Conseils Imposition/Fiscalité France


#1

Salut tout le monde.

Bon croyez moi, j’ai fais moultes recherches avant de venir demander des conseils ici. Mais trop de choses reste flou pour moi.

Je veux bien être honnête et payer mes impôts, mais j’ai l’impression qu’il faut être expert comptable ou avoir fais des études dans le domaine pour y comprendre quelque choses et être sur de bien faire les choses.
Ce que j’ai compris c’est qu’il faut créer sa micro entreprise, se déclarer en Auto entrepreneur (même si apparement Entrepreneur Indépendant est plus adapté, personne le fais car on payerai plus), puis déclarer ses impôts.

Voilà après je vais pas trop étaler ma vie ici mais si par hasard quelqu’un qui paye ses impôts poker en France et qui connait un peu la fiscalité aurait un peu de temps à m’accorder en MP ( juste pour quelques questions ), ce serait vraiment sympa. :slight_smile:


#2

Salut MAnchork77,

On peut en discuter en MP si tu veux.

Je vais noter ici ce que je sais pour que tout le monde puisse en profiter.

A savoir que je me positionne en tant que joueur MTT.

  • Le statut d’autoentrepreneur n’est pas compatible avec un la profession de joueur de poker : même si le statu existe, tu es “censé” ne pas pouvoir déclarer tes pertes. Exemple en tant que joueur MTT je mise 200 000 euros par an, je gagne 220 000 euros soit 20 000 euros de bénéfice, je suis censé déclarer 220 000 euros de gains et non 20 000.
    En tant que joueur de cash game peut être que c’est différent. De plus en tant que joueur MTT on peut gagner de grosses sommes et dépasser les plafonds en 1 soir et rendre le statut d’autoentrepreneur inadapté.

Deux statuts existe :

  • travailleur indépendant : ce que j’ai été en début d’activité. Tu es comme toute profession libérale. Tu dois être inscrit à l’URSAFF, RSI, AGIL ( association de gestion) et avoir un expert comptable. Ici tu déclares tous tes gains et tu paies tes charges sociales et impôts en fonction.
    L’avantage est que tu peux déclarer tous tes frais. Si tu fais un peu de live tu pourras déclarer tes trajets, repas, hotel. Après tu déduis aussi ta Connexion internet, téléphone, électricité, loyer, si tu as des frais informatiques, bureautiques etc… ce qui ne sera pas le cas dans le statut d’autoentrepreneur.

  • EIRL avec impôt société : ici tu à une entreprise individuelle. Tu décides du salaire que tu te verses, tu paie tes charges sociales + impôt sur tes revenus en fonction de ce salaire. Ensuite tu dois payer un impôt société sur les bénéfices que fait ton entreprise. IDEM que pour travailleur indépendant tu peux déduire tout tes frais.

L’avantage de l’EIRL est de pouvoir jongler entre salaires, bénéfices société et dividende pour rester sur des paliers moins important d’imposition.

Il est vrai que beaucoup de joueur partent à l’étranger car cette imposition fait peur, je ne sais pas à ce jour si le poker est vraiment viable en france avec cette imposition + taxe à la source etc… Ce que je sais c’est que je paie mes impôts en France, je cotise pour ma retraite, pour la santé, pour le système français, pour mes enfants et je suis fier de ça. Je n’ai pas du tout l’intention de partir de france. Ma femme est infirmière libérale et passe à la caisse comme les autres. Maintenant vivre du poker est une chance même si c’est extrêmement difficile aujourd’hui donc j’en accepte les contraintes. Et si je n’y arrive pas je trouverai un autre projet.

Aussi, avec un bilan comptable tu peux espérer emprunter, acheter un appartement, une voiture, investir ou autre. ça rassure un peu les banques.

Ce qui est sur c’est qu’on amassera pas d’argent en france. Au mieux j’espère avoir un salaire de 1500-2000 euros par mois et d’augmenter un peu ma bankroll tous les ans.

En gros, il faut minimum gagner 50 000 euros par an pour avoir un salaire de 2000 euros par mois.

ENFIN, le principal est de passer par un avocat fiscaliste + expert comptable compétent dans le domaine. Tu as maitre couhault ou maitre SEGUIN qui sont connus dans le milieu et qui t’orienteront pour savoir si tu dois déclarer ou non et vers qui te tourner.

J’espère t’avoir aider

Bon courage !

