Poker Académie Poker Académie Poker Académie

Eviter de jouer les nits : une stratégie gagnante au poker ?

Eviter de jouer les nits : une stratégie gagnante au poker ?

Le titre peut faire sourire, mais la question doit se poser : n'est il pas plus rentable sur le long terme d'éviter les confrontations contre les joueurs ultra serrés ? Nous allons tenter de vous le démontrer par a+b dans cet article. Bonne lecture à tous !.


Eviter les confrontation face aux joueurs serrés : Préambule

Sur internet, vous trouverez d’innombrables articles sur la façon de jouer une paire de 8 hors de position dans un pot 3-bet, savoir s’il est préférable de limper ou de relancer une paire d’As, ou la façon de jouer une double paire à la river en Omaha Hilo.
Dans les lignes qui suivent, nous allons traiter d’un concept extrêmement simple, mais qui pourrait bien vous permettre d’amasser pas mal d’argent.


Savoir folder des mains fortes pre flop peut sauver votre Winrate

Il y a quelques jours, alors que j’étais en train de jouer une de mes parties habituelles de hold'em NL 6-max en 5-10, je recevais une paire d’As sur ma table de droite. Sur ma table de gauche, le CO relançait le premier à 40€, le bouton se couchait, et la parole me revenait au SB avec KQo.
Bien sûr, je souhaitais me focaliser sur ma paire d’As pour essayer d’en extraire le maximum de jetons (note: évidemment, tout le monde s’est couché jusqu’à moi en BB sur cette table!), mais je devais néanmoins m’occuper de mon autre table.
J’ai jeté un œil aux statistiques de mon adversaire : VPIP 15%, PFR 12%, et 14% de tentative de vol de blindes. Souvenez-vous que nous sommes à une table 6-max, ces statistiques sont donc celles d’un joueur extrêmement serré. Pour illustrer cela, un range de 15% correspond à [66+, A2s+, ATo+, KTs+, KT+]. Même si mon KQo se comporte décemment face à un tel éventail de mains (propokertools me donne 42.75% d’équité face au top 15% des mains), je suis loin d’être favori. De plus, je possède une main assez transparente, et je vais jouer le reste du coup hors de position, ce qui me donne probablement des cotes implicites négatives.

J’ai donc décidé de passer. Je sais que cette décision peut sembler tight, mais je pense que cette situation n’était pas profitable pour moi. Et peut-être plus important, souvenez-vous qu’un joueur qui ne joue que 15% des mains va probablement se battre pour chaque blinde qu’il pose. Si vous refusez de lui donner un peu d’action préflop, ce type de joueur deviendra quasiment automatiquement perdant à votre table.

 

Savoir adapter ses ranges de call pre flop

Bien évidemment, de nombreux joueurs sont serrés, mais pas à ce point. Que faites-vous face à un adversaire qui joue 20/15 ? Et que ce passe t’il si vous pratiquez le style populaire loose-agressif small-ball ?

Et bien, la réponse n’est pas très différente. La plupart de vos profits face à ces joueurs proviendront de votre jeu préflop, plutôt que postflop (à moins qu’ils ne partent systématiquement à tapis avec des mains de type meilleure paire). Par exemple, un adversaire serré UTG ouvre à 4BB, avec des tapis effectifs de 100BB. Tout le monde passe jusqu’à vous au bouton avec 76s. Cette situation peut s’avérer profitable contre certains joueurs, mais pas vraiment contre un adversaire tight qui relance UTG, tout simplement car son range est très fort. Si vous éprouvez une irrépressible envie de jouer ce type de main spéculative contre lui, essayez au moins d’attendre une meilleure situation. Par exemple, dans l’exemple précédent, il serait préférable qu’un joueur suive avant vous, ou que les blindes soient très loose passives.

 

Retourner la situation à votre avantage

Plus généralement, vous devez considérer vos adversaires serrés comme des sièges vides. Ils ne joueront tout simplement pas suffisamment de mains pour influer sur votre win-rate, sauf si vous commettez l’erreur d’essayer de les outplay trop souvent. Souvenez-vous qu’avec une main spéculative, vous offrez à ces joueurs une belle longueur d’avance, qu’il vous sera difficile de rattraper postflop.
De plus, avoir de tels adversaires à votre table, quand vous adoptez un style loose agressif, vous permettra d’obtenir de nombreuses situations intéressantes. Alors que vous sur-relancerez les joueurs looses/faibles avec un range très large, votre éventail de 3-bet sera extrêmement serré face à ces joueurs tights (croyez-le ou non, mais face à ces véritables rocs, JJ n’est PAS une main de sur-relance préflop). Si votre adversaire vous observe suffisamment et vous classe dans la catégorie loose, il aura une belle surprise quand il décidera de vous 4-bet light.

Finalement, cet article est légèrement plus détaillé que ce que j’avais prévu au départ. Mais souvenez-vous du message clé : vous n’êtes pas obligé d’affronter les joueurs serrés !

 



Traduit de l'anglais par TicEtTac