Poker fermé limite - Article 10: Les améliorations - partie 4/4

Poker fermé limite - Article 10: Les améliorations - partie 4/4

Vous êtes au petit blind, personne n'a encore ouvert, vous avez AQxxx. Vous voila en duel avec le gros blind. Que faire ?

Vous n'avez aucune paire mais vous devez mettre 3$ sur une table 3/6 pour tenter d'en gagner 6.Vous tentez votre chance et entrez dans le coup, votre adversaire relance ! Devez vous jeter vos cartes ? Etait il raisonnable d'entrer avec une telle main au small blind ?

Cet article conclut le chapitre sur les améliorations en répondant à ces quelques questions.

Tout d'abord, petit retour sur les probabilités d'apparition des mains. Vous avez environ une chance sur deux d'avoir au moins une paire. La probabilité exacte est 49,88%. Si on ajoute les mains comme AKxxx et AQxxx, on obtient à peu de chose près les 50%.Entrer au small blind avec AKxxx ou AQxxx est donc complètement justifié, puisqu'une fois sur deux vous aurez un meilleur jeu que votre adversaire.

Quelles sont vos chances d'amélioration avec de telles mains? vous conservez AK ou AQ et espérez améliorer en une bonne paire ou plus.

Vos chances d'amélioration sont ici exactement de 32,43%, soit environ une chance sur 3.

Que faire alors si le gros blind vous relance avant le change des cartes.

Suivre cette attaque vous donne un rapport sur le pot de 3/9. Vous devez remettre 3$ pour espérer en gagner 9 (les 3 que vous avez mis pour entrer dans le coup et les 6 du gros blind). Ce qui vous donne un rapport de 1/3, le rapport est équilibré, le call est ici jouable.

Bien entendu, il est possible que le gros blind vous ait attaqué avec une main très forte. D'où l'importance de bien connaitre les styles de vos adversaires.

Un joueur serré agressif attaquera le small blind dans cette situation dès qu'il aura au moins une paire de 5. Le jeu médian entre une paire de 5 et le jeu max étant la paire de dame, suivre une relance avec AK ou AQ se justifie donc totalement face à un joueur serré aggressif. Face à un joueur serré passif, suivre la relance serait totalement suicidaire.

Le prochain article éclairera sur la théorie des jeux médians, et nous permettra d'aboutir à la table des sur-relances.

 PA  0 4333