[PA-Book] Mouflos une année à décuver, une nouvelle pour maraver


#1

Salut tout le monde,

J’étais passé par le module blog de P-A et avait balancé pas mal de contenu, malheureusement et on m’a prévenu par mail c’est destiné à fermer donc je vais tout rebalancer ici.
Un petit mois de publications, y’a des trucs un peu intimes, y’a des trucs vulgaires et irrespectueux mais on va pas trop se mentir je suis globalement quelqu’un de vulgaire et irrespectueux donc c’est plutôt cohérent.

Après c’était principalement destiné à mon entourage proche donc y’a pas mal de vulgarisation et un max d’erreurs donc bon j’ai fais ce que j’ai pu.
Nul doute que certains joueurs vont se reconnaitre ici, si je vous ai manqué de respect bah… ça arrive quoi désolé.


#2

Bonjour/Bonsoir à toi lecteur et bienvenue sur ce blog destiné à retracer ma progression en cash game et dans le milieu de poker à but professionnel. S'il est avant tout lancé dans une optique personnelle pour suivre mon propre avancement et extérioriser un peu la pression des journées grind vous êtes bien évidemment conviés à apporter votre pierre à l'édifice si vous le souhaitez, c'est gratuit.

Je me présente, Mouflos, 28 ans, Lorrain et passionné de poker depuis une dizaine d'années, joueur sporadique et rapidement passé de baleineau poissoneau à regfish gràce à P-A il y a 8-9 ans, chemin faisant l'appel du poker s'est toujours fait ressentir à travers les années, jouant parfois un ou deux mois par an seulement, parfois plus mais rarement loin des yeux ni du coeur :slight_smile:
Bref l'idée est maintenant décidée, j'ai trop tourné autour du pot et ce domaine est ma passion, et à mon humble avis rien de mieux que de faire de sa passion son gagne-pain.

Gros retour sur les tables il y a maintenant un an, prise de cours de coaching, grind incéssant, mais ce n'était pas encore assez, le manque de rigueur et de discipline me faisait décrocher bien trop souvent pour des durées bien trop longues et seulement 285k hands jouées en pile un an.

L'objectif de cette nouvelle année : ~50k hands minimum par mois et si possible commencer à sit la NL25 d'ici début mars voire début avril, ensuite viser le rang palladium PMU de manière fixe afin d'assurer un constant 20% de rakeback.

Actuellement dans le haut du panier des regs de NL10, manque simplement à reconstruire la bankroll lâchement délestée de ses brouzoufs. Bref atteindre 30 caves de NL25 pour commencer à la shoot, ça me paraît raisonnable.

En parallèle économiser pour reprendre un bon petit pack coaching afin d'aborder la 25 et la nouvelle année sous les meilleurs auspices

Les leaks sont nombreux, le travail ne manque pas, la motivation non-plus.

J'essayerais au possible de débriefer ici chaque soir après chaque session, mon ressentit, ce qui a marché, les erreurs commises et ce qui allait et faire un point mensuel chaque dernier jour du mois.

Vous êtes bien surs tous invités à y joindre vos commentaires... même si c'est pour dire que je suis nul :slight_smile:

Amusez-vous bien.


#3

En guise de préambule, une petite courbe .

215k hand en NL10, 2,13 bb/100 ce qui est vraiment faible à mon gout, 40 caves sous l'ev, bon on va pas se plaindre ça pourrait être pire.

Objectif avant de passer la 25 atteindre au moins 4bb/100 en NL10 sur un sample de ~100k hands.

Pas mal de leaks récurrents en cours de nivelage, trop de cbet je pense, dans de mauvais spots, trop grosse passivité préflop, apprendre à plus 3bet notamment oop et surtout jouer plus.

Pour ce qui est de jouer plus, grosse motivation depuis ce début d'année avec presque 35k hands jouées depuis le 03/01, esperant dépasser les 75k hands jouées ce mois-ci, pouvoir faire un point à peu près objectif de la progression.

En parallèle, travail quotidien hors table d'analyses et prises de notes sur les spots sélectionnés pendant les sessions, consultation régulière du forum ainsi que visionnage des vidéos didactiques + "tentative" de lecture de Applications of no limit hold'em de Matthew Janda, même si une grande partie des démonstrations mathématiques me passent littéralement au dessus et que l'utilité en restera limité en 25, connaitre le concept du GTO ne peut cependant pas faire de mal.

Bref une année chargée en perspective.

En cadeau la main brag pour la Noël, les fêtes etc... easy spot.


#4

11/01 : Session en deux temps aujourd'hui 12h-15h et 18H-23h30. Assez éprouvant sur la fin, dormi 3h tête dans le ciao.

Extrêmement profitable cette après-midi, plein de spots faciles, run good et bons timings, étonnamment quand on considère que c'est pas forcément les heures les plus sympa de la journée sur PMU, on va pas s'en plaindre. 3,5 caves prises en 1,5k hands run good malgrès un 93/7 salement perdu, ça arrive, la décision était évidemment la bonne.

Bref confiant, solide mentalement, peu d'erreurs même si il s'en glisse encore quelques grosses, principalement au niveau du call river efficiency, gros problème ici qui me coûte extrêmement cher sur mon winrate.

Bref une session donc très positive, en confiance.

La deuxième partie de la journée était bien plus rude, pas mal de setups, Quelques 80-20 perdus, victimisé par les 3bet adverses, jamais les bons timings, je parviens à finir break even grâce aux livraisons amicales de certains, ce qui me pousse à réflechir si le fait de vouloir à tout prix finir une session au moins break even ne constitue pas le début d'un gros leak mental qu'il faudrait régler, apprendre à perdre.

Néanmoins je m'applique et essaye de produire le jeu le plus propre, quitte à être hors tempo et hors timing et me faire marcher dessus le temps que ça passe. A voir.

La journée reste somme toute positive même si le gain horaire fait frémir ça reste de la NL10, ça me rassure de pouvoir encaisser encore ce genre de sessions actuellement, ça donne confiance de se sentir assez solide mentalement pour pouvoir continuer comme ça.

Bref je m'attarde et suis épuisé, je vous donne rendez-vous probablement demain soir pour débriefer je l'espère encore au moins 4-5K hands.

L'horreur du jour :

Joueur récréatif très large passif standard, le call river de ma part est affreux jamais je dois faire ça des straights sont entrées et il les a dans sa range, et même si il était sur un supposé paire + FD il entre river. Bref une mauvaise ligne de ma part en particulier le check flop, vilain pas assez aggro et prendra en réalité jamais le stab, trop de protection a faire contre 2 ranges imo, ne pas reproduire vilain Mouflos !

La main "bien jouée" du jour :

2 vilains récréatifs, le vilain en position a un taux de stab IP aberrant ( 75% sur 24 occurences ) ce qui me donne envie de prendre un peu de value en étaux avec double TP, on craint rien à part le set de 8.

Peu d'infos sur vilain 9 à part qu'il est très aggro, imo il aurait tout mis flop avec pp8, reste en combo T9 et KT qui entrent turn, j'imagine que c'est possible qu'ils soient dans sa range mais la portion de ces combos qui vont call un check-raise de ce sizing reste relativement faible même pour un joueur récréatif tandis que l'infinité de DP que fait rentrer le J est plutot bon signe d'autant plus que même contre straight il reste masse équité à notre main, spot obvious finalement vu le stack to pot ratio turn ( que je me vois jamais check back d'ailleurs, je pense pas que ce soit une erreur de 2 barrel contre ce profil ). Bref, value extraite.

