Fold un carré, cap ou pas cap ?

Fold un carré, cap ou pas cap ?
  • 25 juillet 2016
  • PokerAcadémie
  • apprendre à jouer en tournoi
  • 10073
  • 46 Commentaires

Durant le day 2C du dernier Main Event des WSOP 2016, l'américain Kyle Bowker a couché "face up" un carré. La décision qui a été retransmise en direct sur le site WSOP.com n'a pas tardé de faire le tour des réseaux sociaux. A-t-on assisté à un coup de génie ou au pire fold de l'histoire du poker ? Qu'auriez-vous fait à la place du joueur ?

 

Carré dans le Main Event : Fold ou pas fold ?

Comme chaque année, les WSOP nous ont réservé de magnifiques confrontations, disputés entre les meilleurs joueurs de la planète. Mais une main a particulièrement attiré l'attention des médias et fait le tour des réseaux sociaux entre les joueurs.

L'action se déroule durant le day 2C du Main Event. Assis avec 160.000 jetons devant lui (200 bb), l'américain Kyle Bowker a largement de quoi voit venir quand arrive cette main.

 

 Après plus de 5 minutes d'hésitation, le joueur décide de fold sa main, en prenant le soin de la montrer à l'ensemble de la table. Son adversaire lui, a récupéré les jetons sans dévoiler ses cartes, laissant ainsi planer le doute sur la qualité du fold. Evidemment, peu auraient résisté à la tentation de faire tilter Bowker en montrant une main plus faible, et le muck accrédite la thèse de la quinte flush.


Bowker a réduit le range adverse à une seule main. Analysons ce qu'a dû être son thinking process.

Préflop, on peut éliminer KK, qui aurait relancé.
Les mains qui paient flop et turn sont les tirages piques max, les tirages quinte flush et 99.
A la river, les seules mains qui font all-in en value sont KK JJ 99 et
KK a été éliminé préflop, on voit mal JJ juste payer préflop puis payer flop et turn.
Ne restent donc que le full aux 9 et la quinte flush.
En théorie, 99 est trois fois plus probable car il y a trois combos.
Online, le call serait évident.
Mais jouant en live, Bowker s'en est remis aux tells : il avait l'impression que son adversaire était satisfait de la river et n'avait pas une main faite avant.
D'où le fold.

Au moment où il a montré les cartes, Bowker a cru lire du dégoût sur le visage de son adversaire. Plus tard le vainqueur de cette main mythique lui a avoué qu'il avait effectivement la quinte flush, mais qu'il aurait joué 99 de la même façon.

Fold carré dans un tournoi à 1 111 111$ de buy-in

Le fold de Bowker en a rappelé un autre pas moins extraordinaire, du professionnel russe Smirnov, lors du Big One for One Drop en 2012.

 

 La table n'était malheureusement pas télévisée et les montants des mises ne sont qu'approximatifs. Quoiqu'il en soit, Smirnov a fold en montrant sa main. Dwan se serait levé de la table, n'y croyant pas. Galfond aurait avoué ne pas avoir pu faire le fold, même s'il le trouve très sensé.

 

{source}[[?php $idevent=200; include('./0_dvp/concours/crs_sondage.php');?]]{/source}