Ne pas sur-estimer sa côte implicite

Ne pas sur-estimer sa côte implicite
  • 21 novembre 2013
  • Nico_1963
  • apprendre le poker no limit holdem
  • 12389
  • 0 Commentaires

L'objectif de cette rubrique est de mettre en évidence les articles les plus pertinents (ou des résumés de ceux-ci) du célébre forum américain. Ceux-ci étant en anglais, une petite traduction s'imposait. Le lien de l'article original se trouve en fin de page.

Considérons la main suivante :

100 BB stack à x stakes.

Vous avez au BB.

UTG open raise de 5 BB, le bouton, le SB et vous-même callez.

Flop    (pot : 20.5 BB )

SB, BB check. UTG bet 20 BB et tout le monde fold jusqu’à vous.

Que faites-vous ? check / call / raise ?

Lorsque c’est à vous de jouer, le pot est de 40.5 BB et il vous coute 20 BB pour caller.

Selon les probabilités, vous devez folder : côtes du pot : 2 : 1 pour un tirage à 4.22 : 1.

Cependant, beaucoup de joueurs call et le justifie en disant qu’ils ont la côte implicite pour rendre le call profitable.

Quelles sont réellement leurs côtes implicites ? Cela est délicat car c’est dépendant de beaucoup de facteurs dont le plus important est la tendance de votre adversaire.

Analysons le de plus près.

Nous supposons pour cet exemple que si nous touchons nous aurons toujours la meilleure main - ce qui n’est pas vrai, mais nous avons besoin de l’admettre pour cet exemple.

Nous allons toucher 1 de nos 9 outs, 9 fois / 47. Soit environ 20 % du temps. Donc 1 fois / 5 ou nous callons, nous gagnons la main.

Cela signifie que nous perdons 20 BB 4 fois et 1 fois nous gagnons 40.5 BB + les côtes implicites …

Notre Profit…

x = valeur de la côte implicite (ce que nous devons prendre à notre adversaire pour rendre le call rentable)

P = 0.8 (-20) + 0.2 (40.5 + x)

x est une valeur tellement volatile (il a un range tellement large et est dépendant de tellement de facteurs) que nous devons trouver le point de break even pour nous aider à trouver la valeur approximative dont nous avons besoin pour être dans la moyenne).

0 = - 16 + 0.2 x + 8.1

-0.2 x = - 7.9

x = 39.5

Ainsi, nous avons besoin pour être dans la moyenne de prendre exactement 39.5 BB à notre adversaire chaque fois que bous touchons.

En considérant la taille des stacks de notre exemple, le pot sera de 60 BB après notre call et il restera 75 BB dans chaque stack. Nous devons lui prendre presque 40 BB juste pour arriver au point de break even (fair bet).

Il va être clair pour notre adversaire qu’un tirage couleur va être dans notre range de main et si nous misons quand nous touchons, il pourrait ne pas nous payer assez souvent pour rendre notre call initial profitable.

Contre beaucoup de joueurs qui ne réfléchissent pas (et même contre beaucoup de joueurs qui réfléchissent) nous pouvons faire cela parce que le pot est énorme. Mais si les stacks sont plus petits ? Même légèrement ? Et si les stacks étaient beaucoup plus gros ? Et si nous changeons notre hypothèse comme quoi nous allons toujours gagner si nous touchons ?

C’est un spot marginal au flop. Si nous touchons notre main, nous avons BESOIN d’extraire plus que la moitié de son stack CHAQUE FOIS que nous touchons sinon c’est un mauvais call. Nous avons besoin de notre jugement pour déterminer cela, mais si nous surestimons notre côte implicite, nous pouvons faire de mauvais call sans même le savoir.

Ne surestimez pas la valeur de vos côtes implicites.

Lien vers l'aricle original : http://forumserver.twoplustwo.com/showflat.php?Cat=0&Board=ssplnlpoker&Number=7443252&PHPSESSID=&fpart=1#Post7443252