Christophe Draach exlique pourquoi il arrête le poker

Je copie colle l’article de son compte facebook. Pour une fois qu’un pro parle du côté sombre du poker

Mes adieux au Poker
par Christophe Drach, dimanche 3 juin 2012, 21:54 ·

Adieu Poker…

J’ai commencé à jouer au poker à peu près sérieusement dans les années 90 à l’Aviation Club de France.

Peu de ceux qui jouaient à l’époque sont encore sur le circuit mais je rends hommage et félicite ceux qui ont su aller au bout de leur désir, je pense avant tout à Fabrice Soulier qui fut un ami avant qu’une petite dette de jeu ruina notre relation, mais également à Anthony Lellouch que j’ai vu démarrer et quelques autres comme David Benyamin etc… J’espère que leur épanouissement personnel a été à la hauteur de leurs performances.

Si j’écris aujourd’hui ce petit article c’est pour vous dire au revoir ou plutôt ADIEU. Mon bilan de ces années autour des tables et plus recemment devant un écran est juste catastrophique. J’en vois déjà certains se précipiter sur le net, essayer de vérifier sur un site mes perfs ou pertes … LOL. Finalement assez logique puisque dans le monde du poker, seul l’argent vaut pour mesurer la qualité d’une personne. Alors permettez moi de vous dire que souvent dans la perte comme dans la perf, j’ai perdu.

Perdu du temps, des amitiés, de l’amour et surtout de ma propre personne. Le Poker est un jeu de menteur disait les anciens, puis il est devenu un jeu de bluff, puis de lecture, et dans la série “je m’achète une conduite”, certains en feraient un sport.

Non, ce n’est pas vrai, ou ce n’est que la face visible de l’iceberg. Le poker a pour effet de vous faire travailler sur la partie la plus sombre de ce que vous êtes. Le vice y est un atout, la malice en est un autre, et votre “intelligence du jeu” ou intelligence tout court, ne servira qu’à faire du mal car il s’agit bien de faire du mal à l’autre.

Ne pensez pas que totalement “broke”, je deverse ma colère et mon venin. C 'est de perdre ma vie d’homme qui me fait prendre cette décision, ma vie de père aussi. Je n’ai pas connu de drame marquant parce que comme tous les joueurs j’ai toujours su ne pas mettre en relation les évènements de ma vie personnelle avec le fait de jouer. (Quelle douce illusion).

Bien sûr j’ai quelques bons souvenirs, donc des perfs, pour le reste je n’ai pas besoin du poker pour trouver un endroit joli, un pays intriguant, mais le plus marquant sans doute c’est de voir combien de centaines de personnes j’ai rencontré sans les connaître et certains plusieurs dizaines de fois par an en ne sachant d’eux que si peu de choses. Et même parfois que certaines affinités semblaient nous attirer dans autre chose, nous étions interrompus par la fin de la pause d’un tournoi, ou notre soudain intérêt pour un coup dans lequel, malgrè nos rapports, nous allions essayer de nous faire mal.

J’ai ensuite pu travailler dans le poker, pour le groupe Partouche, pour le groupe Barrière, puis en créant une application que beaucoup d’entre vous utilise aujourd’hui, Poker Finder.

Ces expériences m’ont montré que le poker était un commerce malicieux, à contrario des casinos ou des loteries ou les joueurs jouent contre la banque, les industries du poker proposent à des joueurs de se confronter les uns aux autres.

Je suis sûr de vos réactions ou à peu près, et je ne cherche pas à convaincre, certains d’entre vous s’épanouissent en pratiquant de façon différente ce jeu et je ne porte pas de jugement. J’avais simplement envie de vous faire partager succintement les raisons de cette décision.

C’est parce que je veux ré apprendre le bien et savoir à nouveau regarder les autres pour leurs qualités et non leurs faiblesses que j’arrête aujourd’hui ce jeu dont les meilleurs atouts de pratique sont une fois encore ce qui constituent le plus sombre de chacun d’entre nous.

Je vous donne rendez vous pour ceux que je connais et qui partage avec moi l’envie de garder le contact pour autre chose que le jeu sur un nouveau compte plus personnel; “cocodrach” sur ce même facebook.

Enfin je voudrais laisser quelques mots à certaines personnes avant de clore dont je ne suis pas sûr de retrouver une “demande d’ami” sur mon nouveau compte.

Tout d’abord à celle qui partage ma vie et qui pendant de longues années m’a accompagné sur tous les plans dans cette aventure qui n’en est pas une, c’est grâce à elle aujourd’hui, au moment ou je la perds sans doute, que je réalise vraiment tout cela et c’est elle qui m’a donné le courage de regarder les choses en face. Ensuite je voudrais dire à Fabrice (Soulier) le regret que j’ai que ce jeu nous est écarté l’un de l’autre car je pense que nous avions une amitié sincère à vivre. Je pense aussi à Eric (Haïk) qui fut une de mes seules vraies rencontres amicales dans ce milieu ainsi qu’à mon ami Guy à qui je souhaite un prompt rétablissement, à de rares personnes qui m’ont aidé aussi dans de vraies difficultés, JB, Stéphane et peu d’autres qui se reconnaîtront.