Probablement à demain pour de nouvelles aventures :slight_smile:


#5

12/01: Dur dur aujourd'hui, bien motivé, deux heures de travail hors table avant de commencer puis 6h de session entre 15H30 et 21h30. Pas brillant, suckout par tout ce qui bouge, des rivers assassines, des flops inexistants. Dur de connecter mieux qu'une top pair.

Grosse dégringolade à -6 caves rattrapé à -1, gros swing aujourd'hui. Mentalement ok, même me faire casser en deux me fait plus trop ni chaud ni froid, pas beaucoup d'impatience, pas l'impression directe que ça affecte mon jeu, j'ai eu l'impression de jouer mon A-game à peu prêt toute la session ce qui reste ok.

Pas de réussite aujourd'hui mais quelques spots intéressants et toujours ce gros problème à pas se comprendre battu river malgré une lecture de ranges et de boards décente. Bref, y'aura des jours meilleurs avec bien plus d'opportunités je n'en doute pas.

L'horreur du jour :

Un coup bien hard, vilain 98/50 sur 123 mains ( ouais ouais ) et aggro, quand il pot turn il a évidemment des 9 dans sa range, jamais JJ jamais 93 jamais KK, reste 6 combos de J9 après une fois qu'il pot turn et AI river dur de le mettre uniquement sur J9/K9 qui aurait luck sa river, reste des combos de QT dans sa range, des QK, des random 9 et vu le profil des airs. Bref sale river, le call est discutable faut vraiment avoir un sale read pour se dire que c'est que full ici. On aurait aimé ne pas toucher ce 3 turn.

La main "bien jouée" du jour :

Vilain nit 15/8 et 5% de 3bet, honnêtement jamais je l'aurais mis sur cette main preflop vu ses stats je pensais même pas qu'il l'aurait dans sa range de 3bet preflop, anyway le call préflop me parait ok vu les infos qu'on a, 4bet call semble horrible il va jamais push quoi que ce soit qu'on bat. As played easy call flop et sizing 1/3 pour titiller un peu turn, il peut call/push avec KxKh ou call/push ce qu'il aura le plus souvent soit un set de J/Q. Surpris par l’abatage, ambitieux de sa part.

La suite sûrement demain...


#6

Tardif car vendredi soir, réaction à froid et ivre.

Session intéressante aujourd'hui, énormément de spots chauds, beaucoup d'analyse de ranges, et de bons timings en début de session, beaucoup de lucidité comme vous pourrez le voir en main postée... Swing vers le haut, +6 caves les premières heures suivi de sales setup ( coup dans lesquels on ne peut rien faire excepté perdre ou gagner dépendant s'ils sont en ta faveur ou non ), la dégringolade a été sale et éprouvante pour le coup mais aucun regrets.

Un peu de sadness de ne pas avoir pu soutirer plus de $, j'imagine que c'est toujours comme ça. Il y a eu des erreurs mais un jeu très solide et très réfléchis tout le long de la session, et plus je joue plus je me surprend à vraiment comprendre les ranges adverses. Du positif donc.

Mentalement chaud et dépité, c'est dur, mais au final rien de grave ici, je suis gagnant, d'une somme ridicule certes mais je sais de quoi je suis capable, et je suis capable d'éclater les regs, je les mets dans de sales positions, je peux trouver les spots qui les font chier et les font perdre. Manque plus qu'être du bon côté de la variance et répliquer la même et c'est jackpot, bref ça continue de monter et l'objectif de la NL25 en mars/avril est complétement atteignable.

L'horreur du jour :

Voilà, bref si tu lis ça, sans parler de ta maman qui n'a rien à voir avec tes actions, t'es quand même un sacré *** et un gros **** pour call un 4bet avec 34 et je te hais, t'es une ***** et tu mérites de perde comme tes -67bb/100 le montrent, pas mieux.

La main "bien jouée du jour" :

Une main perdante cette fois contre un adversaire régulier qui a une range de 3bet tellement serrée, qui 3bet x4 ( sizing, montant, généralement dans sa positon on multiplie le montant de la relance par 3 ). Qui essaye de capper sa range en checkant flop ( voir lexique ) . Son minraise turn est tellement louche que j'ai même pas envie de pousser plus loin et que j'ai vite compris qu'il était sur 3 mains possibles, AK/KK/33. Sauf que 33 est jamais dans son range et que AK cbet flop ( continuation bet ). Donc je paye mourant avec mon brelan de valet ( qui est une main gigantesque ) mais sais qu'il a souvent le brelan de rois sur ce board et seulement parfois la paire d'as, bref la lecture est ok mais fold brelan dans ce spot... c'est plus du masochisme que de la rigueur, bref j'aurais pu facilement perdre 13€ sur ce coup, j'en ai perdu 8,15, l'intuition/lecture/expérience/erreur adverse ont fait que j'ai perdu quasi 2x moins dans une situation où je suis sensé tout lâcher.

A demain pour me voir me faire casser en deux, bisous sucrés.


#7

14/01: Salut les loulous, petite session cet après-midi en lendemain de cuite, pas trop la motivation de m'y mettre mais je me force et grand bien m'en a pris. Session courte, session de la vengeance et de la revanche contre l'adversaire d'hier et son 34s en pot 4bet. Un très bon run, que du bon, beaucoup de chance et parfois c'est bien d'en avoir.

Pas grand chose à dire, une session dans la lignée des anomalies statistiques, il m'en manquait 2-3 dans le genre pour niveler le médiocre début de mois.

Pas d'horreur aujourd'hui mais quelques spots intéressants contre la même personne présentée dans le replay avec QQ d'hier soir :

On décide de just call AJo ici pour plusieurs raisons, déjà le reg qui open est en EP avec une range assez strong, on a vraiment pas envie de 3bet ici, on sera toujours derrière quand on est call et on a pas envie de se faire 4bet ce qui nous forcerait à fold, en plus on a l'occasion de jouer un coup en position contre notre poto avec une bonne main.

Le reg a un fort taux de cbet, quand il check ici on est surs qu'il a rien et avec top pair top kicker dans ce spot le call contre l'adversaire qui stab 3/4 pot est standard.

Maintenant quand la turn entre et qu'il pot c'est un choix à faire, il a des 2 dans sa range mais j'ai l'impression que son coeur de range ( il joue 42% des mains et a un fort taux de sur-relance préflop ) est souvent composé de draws type 56/ flush draw aux coeurs/valets moins bons/air ainsi que 3 combos de paire de 4 et un de paire de 2 sans oublier parfois quelques random A2 qu'on bloque avec notre A en main il en reste 6. Donc dans l'idée 10 combos nous battent dans sa range de 40%+ ( ce qui représente à la louche 540 combos, donc 10/540 ), si on paye sa mise turn il y aura 7,21€ dans le pot et il lui en restera 7,06 derrière, et honnêtement si un coeur tombe on a vraiment pas envie de payer son bet pot et on a pas envie qu'il check/fold ses draws ratés donc on push et.... ouais le showdown est impressionnant.

Bref une bonne journée, et un pas de plus vers la 25.

A demain, bisous d'amour.


#8

16/01: Salut les enfants, petit retard, pas bossé dimanche, pas la foi. Retour aux tables ce lundi 16, fatigué.

8h de taff pour rien, épuisé, plein d'erreurs, pas content de mon niveau de jeu, pas concentré, la tête ailleurs. Transformé une très bonne session en néant. Bref ça m'a fait chier et j'ai mal joué, très mal et je peut m'en prendre qu'à moi-même. En attendant des jours meilleurs.

