Le jeu au flop au Pot Limit Omaha Part1

Le jeu au flop au Pot Limit Omaha Part1

 

 

Au plo, on ne peut entrevoir sa main préflop, comment elle se compose, quelles sont ses forces et ses faiblesses sans se préoccuper à ce moment là de ce qu’on pourra faire au flop. Une anticipation des équités/forces de la main sur telle ou telle texture à 3 cartes au board et sur ce vers quoi on pourra tirer si on trouve un tirage et quel sera la force de celui-ci.

 

 

Sur le flop, il ne faut pas se trouver dans une position incertaine, que peut-on faire ? Comment ferons nous lâcher un adversaire qui s’accroche (bah oui, on bluff au PLO), quelles seront les bonnes cartes à barell, etc…  Voyons donc comment nous en sortir une fois ces 3 cartes bien visibles devant nous.

Selection des mains de départ en Omaha

Une bonne sélection des mains préflop est essentielle au PLO (comme aux autres variantes) et vous ne pourrez être un joueur gagnant sur le long terme en outrepassant systématiquement les critères vous permettant de choisir quelles mains jouer et quelles autres combinaisons renvoyer au ballot. Jouer des 4 cartes composant des «trucs» du style : ou et autres mains plus que passables ne vous apportera que déconvenue.
A défaut de bien choisir ce que vous allez jouer préflop, vous vous retrouverez systématiquement ou presque avec quelque chose mais ne saurez jamais quelle valeur relative vous avez contre la/les main(s) adverse(s).
La sélection rigoureuse des mains vous permettra au flop de vous trouver avec des possibilités, sauf à avoir complètement raté votre flop évidemment.

Prenons un cas avec une belle main ou ayant en tous cas une jouabilité intéressante dans un pot limp : (un joli rundown suité une fois avec un gap en bas)
Nous avons ici un cas de pot limpé avec une main correcte, ayant une jouabilité intéressante, nous complétons.
Tous le monde joue avec 100BB devant lui.
Pour des questions de lisibilités, facilités de compréhension des mises, nous considérons que le coup se joue en 1/2€. Tout le monde a donc 200€ devant lui et les blinds 1/2€ font que le pot au flop va faire 8€ avec 98€ de stack effectif.
Abordons ce coup sur plusieurs flops et à des positions différentes.

Flop I

cours de plo

Voyons ce qui pourrait rester dans le coup d’un point de vue théorique (dans la pratique, un joueur avec une simple overpaire ou Axyz suité avec des overcards et des backdoors pourra tout à fait se  sentir à l’aise pour continuer dans un pot limpé). Si nous prenons 3 mains qui pourraient se trouver chez nos adversaires et que nous prenons les équités en regard de cela ça donne

Main

Equité individuel (notre main vs main)

Equité globale (main vs toutes les autres)

 

-

29.25%

 

49.07%

14.63%

 

40.34%

45.23%

 

41.63%

10.90%

 

1 - prendre le lead de suite avec une bonne équité absolue - nous jouons minimum 13 outs pour les quintes.

2 - check/call une mise - qu’elle soit déjà suivie ou non par 1/2 adversaires selon qui la fait.

3 - check/raise pour essayer de trouver de la FE et chasser des mains qui nous dominent ici comme une Top paire + petit draw ou des overcards + un draw plus ou moins fort.

4 - check/fold - option bien peureuse (ou weak pour prendre le jargon), au regard de notre force relative (sauf à voir enchères/surenchères/sur surenchères de la part des 3 joueurs impliqués et même ainsi nous aurions l’équité pour broke profitablement)

Inconvénients et avantages des différents plans de jeu

1 - le lead

Inconvénients :

On fait grossir le pot, et on risque si on est call 2 fois de se retrouver avec une position très mauvaise avec un pot ayant enflé. Si on lead 6€ dans 8, 2 joueurs calls - pot turn : 26€, si on n’améliore pas, on va se retrouver avec une équité qui va avoir chuté énormément. Une doublette trèfle ou cœur sera très très mauvaise pour notre main et améliorera surement la force de sa main. On s’expose à une surelance qu’on callera vu notre main mais où la position restera mauvaise et sauf à hit turn, il sera très difficile de continuer dans le coup.

Avantages :

On représente très strong sur une main en devenir et on peut ‘choisir’ le montant que l’on va investir. On construit un gros pot qui va permettre aussi bien de remporter plus d’argent quand on va réaliser notre équité et qui va aussi donner des leviers pour les streets suivantes pour avoir de la FE.  On pourra call un raise sur notre lead avec une cote décente et on pourra lead à nouveau sur les turns ou on aura hit avec un poids dans le pot supérieur.