Ne voyez pas un perdant quitter la salle, je viens de tout gagner, en tout cas de me redonner une chance de gagner une chose essentielle, le bien être, en tuant cette addiction je retrouve ma liberté.

GL à vous tous.

Christophe Drach

“Espace détente” donc…

Les amertumes d’une vie, les regrets d’un homme…
Les peines d’un être délaissé par sa tendre moitié…

Les craintes de s’être planté…

je ne connais pas cet homme, ni son parcours.
Je ne connais que trop peu le poker et certainement pas le poker pro.

Et pourtant ce texte ressemble à tant de texte d’individu traverser par se doute existentiel que certains appellent la crise de la quarantaine.

Mes connaissances de l’homme et du métier sont trop limités, mais il me semble que le poker à bon dos.
Bien souvent on voit ce que l’on a envie de voir.

Je me permets d’intervenir sur un sujet à priori grave, parce que l’amalgame que j’y voie (à tord peut être) me semble dommageable.

Effectivement je pense aussi que ce post n’a pas sa place dans l’espace détente…

Autant les questions un peu tabou comme “le coté sombre du poker”, ou encore les dangers que cela peut représenter pour un individu ou la sociétée, ou ben l’utilitée d’un joueur pro. Sont des questions intéressante sur lequelles il pourait etre bien de débattre.
Autant je trouve qu’ici le temoignage de se joueur est trés subjectifs et personel…

Quand il dit:
"…Perdu du temps, des amitiés, de l’amour et surtout de ma propre personne. Le Poker est un jeu de menteur disait les anciens, puis il est devenu un jeu de bluff, puis de lecture, et dans la série “je m’achète une conduite”, certains en feraient un sport.

Non, ce n’est pas vrai, ou ce n’est que la face visible de l’iceberg. Le poker a pour effet de vous faire travailler sur la partie la plus sombre de ce que vous êtes. Le vice y est un atout, la malice en est un autre, et votre “intelligence du jeu” ou intelligence tout court, ne servira qu’à faire du mal car il s’agit bien de faire du mal à l’autre."

Déja ca n’ouvre aucune porte au débat (mais de toute facons je suppose que c’était pas son but…) et ici il me semble que l’on voit plus sa vision du poker dans son contexte de vie actuel, que vraiment Le coté obscure du poker.
Il ne faut pas oublier que le poker c’est avant tout un jeu (divertissement) pour la pluspart des joueurs, les non pros quoi, (peut etre pas un sport car l’activitée physique y est trés limitée). Donc a priori on devrait jouer pour se divertir, et pour prendre du plaisir; et pour cela il y a plein de moyens d’y trouver son compte encore faut t’il aimer ce que le poker peut avoir a proposer… Comme aimer: se confronter aux autres pour les battres, elaborer et mettre en place des stratégies, prendre des risques, rever de pouvoir gagner de l’argent en etant meilleurs ou plus chanceux,etc… Evidement chaqu’un a ses propres raisons d’aimer le poker ou pas est tout les opinions personelles fondées sur ce sujet sont respectables, je ne juge personnes… Aprés dire du poker “le but c’est faire mal a l’autres”… Humm mouais ;si il veut, mais on pourait dire pareil des arts martiaux, ou d’une partie de COD online. Ca me semble assez “result oriented”, ou du moins trés réducteur…Puis on n’est pas obliger d’aimer le poker ni de jouer.

Pour le pro de poker,(la aussi il doit y avoir autant de conceptions que d’individus) c’est forcement différent on ne pratique plus dans le but de se divertir; mais de gagner de l’argent , pour moi faut voir ca comme un metier. Au dela des compétences intélectuels, techniques et de toutes les qualitées que le pro est amener a développer pour etre performant. Je considère personelement que les pros de poker ont une certaine utilitée , ils permettent de sans cesse faire évoluer ce jeux dans ces subtilitées, d’assurer un défi ou un chalenge intelectuel pour les passionés, d’assurer de l’action a toutes heures au autres joueurs (il offres un service de divertissement en quelques sortes, voir du show parfois pour les médiatisés), il créer indirectement des emploies dans le monde du poker… On pourait ajouter qu’en france ils payent énorments de taxes…Et certains de ceux qui ont la chance de bien réeusir donne beaucoup a des associations.