Parmi les mains affreuses :

Là on est vraiment dans le haut du panier de la main jouée comme une merde, l'adversaire fold au continuation bet 90% du temps en pot 3bet sur un sample assez conséquent. Quand il raise turn honnêtement y'a que très très rarement JT dans sa main, un des rares qui passe les 90% de fold est JT à carreau, le problème c'est que quand il raise turn même si on le met pas sur JT il lui reste quand même tous les brelans et un paquet de double paires et le fold aurait dû être une évidence, main ridiculement mal jouée, ça m'énerve de voir que j'ai pu jouer ça comme ça.

Pour contrebalancer une main un peu marrante :

Bon on va pas s'emballer non plus c'est un setup en ma faveur, top flush contre deuxième flush mais le double check-raise m'a fait rire sur le moment, j'hésitais sur un check/call river mais y'a trop de check back dans la range adverse maintenant que le T double et trop de value à faire à bet, vu le ratio entre ce qu'il lui reste et la taille du pot la décision était facile.

Bref pas content, il va falloir en mettre un vrai coup cette semaine et arrêter ces horreurs. A plus et J'te lèche la joue ma caille.


#9

17/01 à 20/01 : Salut les enfants !

En retard pour vous tenir au courant de l'avancée, très dur, très très dur, sale coup de variance, sales erreurs, mentalement au fond des chiottes le 17 m'a vraiment mis au fond, je peux m'en prendre qu'à moi même j'aurais dû m'arrêter quand il était temps, mais quand l'objectif est de faire du volume...

J'essayais de jouer mon meilleur poker pour contrer les setups à répétition mais ça ne suffisait pas, trop d'erreurs se glissaient, trop d'incertitude. Du coup en sortie de cette session et les jours d'après j'ai décidé de vraiment travailler sur mon jeu et faire les ajustements qui me paraissaient nécessaires. Et j'ai tout de suite constaté le lendemain malgré une session perdante que mon jeu était bien plus fluide, plus aggro et plus propre. Moins de cbet approximatifs, plus de 3bets ( quasiment 2x plus ) qui a le double avantage de ramasser préflop contre les profils weak quand on est light et de pouvoir balancer les premium dedans et arrêter de se faire uniquement violer en pot 3bet. L'autre avantage c'est que vu que maintenant quasiment la moitié de ma range est constituée de semi-poubelles j'ai moins tendance à m'accrocher aux pots 3bets quand j'ai une premium, je joue plus ces pots et commence à avoir un peu plus d'expérience dedans, je commence d'ailleurs à pouvoir y équilibrer une range d'open check solide ce que je ne pouvais me permettre avant. Quand je vois les regs sur la room où je joue c'est à mourir de rire y'en a pas un qui a moins de 80% de cbet en 3bet pot.

Je reprends un peu du poil de la bête aujourd'hui, le début de séssion était atroce, -6 caves les 2 premières heures, rebalancé à +3 caves, c'est toujours éprouvant de voir en live la variance tourner, comme ce que Patrick "Patoche" Bruel appelle les "cycles de chance", bon on sait pas trop ce qu'il veut dire par là de son côté mais quand t'es en plein aux tables ouais ça se voit vraiment vénère.

La courbe du jour :

Un gain horaire à se taper la tête contre les murs, vivement que ça s'arrête, bref ça se voit bien à la courbe orange, pour simplifier au max la courbe orange représente ce que j'aurais du gagner et la verte ce que j'ai réellement gagné ( attention c'est de la simplification au burin ), les points importants c'est les gros pics de variations entre la verte et la orange, souvent synonyme d'un tapis parti loin devant l'adversaire qui touche sa/ses cartes magiques, Ca malheureusement on peut rien y faire à part se dire que c'est quand même bon signe de pouvoir faire tout lâcher à un mec loin derrière au %, un jour mes 80/20 passeront tous je le sait !

Pour la partie moins drôle ça c'est le récap des 3 derniers jours :

Descendu très fort, grosse impuissance aux tables, moral dans les talons, talons dans les yeux, bref ça remonte à force d'acharnement mais tristement même en faisant beaucoup de volume ce mois sera vraiment noir, triste pour un mois de début de blog etc... mais bon ça arrive et faut faire avec.

Anyway les sessions d'hier et aujourd'hui m'ont vraiment montrées que j'ai travaillé dans le bon sens et que mes ajustements étaient vraiment bons, lecture et lignes employées étaient aujourd'hui quasi parfaites même après 10h de tables dans les pattes, reste quelques erreurs sur lesquelles il faut que je me concentre mais au moins cette session dégueux du 17 m'aura fait changer dans le bon sens.

Bref je vous laisser les enfants, suçon à la narine et ciao.


#10

21/01: Fatigué, épuisé, je tiens plus le rythme, je m'acharne là-dessus, peut-être trop. En contrepartie les résultats sont là depuis cette session de l'enfer du 17 et jamais je n'ai été aussi content de mon niveau de jeu.

J'ai beaucoup ri aux tables aujourd'hui, on s'amuse comme on peut, j'ai démoli quelques regs en pots 3bet de façon bien violente, ils comprennent pas qu'un joueur qui de leur point de vue 3bet "si peu" puisse avoir une range de check strong oop ou ip flop du coup ils font mass erreurs à se value cut complétement et à bluff de la merde contre mes nuts. Bref les mecs sont en pampa, ça se voit, et ça fait plaisir.

Journée en deux temps :

Donc bon plus qu'à continuer sur cette lancée et on aura épongé le 17, demain normalement. Et plus qu'à continuer comme ça après, je trouve une fluidité dans mon jeu que je n'avais pas avant, je sais pas si c'est impacté par la variance ou uniquement par un changement drastique de comportement aux tables encore exactement mais j'ai l'impression de bien moins perdre dans les périodes ou je touche pas une carotte. Et bref à confirmer voir si j'ai pas trop contre-ajusté. Bonne journée au final, ça manquait.

Une main qui m'a fait rire :

Alors bon pour l'histoire le vilain qui me sur-relance préflop a une sacré range dans ce spot avec pas mal de mains marginales pas ouf que j'estime pouvoir lui faire passer en tapant un 4bet light avec mon A bloqueur. Première incompréhension le joueur décide de just call un 4bet, ce qui n'est vraiment pas conseillé, déjà il est hors position, n'a aucune visibilité sur ma main et ce qu'il paye préflop ici c'est tout le temps dominé par ma range de 4bet normalement, donc QKs c'est joli mais là c'est nul et c'est un fold.

Maintenant arrive le flop 3 coeurs, je suis pas super content de ma situation, vilain représente quand même une range vachement strong type JJ/QQ et AQs/AKo donc je décide flop de prendre ma carte gratuite et d'essayer de réaliser mon équité en touchant un coeur qui me donnerait la meilleure main possible à ce stade.

Et c'est là qu'en fait c'est à mourir de rire, l'adversaire fait ici une erreur de lecture énorme qui est de supposer que si j'avais l'A de coeur dans ma main je l'aurais toujours toujours misé au flop, ce qui en définitive est faux et se décide donc de représenter et bluffer ce qu'il pense que je ne peux avoir soit l'as de coeur. Pas d'bol...

Et je suis pas fan d'incorporer QKs sans coeur parmi ses combos de bluffs, il frappe top pair à la turn et si moi j'ai genre JJ ou AK sans coeur je suis presque obligé de check-back turn et river ce qui laisse pas mal de showdown value à sa top pair. En gros il a mal joué.

Bisous les n'enfants.


#11

22/01: En deux temps aujourd'hui, des sessions très courtes, épuisé, exténué, crevé, fatigué et pas le moral va savoir pourquoi, pas eu trop la motivation de m'assoir des heures aux tables aujourd'hui et ait plus bossé hors tables, anyway ça reste quand même une des journées les plus lucratives du mois.

