Le Raise or Fold (par Chris Ferguson)

Le Raise or Fold (par Chris Ferguson)
  • 18 mai 2012
  • Tio_Fignot
  • apprendre le poker no limit holdem
  • 3517
  • 32 Commentaires

Je m’aperçois que de nombreux joueurs qui débutent ont encore cette fâcheuse propension à limper préflop en position UTG (ou tout au moins en premier de parole) et à être trop passif sur les coups. Il paraît que c’est assez courant chez les novices. Peut-être l’ai-je moi-même déjà fait à mes débuts ? J’ai un peu oublié pour tout vous dire… ou j’ai inconsciemment préféré oublier. Alors je me dis qu’il est sûrement temps pour ces joueurs à tendance passive d’aborder la technique du Raise or Fold.

Tio Fignot Poker FergussonCet article est donc destiné aux joueurs débutants qui pourraient avoir quelques problèmes de passivité préflop. Pour ceux qui ne la connaîtraient pas encore, la technique du Raise or Fold est une sorte de système de mise préflop qui vous permettra d’entrer dans un coup de manière plus agressive. Pour vous faire découvrir cette technique, je vais reprendre et condenser un passage de l’article « No limit hold’em : comment miser ? » de Chris Ferguson paru dans le Guide Stratégique Full Tilt Poker « Edition Spéciale Tournoi ».

Ne suivez pas, relancez

A tout moment, essayez d’éviter de suivre et ne soyez jamais le premier suiveur avant le flop. Outre l’information que vous affichez concernant votre main, relancer met la pression sur les blinds et sur les autres joueurs de la table. L’intérêt est qu’en relançant, vous allez forcer les mains marginales à se coucher avant le flop, limitant ainsi le nombre d’adversaires que vous allez devoir affronter pour le reste de la main. Vous pouvez même réduire ce nombre à zéro et récupérer les blinds et antes. Relancer avec vos mains les plus fortes permet fréquemment de parvenir à faire coucher les mains qui seraient bonnes contre la votre et faire suivre celles qui seraient mauvaises.

Donc, relancez ou couchez-vous. Si votre main vaut d’être jouée, elle vaut que vous relanciez avec elle. Si ce n’est pas le cas, jetez-là. Si vous relancez ou couchez toutes les mains, vous ne donnez à vos adversaires que le minimum d’informations. Tout ce que vos adversaires savent, c’est que vous n’avez pas une main qui se jette.

Note de Tio Fignot

Je pense que l’on peut ajouter ces quelques avantages de la relance préflop qui me paraissent importants :

  • Une relance préflop qui n’est pas sur-relancée vous permet de prendre le contrôle du coup en tant que dernier agresseur préflop, et non plus de le subir en ayant simplement suivi. (Vous obtiendrez le même effet avec une sur-relance non sur-sur-relancée)
  • En plus de limiter le nombre d’adversaires, une relance (ou une sur-relance) préflop peut dissuader tous les joueurs situés derrière vous, jusqu’au Bouton, d’entrer dans le coup et vous offre la possibilité d’avoir la position sur vos adversaires pour le reste de la main.
  • Une relance préflop vous amènera quelques informations supplémentaires qui vous permettront d’affiner les ranges de mains de vos adversaires qui ont décidé de jouer le coup, selon bien sûr leur réaction face à votre relance (call ou sur-relance) et en fonction de leurs profils (joueur très serré, serré, large ou ultra-large).

Trois versions du Raise or Fold

Il y a trois versions de la règle « ne jamais limper » : forte, moyenne et faible.

Version forte

  • Si je suis le premier à entrer, je relance ou je me couche
  • Si quelqu’un limpe avant moi, je relance ou je me couche
  • Si quelqu’un relance avant moi, je sur-relance ou je me couche

Version moyenne

  • Si je suis le premier à entrer, je relance ou je me couche
  • Si quelqu’un limpe avant moi, je peux suivre
  • Si quelqu’un relance avant moi, je sur-relance ou je me couche (C’est cette version moyenne du Raise or Fold que Chris Ferguson utilise en Limit HE)

Version faible

  • Si je suis le premier à entrer, je relance ou je me couche
  • Si quelqu’un limpe avant moi, je peux suivre. (Cependant, restez réservé quant à cette façon de jouer. En agissant ainsi, vous définissez votre main plus clairement que les limpeurs initiaux, dont la probabilité qu’ils sous-jouent est plus grande. Vous perdez une partie de l’avantage de la position si quelqu’un d’autre limpe après vous et la totalité si quelqu’un relance après vous. Si vous devez limper, faîtes-le quand il y a déjà plusieurs limpeurs avant vous et que vous ne pensez pas que les joueurs qui parlent après vous vont relancer)
  • Si quelqu’un relance avant moi, je peux suivre.

Vous allez donc maintenant pouvoir ajouter un peu d’agressivité à votre jeu avec cette technique du Raise or Fold. Il vous faudra bien sûr vous l’approprier en l’expérimentant aux tables et en vous adaptant. Vous jouerez alors la version qui vous convient le mieux ou même varierez les plaisirs en fonctions de nombreux paramètres (votre propre style de jeu, le profil de vos adversaires, le format : CG, SnG, MTT, Full Ring, 6max… , votre stratégie sur le tournoi, le moment du tournoi…).