Pour autant je reconait que le poker est une activitée qui comporte bon nombres de dangers, qui vienent principalements du faite que l’on jouent pour de l’argent: ca peut avoir pas mal d’effet psychologique ;beaucoup peuvent oublier que c’est un jeux et jouent pour de mauvaises raisons (gagner de l’argent “facile”,se défouler hors bkm ou budget acceptables,se refaire…). Le hazard a aussi une grandes influences et peut souvent induir des missconceptions (on a une fausse idée de son niveau réel, on passe a coté d’erreurs couteuses car on se dit trop vite “j’ai pas eu de chance”…). Aussi des défauts comme l’arrogance, le mepris de ses adversaires , l’impatience, le manque de disciplines… Peuvent vite couter cher!
Le contexte actuel de rake+taxe peut aussi etre dangereux car plus on va se disputer les pots plus les euros tourneront avant d’arriver dans la poches des meilleurs, en étants soignesement raké a chaques fois, et les perdants perdent plus vite, ou plus si il ne savent pas s’arreter…

Au final je ne dirais pas que le poker ou jouer au poker c’est mal(ni que le but ultime et de faire mal a l’autres). Mais faut faire attention a pas jouer hors de ces moyens ou jouer pour de “mauvaise raisons”.

Pffiou! Ca y est j’ai finit, j’avais pas prévu d’ecrire un si gros pavé :side: Ne voyez aucune prétention dans mes propos c’est juste mon humble avis en réaction a ce post… Pas sure que beaucoup auront le courage de me lire de toute facons :stuck_out_tongue: !

Je ne vois pas pourquoi ce thread n’aurait pas sa place dans l’Espace Détente.

Attention les gars ! Espace Détente ne veut pas dire qu’on ne vas mettre que des trucs rigolos ou je ne sais quoi (il y a le thread Rigolorium pour ça :wink: ).

N’oublions pas que le “sous-titre” de l’Espace Détente est “Tout ce qui n’a place ailleurs - c’est la zone défouloir !!”.
Donc, je ne vois pas où est le problème.

Et je vous trouve bien hatif pour juger. C’est une décision difficile que d’arrêter le poker. Il livre ici ses doutes et ses regrets dans un texte très personnel. Et même si vous avez l’impression qu’il est parfois un peu dur avec votre jeu de cartes préféré, il serait bon d’avoir juste un peu de compassion, sans rentrer dans des débats inutiles.

Si c’était le texte d’un de nos membres PA, vous verriez sûrement ça d’un autre oeil… :wink:

Si tu tu dit que ca ce post ici, tu doit avoit raison, vu comment l’odre des post sur PA te tient a coeur :wink: , mais je voyais pas le coté “detente”.

Sinon loin de moi l’idée de juger qui que ce soit… Je réagissai au "pour une fois qui a un pros qui parle du cote sombre"et “le poker c’est faire du mal a l’autres”, j’essayai juste de faire partager mon point de vue.

Libre a toi de juger le débat inutiles… Mais moi je pense qu’il y a des questions de fond vraiments importantes. Et j’attaque personnes…

GL a lui pour ca reconversion!

Salut,

Je loue la franchis et le courage de cet homme. C’est jamais évident de se regarder dans une glace et de se dire la vérité en face.

Je pense qu’en écrivant ces lignes il ne cherche pas a nous convaincre, ni a débattre comme l’indique klakdéseuf, mais tout simplement à se confier par rapport à ses conclusions et sa décision. C’est tout à son honneur. J’ai vraiment du respect pour les gens qui écoutent leur propres besoins avant de vouloir plaire aux autres.

Après, chacun à son histoire avec l’argent et le poker. Une chose qui est sure, si l’on choisit d’en vivre on ne pourra jamais se voir reprocher d’avoir choisit la facilité et la sérénité. Sauf par des gens qui comprennent rien au poker.

Merci pour l’article Ratounet.

Dans la catégorie “espace d’tente” c’est ok pour moi.

Je vois pas bien où on pourrait le mettre ailleurs sur le forum en fait.

Pour le texte en lui-même, c’est franc et tiré d’une expérience personnelle visiblement très douloureuse avec le recul. D’accord ou pas d’accord avec son point de vue, je ne vois pas en quoi ce texte pourrait être critiquable. Libre à lui de penser que le poker est un jeu de destruction de masse.

Chacun ‘vie’ son poker donc dire qu’on est d’accord ou pas ça ne veut rien dire…
J’ai bien aimé lire ce discours, merci raton-laveur… Tu te reconnais un peu la dedans ?

C’est qui ce christophe Draach?

http://www.pokerpages.com/player-profile/christophe-drach.htm

http://www.pokerpages.com/player-profile/christophe-drach.htm[/quote]

Ty jadupsky, connaissait pas…

pfouuuu faut pas s’emballer… je ne definissais pas comment que le forume il doit s’écrire.