Le bonheur la joie la gaieté tout ça tout ça, j'arrive même pas à m'en réjouir. Bref on remonte la pente on balaye les doutes de la semaine dernière et on fonce vers la NL25, très très bientôt.

Le coup de la honte pour l'adversaire :

Quand il me call ma relance comme ça au bouton le mec est face-up je le met direct sur brelan floppé, de toute façon il aurait raise straight pour protéger c'est pour ça que je met pas de deuxième sacoche à la turn et que je décide de passer en check/fold, c'est à dire que si mon adversaire mise à la turn je couche ma main sans regrets tellement je sais que lui a paire de 6/8/T en main. Il décide de checker derrière turn pour me laisser améliorer se sentant en sécurité, il a pas spécialement tort il a full max. Mais ouais bien joué tu m'as fait améliorer.

Edit: Et je suis pas fier du coup, vu que je sais qu'il a très certainement full inférieur sur ce board je suis sensé overbet all in river, éviter que le joueur d'en face ai un éclair de lucidité et décide de simplement call au lieu de raise auquel cas je perdrais de la value.

Bisous les lapins.


#12

23/01 à 27/01 : Salut les enfants,

Petit retour après quelques jours au vert chez mes parents. Au vert dans tous les sens du terme tellement le niveau de jeu que j'ai balancé en jouant de chez eux m'a surpris. Les ajustements sont là et ils payent, ils payent violent. 8bb/100 depuis le 17 sur 50k hands, une courbe qui monte de manière exponentielle, bref que du bon et l'impression de véritablement marcher sur tout le field. J'esquive un milliard de setups par jour, j'en colle des énormes, je fais se level les mecs en face qui comprennent plus rien à mes ranges.

Du point de vue moral, outre le fait que ce soit sympa de rentrer de la thune et de remplir mes objectifs à court terme y'a un point qui me chagrine un peu depuis début janvier. Là où la plupart des gens ont besoin d'avoir une vie bien rangée et équilibrée dans le but d'être plus performants au poker je me rends compte de mon côté que c'est tout l'inverse, ma vie ne guérit pas mon poker mais le poker guérit ma vie. Et le plus dur là dedans c'est se rendre compte que je tire ma force de ma rage et de ma colère. Que jamais je ne suis aussi performant et dévoué que quand j'ai la haine...

Quand je m'assois aux tables le monde s'arrête, il n'existe plus rien autour, plus que les ranges, les adversaires, les boards et les stratégies exploitantes et EV+, le monde pourrait s'écrouler autour de moi, et il s'écroule inexorablement ça n'a pas d'importance, tout ce qui importe c'est d'être là et de saisir chacune des opportunités, même pas pour la thune, même pas pour le prestige ( exagère pas Mouflos ), par compétition, par perfectionnisme.

C'est triste d'avoir conscience de tout ça, triste d'être motivé par la rage, triste d'être dans la réaction, triste de protéger sa souffrance parce que c'est la dernière chose qui te fais avancer. Bref je vais m'arrêter là vous aurez compris l'idée.

Pour ce qui est de ces 5 derniers jours aux tables je vais vous coller un sale graph :

Comme ça c'est clair, j'ai tout défoncé, rares étaient les spots chiants et les décisions complexes de mon côté, légion en face. Mon axe de réflexion depuis le 17 et je préviens ça va pas être beau à entendre et c'est pas forcément juste mais c'est de simplement me remettre terre à terre et de ma rappeler à chaque fois que je m'assieds aux tables de NL10 que les joueurs seront tous des merdes qui savent pas jouer ( désolé c'est très vulgaire et choquant je m'en excuse ), en plus de booster le moral ça se vérifie, je vois pas un reg faire une quelconque analyse de range ou un move étonnant et exploitant sur mon jeu lui-même maxi exploitant et donc très déséquilibré, du coup bah je suis obligé de me dire que l'intégralité du field de NL10 est composé de mollusques exploitables et qui ne sont techniquement pas capables de s'adapter.

Dans l'idée en ce moment ça va pas et je me venge aux tables, le côté obscur m'abreuve de sa puissance, je suis le sith qui sit la NL10. Putain j'me fais même plus rire.

Pour ce qui est du mois en cours, 102k hands jouées pour le moment, je compte passer la barre des 110k. C'est énorme pour quelqu'un qui joue en moyenne 9/10 tables, j'ai pas vu le jour et c'est tant mieux. Pas le temps de me rappeler ni de qui je suis d'où je viens et où je vais et j'en demandais pas moins. 3.5bb/100 sur le mois pour le moment, c'est d'la merde et je peux plus accuser la variance, mon jeu était tout simplement pas au niveau la première moitié du mois, j'étais un mollusque naze. Mais bon on s'acharne, on expérimente, on essaye, on travaille et vaut mieux réussir parce qu'il y a pas d'autre porte de sortie pour moi, alors pas le choix on réussi.

Je vous prépare encore quelques vidéos ça va swinger et je préviens je vais être très vulgaire parce que je suis très énervé, j'assume.

La main la plus rentable du mois, ça cagoule sec :

Vilain 9 est un reg standard avec une range d'open de 13% dans cette position donc on a un call parfait avec la paire de 6, plein de côtes implicites tout ça tout ça avec en plus deux récréatifs derrière. Vilain 5 et 8 sont deux chèvres, ça bêle ça fait nimp et on en attend pas moins d'eux. On flop brelan de 6 parce qu'on est des enculés de chattards, vilain 8 s'excite, vilain 9 cap sa range quand il relance pas, c'est à dire qu'ici si il a KK ou 77 il est obligé de raise tellement il y a de tirages, du coup bah il les a pas, alors moi je prends le spot de raise. Vilain 5 dans sa grande lucidité comprend que c'est pas le coup de sa life et couche, bien joué bébé. Vilain 8 re-raise all-in, t'façon y'a que de la merde dans sa range et si lui a 77/KK bah on s'en tape setup et bye main suivante. Vilain 9 buen reg call cette sur-sur-relance, il est chaud il montre à la table qu'on l'encule pas avec le sourire. Ici je serais bien parti all-in au moment du flop mais c'est un truc au poker, quand vilain 8 re-raise AI ici on peut pas repush par au dessus sinon je l'aurais évidemment fait. Donc plus que vilain 9 et moi, on est commit ( y'a trop dans le pot pour que qui que ce soit de nous deux fold peu importe la turn ). Du coup bon c'est un call instantané de ma part turn mais le 7 est sympa ça enlève des combos de 77 dans les ranges adverses donc à part KK chez vilain 8 je suis toujours devant.

Je paye, ils me montrent de la merde, le reg quitte la table direct, bah ouais ta TPTK elle vaut que dalle dans ce spot et tu devrais le savoir. Les types ils doivent jouer sans tracker parce que dans ce spot je suis jamais en bluff et jamais à tirage et jamais j'ai moins bien que AK, ils regardent leurs mains, pas leurs infos, donc c'est pas un setup pour toi l'ami, t'aimais juste trop ta main et elle t'as trahi.

Allez bisous faut que je crache ma rage.


#13

Salut les enfants,

C'était chiant aujourd'hui, comme tous les lendemains de cuite, d'ailleurs j'en tenais une bien féroce hier soir à priori. Rien passé de l'aprem impossible de faire quoi que ce soit, gros ennui et impossible de faire décoller les gains, bref c'était morne et chiant putain chiant comme la pluie.

Donc globalement on s'emmerde, on s'fait chier alors on stop et on va manger, on reprend après et crac.

Journée sauve, pas la motivation de continuer, et rien de spé à ajouter.

