Poker Académie Poker Académie Poker Académie

Quelques notes sur les parties loose en No-Limit Hold'em.

Quelques notes sur les parties loose en No-Limit Hold'em.

Alors que la plupart de nos articles traitent de parties de niveau moyen ou élevé, de nombreux fils du forum expriment la difficulté de gagner dans des parties moins chères, où les joueurs sont très loose. De fait, de nombreux ajustements sont nécessaires dans ce genre de partie. Cet article donnera quelques indications sur comment effectuer les bons ajustements dans une partie de No-Limit, en fonction du profil exact du joueur loose qui vous pose problème. 

I. Le joueur loose-passif

Certains joueurs loose-passifs ont un profil un peu spécial, en ce sens que si ils floppent une petite paire au flop, ils vous paieront une fois, mais jetteront contre une nouvelle mise au TurnSi le joueur loose-passif est un adversaire idéal, il peut poser un problème lorsqu'il est extrêmement loose après le flop. En effet, il payera systématiquement vos continuation bet, ce qui n'est pas une bonne nouvelle lorsque tout ce que vous avez en main est un AK qui a raté. Heureusement, ce type de joueur vous payera également lorsque vous aurez une bonne main. L'ajustement principal à effectuer est de réduire votre proportion de continuation bet. Comme le joueur vous payera de toutes façons si il a touché quoi que ce soit, il devient souvent préférable de prendre une carte gratuite lorsque vous ratez le flop. Notez également que contre ce type de joueur, les mains sans paires marginales (type KT ou A9) perdent de leur valeur. En effet, vous ne gagnerez plus assez de pots lorsque vous raterez le flop pour générer un profit avec ces mains. Il vous faut donc jeter ces mains marginales avant le flop dans une partie loose-passive. Cela ne signifie pas pour autant que vous devez jouer plus tight dans une partie de ce type. En effet, vos adversaires feront beaucoup d'erreurs après le flop, ce qui justifie de rajouter des mains marginales à votre espace de mains de départ. Typiquement, vous devrez jouer plus de petites paires et de connecteurs suités, car votre côte implicite est généralement bonne contre ce genre d'adversaire. Finalement, certains joueurs loose-passifs ont un profil un peu spécial, en ce sens que si ils floppent une petite paire au flop, ils vous paieront une fois, mais jetteront contre une nouvelle mise au Turn. Si vous repérez un joueur appliquant cette stratégie, il vous suffit de miser systématiquement le flop (de façon conséquente tant qu'à faire), et de poursuivre par une mise au Turn.

II. Le joueur loose-passif avant le flop seulement.

Ce joueur pose un problème différent. Il n'est pas facile à lire après le flop, car il joue un grand nombre de mains, sans pour autant vous offrir une bonne côte implicite, car il passera souvent au flop. L'antidote contre ce profil est de jouer beaucoup de mains preflop, d'entrer avec une relance un peu supérieure à votre relance usuelle, et d'effectuer un continuation bet systématiquement.

III. Le joueur loose-agressif

Une ligne classique contre ce type d'adversaire, lorsque vous floppez une grosse main, est de miser le flop, est de check-raiser le turn. Contre des joueurs loose-agressif de bon niveaux, vous pourrez même effectuer cette relance en bluff totalContrairement au joueur loose-passif, le joueur loose-agressif est souvent difficile à affronter. Bien appliqué, le style loose-agressif peut même être dévastateur (demandez à Gus Hansen ou Daniel Negreanu). Nous nous limiterons ici à traiter le cas du joueur trop loose et trop agressif, un cas fréquent aux limites moyennes. Le problème que vous pose ce joueur et qu'il joue beaucoup de mains, de types très différents, et va vous voler beaucoup de pots au flop ou au turn lorsqu'il suspecte que vous avez raté. De nombreux auteurs conseillent de joueur plus sérré contre ce genre de profil. Si ce conseil est suffisant pour gagner pour la version « kamikaze » du joueur loose-agressif, elle est loin d'être optimale contre le loose-agressif modéré. En effet, en resserrant votre jeu, vous réduirez encore plus la proportion de cartes moyennes et faibles dans vos mains de départ. Le joueur loose saura donc quasiment certain que vous avez raté lorsque le flop vient sans figure, et vous volera pot sur pot. Les quelques cas ou vous aurez une grosse paire en main ne suffiront pas à compenser vos pertes au flop. Le mix de mains de départ à jouer est similaire à celui que nous avons vu en I: moins de mains hautes marginales, et plus de petites paires et de connecteurs suités. En changeant votre espace de main de départ, vous deviendrez plus difficile à lire. Si l'adversaire loose-agressif joue beaucoup de mains quelle que soit la taille de votre relance preflop, vous devez cette fois réduire la taille de votre relance. Contre ce joueur, c'est au flop que vous ferez la différence. Après le flop, il vous faudra également réduire la proportion de continuation bet. En plus de cela, il vous faudra également embusquer une peu plus de mains au flop. Une ligne classique contre ce type d'adversaire, lorsque vous floppez une grosse main, est de miser le flop, est de check-raiser le turn. Contre des joueurs loose-agressif de bon niveaux, vous pourrez même effectuer cette relance en bluff total: en effet, le joueur loose agressif supporte mal ces grosses relances, car il rarement de quoi payer (c'est le problème lorsque vous jouez trop de mains).

Bonne Chance !

 PA  0 9057   2 Commentaires