Et GL aux tables


#3

Tu as le même thread sur CP sur des pages et des pages, et pas de réponses vraiment tranchées sur ce qui est faisable ou non.
Perso, le seul conseil qui me semble sensé : contacte un avocat spécialiste / expert comptable, ne te repose pas sur un forum public pour prendre des décisions aussi importantes.
GL


#4

Salut,

Par curiosité : si un jour tu arrêtes et récupères d’un coup ta roll tu dois payer un max d’impôts dessus ou bien c’est de l’argent considéré comme t’appartenant déjà ? (Et sur lequel tu as déjà été imposé quand tu l’as win)


#5

Non non, je paye mes impots sur ce que je gagne sur les tables et pas sur les mouvements d’argent.


#6

Ok merci pour ta réponse ^^


#7

Salut @lebordelaii1 merci beaucoup pour cette belle réponse. C’est vraiment toi qui m’éclaires le mieux jusqu’ici :+1:

Oui j’ai vu mais j’avais du mal à tout comprendre, démêler ce qui est plus adapté ou pas… Puis ceux qui s’y connaissent parlent qu’en sigle c’est un peu du chinois pour moi… ^^

Oui après ça m’emmerde de devoir payer quelqu’un relativement cher pour une démarche de vouloir payer ses impôts. Chose qui devrait être très simple à faire normalement…

En effet c’est ce que j’avais compris. Mais j’ai aussi lu qu’une grande partie des joueurs se déclarent en AE et déclarent leurs bénéfices net à la place du chiffre d’affaire. Bien que ce ne soit pas très légal ça à l’air de passer…

C’est quand même dingue de devoir déclarer sont chiffre d’affaire et non son bénéfice au poker. Que se passerait-il si je me déclare, "gagne 100k " mais fais un bénéfice net de seulement 15k à l’année ? On me demande tout ce qu’il me reste ?

Oui après c’est un autre sujet. De mon côté je suis évidemment pour l’impôt en générale mais mieux penser… Je t’avoue que ça me fait bien chier de donner autant d’argent à l’état tel qu’il est. On nous ramène toujours l’éducation gratuite blabla c’est génial, la santé “gratuite” blabla regarde les américains etc etc… Ils n’empêche que s’y nôtre argent était mieux gérer on pourrait avoir beaucoup beaucoup mieux dans ces deux domaines (et autres)… Quitte à donner autant d’argent j’aimerai au moins pouvoir choisir dans quel secteur de l’état je l’investi. Puis plein d’autre points qui m’emmerdent mais bref… Je partirai surement mettre de coté à l’étranger un moment mais bon c’est en France que y’a toute ma vie etc etc donc c’est ici que je veux habiter malgré tout.

Oui ça rassure les banques mais moi par contre je serai pas rassurer de me faire avancer une maison en comptant sur le poker pour rembourser 100K :sweat_smile:

Oui ouai ouai… pas joyeux tout ça…

Pour mes autres questions je vais les poser ici en faite je m’en fou, si ça peut aider quelqu’un au passage…

Pour mon cas ça fait plus de 3 ans que je joue 2016 et 2017 je gagnais pas assez pour être imposable. Donc quand c’était la période des déclaration 2018 sur revenus 2017 je n’ai pas eu à me déclarer.
Début 2018 j’ai décidé de m’y mettre sérieusement et j’ai fais une année à un peu moins de 30k. Comme j’aurais potentiellement pu drop beaucoup sur les derniers mois, je me suis pas renseigné sur les impôts jusqu’à janvier 2019. Histoire d’avoir des chiffres précis sur mon année. Ensuite ça a été des recherches, du flou, de l’hésitation qui font qu’au moment de déclarer les revenus de 2018 je n’ai aucun statut pour déclarer mes gains.

Bon normalement niveau impôts c’est cool cette année avec le passage à l’impôt sur le revenue, il n’y a rien à payer sur les revenus 2018. Mais que va-t’il se passer si aujourd’hui je me met en EIRL par exemple et que je déclare au impôts mes revenus 2018. L’URSAF et compagnie risquent pas de me dirent que j’ai payé aucunes charge sur ces fameux gains ? Sauf qu’un moment où je fais ces gains en 2018 je ne suis pas censé être déclarer cf. mes profit de 2017…

Une autre question à propos de l’ URSAFF. On paye les charges au moi ou trimestre si je me trompe pas. Comment ça marche quand tu fais un trimestre à perdant ? Ils calculent la différence et tu payes moins lors du prochain trimestre gagnant ?
Que se passe t il si tu fais une mauvaise année à seulement 10k de profit par exemple ? Tu payes quand même des charges dessus alors que tu n’est même pas censé être imposable pour cette somme normalement ?