La main de la haine :

Donc on a un récréatif qui ouvre en EP, un bon gros clochard nul pourquoi pas, derrière un reg naze paye simplement avec sa paire de dames en main, histoire d'être bien nul et de perdre toute la value du monde en jouant un pot multiway contre x adversaires et se faire casser le boule. Je sur-relance ces deux burnes avec ma paire de rois logique et là Jacky la frite se décide à se dire que sa paire de dames naze est beaucoup trop bien et balance 10 balles.

Ecoute trouduc, tu penses que je te paye avec quoi de moins bien que toi quand tu fais ça ? Le meilleur de ma range de call dans ce spot pour toi c'est AK et t'es à 50%, le reste t'es loin loin derrière, mais ça va tu chattes tes 10% t'es fort. Typique des mongolos de la NL10.

Bisous acrobatiques, ciao.


#14

30/01: Encore une buen journée chiante, elles s'enchaînent et se ressemblent, rien de spé de plus à dire qu'hier c'est la même chose sauf que la deuxième partie de soirée était pas aussi sympa, de bons suckouts toute l'après-midi, c'est la cour des miracles de PMU, tous les aveugles et les boiteux du poker s'y retrouvent.

Bref rien à voir aujourd'hui, grosse room de golios mais on va pas se mentir c'est pour ça qu'on la joue, la plupart du temps ils perdent mais des fois ils chattent, aujourd'hui bah ils m'ont chattés, demain je les casserais peut-être en deux.

Anyway j'estime avoir bien joué dans l'ensemble, pas de grosse grosse erreur donc normalement j'ai pas trop à m'en faire.

Un exemple parmi d'autres :

Quand tu vois ça tu perds vraiment foi en l'humanité, pas besoin d'expliquer, golios chattos into boulos of the mouflos. Une erreur par street c'est plutôt un bon rythme.

Bref c'est l'heure de boire un coup pour pouvoir dormir, bisous baveux et dégueulasses pleins de whisky qui coule sur ta joue. <3


#15

Bonne session cette aprem et ennui ce soir, pas touché énorme, des spots chiants à gérer, des regs nuls qui font nimp en 3bet pot, ça 3 barrel air, du bonheur ils sont perdus. Journée correcte quand même. La fin de la NL10, pas triste de quitter le vivier à moules.

Bref la NL10 c'est la fin, objectif accompli, on passe en 25 et avant le délai espéré, bah ouais on a bourrés comme des cons, 182,5 heures passées uniquement aux tables ce mois-ci, auxquelles on peut rajouter au minimum 35 heures de travail hors table et j'ai commencé le mois le 03/01. Soit une moyenne d'à peu près 7h45 de taff par jour depuis le 03. Je vais pas parler du gain horaire, ça me fait gerber. Anyway 117k hands jouées ce mois, mon jeu a évolué à l'infini, forcément, et je suis plutôt content de ce qu'il est devenu, je pense qu'entre ma lecture et mes lines j'aurais aucun problème en NL25, c'est globalement le même field.

Donc bref graph du mois :

On voit bien qu'on a une moitié de mois à chier des bulles et l'autre moitié ou on s'active, les changements ont payés, bref si on avait commencé comme ça on aurait fait le double, anyway en gain uniquement aux tables c'est pas si affreux, quand on rajoute le rakeback derrière ça devient un peu plus confortable.

Concernant les objectifs bah, 3,31bb/100 ce mois, c'est naze, on voulait 6 sur 100k hands, après vu mon niveau de jeu avant ajustements bon si on zappe tout ça et qu'on prend les 60k dernières mains on y est, on est même à 7bb/100 donc bon vu que j'ai pas envie de me cogner encore 40k hands de NL10 pour confirmer on va dire que l'objectif est plus ou moins accompli.

Ensuite, on a la bankroll pour la 25 bien avant la date estimée, donc on commence demain, objectif accompli.

Jouer 75k hands ce mois-ci je pense qu'on peut dire que c'est accompli.

Pour ce qui est du rang palladium PMU, en gros faut rake 4500 balles en 3 mois, ce mois j'ai rake 1450 en NL10 donc bon suffit de sit la 25, jouer encore 110k hands et ça c'est le mois prochain, donc on vise encore. 1K5 de rake en NL10 putain c'est inimaginable.

Vu qu'on a tout rempli on va en fixer de nouveaux pour février et des bien corsés cette fois, jouer assez pour à la fois atteindre le palladium fin mars et prendre l'équivalent de 60 caves de NL25 rakeback inclu, de plus on recommence le coaching semaine prochaine, le but avoué, tout défoncer. Donc l'objectif de ce mois de février c'est globalement marcher sur le field de la 25 les yeux fermés si possible, on va voir ce que ça donne, j'ai confiance.

J'essayerais de filmer mon premier shoot de 25 que vous me voyez me pisser dessus parce que j'ai pas l'habitude des montants, ça doit faire 2 ans que je l'ai pas touchée.

Bref un putain de mois long et chiant ou j'ai à peine vu le jour, c'était plus ou moins le but au final, l'idée c'est d'en enchaîner un autre et un autre et un autre, on verra quand ça s'arrête. Mais un mois gratifiant, un mois où je suis maintenant convaincu que j'ai ce qu'il faut pour réussir dans ce domaine, bref on plonge.

Bisous sur la glotte.


#16

01/02 : Journée de merde hier, shoot de 25 pas concluant, -3,5 caves soit -90 balles, passé en NL10 pour remonter, -3,5 caves soit -35 balles pour un total de -125 hier on est au top on touche rien, du coup j'me suis bourré la gueule.

Le réveil est tendu, j'ai la main en sang ( léger ) je sais pas pourquoi, donc un thé et au boulot.

Pas de graph ou de capture d'écran, la flemme, ce soir peut-être.

Bye.


#17

01/02 à 02/02 : Session d'hier bien naze, ça a swingé en NL25, les montants font peur mais en fait c'est moins de 4 caves et 4 caves de NL10, on a rien touché c'était nul nul nul on s'est trop pas amusés tu vois.

0102.jpg

Et session vengeance du jour en NL10 :

0202.jpg

Faut croire qu'on a pas mal chatté nos races, après quand je vois le coup avec le plus gros différentiel je me dis que je mérite... Depuis hier j'ai vraiment eu un axe de réflexion basé essentiellement sur du mauvais whisky, ça paye.

Ca t'apprendra à call un 3bet avec pp5 100bb deeps en EP trouduc.


#18

03/02 : Journée de merde, swings de 20 caves, on finit positifs et c'était pas plaisant, flemme de poster un graph, ça va pas super mais le Clan Campbell me soutien.

Bye.


#19

Dans ce message fourre-tout je collerais tous les concepts de bases que je voulais développer pour mon entourage et les quelques vidéos bien hard que j'ai mises en lignes, ouais y'a pas de respect etc...

J'arrive pas à dormir, je décuite et ça fait mal, alors écrire quelques lignes ici est la seule chose qu'il me reste pour extérioriser à 6h du matin.

Le principe étant ici de bien faire comprendre comment aborder et quel raisonnement avoir à une table de poker lorsque l'on joue une main. Encore une fois on va s'aider d'un replay et aborder complétement le raisonnement derrière. Tout ce que je dis n'est pas à prendre au pied de la lettre, j'ai moi aussi mes failles ( sinon je serais déjà aux Bahamas ) et ma parole n'est pas d'or ( sinon je serais conférencier aux Bahamas ) mais globalement je suis plutôt ( le chien de Mickey ) ok.

Le principe de base étant de savoir qui est qui, que fait votre adversaire, quelle range il joue préflop, réduire ses combos de mains possibles pour faire une approximation de ce qu'il peut avoir en main.