2 - check/call

Inconvénients

On ne construit pas le pot et on aura peu de FE sur les streets ultérieures (se dire que les joueurs raisonnent pour une bonne part non pas en terme d’équité et de cotes pot/main mais uniquement en montant à payer.). On laisse des cartes à une main composée essentiellement de backdoors et d’overcards qui vont trouver des améliorations turn et pouvoir continuer dans le coup sur les streets suivantes. En cas de check général, énormément de turn vont être mauvaise, soit en détruisant notre équité (FD contre nous, Overcard qui hit, Q par exemple détruit une bonne part de notre équité en nous amenant à une situation où un bon nombre de nos outs ne donnera plus nut, si en plus elle fait venir un backdoor flush, c’est la carte absolue contre nous)

Avantages

On n’ouvre pas le pot à une surelance qui nous amènerait à call avec une position tout simplement mauvaise. On sous représente la force de notre tirage et si on hit sur le bas de notre wrap, on pourra surement rentabiliser énormément contre une main du type set ou str8 dominé soit de suite si le 5 turn rentre soit avec un freeroll pour les montantes sur les quintes. On sort du coup à moindre coût si il y avait un jeu de surenchère au flop qui nous amènera à penser qu’il y a un/des set(s) et des tirages équivalents au notre mais qui nous prendrait donc des outs.

3 - check/raise

Inconvénients :

On ouvrira un levier énorme sur un joueur qui aurait set et qui serait disposé à mettre un maximum de jetons de suite au pot. Voir même on se retrouvera contraint de jeter une main avec un tel potentiel si le coup s’emballe vraiment. Miss vs un check général, si on souhaite faire gonfler le pot de suite. Si on nous reraise, on aura un choix difficile vu les montants qui se retrouveront engagés et toujours cette position si inconfortable et un check/fold quasi obligatoire turn si on réalise pas notre équité.

Avantages

On représente très très strong, et on peut avoir un peu plus de FE qu’a simplement lead. On construit encore plus le pot si un ou deux joueur callent sec après notre c/r. On aura une très bonne évaluation de la(les) mains adverses si on nous revient dessus suite à notre raise et on pourra assez facilement se retirer du coup.

4 - check/fold

Quasi inenvisageable sauf si le coup s’emballe réellement avec lead BB + 3bet CO et 4bet BU. Il serait alors temps de partir dans le doute de ce que feront BB et CO s’ils avaient envie de revenir over the top et capper le coup et pourtant nous aurions très/trop souvent une cote intéressante pour pouvoir nous broke sur ce flop puisqu’il nous faudrait 25% pour avoir un coup EV0. 

 

Flop II

plo omaha cours

Nous ne détaillerons pas beaucoup les actions possibles pour la simple raison que nous allons considérer principalement la mauvaise position que nous avons sur le coup et le fait que nous ne jouons pas grand chose de nuts et que même à hit une straight «clean» avec un 8 qui ne fasse pas rentrer le FD présent sur ce flop, il restera tellement de redraw pour se retrouver complètement underdog qu’il ne m’apparait pas très sage dans un pot 4way de pousser très loin et surtout pour trop cher avec une main si facilement dominé sur une telle texture de flop.

Analysons simplement les cartes qui nous plaisent, les trois 8 restant en retirant celui à coeur, évidement celui de carreau nous ouvrirait un tirage quinte flush mais avec tout de même une équité très légère face à un NFD, les K ne nous donnerait absolument pas Nuts et n’ayant qu’un seul T en main nous ne pourrions miser sur des bloqueurs. Nous voyons donc que face à des mains moyennes ici, TP + backdoor, on n’est pas si bien, ne parlons même pas des FD et/ou SD supérieur. Le moindre tirage Flush ici nous relègue à 34% contre lui. Top paire + Gutshot quinte supérieur (KQ9*) nous renvoi à 30%. Et évidement une combinaison de ces possibilités dans la même main ou réparties dans les mains des adverses présents nous détruit complètement. Ici, malgré une main qui apparait séduisante, dans un 4 way, le check/fold parait l’option la plus stable sur un long terme.

Tous les flops que nous avons complètement manqués sont sans aucun doutes de bons candidats au  check/fold, et tous ceux ou nous avons made straight (quinte posée) + FD sont des flops, ou il faudra prendre en compte le metagame et les informations sur les adversaires pour prendre la ligne la plus rentable, les inconvénients et avantages seront sensiblement ceux du premier flop cité en exemple pour tenter d’extraire de la value tout en protégeant contre les tirages pouvant être présent ou arriver aux streets suivantes en les anticipant.  Il faudra aussi se méfier des cas de freerolls sur des flops où nous aurons la quinte faite mais offrant des retirages que nous n’avons pas vers la flush ou une quinte supérieure.

Nous pouvons nous rendre compte qu’avec une main qui trouve un flop plutôt intéressant, nous serons dans des positions très différentes avec pourtant un nombre d’outs pour améliorer qui sera sensiblement le même mais sur lequel notre (nos) adversaire(s) auront aussi de grande chances d’améliorations. Le fait de tirer avec un wrap mais exclusivement (ou presque, seul un 8 qui ne soit pas de cœur) vers des jeux non nuts peut nous mettre dans des situations mauvaises.

Main

Equité individuel (notre main vs main)

Equité globale (main vs toutes les autres)

 

-

6,25%

 

10%

49,15%

 

36,83%

43,37%

 

45,73%

1,23%

 



 PA  0 3683   5 Commentaires