Encore merci
Bonne chance aux tables a toi aussi !


#8

Tu es en France, le pays où, même lorsque tu veux être honnête et payer tes impôts, tout est fait pour t’emmerder.
Quoiqu’en Allemagne c’est pire je crois (Pas spécifiquement lié au poker)


#10

Hello
Pour un joueur MTT online qui gagne entre 1k et 5k /mois … il faut évidemment se déclarer en micro-entrepreneur … c’est juste ultra avantageux par rapport à n’importe quel autre statut en France…
Ex: Tu gagné 2k /mois online avec ce statut tu paiera 500 € de charges (retraite/assurance maladie) alors que pr les autres statuts tu paieras 900€/mois+… malgré que tu puisses mettre dans tes charges les BI que tu investis en statut réel…
Et Ca aucun sens de déclarer autre chose que le bénéfice pour un joueur de poker en micro entrepreneur… même si au niveau d une comptabilité entreprise c’est bancal…imagine un mec qui fait du volume en expresso … si il déclare son CA il paiera des cotisations sur des milliers euros…aucun sens.
Jamais le fisc va t emmerder si tu déclaré ton bénéfice sur bankrool janvier - bankroll décembre…
Vivement une jurisprudence pr que ce débat ce termine…95% des joueurs online qui touche entre 1.5k/5k prennent ce statut … sinon c’est intenable en terme de charges… où faut partir a Malte ou en Thaïlande…
Gluck a tous sur les tables


#11

Hello si t’es gains poker sont régulier et dépasse t’es autres gains ( salaire etc … ) alors ils sont considéré comme revenu principal.

Depuis quelques temps on peut créer une entreprise avec comme code APE 92.00Z - Organisation de jeux de hasard et d’argent, il s’agit du code APE utilisé par les joueurs de poker professionnel

En micro entreprise l’imposition est basé sur le CA donc les gains reçu et non le bénéfice, sur ce CA tu doit payer 22% d’impôt et comme toutes micro entreprise tu peut prendre le 1% libératoire se qui monte ton impôts à 23% et comme cela tu ne paie pas d’impôt sur le revenu. En micro entreprise le plafond de chiffre d’affaires à ne pas dépasser est de 70 000 €

Si tu créer une EURL par exemple tu paiera t’es impôts sur ton bénéfice net et par conséquent tu pourra déduire les frais divers ( connexion internet, voyage, hotel etc ) Cela parait compliqué mais il n’y a rien de plus simple une fois que tu connais les rouages.


#12

@n18 @montana063 Merci pour vos réponses.

Oui c’est aberrant en effet… Mais donc c’est bien ce que j’ai compris, la plupart des joueurs choisissent cette option bien qu’elle soit à moitié légale. A priori pas trop de risque avec le fisc…
Comme ce sera que provisoire c’est surement ce que je vais faire choisir à mon avis…

Jamais entendu parlé, je regarderai ça merci.

Oui du coup en chiffre d’affaire je dois les dépasser en plus…

EURL c’est encore différent en EIRL ?


#13

oui c’est différent je connais bien EURL mais EIRL je crois que c’est un type d’entreprise que l’ont peut utiliser lorsque l’on se met en micro entreprise pour le coup pas sur que ce soit top pour un joueur de poker à vérifer


#14

D’accord ben merci bien je vais me renseigner la dessus également.


#15

Il me semble que l’EIRL + IS est + adapté dans le cadre du joueur de poker. Une historie de légalité par rapport au fait que tu joues sous ton nom et que tu ne pas pas engagé d’autres personnes… Bref je m’avance un peu mais je crois qu’il y a un truc du style.

Pour l’URSAFF,ça fonctionne un peu comme l’impots, tu paies des provisions pour l’année en cours ( d’abord un forfait, puis iols se basent sur les années précédentes) et ils régularisent l’année suivante en fonction de ta déclaration de revenu.
TU ne paies toujours qu’en fonction de ce que tu as gagné. Desfois ils te rembourseront desfois tu devra rajouter.
C’est assez simple.

Par contre si tu fais un chiffre nul ou négatif tu dois quand même payer un minimum de l’ordre de 1000 euros par an.

Tu paies par trimestre.

Vu tes revenus je te conseil de te tourner vers un avocat fiscaliste, un appel ne coûte rien.

A savoir que les joueurs de poker peuvent régulariser même l’année terminée. ( au moins au niveau du FISC = impots sur le revenu).

Aller courage @manchork77 et Félicitation pour ta belle annnée.