Ce fut dur de trouver une main décente pour bien illustrer ce que je veux montrer. Tout d'abord il faut savoir qu'au poker tout joueur qui souhaite être gagnant est sensé utiliser un logiciel que l'on appelle un "tracker", qui comme son nom l'indique traque, ce logiciel analyse les mains que vous avez jouées et les mains que vous avez jouées contre vos adversaires. Outre l'aspect pratique de pouvoir revoir ses mains/celles des autres très facilement afin de prendre des notes sur la façon de jouer des joueurs/analyser les situations ou l'on est pas surs du meilleur move etc... Ce logiciel nous compile aussi les statistiques des joueurs sur les mains que l'on a jouées contre eux et se présente à peu près comme ça aux tables :

Alors dans cette histoire je suis la personne avec J9, mon adversaire entouré en vert ( code couleur perso pour désigner les joueurs faibles ) a plein de nombres en dessous de lui.

Ces nombres représentent les informations que l'on a sur lui sur certaines statistiques choisies. Ici par exemple les nombres importants sont qu'il joue 55/19 sur 236 mains. Ce qui veut dire que sur 236 mains jouées contre lui ce joueur en a jouées 55% dont 19% ou ce joueur a relancé. L'autre statistique importante dans cette configuration ici est qu'il 3bet ( statistique estampillée 3b: x ) 10%. Sur 236 mains on imagine que cette statistique la n'a pas encore totalement convergée mais l'information que l'on peut en tirer c'est que le joueur semble quand même avoir une sélection de mains de départ et que si ici il avait une main gigantesque type paire de 10 et + il nous aurait sur-relancé.

Maintenant, c'est encore une approximation mais une range de 55% représente à peu près ça :

55.jpg

Là encore, c'est une approximation puisqu'on imagine que la plupart du temps il va nous sur-relancer pas mal du top de cette range mais il est toujours important de savoir à peu près ce contre quoi l'on joue.

Voici donc la main :

On a une relance standard contre ce genre de profil, vu qu'il défend une range de 55% même J9 dépareillés est devant la majorité de sa range. On fera attention à choisir une texture de board avantageuse si l'on décide de bluffer ce coup car ( retour à la première capture d'écran ) l'adversaire passe au flop 32% du temps uniquement ( ligne Fld: x x x qui représente le % de fold de cet adversaire au flop/turn/river ) et que donc il va énormément payer face à l'agression ( on se rappelle en revanche que l'on a joué que 236 mains contre lui et que l'échantillon est vraiment trop faible pour que ces statistiques aient vraiment convergées, mais ça donne une idée de ce qu'il va défendre ou non ).

L'adversaire nous paye juste, donc déjà on peu discard ( ôter ) pas mal de mains de sa range qui nous auraient sur-relancées ( ici l'adversaire n'a que très très rarement paire de 10 et supérieur, que très rarement AT+ etc... ).

Le flop arrive et révèle 973 dont 2 trèfles. Ici on parle en premier et la décision est très facile avec top pair kicker ( carte accompagnant ) valet on va miser et on aura très souvent la meilleure main à ce stade. En revanche combien miser et pourquoi ? Ici on va miser relativement cher pour plusieurs raisons. La connexion de ce flop touche beaucoup la range de l'adversaire, si on regarde ce que représente sa range de 55% il aura souvent ici soit une paire soit un tirage quinte ( malgré le fait que l'on en bloque pas mal ayant nous même un valet en main ) soit un tirage couleur soit absolument rien. De plus on sait que l'adversaire couche 1 fois sur 3 en cas de mise au flop, de plus on a uniquement une paire de 9 donc beaucoup de turn supérieures peuvent arriver, 4 dix dames rois as soit 16 cartes dans un paquet qui en contient encore 47 soit grossièrement une fois sur trois, tout un tas de raisons qui nous poussent à miser cher ici. Il y a des 9 aussi dans la range adverse, beaucoup, parfois meilleurs parfois moins bons, on sait donc que l'on aura très probablement jamais 3 streets ( 3 occurences définies par les mises flop/turn/river ) de value ( valoriser/extraire de l'argent ). Ce serait une erreur que de miser 3 fois de suite à moins d'avoir des turn/river extrêmement avantageuses pour notre main. Dans le cas contraire l'adversaire aurait trop de meilleurs 9 et de combo de double paires et ce serait surjouer notre main que de "bourrer" aussi fort.

L'adversaire paye flop, ce qui réduit encore une fois sa range, l'adversaire n'aura ici par exemple jamais K2 dépareillé etc... La turn amène un 4 de carreau qui fait entrer 56 qui maintenant a quinte et qui est dans la range adverse, on est pas super contents de ce 4 mais c'est pas la pire turn du monde pour nous. Concept à avoir ici notre adversaire n'est pas "cappé", ce qui veut dire que ni son action préflop ni flop de nous permet de déduire qu'ici il n'a pas une paire servie de 3/4/7/9 ou 56 en main, l'adversaire peut ici être très lourd et les combos de meilleures mains possibles sont encore dans sa main à ce stade. En revanche il reste encore aussi beaucoup de draws ( tirages ) dans la range adverse, typiquement des mains type T8 ou tous les combos de mains suitées à trèfle, donc on va décider de re-miser cette turn et cher par rapport à la taille du pot encore une fois. Là la décision est toujours de passer en bet/fold, c'est à dire que vu que l'on sait que l'adversaire n'est pas "cappé", que 56 est entré et est dans sa range, si il décide de nous relancer à ce stade on sera beaucoup trop souvent battu pour espérer continuer avec une simple paire de 9 et on aurait couchés notre main.

L'adversaire paye simplement notre mise turn. Là il est important de comprendre que très souvent ( mais ce n'est pas à généraliser ) un joueur qui aurait 33/44/77/99 en main relancerait ici, c'est logique, il a un brelan qui est un monstre et voudrait gagner de l'argent avec tout en se protégeant du tirage couleur et des tirages quintes présents et qui ( même si lui ne réfléchis probablement pas comme ça ) sont aussi dans ma range à moi. En payant simplement turn l'adversaire est maintenant cappé, le haut de sa range étant maintenant 56 à trèfles sur ce board et c'est extrêmement rare car il aurait très surement relancé turn. La river arrive et amène un dame de coeur.

Et là il est très important de comprendre que cette dame est une brique absolue, elle ne fait entrer aucun tirage ( la couleur a raté, et aucun combo de 2 cartes ne permet d'avoir quinte en utilisant la dame ), il reste dans la range adverse Q3/Q7/Q9 qui entrent ici, c'est peu, très peu sachant que Q3 aurait très probablement fold turn hormis Q3 de trèfles mais étant donné que le 3 de trèfles est déjà sur le board alors ce combo est inexistant dans sa range.

On a évoqué plus tôt les raisons qui nous poussent à ne pas re-miser ici et ces raisons n'ont rien à voir avec le fait qu'une dame arrive. L'adversaire a de meilleurs 9 que nous dans sa range, incluant 97/Q9, il a rarement 56 mais c'est possible, 34 des fois et peut-être des combos moches de 74/94/93 mais aussi énormément de tirages ratés, toutes les combinaisons de 2 cartes à trèfles qui n'ont pas touchées river ( quelques Qx à trèfles tout de même ). Double intérêt de check ici dans le sens ou si l'adversaire à 8T par exemple il n'a absolument rien et peut croire que mon check représente de la faiblesse sur cette dame et tenter de bluffer son tirage raté et remporter le pot. On est ici dans une situation qu'on appelle le "bluffcatch", notre main n'est pas assez forte pour miser d'elle-même mais assez pour payer cette range large adverse qui a beaucoup raté ces turn/river.

