Poker fermé limite: Advanced system Partie 2

Poker fermé limite: Advanced system Partie 2

Le style tight loose-super aggressif (article 1/2)

Le jeu en short handed est par nature un jeu d'aggression. Comme vous êtes en situation de gros blind ou petit blind plus souvent que sur une table à 10 joueurs, vous payez plus cher le prix de votre inactivité.

Il nous faut donc trouver un système efficace qui nous permette de tenir dans les phases "sans", c'est à dire quand les cartes ne sont pas favorables, et qui nous permettent d'engranger un maximum quans les cartes sont avec nous, en s'assurant que nos attaques gagnantes soient payées fréquemment à l'arrivée.

Si vous donnez une image serré-agressive, vos mains fortes finiront par ne plus être payées et votre marge s'en trouvera durement affectée.

Au contraire, si vous donnez l'impression à vos adversaires que vos attaques ne sont pas toujours "honnêtes", vous serez payés plus souvent. Il faut donc subtilement allier un jeu loose/aggressif à des attaques en bluff et semi-bluff pour établir l'image escomptée.

Attention cepandant, le jeu loose doit être savamment calculé et les attaques en bluff doivent être financièrement intéressantes sur le long terme. Si vous utilisez correctement ces ingrédients, vous arriverez à l'alchimie souhaitée et vous serez un tueur sur la table. Regardons cela dans le détail...

I) Le jeu tight-loose

Le jeu de poker n'est pas un jeu de chance, vous n'êtes pas ici pour jouer une lotterie ou un pile ou face.

Partant de ce principe, il est naturel d'éviter les situations "border line", les jeux frontières ou un call équivaut à une probabilité de gagner une fois sur deux.

Vous préfererez jouer les coups où vous pensez avoir un réel avantage - pourquoi risquer de l'argent si c'est pour partager à l'arrivée...

Illustrons ce principe par un exemple: Vous êtes second à parler avant le draw, la personne qui vous précède ouvre par une relance.

Vous avez KK en main, si c'était à vous de parler en premier, vous seriez entré par un call ou une par une relance (c'est justement un cas limite). Mais ici vous êtes second à parler et vous faites face à une relance, que faire ...

Vous passez, pourquoi tenter le diable, vous aurez certainement des situations plus faciles et plus profitables bientôt...

Ce cas de figure montre qu'une attaque peut faire coucher les jeux "limites", des jeux qui auraient pu être également des mains de relance s'ils avaient été joués à votre position !!

C'est le principe de gap ou d'écart - l'écart entre un raise, call ou fold n'est pas linéaire mais se fait par palier. Ici, vous préfererez passer avec une paire de roi mais relancer avec une double paire. Les jeux médians (paire de roi dans l'exemple) qui auraient pu être des jeux de call sont passés (foldés).

Tenant compte de ceci, il est temps de baisser nos standards d'ouverture pour attaquer plus souvent afin de profiter de cette situation: c'est le système tight loose / aggressif.

Table des ouvertures pour le style tigh loose / aggressif

TABLE 1/2-2/4-3/6-5/10            
Si vous êtes l'ouvreur face à:   1 joueur 2 joueurs 3 joueurs 4 joueurs 5 joueurs
Pour BET, avoir au minimum: Min Paire 2 Paire 7 Paire 10 Paire Dame Paire Roi
Pour Relancer, avoir au minimum Min Paire 5 Paire 10 Paire Dame Paire Roi As
 

Pour les sur-relance, adoptez une approche conservatrice et appliquez sur ce point les résultats obtenus sur l'article Théorie des jeux Médians

Analysons cette matrice.

A) Les standards d'ouverture pour les call n'ont pas changé N'oublions pas ce principe important, nous n'entrerons avec un call en suivant ces standards que si la table est loose/passive. Si la table est serré/aggressive, les limpers se font très souvent relancer ...

B) Les standards d'ouverture pour les relances ont par contre évolué pour tenir compte du concept de gap. Comme on peut le voir toutes les mains de départ sont descendues d'un cran par rapport à la matrice présenté sur l'article "Théorie des jeux médians".

A suivre dans le prochain article: Le jeu super aggressif

 PA  0 10513