Ajustements contre le joueur LAG en NLHE

Ajustements contre le joueur LAG en NLHE

Grâce aux apparitions TV répétées de joueurs tells que Gus Hansen et Daniel Negreanu, le style small-ball / Loose-agressif (LAG) est devenu populaire. De fait, jouer contre un bon LAG peut-être une expérience coûteuse, surtout si vous n'êtes pas habitué à affronter ce style. Cet article décrit les ajustements à effectuer contre ce type de joueur. 

1. Augmentez votre fréquence de 3-bet

Par définition, le joueur small-ball tente de voir un grand nombre de flops pas cher. Il jouera essentiellement des mains de départ faibles, mais offrant une bonne cote implicite. La plupart de ces mains (petites paires, petits connecteurs suités) supportent donc mal les sur-relance préflop.

Cette stratégie est d'autant plus bénéfique que la plupart de l'espace de main du LAG est composée de mains faibles, qui devront passer contre un 3-bet. Sur-relancer des mains marginales devient donc automatiquement profitable contre ce style de joueur.

Notons également que lorsque le LAG est l'ouvreur, et a été payé une ou deux fois, vous avez une bonne opportunité d'utiliser le fameux squeeze-play. L'espace de main du LAG est large, et il sera donc incapable de payer votre sur-relance la plupart du temps. Quant aux payeurs, ils ont considéré ne pas avoir une main assez forte pour relancer un ouvreur LAG, et ne présente donc que peu de danger.

2. Envoyez plus souvent une deuxième salve

Lorsque un joueur LAG semble prêt à joueur un gros pot au Turn ou à la River, il a souvent une main forte. Cependant, cela n'arrivera que rarement. Comme le joueur LAG entre dans les coups avec des mains faibles, il floppera le plus souvent des mains marginales, comme top-pair mauvais kicker, ou deuxième ou troisième paire. Dans ces conditions, il devient évident que ce type de joueur supporte mal la deuxième salve (c'est-à-dire le fait que nous continuons à miser au Turn après avoir misé le flop, une action nommée "Double-Barrel" en anglais). De fait, si le tableau vous permet d'envoyer une deuxième salve avec un minimum de crédibilité, votre adversaire ne sera que rarement en position de vous payer.

3. Tentez le spectaculaire check-raise au Turn

Pour les plus courageux d'entre vous, il existe une variante encore plus agressive au Turn. L'idée est qu'un joueur LAG va souvent payer en position au flop avec une main médiocre, espérant pouvoir vous voler le pot à la quatrième si vous checkez. De fait, cette approche contraint le joueur LAG à miser un bon nombre de Turn avec des mains faibles lorsque vous checkez. Cela vous permettra de placer un bon nombre de check-raise au Turn, aussi bien avec vos bonnes mains qu'en bluff ou semi-bluff.

4. Défendez votre blind plus souvent

J'ai hésité à rajouter ce paragraphe, tant la défense du blind est une arme à double-tranchant. Si vous pensez que le LAG est plus fort que vous post-flop, vous perdrez certainement de l'argent en jouant des mains moyennes hors-de-position, et ajuster votre fréquence de défense est probablement une erreur.

Si vous vous débrouillez bien post-flop, il est naturel de defender plus, dans la mesure où l'espace de main adverse est large et donc faible. Néanmoins, la meilleure solution reste souvent de 3-better plutôt que de vous contenter de payer, tant vos chances de gagner le pot immédiatement sont élevés contre ce genre de profil.

Conclusion

Cet article devrait vous avoir aide à ajuster votre jeu contre les LAG. Notez que les meilleurs d'entre eux aurons un niveau suffisant pour s'adapter a votre contre-stratégie. Contre eux, attendez vous à voir de gros move tels que des 4-bets bluffs préflop. Vous pouvez évidemment continuer le jeu du chat et de la souris en ajustant à votre tour (5-bet bluff-shove !), mais attendez vous à une énorme volatilité de vos résultat contre ce genre de client.

 PA  0 11207