Donc le plan est là, on check, l'adversaire mise à hauteur de la moitié du pot et on paye. Il nous retourne 57 et c'est gagné, on s'attendait à ce genre de mains et on ne sait pas vraiment pourquoi l'adversaire mise la river, c'était ni un bluff ni de la value, je ne pense pas que lui-même sache pourquoi il a misé ici mais on ne va pas s'en plaindre.

Encore une fois j'ai essayé de rester simple, mais c'est globalement le raisonnement que tout joueur de poker devrait avoir pour chacune des mains jouées. Apprécier la range adverse et jouer en conséquence.

En bonus la chanson du jour : https://www.youtube.com/watch?v=1mjlM_RnsVE

Bonne nuit les enfants.... 7H37 j'ai mis 1H30 à écrire ça, si c'est pas du dévouement, bisous.

/////////////////

Visiblement je n'arriverais pas à dormir donc autant s'occuper et partager un peu de savoir et de passion.

La théorie des bloqueurs au poker est un concept très simple mais à toujours aussi avoir en tête car une fois maitrisé est très puissant.

Il faut savoir qu'un jeu de cartes au poker est constituée de 52 cartes différentes, que l'on est servi 2 cartes en début de chaque main, ce qui amène le nombre de mains différentes possibles qu'il nous est permis d'avoir à ( 52 x 51 ) / 2 soit 1326 combos de 2 cartes.

Admettons maintenant que dans cette main nous sommes servi QK ( la dame disons à coeur et le roi à pique ). Avant que ces cartes nous soient distribuées il existe 16 combos de QK ( 4 x 4 easy ). Maintenant qu'on a QK en main il ne reste donc que 3 dames et 3 rois dans le restant du paquet donc plus que 9 combos disponibles ( 3 x 3 chaud le calcul mental ). Mais le raisonnement ne s'arrête pas là, étant donné que l'on a un roi en main il ne reste donc que 3 rois dans le paquet et réduit les combos possibles de paires de rois servies chez l'adversaire ( plus que 3 combinaisons possibles de KK au lieu de 6 ).

Comment s'en servir ? Dans cet exemple on partira sur une situation extrêmement courante préflop. Nous sommes hors position en big blind, on a QK dépareillés en main et un adversaire régulier standard nous relance au bouton. Payer ne serait jamais une véritable erreur mais forts de ces informations avec une main très correcte on peut ici le sur-relancer. Ici notre dame et notre roi en main bloquent énormément des combos avec lesquels l'adversaire peut nous sur-sur-relancer ( typiquement paire de rois/dames servies, AQ/AK ) ce qui fait de QK une très bonne combinaison de sur-relance préflop suivant la situation ( on ne s'attardera pas ici sur les profils des adversaires, de pourquoi sur-relancer et pourquoi préférer payer etc... ).

Admettons maintenant que l'on joue un coup avec ce même QK, on arrive river après avoir misé 2 fois sur un flop K3T sans tirage couleur, la turn apporte un 4 et la river un J. Il n'y a pas de couleur possible et on check sur cette river notre main forte mais pas assez pour re-miser. L'adversaire lui mise et on ne sait pas si l'on doit payer. Ici ce n'est pas une décision absolue car dans cet exemple aucune information sur le joueur d'en face etc... mais qu'est-ce qui nous bat à ce stade :

Board : K3T4J

Paire servie de A/K/J/T/4/3 ( on a un K en main et un sur la table, un seul combo de KK possible chez l'adversaire ), AK/KJ/KT/K4/K3/JT/J4/J3/T4/T3/43/AQ ( on a une dame en main ça bloque aussi ). Toutes ces mains représentent 120 combos de mains. Le scénario est pessimiste on estime que l'adversaire a des K4/K3/J4/J3/T4/T3 en main ce qui est somme toute rare, en les discardant on arrive à 72 combos ( ce qui représente une range de 7,27%, on verra ça plus tard ).

La réalité maintenant derrière le call ou le fold arrive au niveau du sizing adverse ( le montant que l'adversaire va miser par rapport à la taille du pot ) et la range que l'on définit chez lui. Si on estime que notre adversaire ici peut avoir AQ/AJ/AT/A3/JQ/QK/K9/K8/QQ/T9/QT qui restent relativement cohérents alors la range globale de l'adversaire est de 16,2% à la river dans cette situation. Ensuite simple 7,27/16,2 = 0,448, soit 44,8% de combos de mains chez l'adversaire qui sont devant nous et 55,2% de sa range derrière.

Si notre adversaire n'a ici absolument aucun bluff alors nous sommes majoritairement devant sa range grâce à nos bloqueurs mais dans la pratique c'est aussi plus complexe et pouvoir déterminer ce que notre adversaire va choisir de miser rivière et à quel montant au lieu de souvent checker derrière est la clé ici.

C'est un jeu d'informations, le but étant de les collecter et de bien les utiliser.

Ce que je cherche à montrer à travers ce blog pour ceux qui lisent et qui ne connaissent pas ou peu le poker c'est que d'un point de vue extérieur on peut voir ça comme le loto effectivement, la chance est inhérente au jeu. Mais que dans la réalité tout l'aspect technique et le volume de jeu est destiné à réduire au maximum cette part de hasard. Travailler hors des tables, apprendre, connaître et appliquer ces concepts font la différence entre un joueur victime de l'aléatoire et un joueur gagnant.

C'est tout pour moi, bientôt les Bahamas. Tendres baisers.

//////////////////////

Encore une fois impossible de dormir, ça devient récurent, 2 heures que je tourne dans mon lit à faire ce que j'ai le moins du monde envie de faire en ce moment soit penser.

Alors je me suis dit pourquoi pas sortir une main que j'ai jouée aujourd'hui et la poster du point de vue de l'adversaire pour y montrer ses énormes erreurs de raisonnement.

Sans plus attendre la voilà ( pour plus de clarté j'affiche les cartes du joueur dans le replayer ) :

Ok donc préflop rien de plus standard, on a un joueur régulier avec une range ( un spectre de main ) très serré qui ouvre en premier de parole un monstre, de son côté no problem, du fait que sa range soit serrée le simple call avec paire de 6 en main est complétement standard sachant que le reste de la table est très récréative et que mon propre call préflop peut en entrainer d'autres derrière et m'offrir une côte monstrueuse si je touche ( on reviendra sur le principe de côte et d'EV dans un prochain article ) mon brelan au flop. Deux joueurs paient derrière, on s'y attendait et on le voulait, ils ont des range dégueulasses et paient à peu près n'importe quoi.

Le flop arrive AK6 rainbow ( de 3 couleurs différentes ), les deux joueurs "mauvais" check et là paf première et gigantesque erreur de mon adversaire qui décide de faire un cbet ( continuation bet, ou mise de continuation, on y reviendra aussi ) à hauteur du pot ( on le voit pas dans le replayer car la commission de 7% du pot n'est pas décomptée etc... mais il mise le pot ), alors dans un sens il a pas tort, il a double paire max et chercher à protéger sa main tout en essayant d’extraire le maximum de valeur. Alors certes c'est bien mais comme on peut le voir sur un flop AK6 sans tirage couleur et de part la théorie des bloqueurs qu'est ce qui peut lui payer une mise à hauteur du pot ? Il bloque les A et les K donc de son point de vue il reste au moment du flop 6 combos de A6, 6 combos de K6 sur lesquels il est devant et qui vont le payer mais il y a aussi malheureusement pour lui 1 combo de AA ( qui n'est certainement pas dans les ranges ) 1 combo de KK ( de même ) et 3 combos de 66 qui eux peuvent totalement être dans les ranges adverses sont cohérents et il n'a aucun bloqueur dessus. Donc il essaye d'extraire de la valeur avec un montant monstrueux des mains de type AQ/AJ/AT/A6 qu'il bloque ayant un A en main des mauvais rois qui payeraient un montant aussi cher de type KQ/KJ/KT qu'il bloque aussi ayant un K en main et les tirages quinte ventrales type JQ/QT/JT. Donc son plan est là, protéger sa main contre les tirages quintes, pourquoi pas.