Juste que coté détente pour le coup on était servi :wink:

Parce que d’un coté il dit ne pas vouloir imposer son point de vue. Et d’un autre coté il dit le “poker c’est”.
Faut savoir…

Je vais être franc. Il y a pas d’autre moyen.
Juste avant deux choses:
1 ce n’est qu’une impression et je peux me planter

Le mec il semblerait qu’ils viennent de se faire larguer!
Dans ces moments le monde te semble abject, etc…
En plus il exprime une simple question qu’on se pose à la moitié de sa vie vielle comme l’humanité
“Est ce que je me suis pas planté?”
Enfin non lui ne l’exprimes plus. Il y a répondu dans un réflexe masochiste.

Combien à la moitié de leur vie se retournent vers une religion.
Combien partent avec un sac à dos laissant famille derrière eux.

Les textes/exemples sur ce sujet ne manquent pas.
Après le fait d’aller le cracher dans un espace publique perso moi j’appel pas ca de la “franchise” et du “courage”.

Et je maintiens dans ce cas là le poker à bon dos…
C’est facile de taper et finalement ce ranger derrière l’avis du plus grand nombre…

Et ces conclusions sur le poker me semble pour le moi RO.
Après il dirait/présenterait les choses comme son ressenti… mais non il le prétend mais il en réalité il définit.

On m a toujours répété une phrase qui est la suivante :
Quand quelqu un te parle écoute le, car même si tu ne le connais pas, tu ne sais pas le bien que tu fais juste en l écoutant.
Pourquoi il est si dure pour certain de juste écouter.
Quelque soit la souffrance d une personne et la façon dont elle l exprime, l écoute est la seule chose que l on puisse lui offrir et qui puisse lui faire du bien. Pour le reste c est son histoire et ça lui appartient.

amha c’est à prendre comme n’importe quel témoignage c’est à dire avec du recul et de l’esprit critique.
C’est forcément subjectif puisque c’est l’expression d’un sentiment et d’une expérience personnels.

Je suis loin d’adhérer avec tout ce qui est dit dans ce texte, et après ? Ça m’empêche pas de trouver qu’il faut une dose de courage pour faire une introspection de ce type et arriver à la conclusion que tout ce pour quoi on s’est donné à fond ces dernières années est une grosse erreur.

On peut critiquer la forme, le fait que ça soit rendu public sur le net et qu’il essaye au final de convaincre le lecteur du bien fondé de ses propos et de ses arguments. Faut savoir analyser un peu le texte et s’apercevoir effectivement que ce mec est à un tournant de sa vie (crise de la 40aine, pb perso, pb d’argent, d’addiction au jeu, etc…en fait on s’en fout un peu au final, ça reste un témoignage intéressant qui va à contre courant de l’image lissée et propre sur elle du poker)

[quote=“puma, post:468416”]On m a toujours répété une phrase qui est la suivante :
Quand quelqu un te parle écoute le, car même si tu ne le connais pas, tu ne sais pas le bien que tu fais juste en l écoutant.
Pourquoi il est si dure pour certain de juste écouter.
Quelque soit la souffrance d une personne et la façon dont elle l exprime, l écoute est la seule chose que l on puisse lui offrir et qui puisse lui faire du bien. Pour le reste c est son histoire et ça lui appartient.[/quote]

Pour écouter il faudrait que la personne me parle. Ce qui n’est pas le cas.

En fait ce qui fait que j’interviens (je me suis mis à y gamberger par ce que j’ai du mal à lâcher le sujet), c’est le rapport au poker.

Il y en a qui jure par le poker. D’autre qui y voit le mal incarné.

Ce qui me gène ici c’est le seau officiel “Joueur professionnel”. Et notre proportion à y accorder du coup du crédit.

Pour moi le poker c’est un jeux de carte avec un ensemble de règle. Un jeux très riche en terme de subtilité.
Le reste c’est ce qu’on y mets. Et les jugements/justification de sa vie par le poker ben moi je trouve ça facile.

Désolé si cela fait de moi une personne pas à l’écoute.

Tu demande à un random dans la rue l’image qu’il a du poker et tu trouvera ce genre de vision chez beaucoup de monde.

Je suis pas convaincu qu’autant de gens aient une image aussi négative du poker, notamment parce que les médias véhiculent principalement l’image de l’argent facile et du mode de vie balla loin d’un jeu immoral comme décrit ici et dont le seul objectif reste finalement la destruction des adversaires (au sens figuré en les domiant à table, comme au sens propre en les dépossédant d’un argent dont ils ont peut être besoin irl)

c est juste une façon de dire que c est le fond qui importe pas la forme.
Le gars actuellement souffre et il essaye d evacuer.
c est comme deux potes qui se traitent de con a la fin c est si grave parfois la douleur fait que les mots depassent la pensee car c est une façon d evacuer la souffrance.

rien d autre