Poker fermé limite : Advanced System Partie 1

Poker fermé limite : Advanced System Partie 1

La concession au draw poker ('deception' en anglais) Nous réalisons une concession au poker dès que nous dévions de la stratégie optimale. Une bonne sélection des mains de départ suivant des critères mathématiques stricts ajouté à un jeu aggressif forment les bases d'un jeu au style aigu et incisif.

Mais quelle mauvaise surprise de constater qu'après quelques tours de table nos beaux jeux ne se font quasiment plus payer après le draw.. Il sera alors temps de faire quelques concessions.

Comme énoncé plus haut, la pire chose qu'il puisse arriver à un joueur de poker est de devenir trop "lisible". Vos joueurs adverses commenceraient alors à jouer de façon optimum contre vous et cela finirait par se révéler totalement destructeur pour votre tapis. Pour éviter cela, semons le doute dans l'esprit de nos adversaires en brouillant nos cartes...

Entre les style lache-passif (à éviter totalement) et serré-aggressif nous avons une marge de manoeuvre qu'il faudra utiliser avec une parcimonie bien calculée. Dévier de la stratégie "optimale" revient à ne pas jouer à un moment du coup de façon serrée-aggressive. Cela revient donc à dire que l'on effectue un transfert de style (consciemment ou inconsciemment) vers un des modes suivants:

- lache, passif (client)
- serré, passif (roche)
- lache, aggressif (chacal)

Le style lache, passif - entrer dans le coup avec un standard d'ouverture trop léger (ouvrir au UTG avec une paire de 2..), et ne pas attaquer quand on touche le brelan en sortie est décidément un style que vous ne voulez voir que chez vos adversaires.. C'est ici le genre de concession qui coute beaucoup et qui ne rapporte rien.

C'est également vrai pour le style serré-passif, cela ne ferait que renforcer le sentiment de nos adversaires de ne pas payer si vous attaquez après le draw. N'oublions pas notre objectif ! Etre payé quand nous attaquons avec du jeu. Pour se faire, il faut donc inciter notre adversaire à croire que nous n'attaquons pas toujours avec un jeu digne de ce nom. Là est l'essentiel. Il faut donc abandonner toute idée de passivité, car cela serait à l'opposé du but recherché.

Le style lache-aggressif apporte quelques éléments de nature à déstabiliser nos adversaires. Il nous faudra etre de temps en temps un peu trop aggressif au regard de la main que l'on possèdera pour s'assurer un peu de publicité.

Voici quelques conseils à suivre pour s'essayer au style lache aggressif

1) Ne pas l'appliquer trop souvent... Les coups "bizarres" marquant plus les esprits que les coups normaux, jouer lache-aggressif de temps en temps vous assurera une publicité à moindre frais. Mais attention aux excès, réalisé trop fréquemment, cela finirait par être contre productif.

2) Ne le réaliser que contre des bons joueurs Face à des faibles joueurs, qui se concentrent plus sur leurs cartes que sur la façon dont les autres jouent, il ne sert à rien de jouer de façon sophistiquée. Un jeu direct et simple sera souvent préférable, gardez la stratégie lache aggressive pour les tables mediums où les joueurs ont plus d'expérience et sont plus à même de 'mordre à l'hameçon'.

3) Ne pas effectuer de concession si elle n'apporte aucun espoir direct de gain en retour Prenons un exemple, vous avez un tirage à couleur, vous décidez d'attaquer le coup en semi bluff. Dans l'hypothèse ou un seul joueur vous suit, si votre tirage ne se concrétise pas après le draw, il sera préférable d'attaquer encore en sortie (cette fois ci un vrai bluff) plutôt que de checker. Pourquoi ? Parceque sinon vous n'avez aucune chance d'emporter le coup. De plus, si vous êtes payé par votre adversaire, l'effet en sera démultiplié. Vos grosses double paires seront désormais rentabilisées bien plus souvent. Autre exemple, vous baissez vos standards d'ouverture et décidez d'attaquer à 3 joueurs avec une paire de 8, si un de vos adversaires suit le coup en checkant après le draw, que vous ayez touché ou pas ne change rien à la donne, il faut attaquer. L'effet n'en sera que plus marquant si votre adversaire paye également en sortie. Mais n'oublions pas l'essentiel, en attaquant de la sorte, vous conservez des chances raisonnables d'emporter le coup directement, avant ou après le draw - objectif premier de la manoeuvre.


4) Ne jouer de la sorte que dans les "phases gagnantes" J'entend par phase gagnante, un moment de la partie ou tout se passe bien pour vous. Si vous réalisez ce genre de concession alors que vous n'arretez pas de perdre, vos adversaires auront envie de jouer le coup avec vous jusqu'au bout, ce qui n'est pas forcément le but recherché. Ils seraient même ensuite plus facilement tentés par vous envoyer des sur-relances. En bref, ne leur donnez pas une occasion de mieux jouer contre vous.

 5) Préférez jouer ce type de manoeuvre si vous avez une chance d'obtenir une bonne position Nous savons que ces coups d'investissements doivent nous couter le moins cher possible, avoir la position est une bonne façon de limiter le risque.

Dans le prochain article, nous verrons comment appliquer en détail le style lache aggressif par un retour arrière sur la matrice des actions et étudierons quelques situations candidates à ce type de stratégie.

{source}{/source}

 PA  0 5177