En revanche quand moi qui ait la position sur lui, qui suis moi aussi un joueur régulier, qui le joue tout les jours, qui suit totalement conscient de sa range et à vrai dire quand je le vois miser à hauteur du pot sur ce flop je sais exactement ce qu'il a en main ( parce qu'en réalité si il avait AA ou KK en main, les deux seules mains qui me battent et bien il ne chercherait pas autant de protection et miserait moins cher pour se faire payer plus souvent ). Donc de une sa première erreur est de me donner cette information, c'est à dire qu'à partir de ce moment ce joueur joue pour moi comme si ses cartes étaient retournées. Mais sa deuxième erreur, il me connait et on se joue tous les jours, quand je paye sa mise à hauteur du pot flop, ce que moi j'ai en main à ce moment il est supposé le deviner lui aussi j'ai soit A6 ( 6 combos ) soit 66 ( 3 combos ) soit un désespéré AQ ( 8 combos ). Je n'aurais dans cette situation jamais AK ( je pense que je l'aurais sur-relancé avec préflop, ni AA/KK qu'en revanche j'aurais sur-relancé 100% du temps ). Quand je le paye flop ce joueur est sensé faire attention. Un joueur récréatif paye aussi et la turn arrive.

Le 9 de coeur qui est une brique absolue, les rares tirages couleurs que l'on pourrait retrouver chez les plus optimistes à ce moment sont les Ax de coeur, sauf que l'as est déjà présent donc aucun combo, et QK/KJ à coeur qui n'est pas dans ma range de call flop mais qui peut l'être dans celle du joueur récréatif. Personne ne peut avoir paire de 9 en main à ce stade ce serait du suicide que de payer flop pour 2 cartes sur 47 soit 4,2% de chances de toucher son 3eme 9. Bref une carte qui ne change absolument rien. Malheureusement mon adversaire ne tire pas parti des informations qui lui sont données alors je lui donne une deuxième chance de lui faire comprendre et paye simplement sa deuxième sacoche à hauteur des 3/4 du pot cette fois, pourquoi varier allez savoir ( dans le but de faire payer encore une fois le joueur récréatif qui a check cette turn et donc amasser un peu plus en craignant à peu près aucune river hormis les A/K qui représentent probablement 4 cartes sur 46 soit 8,6% ). Donc là la deuxième piqure devrait sauter aux yeux de mon p'tit poto mais non, je lui paye deux fois de suite sa range de premier de parole sur un flop ultra sec où il bloque tout puis sur une brique absolue turn.

Arrive river le J de coeur, qui au final ne change rien, mon adversaire est face-up ( ses cartes son connues ), jamais il n'a de tirage coeur, moi non plus normalement et donc en envoyant son tapis river il décide que la seule main sur laquelle il peut prendre de la valeur ( en gros la seule main qui peut le payer river qu'il bat ici ) est AJ, qui représente donc 6 combos. Parce que jamais qui que ce soit de sensé ne payerait AQ ici maintenant que le J est tombé, personne de sensé ne payerait AT, personne ne serait arrivé à la river avec KJ, sauf KJ de coeur mais le J de coeur arrive river donc ce combo est inexistant.

La véritable erreur dans tout ça, c'est que l'adversaire n'a pas cherché plus loin que de voir qu'il avait double paire max et n'a à aucun moment cherché à comprendre ce qu'il se passait dans ce coup, jamais sa réflexion ne s'est élevée à plus haut que ce que lui-même avait en main. Il essaye de soutirer de la valeur à une main qui ne peut que soit être loin devant soit loin derrière, parce que je coucherais tout ce qu'il bat et payerait tout ce qui le bat lui. Nul doute que de son côté de l'écran il s'est écrié au setup que c'était la variance etc... le problème étant que les informations, lui aussi il les a mais n'est juste pas capable de les exploiter, je suis moi aussi face-up pour quiconque se donne la peine d'y réfléchir un peu et même si je ne le suis pas la ligne de check-call river de sa part pour me laisser essayer de sauver des bluffs est bien plus intéressante que celle qu'il a emprunté.

Bref, le poker c'est pas juste balancer des jetons en pagaille avec nos grosses mains, c'est aussi pouvoir réaliser quand on est battus même avec ce que l'on croit être le max, et ne pas sous-estimer nos adversaires ni leurs ranges, surtout celles des réguliers...

Des joueurs comme ça il y en a plein, qui sont encore au premier degré de lecture "qu'est-ce que j'ai", sans jamais penser ni à "qu'est-ce qu'il a" ou à "qu'est-ce qu'il pense que j'ai" qui sont les trois grands axes de réflexion dans la discipline même si le dernier intervient plus dans les plus hautes sphères. Ce sont ces joueurs là qui si ils décident que cette main de leur côté est un setup inévitable ne progresseront jamais. C'est aussi pour ça que le milieu du poker peut rester rentable, certains progressent vite, d'autres lentement et certains jamais, même en ayant de solides bases, et le niveau moyen est en constante augmentation.

En bonus le même genre de chose de mon côté :

Ce jour là j'ai regretté ce call river tout le reste de la session, c'est une erreur, énorme que d'avoir payé river ici, même avec ce full je suis battu par 6 combos de AK ( qu'il représente majoritairement en vérité ) et 3 combos de AA, qui sont complétement dans sa range, péché d'orgueil de ne pas avoir pu lâcher ça et de ne pas me rendre compte qu'il ne jouerait probablement pas QK/JK/55 comme ça ( qui représentent 15 combos ) j'ai simplement vu 15 combos que je battait contre 9 qui me battaient mais qui ne me paraissaient pas assez probables, bien joué à lui en revanche qui pensait justement attraper un QK/JK, il s'est retrouvé contre un peu mieux mais pas assez :slight_smile:

Bonne nuit les pétits.

//////////////////////////////

Je vous épargne le reste :slight_smile:


#20

On s'est fait chier le 3 février mais bien violent, de la NL10 en attendant la reprise de coaching le 6 et retour en 25 après, session du putain d'ennui, se faire chatter la gueule toute l'aprem.

Donc bon les quand les golios récréatifs te call un 4bet avec 45o tu t'y attends c'est choquant mais pas trop mais quand les tebés de reg s'y mettent en même temps ça commence à faire beaucoup, les clochards du net qui se font own en 3bet pot qui se font pousser à tapis avec 30% et qui hit putain c'est déprimant.

Bref, y'a des jours comme ça ou t'as pas le droit de gagner, chute libre à quasi -9 caves et tout d'un coup tu sais pas ce qu'il se passe mais tu hit 5 boards de suite et tu prends 5 caves de suite, c'est quand même ridicule la variance des fois.

Bref cette session m'a fait chier, content quand même d'avoir rattrapé la casse et c'est encore 8h qui prouvent que les regs de cette limite sont des infâmes burnes.

Je run au dessus de l'EV à l'infini ces derniers jours j'arrive pas à comprendre ce qu'il se passe, l'impression de multiplier les spots ou ça part à tapis avant la river comme jesus qui multiplie les p'tits pains et je rentre plein de flips et de 60/40 70/30 de mon côté donc ouais je sais pas ça fait bizarre j'ai jamais run au dessus de l'EV.

030217.jpg