PS: j’ai entendu dire effectivement que le FISC était relativement indulgent dans le flou artistique qu’ai l législation du poker si tu montre de la bonne foie et que tu as fait les choses nécessaire pour chercher à te régulariser.


#16

D’accord d’accord @lebordelaii1 je vais aller me renseigner sur tout ça.

Merci bien pour toutes ces infos en tout cas, c’est super sympa.

GL aux tables je te souhaite pleins de réussites, à la prochaine !


#17

Je ne vois pas comment l’option micro peut être intéressante pour un joueur de poker. Je rappelle que la base d’imposition dans ce cas est le chiffre d’affaires, autrement dit les gains bruts, sans déduction d’aucune charge, et en particulier des buy-ins. Donc même si vous êtes globalement perdant une année, vous allez quand même rester imposable sur vos gains bruts. C’est équivalent à un rake supplémentaire de 23%, personne ne peut être positif dans ces conditions.

Je ne vois que deux options possibles en pratique : déclaration en BIC, donc à l’IR et avec des charges assez élevées, mais qui procurent une couverture sociale, ou effectivement en EIRL à l’IS, ce qui est beaucoup plus souple, puisque le bénéfice n’est taxé qu’à 15% jusqu’à 38 k€, avec toutes les charges déductibles, et la possibilité de se verser le salaire qu’on veut, y compris 0, ou encore mieux au SMIC, désormais quasiment sans aucune charge, mais avec une couverture sociale. Ça permet notamment de monter une bankroll avec une imposition beaucoup plus faible qu’à l’IR, ce qui est quand même l’essentiel pour bien démarrer sérieusement au poker. Et donc de n’être imposé à l’IR que sur ses dépenses réelles de train de vie, qu’on sortira sous forme de dividende, taxé au maximum à 30%. Et encore avec la possibilité d’en déduire une bonne partie si on joue en live.
Vous voulez aller passer un week-end à Deauville ? Passez deux soirées au casino et vous déduisez tous les frais du séjour. Une semaine à Vegas? Inscrivez-vous à un tournoi et idem, tous les frais sont déductibles.
Évidement ça ne change rien à la partie la plus difficile : si vous voulez avoir de l’argent à la fin du mois, il faut commencer par être gagnant au poker…


#18

Oui, une EURL est une personne morale distincte. Il n’est pas possible de jouer au poker en France, ni à ma connaissance ailleurs, autrement qu’à titre individuel, donc ça ne pourra jamais être l’EURL qui jouera, et donc elle ne peut pas récolter de gains, ni passer de charges. Sauf à envisager un contrat entre l’individu et l’EURL sur un financement et une répartition des gains, mais ça commence à devenir de la haute voltige, même si ça peut présenter des intérêts.
Alors que l’EIRL n’est pas une personne morale distincte, donc pour les sites et les casinos c’est vous qui jouez, et le reste ne les regarde pas. Ça oblige juste à ouvrir un compte bancaire dédié par lequel faire transiter tous les flux financiers liés à l’activité.


#19

Auto- entreprise est le mieux alors ?


#20

Non, auto entrepreneur, c’est le régime micro.


#21

L’EIRL option IS n’est intéressante que pour les joueurs qui auraient une tranche d’imposition à l’IR> au taux de l’IS. Elle l’est également pour les bénéficiaires du maintien des ARE (chômage) puisqu’ils toucheraient 100% des ARE s’ils ne se versaient pas de salaire.
Sinon, pour ceux qui ne dépassent pas une tranche d’IR moyenne de 15% ce n’est pas intéressant. OK on peut décider de sa rémunération, et donc du niveau des prélèvements sociaux, mais du coup il faut attendre la fin de l’année pour se prendre des dividendes, qui seront eux taxés à 30%, et de plus on aura payé de l’IS sur nos bénéfices.
La meilleure solution reste l’EI. Certes le niveau des cotisations sociales est élevé, mais il est déductible du bénéfice.
Pour l’AE, déclarer le CA -ce qui est la règle en AE- n’est pas viable. Ceux qui déclarent le bénéfice ne sont pas dans la légalité. Le statut de joueur de poker existe bel et bien dans ce statut, mais je ne pense pas que ceux qui l’ont créé aient bien mesuré l’absurdité de la chose, et l’URSSAF n’est pas très réceptive aux explications en cas de contrôle. Donc tant qu’il n’y a pas eu de Jurisprudence en la matière, il faut bien avoir conscience qu’adopter ce statut et déclarer le bénéfice est risqué.