec toi. D’ailleurs je m’en veux avec mes 1000€ de BR l’année dernière de pas avoir fait le main event des WSOP, niveau ROI c’est tellement EV+++…


#487

trait d’humour, cf mon post plus bas je suis ok avec le fait qu’il y ait un problème sur le train de vie, mais sur l’argumentaire “il a son jet privé rho”


#488

ok sorry :wink:


#489

Ben ça ferait pas de futurs délinquants au moins :smile:
Après bosser 15h par semaine, en Norvège par exemple c’est 30h par semaine, et la Norvège à pu mettre de côté un matelas de 1000 Milliards de dollars pour leur fond souverain, 2,7 fois leur PIB en économies en bossant 30h par semaine…Pas si mal!
Nous on croit qu’avec des pauvres on va faire tourner notre économie…Ben non, si les gens n’ont pas de tunes ils restent chez eux et font leurs courses pas cher, et voilà.(et en plus ils se saoulent la gueule pour oublier leur vie minable :smile:)


#490

je sais pas, j’avoue j’ai un peu de mal avec le “j’ai 10€, je vais en dépenser 20 et comme ça je serai plus riche”. Sans doute je suis pas un bon économiste.

[edit : c’est qu’à moitié du second degré car je crois que ce sont vraiment des “strats” économistes… mais bon, si on réfléchit à ce qui se passe quand ça marche pas…]


#491

Ho mais toi je t’aime :heart_eyes: !
Je t’invite donc à regarder la vidéo en continue et pas 2-3 sec par ci par là avant de la critiquer. MERCI !
Tu aurais fait cet effort surhumain d’attention, tu aurais pu constater que dès la 2ème minute, il explique bien que tous les politiciens ne sont pas corrompus et même que la grande majorité est intègre…
Alors si j’apprécie tes commentaires sur les % de champ battu, évite de commenter une vidéo que tu as regardé par tranche de 7secondes toutes les 5 minutes


#492

C’est simple si t’as des gens qui touchent pas beaucoup de sous, ils peuvent pas en dépenser beaucoup, donc t’auras moins de demande de service et d’emplois à créer si les gens n’ont pas de tunes…C’est la base.
Heureusement on a un pays touristique parce que si on comptait que sur les Français on irait pas très loin.
Puis on avait des services de qualité, mais on a préféré vendre les plus rentables, alors forcément ça aide pas.
On s’est spécialisé dans le luxe…Le luxe en France ça doit être au moins 1 tiers de nos apports, et encore je sais même pas s’ils comptent la gastronomie Française dans le luxe…Mais bon, tout ça se vend surtout aux étrangers et peu de personnes en profitent.

edit: D’ailleurs la cantine de l’élysée hérite des meilleurs produits du terroir Français en priorité…Et de futurs chefs étoilés pour leur donner la béquée.


#493

pour moi la base c’est :
j’avais 10€. J’en ai donné 20. Du coup ils étaient content au lieu de dépenser leurs 10€ ils on dépenser 20. Maintenant les 20€ sont revenus mais je dois rembourser ce que j’ai emprunté, du coup il me reste 9 et des brouettes quand les intérêts sont passés. Bah zut alors, je suis pas plus riche.


#494

Non ça fonctionne pas comme ça.
La création monétaire est faite parce qu’il y a une demande et une contrepartie.
Donc si tu vas à ta banque et que tu demandes 50K€, ils te les prêtent si t’as une contrepartie (et encore ça risque d’être assoupli toutes ces règles), les 50K€ ils te les filent pas en liquide, ils sont créés sur des livres de comptes (des ordis), selon la règle de réserve fractionnaire, c’est à dire qu’ils n’ont pas l’argent qu’ils te prêtent (ils en ont qu’une infime partie, et sur les marchés ils agissent pareil, c’est comme un effet de levier).

Bref ils te prêtent de l’argent qui n’existe pas simplement parce que tu en as fait la demande et que tu avais une contrepartie suffisante pour leur amener à penser que tu pouvais solder le compte.
Et l’état fait de même, il emprunte s’il n’a pas assez d’argent pour solder ses comptes…Ca arrive forcément avec nos retraites par répartition (1ere dépense) parce qu’avant on avait le plein emploi et beaucoup de travailleurs (avec des cotisations relativement faibles) et maintenant on a pas beaucoup de travailleurs et cotisations retraites fortes.
Bref si nos anciens au lieu de confier leur argent à l’état pour leur retraite avaient cotisés eux mêmes, ils seraient plus riche et l’état n’aurait pas grand chose à dépenser…Ce qui est advenu de l’argent entre temps, c’est un peu le mystère.(On avait de forts taux de croissance, beaucoup d’actifs, et on a réussit a se ruiner ou presque :smile:)

Edit: Et tout ça se heurte toujours au même problème (même pour les pays qui affichent un taux de chômage bas parce qu’en réalité ils ont beaucoup de travailleurs précaire et pas à plein temps qui peuvent gagner que 400€ par mois pas plus)
On ne peut pas avoir une croissance infinie, c’est pas possible…Donc pour moi la solution serait le partage du temps de travail, et un peu plus de solidarité et moins d’ambitions, mais bon, on en est très loin dans les mentalités.


#495

Peut-être aussi que si l’Etat avait évité de dépenser l’argent qu’il n’avait pas on n’en serait pas là non plus… Du coup avant de penser à continuer de creuser le déficit en mettant 2x plus de profs, de flic, d’hopitaux, faut peut être penser à comment revenir à 0 ?


#496

attend… tu me dis qu’il faut mettre plus de profs, flic et un peu tout ce qui est possible, mais que chacun travaille moins, tout en gagnant plus parce que les pauvres ça fait pas avancer le pays, sans moyen supplémentaire parce qu’on les as pas c’est bien ça ? J’ai l’impression de lire “il suffit de faire que 1+1=10… en décimal obv, en binaire ce serait trop simple”…


#497

Le seul moyen, vu qu’on a promis à nos vieux qu’on leur verserait une retraite…C’est d’attendre que la génération Baby Bommers crèvent et après ça sera beaucoup plus facile à supporter cette charge.
Entre temps tout ce qu’on peut faire c’est des économies de pauvres…Mais virer des profs je pense pas que ce soit la bonne méthode.
On a voulu faire des établissements de soin privés, et ils coûtent cher un max pour la sécu…Et pour le patient aussi…En eux même ils sont rentables, mais parce qu’ils ont les aides de la sécu…Et c’est un peu une concurrence déloyale pour les hôpitaux classique à qui on demande de se serrer la ceinture…Et idem pour l’école privée.


#498

Ouai mais là c’est la caricature, la plupart des métiers ont été remplacés par des machines, et il faut pouvoir taxer les gros bénéfices avant tout, normal, c’est de la solidarité basique…
Mais c’est clair que temporairement ça nous rajouterait 4 à 5% d’inflation selon les économistes, mais faut passer par là pour moi pour enlever cette spirale folle de capitalisme.