Gestion de bankroll

  • 10 avril 2013
  • Nico_1963
  • techniques générales de poker
  • 9486
  • 0 Commentaires

Beaucoup de questions sont posées dans le forum sur la gestion de bankroll au poker.

Poker Bankroll management

 La réponse courante est 20 buy in en no limit et 300 BB en limit. Cette réponse est inadaptée (style de jeu, gain moyen) dans certains cas et ne répond pas à d'autres (short stacking, sit'n go, omaha, etc...). Beaucoup de joueurs même expérimentés peuvent avoir une conception assez vague de cette question. Ceci peut avoir pour conséquence la ruine du joueur ou bien au contraire limiter sa progression.

 

Voir tous les articles relatifs à la stratégie générale au poker
Voir la fiche profil de l'auteur de l'article: Xulia12

La première chose à comprendre est que la gestion de bankroll ne concerne que les joueurs gagnants. Si vous êtes perdants, vous n'avez pas besoin d'une bankroll mais d'un budget à consacrer au poker. Inutile donc de conseiller à un débutant de déposer 20 buy in sur telle room. La grande majorité des joueurs gagnants aujourd'hui ont commencé par perdre.


Qu'est ce qu'une bankroll ? Il s'agit de tout l'argent que vous êtes pret à perdre en jouent au poker. Le hasard étant très important à court terme, même un joueur gagnant doit s'attendre à des passages difficiles.

La taille requise de bankroll dépend de plusieurs choses :

-le gain horaire, en effet un gros gagnant a beaucoup moins de chance d'être confronté à une série de pertes importantes qu'un gagnant marginal.

-votre style de jeu qui sera quantifié par la variance ou l'écart type ( dans poker tracker, cela correspond à standard deviation)

-votre capacité à descendre de limite en cas de mauvaise passe et votre acceptation du risque.

Notre but est de s'assurer une croissance rapide de notre bankroll avec un risque de ruine assez faible. La formule suivante permet de calculer la bankroll nécessaire pour un type de jeu donné (elle est basée sur le principe de Kelly utilisé en finance) :

bankroll = C * (écart type)^2 / (gain moyen)


C correspond au risque que vous acceptez ou « confort » un nombre compris entre 2(agressif) et 4(conservateur) convient le plus souvent (3 correspond a un risque de ruine de 0.247%). C est utilisé pour simplifier la formule et correspond directement au risque de ruine. Il est fortement déconseillé de prendre en dessous de 2 . En effet, beaucoup de joueurs surestiment leur gains réels et C inférieur à 2 conduirait a un risque de ruine élevé. Vous devrez prendre un niveau de confort assez élevé si vous prévoyez de retirer la plupart de vos gains.


L'écart type est donné par poker tracker (pour les sit n go une table, une bonne approximation est 1.7 buy ins par tournois ). Le gain moyen est aussi donné par par poker tracker il faut prendre la même unité que pour l'écart type.

Prenons quelques exemples :

un joueur de cash game no limit :
C = 3
écart type : 90 big blinds/100
gain moyen : 10 big blinds/100

B=3*90^2/10 soit 2340 big blinds ou 24 buy ins

pour un gagnant marginal : 1BB/100

B=3*90^2/1=24300 soit 243 buy ins !!!

pour un gros gagnant : 20BB/100

B=1215 soit 12 buy ins

On voit ici que le niveau du joueur par rapport à sa limite influence énormément la taille de bankroll nécessaire. Comme dit précédemment, il est très facile de surestimer son niveau en prenant un échantillon trop petit ou en mettant de coté les mauvais résultats.

A partir de certaines limites, il est très difficile de conserver un gain horaire élevé, de plus, l'agressivité tend à faire augmenter la variance. Il faut donc avoir une bankroll plus importante en nombre de buy ins.

A l'opposé, un joueurs qui bat très largement les basses limites n'a pas besoin d'une bankroll énorme.

un joueur de limit :
C=3
écart type= 16
gain moyen: 2

B=3*16^2/2=384

La recommandation de 300BB généralement admise semble moins conservatrice que 20BI en no limit, 2BB/100 est déjà un bon résultat.

pour un joueur de sit n go :
C=3
ROI=17% soit 0.17 buy ins
écart type =1.7

B=3*1.7^2/0.17 = 51 buy ins

Un ROI supérieur à 15% est la encore un très bon résultat probablement impossible à maintenir à partir de certaines limites.


Quelques remarques :

Si vous multitablez, cela ne change rien au résultat mis a part un gain moyen plus faible à prendre en compte dans les calculs.

Jouer short stack conduit certainement a un gain horaire plus faible ainsi qu'une variance plus faible en BB.

Si vous retirez régulièrement de l'argent de vos gains, un bon moyen d'en tenir compte est de diminuer votre gain horaire moyen d'autant. Par exemple si vous gagner en moyenne 40$/heure (rakeback inclus) jouez 50 heures par mois et retirez 1000$ par mois, votre nouveau gain horaire est 20$.


La taille de votre bankroll ne garantit rien du tout, elle reflète seulement le seuil de risque que vous acceptez, c'est à dire un choix personnel. Ce choix dépend du type de jeux que vous pratiquez et le calcul permet de le quantifier. Ce n'est qu'une partie de l'équation, il faut aussi choisir ce que nous avons appelé C. Ceci doit être fait en fonction de paramètres personnels.

Pour un joueur professionnel, le risque de ruine n'a pas du tout la même signification que pour un amateur qui à investi une petite somme d'argent dans un loisir. Pour deux amateurs, perdre ou gagner 500 $ ne représente pas forcément la même chose, pareil pour monter ou descendre souvent de limite... etc. C'est a vous de vous positionnez !

J'espère que cet article répond a vos questions et vous permettra de faire vos propres calculs. Je ne sais pas quelle variance et quel gain moyen peut espérer un joueur de omaha ou de draw à différentes limites. Si vous avez des données à partager pour faire les calculs...

Xulia12

Voir aussi stratégie du poker, gérer sa bankroll

{source}{/source}